• Couple of Gamer

[Test Express][Epic Games Store] Chivalry II

Dernière mise à jour : juin 29


Après avoir pu profiter de la bêta fermée du jeu de bataille médiévale de Torn Banner Studios, Tripwire Interactive et Deep Silver, Chivalry II. On s'est lancé corps et âme dans l'ultime bataille, lors de la version finale du jeu. Disponible depuis le 8 juin sur PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series et PC via Epic Games Store, que vaut vraiment ce jeu qui s'inspire des combats épiques médiévaux du grand écran. On vous dit tout dans notre test sanglant, qui nous a coûté un bras.

Trailer du jeu

Chivalry 2 est un jeu d'action multijoueur à la première personne, où l'on prend part à des combats entre factions, dans des champs de bataille, gisant de sang. Alors que la version finale fait suite à notre preview, on a donc directement commencé le jeu par le mode multijoueur. Notre faction était déjà sélectionnée. Et nous étions déjà bien équipés pour couper des bras et des jambes aux soldats de la faction adverse. Mais il faut savoir qu'au lancement du jeu, on a le droit à un très bon tutoriel, nous expliquant les bases du combat. Un tutoriel très important, si on souhaite survivre lors des sanglantes batailles de Chivalry 2.

Dans Chivalry II, il y a 3 modes de combat multijoueur. Le mode Mixtes 64 joueurs. Le mode Mixtes 40 joueurs. Et le chacun pour soi. Dans ces modes, il sera possible de tomber sur des Match à Mort ou des objectifs par équipes, avec un assaut sur le siège ennemi. Il faudra juste faire un choix sur le nombre de valeureux combattants, qui prendront part au combat. Dans le menu, on peut aussi personnaliser nos chevaliers. Mais on y reviendra juste après. Dans ce jeu multijoueur, il n'y a pas grand-chose à dire au final. En gros, on va devoir combattre pour la faction Agatha ou Mason, rien de plus, rien de moins. Heureusement, on ne s'arrête pas à des simples combats à l'épée, où des milliers de chevaliers perdront la tête.


Le jeu propose de jouer l'une des 4 classes, parmi l'archer, l'avant-garde, le fantassin et le chevalier. Chaque classe aura un style d'arme, principale et secondaire, et un objet. De plus, elles auront aussi leurs capacités spéciales. Par exemple, le fantassin, qui se bat à l'arme d'Hast, pourra soigner ses coéquipiers grâce aux trousses de soins, et pourra effectuer des charges sprintées sur les ennemis, grâce à sa longue lance. Tandis que l'avant-garde, qui maniera les armes lourdes, comme les haches, aura une fiole explosive pour brûler les ennemis. Et pourra effectuer une charge lourde. Dans Chivalry 2, il est très important de bien choisir la classe que le souhaite jouer. Car plus on va jouer une classe, plus on la fera évoluer. Ce qui permettra de débloquer de nouvelles arme principales et secondaires, ainsi que des grades pour les classes. L'évolution d'une classe se fera en fonction des points obtenus lors d'une bataille. Plus on attaquera et tuera des ennemis, plus on gagnera de l'expérience pour notre classe.

À la fin d'une partie, qui dure en moyenne une trentaine de minutes, on va gagner de l'expérience et de l'Or. L'expérience va servir à augmenter notre rang de joueur. Chaque nouveau range permettra de débloquer des sets d'armures, pour les différentes classes et factions du jeu. Malheureusement, débloquer ne veut pas dire posséder. Pour récupérer un des sets gagné en montant de rang, il faudra faire un petit tour dans l'armurerie. Cette dernière permet de personnaliser de la tête aux pieds chaque classe de chaque faction. Ce qui fait au total 8 personnages personnalisables. On pourra donc changer la forme du casque, l'armure, l'arme, et autres pièces d'équipements, en échange de quelques pièces d'or. C'est une mode devenue monnaie courante dans les jeux 100% multijoueur. Donc, ceux qui aiment les skins, seront servis.

Chivalry II est un jeu qui nous offre de sublimes combats, avec une petite part de réalisme. C'est parfois très gore. On peut y couper chaque membre du corps, en toute tranquillité. Le sang gicle dans tous les sens. Et après une bonne dizaine de minutes, on a le droit à une piscine de sang, en plein milieu du champ de bataille. Cela pourrait en choquer plus d'uns. Mais c'est ce qui fait le charme de cette simulation de combat médiéval. Le jeu nous immerge à la perfection dans une tout autre époque. Ce qu'on apprécie aussi, c'est le fait qu'une bûche de bois ou un tonneau, peut être aussi mortel qu'un coup d'épée. Dommage qu'on ne puisse pas interagir avec plus d'objets lors des combats. Car les champs de bataille regorgent d'armes insoupçonnées.


Pour conclure, Chivalry II est une simulation de bataille médiévale, gore, mais très agréable. On s'amuse à chaque nouvelle bataille. Et même si parfois, on se fait totalement dominer par nos adversaires. On continue le combat, juste pour le plaisir de trancher des membres, et de crier tous ensemble pour la défaite. C'est fun du début à la fin. Et on en attendait pas moins de Torn Banner Studios et Tripwire Interactive.


123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout