top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Epic Games Store] Alan Wake 2


Disponible le 27 octobre sur PlayStation 5, Xbox Series X|S et PC via Epic Game Store, Alan Wake 2 est la suite du célèbre jeu d'horreur développé par Remedy Entertainment, sorti en 2010 et remastérisé en 2021, édité par Epic Games Publishing. Dans ce second opus, on va retrouver notre célèbre écrivain Alan Wake, 13 ans après sa mystérieuse disparition, secondé par Saga Anderson, qui mène l'enquête sur une série de meurtres rituels. Deux personnages au destin lié. Et après avoir découvert leur histoire, il est temps pour nous de faire une pause bien méritée, et de donner notre ultime avis sur cet opus tant attendu.

Trailer du jeu

L'étrange destin d'un écrivain et d'une détective !

Alan Wake 2 est la suite du second opus à succès de Remedy. Dans ce dernier, on reprend l'histoire 13 ans plus tard, c'est-à-dire en 2023. Et l'on va suivre l'histoire de Saga Anderson, une célèbre agent du FBI, aux talentueux pouvoirs, qui va mener l'enquête sur une série de meurtres qui menace Bright Falls. D'un autre côté, il y aura aussi Alan Wake, un célèbre écrivain qui a disparu il y a 13 ans, et qui se retrouve toujours piégé dans une prison alternative cauchemardesque, et qui va avoir pour mission d'écrire une histoire sombre, afin de modifier la réalité, et de tenter désespérément de s'échapper de cet enfer. Deux héros à la quête différente, mais au destin lié.


Nos deux héros vont avoir leurs propres objectifs. L'un après l'autre, ou en alternant selon notre envie, il faudra jouer à tour de rôle Saga et Alan, afin de découvrir leur histoire, lors d’une vingtaine de chapitres. D'un côté, Saga Anderson, qui prend son rôle d'enquêtrice très à cœur, va se rendre dans plusieurs lieux de Bright Falls pour mener son enquête. D'un autre, il aura Alan Wake, notre écrivain piégé à New York, dans un monde alternatif, qui va écrire des livres pour tenter de mettre un terme à ce cauchemar. Le tout, pour une durée de vie d'une bonne trentaine d'heures de jeu, en prenant son temps.

Deux personnalité pour une double mission

On commencera l’aventure avec Saga. En tant que détective missionnée pour une série de meurtres qui menace Bright Falls, on va devoir se rendre dans plusieurs lieux pour mener à bien notre mission. Dans ces différents lieux de la ville, on va devoir explorer chaque zone afin d'avancer dans notre enquête pour qu’à chaque fin de chapitre, on puisse se rendre dans un Amalgame, et détruire la source du mal.


Pour cela, on aura plusieurs objectifs. Résoudre des énigmes. Poser des questions aux différentes personnes. Et bien d’autres objectifs. Mais surtout, on va principalement chercher à en apprendre plus sur les événements. Et qui de mieux pour s'occuper d'une affaire paranormale, qu'une détective aux pouvoirs insoupçonnés. Saga est connu pour un don de divinations qui l'aide dans ses enquêtes. Et cette fois-ci, son don sera encore plus déterminant. À chaque avancée de son enquête, Saga pourra se rendre dans son antre mental qui va réunir plusieurs points importants pour l'avancée de ses enquêtes. Dans un premier temps, il y aura le tableau d'affaire. Comme son nom l'indique, on pourra y répertorier tous les détails importants de l’affaire, qui va ainsi nous permettre de trouver de nouveaux objectifs, ou de comprendre comment accomplir ceux déjà commencés. Le second talent sera le profilage. Grâce à ce pouvoir, on pourra rentrer dans la tête de certaines personnes afin de découvrir ce qu'ils nous cachent, avec des éléments déterminant pour la suite de l'aventure.

Les quatre autres recoins de l'Antre mental seront pour les objets à collectionner que l’on va récupérer au fil du temps. Des lettres. Des cassettes de Radio. Des cassettes sur les pubs des frères Koskela. Et des bouts de papier qui vont nous permettre d'améliorer plusieurs critères d'armes utilisés au cours de l'aventure.


Comme dans tous les jeux, pour dénicher ses objets, il faudra fouiller. Car même si certains sont sur notre route, ce n' est pas toujours le cas. D'autant plus qu’on pourra aussi mettre la main sur des coffres fermés par un cadenas, laissé par les membres de la secte, que l’on devra ouvrir en résolvant des énigmes. Mais aussi des comptines, où il faudra placer des statuettes sur la bonne zone pour révéler ses secrets. Et pour finir, trouver des boîtes à lunch Cassey, qui vont nous donner accès aux morceaux de papier pour l'amélioration de nos armes.

Bien sûr, on est dans Alan Wake. Et comme le paranormal est encore au rendez-vous, tout au long de l'aventure, on aura de nombreux ennemis. À l'image du premier opus, les ombres seront nos principales ennemies. Pour les tuer, il faudra les flasher avec notre lampe de poche, et leur mettre une balle entre les deux yeux, ou ailleurs. Pour se mettre à l'abri, et retrouver un peu de vie, ou déstabiliser nos ennemis, on pourra se réfugier dans des abris, ou sous des réverbères.


Une fois qu'on aura suffisamment progressé dans l'aventure, on aura la possibilité d'intervertir avec Alan Wake. Pour cela, il faudra simplement être dans un local de gardien pour changer de réalité. On ne sera pas obligé de permuter entre les deux. On aura la possibilité de finir l'histoire d'un personnage d'un seul coup, et découvrir l'histoire du second une fois l'histoire du premier protagoniste terminée. À nous de voir comment on souhaite progresser dans cette aventure. Mais dans les deux cas, il faudra terminer les deux histoires, pour découvrir le fin mot de l’histoire.


La mission d'Alan Wake, bien que liée à Saga, sera différente. Avec ce héros, on mettra ses talents d'écrivain à l'épreuve. Pour cela, il faudra se rendre dans quelques lieux d'un New York alternatif, afin de progresser dans son histoire. Dans le même principe que Saga, on va devoir explorer les zones, et trouver des échos, des orbes qu'il faudra superposer afin de découvrir un petit bout d'histoire. Ce qui va nous permettre de progresser dans son histoire à lui.

À la différence, c'est qu'Alan n'aura pas d'enquête à résoudre. Cependant, au cours de son exploration, il va devoir trouver des intrigues de scénario qu'il pourra, dans certaines zones dédiées, utiliser afin de changer l'intrigue de l'histoire. Ce qui va changer, par la même occasion, les décors de chaque scène.


Alors que Saga aura son Antre Mental pour regrouper ses idées et faire marcher ses talents. Alan Wake aura sa pièce d’écrivain, avec son tableau à intrigue qui nous permettra de placer les scénarios envisageables sur chaque scène dédiée, pour changer le cours de l'histoire. Son radiocassette, pour écouter les enregistrements. Une télévision pour revoir ses émissions. Et son bureau pour réunir ses mots du pouvoir, qui serviront à améliorer les diverses compétences de notre héros.


Au cours de cette histoire, on mettra aussi la main sur une lampe fantomatique qui va nous être profitable pour la suite de l'aventure. Grâce à cette lampe spéciale, on pourra allumer ou éteindre des lumières qui vont changer les éléments de chaque scène en faisant disparaître des murs, ou en faisant apparaître des portes. Comme pour Saga, on aura aussi le droit divers ennemis sur notre chemin, que l’on devra tuer de la même manière.


Bien sûr, jouer Alan Wake réserve aussi quelques autres surprises. Mais on n’en dira pas plus à ce sujet pour ne pas gâcher l'expérience des futurs joueurs. Mais dans l'ensemble, les développeurs nous ont encore préparé une grande histoire digne de son nom, que l'on prend plaisir à découvrir, tout en nous retournant, encore une fois, le cerveau. Du grand Art à la Remedy Entertainment, qu'on apprécie toujours autant.

13 ans plus tard !

Cette nouvelle aventure se déroule 13 après les faits du premier opus. Elle se déroule donc en 2023. Et il n’y a pas que l’histoire qui a 13 ans. La sortie entre les deux jeux a aussi 13 ans. Comparé au Remaster de 2021 qui nous a laissé sur notre fin avec sa jouabilité, qui avait très mal vieilli. Celle proposée dans Alan Wake 2 est bien meilleure. Et c’est un pur bonheur de progresser. De plus, qui dit PC, dit double façon de jouer. Que ce soit au clavier/souris ou à la manette, la jouabilité est tout aussi agréable. Mais si on mentionne ce détail, c'est qu'on a tenté de progresser avec une DualSense 5. Et grâce aux fonctionnalités de la manette, on a le droit à une aventure très différente.


Du côté de la direction artistique, il n’y a rien à dire. C’est à couper le souffle. En même temps, le jeu tourne sous Unreal Ungine 5. On a donc le droit à des décors ultra détaillés, dans une ambiance sombre totalement réussie. Le jeu est une claque graphique, avec certaines scènes d’anthologie, qu’on aimerait voir plus souvent dans un jeu vidéo. Et comme si ce n'était pas suffisant, on a aussi quelques scènes réelles, avec de vrais acteurs, tel un film, pour une expérience encore meilleure, qui nous laisse sans voix

Cependant, sur PC, tout ne sera pas rose. Si on n'a pas la chance d'avoir une bête de compet, l'expérience ne sera pas aussi mémorable que prévu. Les chargements sont terriblement longs, la synchronisation labiale est totalement à côté de la plaque, et même les personnages, au cours de l'aventure, qu’ils soient secondaires ou principaux, vont avoir du mal à charger. Nous laissant dans des cinématiques avec des personnages non modélisés. Et bien que le premier PC sur lequel on a pu jouer n'est pas un ancêtre, avec une configuration assez puissante, l'aventure nous à obligé à continuer notre parcours sur un PC plus récent pour enfin en profiter comme il se doit. Cependant, malgré le changement, de nombreux bugs sont venus assombrir notre aventure. Nous obligeant, à de nombreuses reprises, de charger d’anciennes sauvegardes, pour espérer se débloquer. Même certains bugs nous ont obligé à faire des manipulations, pas très logiques, pour s’en sortir. Mais bon, c’est aussi le gros souci d’avoir un jeu avant sa sortie. Et on espère que le Patch Day One vient corriger le plus gros des problèmes sur PC. Car sinon, les joueurs n’en feront qu’une bouchée.


Heureusement, pour oublier ces petits soucis, l’aventure nous propose un OST de très grande qualité, avec quelques surprises qui nous laissent encore sans voix. Le tout accompagné par un sublime doublage français, qui a encore quelques bugs, et qui alterne entre le français et l’anglais.

Du Grand Remedy !

Pour conclure, une nouvelle fois, le studio finlandais, Remedy, nous fait vivre une expérience digne de sa réputation. C'est la suite parfaite pour l'aventure d'Alan Wake. Et on prend plaisir à découvrir ce jeu, à tel point que lorsque l'on commence, il est difficile de s'arrêter. On regrette cependant le manque d'optimisations sur certains PC, pour que tous les joueurs PC puissent en profiter. Mais si on laisse de côté ce détail, Remedy nous offre, une fois de plus, un chef d'œuvre.


281 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...