top of page
  • Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Unbound: Worlds Apart


Disponible depuis le 28 juillet, Unbound: Worlds Apart est un petit jeu indépendant développé et édité par Alien Pixel Studios, qui nous raconte l'histoire de Soli, qui va devoir sauver son monde, en scellant les portails, afin d'empêcher la corruption de détruire le détruire. Une aventure Metroidvania, qu'on a découvert, portail après portail, afin de trouver le monde parfait et calme pour écrire notre test.

Trailer du jeu

Unbound: Worlds Apart est un metroidvania, mélangeant, jeu de plateformes et puzzle-énigme, où on incarne le petit Soli, un jeune prodige capable d'ouvrir des portails et de contrôler des propriétés uniques à chaque monde, comme inverser la gravité, manipuler le temps, manier une force colossale. Alors que son monde est en danger. Il va utiliser ses pouvoirs pour le sauver, et empêcher la corruption de détruire tous les mondes qui existent.

Dans ce petit metroidvania, sombre mais magnifique, on va donc prendre le contrôle de ce petit encapuchonné, Soli. Notre but va être de parcourir les mondes à la recherche de cristaux, afin de fermer les portails, et d'empêcher la corruption de détruire les mondes. Pour cela, il suffira de remplir différentes quêtes, afin de récolter ces fameux cristaux, et de progresser dans les mondes. Comme dans tous les metroidvania qui se respectent, on va devoir se perdre dans les divers chemins, afin de terminer nos quêtes. Mais la particularité d'Unbound: Worlds Apart, c'est que chaque nouveau lieu apporte son petit changement de gameplay.


En contrôlant Soli, on aura la possibilité d'invoquer des portails, qui vont nous permettre d'avancer dans les niveaux. Ces portails sont tous différents. Et ils modifieront notre monde, et celui de nos ennemis. Invoquer un portail peut servir se débloquer, faire apparaître des pierres ou des plateformes, ralentir les ennemis, ou même transformer des fleurs en trampoline. Pendant notre voyage, on découvrir 10 portails différents. Mais ces portails ne peuvent pas être utilisés partout. Ils fonctionnent uniquement dans certaines zones. Heureusement, lors de notre aventure, on va découvrir des capacités pour notre petit Soli, comme le double-saut, qui seront utilisables partout. Et qui nous débloqueront de nouveaux chemins.

Le monde d'Unbound: Worlds Apart n'est pas très dangereux quand on commence à maîtriser les portails. Même les boss sont assez simples à vaincre, malgré leur redoutable taille. Mais le jeu a tendance à nous faire souffrir lors de certains passages. Et il faudra de la réactivité et beaucoup de réflexes pour pouvoir progresser. Heureusement, il n'y a pas de vie dans Unbound: Worlds Apart. Notre adorable Soli meurt dès qu'il est touché. Et on reprend souvent à quelques mètres de notre lieu de mort. Donc, même si un passage est difficile. On va pouvoir le recommencer, encore et encore, jusqu'à temps que la réussite soit de notre côté. Et parfois, ça peut prendre du temps. Les zones les plus difficiles se trouvent souvent dans des passages secrets qui cachent un villageois perdu.

Unbound: Worlds Apart est un jeu magnifique. Et plus on avance dans l'histoire, plus on se laisse captiver par sa poésie. En plus de nous proposer une sublime direction artistique au style crayonné. Unbound: Worlds Apart nous fait voyager par ses somptueuses musiques, et ses cinématiques enivrantes, qui n'ont pas peut-être aucun dialogue. Mais qui réussissent à raconter une histoire par des images. Et c'est ce qui fait toute la beauté de ce petit jeu.


Pour conclure, Unbound: Worlds Apart est un metroidvania captivant et poétique, qui s'apprécie pour son gameplay, sa direction artistique et ses musiques. On a beau chercher, on ne trouve aucun défaut à ce petit jeu. Et avec un personnage aussi adorable que Soli, il est difficile de ne pas craquer pour cette sublime pépite.


141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page