• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] King Arthur: Knight's Tale


Après une longue période d'Early Access, et les nombreux reports de la version finale, le RPG tactique en tour par tour de Neocore Games, King Arthur: Knight's Tale, arrive dans sa version complète le 26 avril. Et on est retourné une dernière fois dans cet univers sombre et fantastique, afin de donner notre avis final sur ce jeu, après deux previews qui nous avaient mises l'eau à la bouche.

Trailer du jeu

King Arthur: Knight's Tale nous propose un voyage sur les terres d'Avalon, où le chevalier noir, Sir Mordred et son armée sont en pleine guerre face à l'armée du Roi Arthur. Tandis que les deux ennemis s'affrontent dans un combat impitoyable, Sir Mordred porte un coup fatal au Roi Arthur. Malheureusement, Sir Mordred s'écroule à son tour face au coup fatal infligé par le roi Arthur, juste avant son dernier souffle. Alors qu'on pense que l'histoire se termine ici, on remarque que l'aventure ne fait que commencer. La Dame du Lac, souveraine de l'île mystique d'Avalon, ramène Sir Mordred à la vie pour finir ce qu'il a commencé. Car ce n'est pas le seul à être encore en vie. Le Roi Arthur l'est aussi.


Le jeu se déroule en plusieurs missions éparpillées sur les terres d'Avalon. Tout au long de l'early access, les développeurs n'ont cessé d'ajouter de nouvelles missions dans ce jeu. Avec 4 actes comprenant diverses missions, King Arthur: Knight's Tale a de quoi nous occuper des heures et des heures dans le monde mystique d'Avalon. Pour que le jeu soit plus facile d'accès, au lancement de la partie, on a la possibilité de choisir le mode classique, avec une sauvegarde quand on le souhaite. Ou le mode Roguelite, qui propose des sauvegardes automatiques. Après ça, 4 modes de difficultés s'offrent à nous, allant du plus simple, le mode histoire, au plus difficile, Très difficile. Une fois qu'on a fait nos choix, l'aventure peut commencer.

Pendant l'aventure de King Arthur: Knight's Tale, on va devoir accomplir les différentes quêtes. Pendant ces quêtes qui nous feront explorer divers lieux dans tout Avalon, on va pouvoir explorer et récupérer des trésors. Mais surtout, faire de nombreuses rencontres. Cette aventure va être très narrative. Et lors des différentes scènes de dialogues, on va avoir quelques choix à faire, qui auront un impact sur la moralité de notre héros. Selon nos choix, on va faire le bien ou le mal, ce qui va nous apporter quelques capacités supplémentaires. Cette moralité est propre à chacun. Il est donc impossible de dire comment se dérouleront une partie, selon les choix effectués. Ces choix auront aussi un impact sur les différents héros qui nous accompagneront lors de notre quête. Il faudra donc faire attention à ce que l'on dit lors des phases de dialogues, si on souhaite recruter certaines personnes.


Lors de nos missions, on va aussi avoir le droit à de nombreux combats en tour par tour. Ces combats se dérouleront dans une zone délimitée, qu'il faudra utiliser à notre avantage, pour prendre le dessus sur la horde d'ennemis, qui seront souvent plus nombreux que notre armée. Bien sûr, les déplacements aussi sont limités. Et la position aura toujours un impact sur les déplacements des ennemis. Il faudra savoir se protéger, tout en trouvant le meilleur moyen d'anéantir les ennemis. Les différents personnages que l'on contrôlera dans King Arthur: Knight's Tale, auront leurs avantages au combat. Il faudra donc faire avec les nombreux héros disponibles, ainsi que leur classe, pour venir à bout des ennemis. Surtout que, comme souvent dans les jeux du même genre, les combats seront extrêmement punitifs, si la chance n'est pas de notre côté. Sauf si on lance l'aventure en mode histoire. Ce qui permet de nous faciliter la vie en combat. Après chaque combat, on va pouvoir continuer à explorer la zone de la mission, pour récupérer des coffres ou autres. Mais surtout, pour trouver des autels ou des feux de camp, afin de se reposer, reprendre du soin, ou réparer son armure.

Après chaque mission, on retournera sur la carte. Nos héros prendront un peu d'expérience, pour, par la suite, monter de niveau. Une fois un niveau d'expérience atteint, on pourra débloquer de nouvelles compétences pour chacun des héros. La fin d'une mission permettra aussi de changer l'équipement de nos héros. Sur la carte, on y trouvera aussi un autre élément très important lors de notre aventure, notre royaume, Camelot. Au début, il faudra le reconstruire. Une fois terminée, on aura accès à plusieurs pièces, comme la table ronde, qui va servir à gérer les décrets et les lois, qui auront une importance capitale par la suite. On va aussi pouvoir gérer ses chevaliers. On retrouve aussi la crypte, pour rappeler à la vie nos héros morts au combat, ou encore, l'hospice, pour soigner nos héros. Un camp d'entraînement va permettre d'entraîner nos héros. Et bien d'autres lieux tous importants par la suite. Camelot va nous demander beaucoup de temps et de ressources. Et les premières heures, on va se contenter de terminer les missions pour gagner un peu d'or et autres. Par la suite, on se plongera un peu plus dans la reconstruction de notre royaume.


Au lancement du jeu, King Arthur: Knight's Tale nous met l'eau à la bouche avec une sublime cinématique. Bien sûr, on savait déjà que le jeu ne serait pas aussi somptueux que cette cinématique. Car avec un jeu en vue du dessus, on ne s'attend pas souvent à être ébloui. Pourtant, King Arthur: Knight's Tale propose une direction artistique plutôt bluffante, avec de nombreux lieux varier, qu'on peut explorer, en y prenant du plaisir. Les décors restent sublimes. Et les personnages sont très bien réalisés. Enfin, leur armure. Car c'est la première chose que l'on voit lorsque l'on prend le contrôle de nos héros. Il y a eu une très grosse évolution depuis le premier jour d'Early Access. De plus, le jeu propose enfin les traductions en français. Permettant ainsi de pouvoir profiter de toute l'histoire. Ce qu'on ne pouvait pas faire lors de l'Early Access. Car certaines scènes n'étaient pas sous-titrées. Et même si le doublage était de qualité. On passait à côté de certaines choses lors des cinématiques. Certes, le jeu n'est pas totalement traduit. Il reste quelques éléments en anglais. Mais ils ne sont pas importants pour comprendre l'histoire.

Pour conclure, après deux previews qui nous avaient déjà conquis, malgré quelques défauts. On est totalement emballé par King Arthur: Knight's Tale. L'histoire est très prenante. Le système d'évolution du royaume apporte un petit plus au jeu. Tout comme la moralité qui a un fort impact sur l'histoire que l'on va vivre. On était impatient de découvrir les derniers secrets de King Arthur: Knight's Tale. Et cette version finale est tout ce qu'avait besoin le jeu pour nous convaincre de continuer l'aventure. Et avec l'arrivée de la localisation française, c'est un nouveau plaisir qui débute, après des mois dans le royaume d'Avalon.


511 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout