top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Review - Livre] Assassin's Creed - La Cité Dorée

Dernière mise à jour : 5 oct. 2023


Alors que le prochain jeu de la franchise Assassin's Creed, Assassin's Creed Mirage, sortira le 5 octobre sur PlayStation, Xbox et PC. La jeune romancière, fan de la franchise, Jaleigh Johnson, ainsi que les éditions 404, nous offrent l'opportunité de découvrir une partie de l'histoire de Basim Ibn Ishaq, le héros d'Assassin's Creed Mirage, dans le roman, Assassin's Creed - La Cité Dorée, disponible depuis le 7 septembre. Un livre qu'on a dévoré en quelques jours. Et après un somptueux voyage à Constantinople, il est temps pour nous de donner nos impressions sur ce roman tiré du jeu.


Il ne reste plus que quelques jours avant que les joueurs puissent découvrir Basim Ibn Ishaq, le prochain assassin de la franchise Assassin's Creed. Une nouvelle aventure qui nous fera voyager à Bagdad, en compagnie de ceux qu'on ne voit pas. Mais avant de pouvoir découvrir ce nouveau héros, ainsi que le retour aux sources offert par Ubisoft Bordeaux, il est possible de se plonger dans le jeu à travers le roman de Jaleigh Johnson. Dans ce dernier, on y retrouve Basim Ibn Ishaq, au côté de son protégé, Hytham, dans une histoire de complots et d'espionnage.

Le roman de Jaleigh Johnson, Assassin's Creed - La Cité Dorée nous propose une histoire en 30 chapitres et 1 épilogue, pour un total de 377 pages, qui tentent de nous plonger dans un animus très différent de ceux qu'on a eu l'habitude de découvrir. L'histoire de ce roman se déroule à Constantinople, en l'an 867. Alors que l'empereur, aidé par l'Ordre des Anciens, a pour projet d'assassiner son fils, et de plonger la ville dans le chaos. Ceux qu'on ne voit pas demandent à l'Assassin Hytham de rejoindre son mentor, Basim Ibn Ishaq, afin d'empêcher l'empereur d'exécuter son plan. Mais très vite, on va comprendre qu'Hytham n'est pas seulement là pour ça. Il va aussi devoir enquêter sur son mentor.


Ce n'est jamais évident de parler d'un roman, sans dévoiler son contenu. Mais on peut déjà dire que lors de cette mission dans l'ombre Hytham, toujours accompagné de Basim, va faire face à de nombreuses situations, que seuls les assassins de la confrérie peuvent vivre. On va vivre chaque compagne, infiltration, dialogue, de la même manière qu'on les vit dans n'importe quel jeu de la franchise. Certes, ça reste très différent du jeu. Mais dans son écrit, Jaleigh Johnson nous montre à quel point elle est fan de la franchise. Et il y a plein de petits détails dans les dialogues, qui vont nous rappeler les premiers jeux de la franchise. C'est très bien écrit. C'est immergeant. Et très profond, du début à la fin.

La particularité de ce roman, c'est de proposer une histoire en lien avec Assassin's Creed Mirage. Mais qui va se dérouler après les événements du jeu. Car Assassin's Creed - La Cité Dorée nous parle de Basim le mentor. Alors que le jeu doit nous raconter les débuts de l'assassin. Mais le roman reste une histoire fictive, qui met principalement en avant Hytham. On peut donc normalement le lire, avant de jouer à Assassin's Creed Mirage, tout comme après l'avoir terminé.


Pour conclure, Assassin's Creed - La Cité Dorée est un roman qui a vraiment tout pour plaire aux fans de la franchise. On retrouve une histoire digne des jeux de la franchise. Des assassins emblématiques. Et du complot comme on les aime. Mais ce qu'on aime surtout dans ce roman, c'est qu'il peut parler à tout le monde. On n'a pas besoin d'être un fan de la série pour l'apprécier. Et même si Jaleigh Johnson montre son amour pour la franchise à travers ce roman. Elle montre surtout ses talents d'écriture.

162 vues0 commentaire

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...