• Couple of Gamer

[Preview][Steam] On a ouvert notre station service sur la route 66 de Gas Station Simulator


Alors que le futur jeu de simulation de DRAGO entertainment et MovieGames S.A., Gas Station Simulator, s'offre un prologue, le 22 avril sur steam. On a eu la chance de pouvoir ouvrir en avance notre station-service, en plein milieu de la route 66. Un endroit un peu miteux, qu'on a tenté de retaper, afin de pouvoir y accueillir les voyageurs, faire le plein de leur voiture, et leur vendre deux ou trois bricoles. D'ailleurs, voici notre rapport des premiers jours dans notre nouveau métier.

Trailer du jeu

Gas Station Simulator est un jeu de simulation, où le but sera de rénover une veille station service en ruine, au bord de la route 66. Le jeu se déroule comme n'importe quelle simulation. Mais dans Gas Station Simulator, il ne faudra pas se contenter de remplir les réservoirs d'essence, ou de vendre de l'alcool à tous les gens de passage. Dans ce jeu, il faudra aussi se retrousser les manches, pour redonner vie à cette station. Et attirer de plus en plus de clients.

La première étape de notre aventure est simple. On doit nettoyer un peu de désordre. Sortir les poubelles. Remettre l'électricité. Remplir la citerne d'essence. Et ouvrir sa station. Le jeu propose diverses quêtes qu'il faudra suivre, pour progresser dans l'histoire du jeu. Après avoir gagné quelques dollars, en remplissant quelques réservoirs, on va pouvoir s'occuper de la station. Dans Gas Station Simulator, on va avoir de nombreux outils pour remettre en état la station-service. Et celui qui nous sera le plus utile, c'est notre ordinateur. Grâce à lui, on va pouvoir effectuer diverses tâches, comme acheter des outils, vider les bennes à ordure, remplir la citerne d'essence, acheter des décorations ou des meubles. Et aussi, acheter quelques outils, comme un rouleau de peinture, des poubelles, ou encore, un balai. Ces trois derniers outils vont être très importants pour rénover sa station. Et ils seront utiles tout au long de l'histoire.

Après avoir un peu rénové sa station, on va pouvoir effectuer de nouvelles tâches, comme acheter des produits, pour les revendre en magasin. Cette étape permet aussi d'apprendre le métier de caissier. Gas Station Simulator propose d'être derrière la caisse, avec le tapis roulant, la scanette, et le panier. Un métier qui s'ajoutera à celui d'employé de station-service, qui nous demandera de remplir les réservoirs des voitures, en essayant de mettre la quantité voulue par le client. C'est donc avec deux métiers et de nombreuses tâches, qu'on va remplir nos journées.

Dans le jeu, il sera aussi possible de faire une course de voiture radio commandée. Prendre le contrôle d'engins de travaux, pour rénover l'extérieur de la station. Crocheter des serrures. Et faire un concours en solo de lancer d'objets. En tout cas, c'est tout ce qu'on a pu voir pour l'instant. En plus de la peinture, du balai, et des métiers. Car le prologue s'arrête assez brusquement. Et on se prend un poing en pleine face, qui nous fait comprendre qu'il faut aller dormir, le temps que le jeu soit disponible.

Et ce n'est pas juste. Car Gas Station Simulator est une simulation tellement accrocheuse, qu'on a du mal à la quitter. Et quand on a un stop pareil, on a qu'une seule envie, c'est que le jeu soit disponible le plus rapidement possible, pour qu'on puisse reprendre notre job. En plus, Gas Station Simulator est un jeu magnifique. Le désert de la route 66 est bien représenté. Les véhicules sont modélisés à la perfection. Et le système jour/nuit est très réussi. Et les musiques nous mettent parfaitement dans l'ambiance wild west américain. Dommage qu'on ne nous force pas à dormir. Car le jeu perd un peu de son réalisme. On est inhumain à bosser 24/24 et 7/7. Mais le jeu est encore en développement. Il aura le temps de changer d'ici là.


En tout cas, nos premiers jours en tant que propriétaire d'une station-service ont été très concluant. Gas Station Simulator est un jeu qui s'annonce parfait pour les fans de simulation. Et de notre côté, on a hâte de savoir la suite des évènements. Car ce prologue nous laisse sur notre faim.

1,771 vues0 commentaire