• Couple of Gamer

[Preview] On est retourné dans le monde horrifique d'In Sound Mind


Un peu moins d'un an après notre première preview, lors de la PAX Online, on est retourné dans le monde horrifique et psychologique du prochain jeu de WeCreateStuff et Modus Games, In Sound Mind. Cette nouvelle prise en main nous a fait redécouvrir le premier monde qu'on avait déjà pu découvrir, avec quelques améliorations. Ainsi qu'un tout nouveau lieu, à l'énigme lumineuse, dans un monde, toujours aussi sombre.

Trailer du jeu

On prend le même, et on recommence. Dans In Sound Mind, on prend le contrôle de Desmond, un homme amnésique, qui se réveille dans un lieu ressemblant à un hôtel délabré, dans une ville ensevelie par les eaux. En arborant les couloirs de ce lieu étrange, Desmond découvre divers messages qui lui sont adressés. Mais surtout, un liquide violet, qui peut le tuer juste en s'en approchant. Bien sûr, étant seul dans ce genre d'endroit, rien ne va. Les téléphones ont les lignes coupées. Mais ils peuvent encore recevoir des appels qui vous sont réservés. Les nombreuses portes sont bloquées. Et pour progresser, il faudra résoudre des énigmes.

Au début, le jeu est plus axé énigmes. On va devoir trouver des clés, des boutons d'ascenseurs, des fusibles, pour se frayer un chemin vers son bureau, qui sera le point de départ d'une autre aventure. Car le but d'In Sound Mind, c'est de trouver des cassettes audio, pour parcourir l'esprit des patients qui ont péris. Chaque cassette nous envoie dans un nouveau lieu, encore plus étrange. Et nous raconte une partie de l'histoire. Comme la première fois, nous sommes partis dans le centre commercial, où un fantôme va tenter de nous transformer en pierre.


Pour échapper à cet esprit, tout en résolvant les énigmes de ce lieu, on était équipé d'un bout de miroir. Ce dernier nous a servi à voir l'esprit qui vagabondait dans le centre commercial. Une chose qu'on ne peut pas faire à l’œil nu. Le centre commercial a eu le droit à quelques retouches. Tout d'abord, les notes de service sont plus claires. Et désormais, traduites en français. Ce qui nous aide à comprendre plus facilement l'histoire. Graphiquement, il y a eu aussi une très nette amélioration. Le jeu est encore plus beau que la première fois.

Mais ce qui nous a le plus intéressé dans ce tout nouveau Hands-on, c'est de pouvoir découvrir un nouveau lieu. La seconde partie se déroule au abord d'un phare. Le but est de trouver la lumière. On démarre avec une arme à feu, sa lampe torche et son miroir. Comme pour la partie du centre commercial, le but sera de progresser en résolvant des énigmes. Dans cette partie, on a le droit à une énigme sur l'ombre et la lumière, et surtout, un nouvel ennemi, qui doit être repoussé avec la lampe torche. Même si le décor change, le système reste identique. Pour avancer dans cette partie, il faut fouiller un peu partout, afin de trouver des objets, comme des fusibles, et résoudre les énigmes. Cette nouvelle zone est toujours aussi oppressante, même si la lumière est un peu plus présente. On voit des arbres se faire déraciner. Et le mystérieux homme au chapeau fait son apparition. On n'en sait pas plus sur lui. Mais sa présence nous a fait froid dans le dos. Cette seconde partie, encore plus intrigante, nous a donné envie d'en savoir plus sur l'histoire d'In Sound Mind.


Par rapport à notre première découverte, In Sound Mind a bien évolué. Le jeu devient de plus en plus beau. Les ennemis sont très recherchés. Et les décors sont tout simplement exceptionnels. Cette seconde partie nous a prouvés que les développeurs n'étaient pas à court d'idées, côté énigme. On remarque aussi que le morceau de miroir, obtenu dans le centre commercial, a une part importante pour la suite de l'aventure.

Après avoir découvert une seconde fois In Sound Mind, on est totalement convaincu. Le jeu nous intrigue. Et on a hâte d'y retourner, pour en savoir plus sur certains personnages. Malheureusement, il faudra encore être patient. Le jeu ne sortira que le 28 septembre. Mais si on a pu attendre un an entre les deux Hands-on. On peut bien attendre 2 mois pour découvrir le fin mot de l'histoire.

128 vues0 commentaire