top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Preview] On a remis les pieds dans le Kamurocho de Judgment

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020


Après avoir pu le découvrir lors de la KDay, le nouveau jeu de Ryu Ga Gotoku Studio, Judgment, est enfin nôtre. Et avant de vous donner un avis complet à la fin de ce mois de juin, on présente un peu le jeu, dans une toute nouvelle preview.

Après avoir terminé l'arc de Kazuma Kyriu de toute beauté avec Yakuza 6. Ryu Ga Gotoku Studio revient nous en mettre pleins les yeux, avec son Kamurocho en Dragon Engine, dans son tout nouveau jeu Judgment. Dans ce Spin-off/Crosover de Yakuza, on y contrôle un ancien avocat du cabinet Genda, du nom de Takayuki Yagami.


L'histoire se déroule en 2018. Après avoir quitté le barreau, pour devenir détective privé. Notre protagoniste Yagami, se retrouve au cœur d'une enquête qui touche les Yakuzas, et surtout le clan Tojo, qui tient particulièrement à cœur à notre jeune détective. Un des membres important du clan est accusé d’être le coupable des mystérieuses morts qui affectent la ville de Kamurocho. Et pour prouver l’innocence de notre client, nous allons devoir enquêter. Judgment est loin d’être comme Yakuza, même si on y trouve énormément de similitude. Ici, nous avons un rôle bien précis, enquêter. Pour cela, nous allons devoir utiliser nos aptitudes de détective, pour mener à bien nos enquêtes. Le premier chapitre du jeu pose les bases. On y apprend la filature des suspects, et les courses-poursuites en QTE. L'art du déguisement, le crochetage des serrures, le mode de recherche arienne par drone, qui consiste à trouver des preuves ou une personne en particulier, le mode de recherche rapide par photographie, le mode de recherche en filature, la recherche du lieu par mots-clés ou encore le mode de recherche rapide en vue subjective. Tout ceci vous permettra de mener à bien les enquêtes. Et toutes les preuves récupérées, ou les moindres détails qui peuvent aider à l’enquête, seront notés dans votre dossier de détective. Chaque élément sera important, et la moindre photo, pourra vous servir lors d'un interrogatoire, ou d'une simple conversation avec un témoin. De plus, Judgment ajoute des conversations, avec des bons choix à faire, pour gagner des bonus PA.

Les PA sont les points d'aptitudes du jeu. 3 styles d'habitudes sont présents dans Judgment. Les aptitudes générales, permettant de monter sa santé, son attaque, ou encore sa vitesse. Les aptitudes de combat. Car oui, notre détective est un très bon combattant, et les PA serviront à débloquer de nouvelles attaques. Et pour finir, les aptitudes spéciales, qui sont un mélange entre aptitudes de détectives, mais aussi de regain de santé, de combat. Un mélange de tout en quelque sorte. Au total, 126 aptitudes sont à débloquer dans Judgment. Il y a de nombreuses manières de récupérer des PA. Mais la plus sympathique, reste l'application de son téléphone KamurochoGO. Une application qui vous récompensera quand vous réaliserez diverses actions, ou achats dans Kamurocho.


Comme dit plus haut, Takayuki Yagami est un combattant hors pair. Entre les loubards, les ivrognes, ou encore les Yakuzas, il y a toujours un combat qui se déroule en se baladant en ville. Et pour se défendre, il connaît 2 styles de combat. La grue, qui est une posture de combat idéal contre des groupes d'ennemis. Et le tigre, qui au contraire, permet de se défaire plus facilement d'un seul ennemi. Les deux styles de combat se changent très rapidement, et la transition peut se faire lors d'un combat. Idéal quand un ennemi est plus robuste que les autres déjà au sol. Mais contrairement à Yakuza, les combats sont uniquement de la pure défense. Et s'ils durent trop longtemps, la police tentera de vous arrêter. Il faudra donc fuir, comme un lâche, le combat en cours, pour éviter la prison. Pendant les combats, il se peut que vous subissiez une blessure mortelle, coup de couteau, ou touché par des balles. Si cela arrive, votre barre de vie sera bloquée, et il faudra se soigner au plus vite. Seul un petit tour chez le médecin, ou une trousse de secours, soignera la blessure.

Dans Judgment, Kamurocho est une ville très active. Et vous aurez beaucoup de choses à faire, comme dans Yakuza. De nombreuses activités vous attendent. Et comme toujours, la salle d'arcade SEGA vous accueillera pour des parties de Virtual Figther, ou de Puyo Puyo. On ne va pas se le cacher. On a dû perdre déjà 4 - 5 heures sur Puyo Puyo ... Mais vous pourrez aussi y faire du Shogi, Majhong, et d'autres surprises, qu'on vous laissera découvrir.

Mais le plus important dans Judgment, sera de se faire des amis. Car ce sont eux qui vous donneront du travail. Plus vous êtes amis avec des personnes, plus vous aurez d'affaires secondaires. Attention tout de même, car plus vous aurez d’enquêtes, plus vous allez récupérer des clés. Vous deviendrez un vrai maître des clés, et votre trousseau sera parfois un peu trop chargé. Il faudra donc s'amuser à trouver la bonne clé, pour rentrer chez soi, ou encore ouvrir un bureau. Si vous trouvez la bonne clé, la porte s'ouvrira, sinon elle restera fermée, et il faudra chercher la bonne. C'est peut-être insignifiant, mais on voulait en parler quand même.


Une fois n'est pas coutume, Ryu Ga Gotoku Studio utilise son fameux Dragon Engine pour sublimer son jeu. Et comme pour Yakuza 6, ou encore Yakuza Kiwami 2, Judgment est magnifique. Kamurocho est un paradis de jour comme de nuit. Le jeu propose de se balader librement dans des lieux, sans chargement. Si on explore un peu Kamurocho, on y découvre des lieux vivant, comme un bar à chat, dans un immeuble. Mais on ne va pas en dévoiler plus pour l'instant. Le jeu propose une petite chasse aux vinyles, qui peuvent être écoutés tranquillement dans son agence de détectives. Un petit plus, qui permet d’apprécier l'OST de Judgment. Bien sûr, on n'oublie pas le doublage anglais, ou japonais, totalement sous-titré Français. Une première pour le studio. Et nous on apprécie énormément.

Pour conclure, Judgment est à l'image de Yakuza, parfait. Un scénario qui s'annonce bien ficelé, des combats dynamiques, une ville vivante, et un Dragon Engine qui se surpasse. La petite touche en plus qui nous permet de mener l’enquête comme un vrai détective, avec toute la panoplie d'un bon Sherlock Holmes 2.0, et un vrai plaisir. On y prend goût dès les premières minutes. Et on a désormais hâte de terminer le jeu, pour se faire un avis final. Mais pour l'instant, il est coupable d’être aussi bon que Yakuza 6 ... voire meilleur. Affaire à suivre.


329 vues0 commentaire

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...