top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Preview] On a fait un petit braquage à la française quelques semaines avant la sortie de PAYDAY 3


Disponible le 21 septembre sur PC, PlayStation 5 et Xbox Series, PAYDAY 3 est la suite du très bon jeu de braquage coopératif, sorti en 2013, PAYDAY 2, développé par Starbreeze Studios. Un jeu, qui en 10 ans, a toujours eu le droit à un suivi quotidien. Et pendant que certains attendent patiemment en continuant quelques braquages collectifs dans le second opus, d'autres ont la chance de pouvoir débuter, avec un peu d'avance, les nouveaux braquages de PAYDAY, grâce à la bêta fermée. De notre côté, on a participé à quelques braquages. Et en attendant notre avis final, voici nos premières impressions sur ce nouvel opus.

Trailer du jeu

PAYDAY 3 est la suite du jeu de tir coopératif, dans lequel une groupe de 4 braqueurs vont devoir planifier et exécuter un casse. Un concept original qui a réuni des millions de joueurs ces 10 dernières années. Et après tant d'années à braquer encore et encore les mêmes lieux, malgré des mises à jour constantes, il fallait bien qu'une suite voit le jour.


Lors de la bêta fermée de PAYDAY 3, on a pu découvrir 1 seul braquage et 4 niveaux de difficulté. On a donc rapidement fait le tour de la bêta. Sachant que cette dernière ne proposait, ni la possibilité de jouer avec des amis, ni de réelles évolutions de niveau, nous bloquant assez rapidement dans notre progression. Pour ce tout premier braquage, on part à 4 dans une petite banque au coffre bien rempli. Comme toujours, on démarre notre casse avec une planification. Comme dans PAYDAY 2, on va observer les lieux, et tenter de trouver le meilleur chemin d'accès pour accéder au coffre. On va aussi chercher les caméras, et voir le nombre de policiers qui entourent, et dans la banque. Une fois que l'on sera prêt, on pourra commencer notre casse.

PAYDAY 3 est similaire à son prédécesseur. Et pour réussir à un casse parfait, il faut avoir les bons outils. Ce qu'on n'a pas forcément au début. Et donc, lors de cette bêta. Et malgré le crochetage de certaines serrures pour nous ouvrir la voie à d'autres accès, on a planifié tous nos braquages de la même manière, en fonçant dans le tas. Une fois dans la banque, et la police en alerte, on a dû commencer à trouver un moyen d'atteindre le coffre. Grâce à la thermite, un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde d'un autre métal, on a créé une réaction sur le sol qui mène à la salle du coffre. Pendant la réaction, notre but était d'empêcher la police d'allumer l'alarme à incendie. Après une longue séquence de gunfight, le trou etait enfin formé. Nous donnant accès à la salle des coffres.


Une fois dans cette salle, on avait que quelques minutes pour désactiver les explosifs sur les billets. Une étape importante. Car si les explosifs se déclenchent, les billets se retrouvent tachés d'une encre bleue, comme dans la vraie vie. Selon le nombre de billets sauvé pendant cette séquence, il ne restait plus qu'à rejoindre le camion. Mais avant de partir de la banque, il était possible de vider les petits coffres. Mais sans perceuses, pour ceux qui connaissent très bien PAYDAY 2. Comme toujours, ramasser un maximum d'argent ou d'objets de valeur sera un peu sur le jour de paie final.

Lors de la séquence d'évasion, en plus des nombreuses scènes de gunfight avec des policiers, ou des ninjas, oui des ninjas, on a dû faire face à un problème de blocage de route. Pour que notre camion puisse nous rejoindre, on a donc dû désactiver les barrières routières de sécurité. Une fois notre camion sur place, il ne restait plus qu'à le remplir de nos différents sacs, et partir, pour réussir le braquage.


A la fin de la mission, comme dans PAYDAY 2, on a le droit à notre gain final. L'argent ramassé pendant les braquages va nous servir à acheter de nouvelles armes, équipements, masques, vêtements, et bien d'autres. Malheureusement, la bêta n'en montre pas plus. Mais dans l'ensemble, ça reste très proche du système de PAYDAY 2.

Pour l'instant, c'est assez difficile de juger PAYDAY 3. On n'a pas pu découvrir les différentes techniques de braquages, ainsi que les nombreux outils pour planifier le braquage parfait. De plus, quand on joue encore à PAYDAY 2, la transition entre les deux est vraiment minimum. Même graphiquement, ce 3e opus ne se démarque pas vraiment. Certes, ce n'est qu'une simple bêta. Et le jeu a encore le temps de se peaufiner, pour être bien plus beau que son prédécesseur. Après, on ne joue pas à PAYDAY pour ses graphismes. Mais plutôt pour son concept. Et pour l'instant, PAYDAY 3 reste fidèle à la franchise. Du moins, lors de ce premier braquage. A voir si par la suite, ça sera toujours d'actualité.


En-tout-cas, de notre côté, on va continuer à faire nos petits braquages sur PAYDAY 2, en attendant sagement le 3e opus. Mais dans l'ensemble, ce nouvel opus prend la bonne direction. Et les fans de la franchise devraient apprécier le retour du célèbre gang au masque.

237 vues0 commentaire

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...