top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Early Access][Steam] Gray Zone Warfare


Disponible depuis le 30 avril en Early Access sur Steam, Gray Zone Warfare est un FPS tactique réaliste, développé et édité par MADFINGER Games, où l'on va devoir rejoindre une compagnie militaire privée, et explorer un immense monde ouvert à la recherche d'informations et autres, tout en essayant de ne pas tomber face aux tirs des autres forces présentes. Et après avoir fait couler le sang, il est temps pour nous de dévoiler nos premières impressions sur ce FPS exigeant.

Trailer du jeu

Gray Zone Warfare est un FPS Tactique qui se déroule sur une île fictive d'Asie du Sud-Est, après qu'un événement mystérieux qui a mis l'ensemble de la zone sous quarantaine internationale. Suite à l'évacuation de presque toute la population civile par les Nations Unies, trois compagnies militaires privées ont été engagées par des clients mystérieux pour explorer la région, en dévoiler les secrets et récupérer des objets de valeur.


La particularité de Gray Zone Warfare, c'est qu'il va nous laisser sur place dès le début. Une fois qu'on lancera le jeu, et qu'on aura sélectionné notre serveur, on devra choisir l’une des 3 factions, puis personnaliser notre personnage. Ensuite, on sera transféré vers notre base. Une fois sur place, on aura un paquetage complet pour commencer à explorer la zone. Malheureusement, le jeu ne proposant pas de tutoriel, on se retrouve perdu dès les premières secondes. Depuis le menu, on va découvrir notre personnage, avec le contenu de son équipement. On va aussi avoir la possibilité d’acheter des équipements, armes et consommables chez les différents marchands, avant de partir en mission. Après un petit check de notre équipement, il ne restera plus qu’à prendre l'hélicoptère, qui va nous déployer dans une zone de l’immense carte du jeu.

Sur place, on aura aucune mission prédéfinie. Seul ou en escouade, notre but sera d’explorer la zone, afin de récupérer un maximum d’informations. Et même si d’apparence, cette mission s’annonce simpliste. Les nombreux dangers de la zone, les ennemis IA ou les autres joueurs, la radioactivité ou encore le poison, vont très vite rendre cette excursion extrêmement difficile. Pour survivre, il sera recommandé de se créer une petite escouade. Car la mort nous fera perdre notre équipement, ainsi que toutes nos données découvertes au cours de l’exploration. Et quand on a le malheur de mourir seul, personne n’est là pour nous relever ou nous soigner.


Pour progresser dans le jeu, et gagner de l'expérience, il faudra simplement explorer les 42 km² de l’île, vaincre quelques ennemis, et récupérer un maximum de données. En gagnant de l'expérience, on montera son niveau. Ce qui nous permettra de débloquer de nouvelles armes et équipements. Mais pour gagner de l'expérience, il ne faudra pas avoir peur de s’enfoncer dans les endroits les plus dangereux de l’île. Car seuls ces lieux permettent de nous faire gagner de l'expérience.

Gray Zone Warfare est un jeu ultra réaliste. Et on ne parle pas des graphismes. Pour survivre dans ce monde, il faudra maîtriser le gameplay du jeu, qui est loin d’être le plus simple à comprendre. Certes, ce n'est qu’un FPS. Il suffit donc de tirer sur les cibles mouvantes, et le tour est joué. C’est un peu vrai. Mais c’est bien plus que ça. Car pour tuer un ennemi, on ne devra pas simplement tirer dessus. Il y aura des zones d’impacts, plus ou moins dangereuses, qui feront que notre ennemi souffrira lors d’un tir. Et il en sera de même pour nous. Une balle dans le cœur nous laissera très peu de chance de survie. Par contre, si on se fait tirer sur la jambe ou le bras, on pourra échapper à la mort. Il faudra juste se soigner. Pour cela, on aura un système va nous permettre de connaître notre état de santé. Plusieurs informations sur les blessures seront notifiées. Et en fonction de nos blessures, on perdra plus ou moins de sang. Ce qui nous obligera à adapter notre soin pour arrêter l'hémorragie, ou la diminuer. Malheureusement, si on n’a pas les outils pour, ou si on n’arrive pas à stopper une hémorragie, on finira très vite dans le coma. Et notre seule chance de survie sera de croiser un allié qui a l’équipement pour nous réanimer. Un système très réaliste. Mais aussi, très punitif par moments. Mais qu’on arrivera à prendre en main après quelques heures de jeu.


Quand on sera sur le terrain, il faudra aussi penser à bien s’hydrater, et à manger un peu. Comme n’importe quel jeu de survie. Parfois, on sera à court de ressources. On pourra donc compter sur les membres de notre escouade, ou sur les ennemis tombés, pour remplir notre sac à dos. Malheureusement, ce dernier étant limité en poids, tout comme notre paquetage, il faudra faire attention à ce qu’on voudra récupérer sur les corps. Parfois, on trouvera de nouvelles armes intéressantes. Mais pour les récupérer, il faudra obligatoirement en jeter une. Sinon, on pourra partir à vide, juste avec son couteau, et récupérer de l’équipement sur le tas.

Bien sûr, quand on parlait de réalisme, on pensait aussi aux graphismes. Mais on a voulu parler de tous les aspects réalistes du jeu, avant d’aborder ce thème. Car, oui, Gray Zone Warfare est une véritable claque graphique. Le jeu propose une direction artistique soignée et réaliste, qui nous immerge de la plus belle des manières dans son univers. Certes, on a le droit à beaucoup de verdure, et très peu de maisons. Mais le si peu arrive à nous en mettre plein les yeux. Il en est de même pour les animations qui sont très proches de ce qu’on pourrait voir dans un film de guerre. Sans oublier l’ambiance sonore, qui est tout aussi immersive. Certes, il n’est pas parfait. Mais pour un début en Early Access, c’est plutôt bluffant. Surtout quand on fait tourner un tel jeu en Ultra sur PC, avec Le Philips Evnia 49” SuperWide.


Pour l’instant, ce premier aperçu est plutôt convaincant. Gray Zone Warfare est un sublime jeu qui se veut réaliste en tout point. Que ce soient les graphismes qui nous en mettent plein les yeux, ou le gameplay, qui, malgré son côté exigeant, offre une expérience réaliste. Le jeu manque juste d’un vrai tutoriel pour nous apprendre un minimum les bases, ainsi que quelques objectifs clairs pour bien commencer. Car les premières heures sont un peu trop difficiles. Ce qui peut très vite décourager certains joueurs.

169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page
Couple of Gamer ...