• Couple of Gamer

[Test][PlayStation] The Cruel King and the Great Hero


Après un petit report d'une semaine, le dernier jeu de Nippon Ichi Software, The Cruel King and the Great Hero sortira enfin ce 11 mars 2022 sur PlayStation 4 et Nintendo Switch. Édité par NIS America, ce nouveau petit RPG nous plonge dans un sublime univers en compagnie de Yuu, une jeune fille vivant avec le Roi Dragon, qui va partir à l'aventure pour devenir une grande héroïne. On l'a donc accompagné pendant sa petite aventure, pour voir si cette petite Yuu avait l'étoffe d'une vraie héroïne. Voici notre test.

Trailer du jeu

The Cruel King and the Great Hero est un petit RPG où l'on prend le contrôle d'une jeune fille nommée Yuu, qui se lance dans une aventure pour devenir une grande héroïne. À ses côtés, se trouve une bête redoutable connue sous le nom de Roi Dragon, qui la guide et la protège. Cependant, la vérité sur le passé du Roi Dragon fera bientôt son apparition, menaçant la vie paisible dont ils ont joui jusqu'à présent.


L'aventure de The Cruel King and the Great Hero se déroule en quelques chapitres. Un chapitre correspondant à une journée de quêtes pour notre petite héroïne, Yuu. Lors d'une journée, on va avoir la possibilité de suivre la quête principale du jour, qui va nous demander d'aider une personne, ou de s'aventurer dans un endroit précis. Ou sinon, aider les habitants du village de monstres, qui vont toujours avoir une petite quête pour nous, appelée Acte de Gentillesse. Si on fait le choix de s'intéresser uniquement à la quête principale une journée, sans s'occuper des actes de gentillesse. On a toujours la possibilité, le lendemain, de faire les quêtes secondaires.

L'histoire de The Cruel King and the Great Hero va nous faire découvrir divers petits lieux, comme le volcan, la montagne de glace, des grottes, des bois, ou encore, une vallée en miel. Au début, ces lieux ne pourront pas être totalement explorés. Il faudra donc souvent revenir y faire un tour pour débloquer de nouveaux chemins, ou récupérer certains coffres cachés ou suspendus. À la manière d'un Metroidvania, sans vraiment en être un. Ces différents lieux vont regorger d'ennemis à vaincre. Et qu'on soit seul ou accompagné, il faudra la jouer tactique pour en venir à bout.


Les combats se déroulent au tour par tour. Yuu ou l'un de ses alliés pourra attaquer, utiliser une capacité ou des objets, se défendre, ou fuir. Au début, on se contentera d'attaquer les ennemis avec notre arme. Mais par la suite, en prenant des niveaux, on va débloquer de nouvelles capacités, qui vont nous permettre d'attaquer plus fort nos ennemis. Les capacités utilisent des étoiles qui se rechargent à chaque tour. Malheureusement, parfois, les capacités sont les seules attaques à pouvoir faire mal aux ennemis. Ce qui nous oblige à faire très attention lors du combat. Rendant le jeu très tactique. Mais après avoir compris le système de défense, et la recharge d'étoiles, les combats deviennent très simples. Même face aux boss.

À la fin d'un combat, Yuu et ses alliés gagneront de l'expérience. Et comme souvent dans un JRPG, l'accumulation d'expérience va permettre de monter de niveau, et augmenter les stats des différents personnages. En plus des niveaux, on va pouvoir augmenter la force, la défense, la vitesse, et les points de vie, grâce à des équipements. Chaque personnage va pouvoir être équipé d'un casque, un haut, et deux anneaux. La plupart du temps, les équipements se trouveront dans les coffres. Mais parfois, un vendeur en proposera à des prix plus ou moins élevés.


Lors de notre aventure, et surtout, lors de nos actes de gentillesse, on va récupérer des petites fleurs. Ces dernières n'auront qu'une seule utilité. Débloquer des illustrations et autres petits secrets, dans le menu collection. Même si la plupart pourront être débloquées directement contre 3 fleurs. Pour certaines, il faudra avancer dans l'histoire pour pouvoir les débloquer. Malheureusement, le jeu n'en propose pas plus. Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne prend pas du plaisir à découvrir tous les secrets de ce petit jeu.

Ce qui fait le charme de The Cruel King and the Great Hero, en plus de sa sublime et attendrissante histoire. C'est sa direction artistique. On a le droit à de magnifiques visuels en 2D, entièrement dessinés à la main, et inspirés des livres d'histoires pour enfants. Et c'est tout simplement merveilleux. De plus, le jeu est plein de petits détails attendrissants, qui rendent l'histoire encore plus belle. Quand notre petite héroïne pense qu'elle a des pouvoirs magiques, alors que c'est le Roi Dragon qui allume sa flamme. C'est tellement mignon. On a du mal à ne pas craquer face à autant de magie enfantine. De plus, le jeu nous transporte à merveille dans son livre, grâce à sa magnifique bande-son, qui est un véritable plaisir pour nos oreilles. On pourrait rester des heures à écouter l'OST de The Cruel King and the Great Hero. Son seul défaut, c'est de ne pas proposer de traductions françaises. Un petit défaut qu'on oublie assez rapidement.


Pour conclure, The Cruel King and the Great Hero est tout simplement une petite pépite. Une histoire magnifique, pleine de surprises. Une jeune héroïne attendrissante. Un Dragon qui l'est tout autant. Une direction artistique magistrale. Et une bande-son inoubliable. On a beau chercher des défauts à ce petit RPG, on n'en trouve pas. Certes, une fois de plus, on a le droit à un jeu non traduit de la part de NIS America. Un petit moins qui pourrait déplaire à bon nombre de joueurs. Mais ne pas découvrir ce sublime jeu à cause d'une absence de traduction française serait une erreur. Car The Cruel King and the Great Hero est un jeu réussi qui n'a pas besoin d'être traduit pour être apprécié.


1 602 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout