• Couple of Gamer

[Test][Steam] The Great Ace Attorney Chronicles


Disponible depuis le 27 juillet sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Steam, The Great Ace Attorney Chronicles, est une collection de deux jeux, The Great Ace Attorney : Adventures et The Great Ace Attorney 2 : Resolve, développé et édité par Capcom, qui, après avoir conquis le Japon en 2015 et 2017, font une arrivée en Occident, pour le plus grand bonheur des fans de justice, et surtout, les fans de la série. Dans ce jeu, on prend le contrôle d'un ancêtre du célèbre Phoenix Wright, afin de résoudre diverses affaires, à l'ancienne. Mais la question que toute la salle se pose, c'est, que vaut vraiment ce Spin-off. Est-il coupable d'être bon ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir lors de notre audience.

Trailer du jeu

The Great Ace Attorney Chronicles est un Spin-off des célèbres jeux Ace Attorney, qui compile deux jeux en un. The Great Ace Attorney : Adventures, sorti en 2015 au Japon, et The Great Ace Attorney 2 : Resolve, sorti quant à lui en 2017, toujours au Japon. Dans ce jeu, on va incarner un avocat japonais du nom de Ryunosuke Naruhodo, ancêtre du célèbre, Phoenix Wright, aidé de son assistante juridique, Mikotoba Susato, et d'un célèbre détective londonien, Herlock Sholmes. Et on va devoir résoudre diverses enquêtes, en pleine époque Victorienne.

On démarre notre histoire par une enquête, qui servira de tutoriel. Car même si tous les Ace Attorney se ressemblent, une petite piqûre de rappel fait toujours du bien. Donc, lors de notre premier procès, avant notre grand départ, on va devoir réapprendre les bases du jeu. Écouter les récits, attaquer, découvrir les preuves, les examiner, et trouver les bons arguments, afin de bien gérer le procès. Cette première enquête, même si le jeu n'est pas traduit en français, reste assez simple. Car on sera aidé jusqu'à la fin du procès. Bien sûr, il faudra, comme toujours, faire attention à nos réponses, si on ne veut pas perdre le procès.


La première affaire n'est pas très longue. Mais elle ne montre que le côté procès du jeu. À partir de la seconde affaire, on reprend les bases d'Ace Attorney, avec un côté enquête, où il faudra parler aux témoins, examiner des objets, et ramasser un maximum de preuves, avant le procès. La seconde affaire nous envoie à Londres à la fin du XIXe siècle. On va y découvrir des personnalités bien connues de cette époque, et on va devoir faire notre travail d'avocat, comme on l'a toujours fait dans les autres jeux de la série. Il n'y a pas de grosses différences avec les autres Ace Attorney. Seule l'époque change. Et encore, même certains personnages ressemblent étrangement aux protagonistes qui se trouvent aux côtés de Phoenix Wright. Une chose est sûre, The Great Ace Attorney porte très bien son nom.

Dans The Great Ace Attorney Chronicles, on nous propose de résoudre 10 affaires. 5 par jeu. Ce qui est déjà un bon nombre. En moyenne, on mettra entre 2 et 3 heures pour terminer une affaire, selon notre compréhension de la langue de Shakespeare. Parfois, les termes un peu trop soutenus du métier, nous empêche d'avancer comme on le voudrait dans les affaires. Mais après quelques procès terminés, on commence à prendre le coup de main. Comme tous les jeux dit Visual Novel, ça parle énormément. Et l'absence de traductions pourrait en ralentir les plus anglophobes d'entre nous.


Ce qu'on a vraiment apprécié dans ce petit Spin-Off, ce sont les différents personnages qu'on a pu rencontrer dans notre aventure. La confrontation Herlock Sholmes/Ryunosuke Naruhodo est vraiment très intéressante à suivre. Et chacune des enquêtes, tous plus surprenantes les unes que les autres, nous offrent des lignes de dialogues captivantes. Malheureusement, le côté trop "strict", rend le jeu assez difficile, au fil des affaires. Mais c'est ce qui apporte aussi un peu de réalisme au jeu, tout en restant fun.

En plus du mode histoire, et de la sélection des chapitres, The Great Ace Attorney Chronicles propose du contenu bonus, comme une galerie, avec diverses images et vidéos. Un auditorium, pour écouter les musiques du jeu, et les voix des protagonistes. Ou encore, des escapades. Des petites histoires à découvrir, en lien avec les différentes affaires. Du contenu qui se découvre avec plaisir. Surtout les petites escapades, qui sont parfois très drôles. Et même si ce n'est pas grand-chose, ça permet d'augmenter un peu la durée de vie, qui est déjà très belle.


Pour conclure, The Great Ace Attorney Chronicles est un Spin-Off un peu plus mature que les jeux originaux. On le ressent par son sérieux, mais aussi par sa difficulté. Mais c'est tout ce qui fait le charme de cet opus. De plus, il y a un très beau travail d'écriture, qui nous donne envie de s'intéresser aux affaires, et à chaque personnage du jeu. Malheureusement, malgré de très bonnes qualités. L'absence de VF sera un très gros frein pour de nombreux joueurs. Et c'est dommage, quand on sait que Capcom réussit à proposer des traductions pour la plupart de ses jeux.


279 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout