• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Ship of Fools


Disponible le 22 novembre sur Steam, PlayStation 5, Xbox Series S/X et Nintendo Switch. Ship of Fools est un jeu coopératif de type roguelite, développé par Fika Productions, et édité par Team17, qui nous plonge dans un océan de monstres, à bord d'un bateau équipé des meilleurs canons. Et d'un équipage, pas toujours prêt à faire face aux dangers des mers agitées de l'Archipel. Un jeu jouable seul ou en solo, où le but sera de traverser diverses cartes en bateau, en utilisant le système du dungeon crawler et du roguelite. Un concept original, mais parfois frustrant, qu'on a abordé avec délicatesse, afin d'accoster sur la Terre ferme, en vie. Et proposer un avis sans langue de bois, sur ce nouveau jeu, édité par LA TEAM(17).

Trailer du jeu

Ship of Fools est un roguelite coopératif maritime, qui nous plonge dans une aventure pour contrer la Tempête éternelle et l'Aquapocalypse. Dans ce jeu, on y prend le contrôle d'un des 10 membres de l'équipage des Fools anthropomorphiques dans leur lutte contre les monstrueux léviathans surgis des profondeurs. Et qui vont tout faire pour protéger leur vaillant navire, le Stormstrider.


Avant de se lancer dans l'aventure de Ship of Fools, on va devoir sélectionner son personnage. Au début, seulement deux membres des Fools seront jouables. Todd, le petit crapaud qui manie la pagaie comme une épée. Et Hink, un poisson ?, qui, comme Todd, sait se servir d'une pagaie, pour faire mal aux monstres marins. Les autres personnages se débloqueront au fur et à mesure que l'on avancera, et mourra, dans le jeu. Car, Ship of Fools est un roguelite. Et qui dit roguelite, dit Die & Retry.

On va commencer notre aventure au Phare, un lieu qui servira de QG par la suite. Ici, on va y faire la rencontre Clarity, qui va nous emmener à bord du Stormstriders, pour nous apprendre les bases du jeu. Pour progresser dans le jeu, on va devoir arpenter les mers, comme si on explorait un donjon, dans n'importe quel Dungeon Crawler. Lors d'une zone, il y aura plusieurs parties à découvrir. Certaines auront des évènements, d'autres des coffres, et parfois même des boss. Le but sera de traverser la mer en restant en vie. Tout en essayant d'explorer les meilleures zones du donjon maritime, pour évoluer au plus vite.


Mais avant de s'aventurer dans ces donjons maritimes, on va tout de même avoir le droit à un petit tutoriel. Dans Ship of Fools, l'exploration des donjons se fera à bord d'un bateau. Et les monstres attaqueront le bateau, et notre personnage. Pour survivre, il faudra utiliser les canons de notre bateau, lui mettre des munitions, et tirer sur les monstres. Parfois, il faudra utiliser sa pagaie pour attaquer les monstres sur le bateau, ou pour dévoiler les projectiles de certains monstres. Si le bateau se fait trop attaquer, il sera possible de le réparer avec quelques planches de bois que l'on pourra acheter lors des zones marchandes pendant notre traversée. Plus on va avancer dans le jeu, plus on va débloquer de nouveaux canons pour notre bateau, comme un canon automatique, qui nous sera d'une grande aide contre les hordes de monstres marins.

Pendant notre escapade, parfois, on aura quelques babioles ou autres à la mer, apparaissant après la mort d'un ennemi, ou déjà sur place. Ces babioles serviront à faire évoluer notre héros. Mais pas seulement, grâce à certaines d'entre elles, dont celles qui ressemblent à un petit poulpe, on pourra acheter des soupes au phare, afin d'améliorer notre vie, ou autre. Par la suite, on pourra aussi acheter de nouveaux objets pour notre navire auprès du forgeron. Ainsi que quelques équipements pour notre héros. Les petits poulpes se gagneront aussi après avoir gagné suffisamment d'expérience en enchaînant les niveaux.


Même si Ship of Fools est un jeu jouable en solo. Il est pensé coop. Et une fois dans les donjons, on s'en rend très vite compte. Car les ennemis arrivent dans tous les sens. Et pour s'en sortir vivant, il faut vraiment être partout. Alors, quand on est à deux sur le navire, ça rend la tâche plus simple. Car pendant que l'un s'occupe des canons ou des munitions. L'autre peut facilement renvoyer des projectiles, ou tuer des monstres qui abordent sans scrupule le navire. Malheureusement, quand on est seul, on n'a pas le luxe de pouvoir profiter du jeu à deux. Ou sinon, il faut croiser les doigts pour avoir du monde en ligne avec qui prendre la mer. Bien sûr, avec beaucoup de patience, et de mort, il est tout à fait possible de s'aventurer dans cette aventure Aquapocalypse en solo.

Malgré sa difficulté, Ship of Fools reste un jeu plaisant, qu'on adore explorer, donjon après donjon. Chacun des donjons du jeu nous fait découvrir un nouveau biome maritime, avec sa horde de monstres. La direction artistique de ce jeu est très soignée. Et nous plonge à merveille dans cette charmante aventure. Les membres de l'équipage sont différents animaux marins, allant du poisson au coquillage. Et ils sont tous adorables, avec leur petite tête trop mignonne. Et surtout, leur démarche. Et même si le jeu nous fait souffrir pendant des heures. On adore pouvoir contrôler ces petites bêtes. Ce qu'on apprécie aussi, c'est l'ambiance sonore. Dans le QG, on a droit à une ambiance conviviale, style piraterie, avec musique à l'accordéon. Et en donjon, on a quelque chose de plus rythmé, qui annonce la couleur. Une bande-son à l'image de cette petite aventure.


Pour conclure, Ship of Fools est un roguelite original, qui nous offre un dangereux et adorable voyage à travers les mers. Le concept du roguelite en bateau est très bien trouvé, avec l'évolution du bateau, et non des personnages. On va découvrir différents canons, et différentes munitions, qui nous aideront à progresser, petit à petit, dans les donjons. Malheureusement, en solo, le jeu est trop difficile. Il y a trop de choses à faire. Surtout face aux boss. Ce qui rend le jeu impossible. Il faut donc être sûr d'avoir un allié de taille pour arpenter les mers de Ship of Fools. Avec la bonne équipe, ce petit roguelite devient une véritable pépite, qui nous donne envie de mourir, encore et encore.



160 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout