• Couple of Gamer

[Test][Steam] Outward


Disponible depuis le 26 mars sur PlayStation 4, Xbox One et Steam, Outward est un RPG d'aventure /survie, développé par Nine Dots Studio et édité par Deep Silver. On a donc enfilé notre sac à dos, accompagné de quelques provisions, pour vous faire découvrir notre test.

A La Découverte de Outward:

Une dette qui fait mal.

Dans Outward, vous démarrez sur une île sans savoir pourquoi. Après quelques provisions ramassées, vous allez vous endormir paisiblement sur une couchette, histoire de se reposer. À votre réveil, vous vous retrouvez chez vous, mais l'accueil n'est pas au rendez-vous. On a le village à dos, a cause d'une dette de sang. La maire de la ville, qui essaye de vous aider ... ou pas, vous laisse un délai de 3 jours pour payer une certaines somme, sinon vous perdez votre phare, le seul bien restant de votre famille.

C'est alors que votre aventure commence vraiment, c'est à vous de décider, ou d'essayer du moins, de faire en sorte que cette aventure se passe comme vous le désirez. Soit abandonner votre bien, et vous partez à l'aventure seul ou à deux, soit vous essayez de vous battre pour récolter l'argent nécessaire, pour garder votre phare. Dans tous les cas, on est obligé de réunir deux ou trois affaires dans notre sac à dos, pour partir hors du village, pour une exploration, qui ne sera certainement pas de tout repos.

Avant de commencer le jeu, on peut décider de faire ou non le didacticiel, sachant que sur les lieux vous n'avez aucune indication, il est quand même conseillé de le faire. Après, c'est à son bon vouloir. Après, vous aurez le choix de faire cette aventure d'Outward seul ou a un, d’ailleurs on y reviendra un peu plus tard sur le mode coop. Puis vient la création de personnages. Et là, on s'aperçoit très vite qu'on est très limité sur la création avec seulement quelques éléments disponibles, comme le visage, les cheveux ou autres. Contrairement à beaucoup de RPG, vous ne passerez pas des heures à créer votre héros. Une fois le début de l’histoire passée, et que vous avez pris votre décision en ce qui concerne votre aventure, vous allez devoir rassembler quelques fournitures, sans quoi on ne nous laissera pas quitter le village. c'est-à-dire, sac à dos, une arme et une gourde. Car la vie après les portes se révélera très compliquée. On en a d'ailleurs fait les frais. Lorsque l'on arrive près de la porte, on aperçoit un élevage de poules très ressemblant à nos amis les Chocobos. Et quand nous sommes hors du village, on en voit un peu partout. On se dit qu'elles sont pacifiques, et qu'on peut donc passer en paix. Malheureusement, ce n'est pas du tout le cas, ces volailles sont ultras violentes, et vous mettent KO, en deux coups de bec. On comprend tout de suite que la survie va être très compliquée. Une fois mort, vous retournez au village, mais vous perdez un jour sur votre quête de récupération de votre phare. de plus, votre barre de vie ne se remet pas totalement. Vous allez voir qu'une fois à nouveau hors du village, tous vos ennemis sont tout aussi coriaces. Vous obligeant à courir, esquiver, et crafter les matériaux nécessaires pour survivre. De plus, vous remarquerez très vite que tous les lieux hors de votre village sont hostiles. Autres villages, Grottes, Camps ... Vous n'aurez jamais 5 minutes de repos. Pour s'en sortir, il faudra fouiller un peu partout, récupérer quelques ressources, crafter des objets, comme des armes, et essayer de se battre. Le but premier, après la réussite ou non de votre quête pour le phare, sera de survivre avec les éléments que vous découvrirez, ou que vous allez fabriquer.


Lors de notre preview à la Kday, on espérait que le jeu soit un peu plus rempli car le monde ouvert était assez vide. Malheureusement, rien n'a vraiment changé de ce côté. Et le mode est très vide, et on s'endort en l'explorant. Mais bon, si c'est pour avoir des ennemis qui vous tuent en 1 coup de lance, mieux vaut que ce monde soit un peu vide, histoire de survivre plus de 5 minutes.

Malgré le côté un peu fouillis et la difficulté un peu trop élevés au début du jeu. On retrouve quelques petites choses sympathiques dans Outward, comme la survie. Elle est complexe certes, mais extrêmement réaliste. Ce qui rend le jeu assez agréable. Le manque de sommeil, les infections et autres petites maladies qui nous touche. C'est des petits plus qui rendent l’expérience d'Outward agréable par moments. On a aussi le droit à une VF plutôt convaincante. De plus, le jeu propose une durée de vie de 35 heures, si on ne galère pas trop les premières heures.

Outward together.

Cette durée de vie peut être doublée si vous désirez recommencer l'aventure en coop local avec un ami. Mais ici, on est loin du même plaisir que le mode solo. Le coop est assez mal adapté. Déjà, concernant la séparation de l’écran. Des jeux comme LEGO, propose du coop avec écran scindé, uniquement quand les deux héros sont loin. S'ils sont proches l'un à l'autre, l’écran est unique. On aurait apprécié ce genre d’écran scindé dynamique dans Outward, surtout lors des combats. De plus, on commence l'histoire à deux, mais un seul des deux à le droit au sac à doc, à l'arme, et à la gourde. L'autre doit se débrouiller pour trouver de quoi combattre. Un peu déconcertant, surtout quand on sait que les monstres sont redoutables les premières fois. Alors sans armes, Il y en a toujours un qui souffre plus que l'autre. Le mode coop est dans un sens agréable, pour partir à l'aventure dans un RPG/survie. Car on peut s'entraider une fois bien équipé. Mais pour cela, il faudra souffrir un peu avant.

Le Old School trop Old.

Si on ne revient pas sur la création de personnages loupés. On reviendra tout de même sur son style très dépassé. Ok, le jeu est considéré comme RPG Old School, mais il y a des limites. Les têtes des personnages humains sont moches, et les décors ne sont pas merveilleux. Heureusement, le bestiaire rattrape un peu se style daté graphiquement. À croire que seuls les monstres ont été travaillés. Après, on a quand même de beaux paysages à découvrir, avec un univers très agréable. Les lieux sont uniques, et pleins de charme. Et pendant notre aventure, une musique style médiévale nous accompagne. Nous immergeant un peu plus dans l'ambiance du jeu.

Out !

Pour conclure Outward est un bon jeu pour sa survie, et satisfera très facilement des personnes aimant la difficulté. Mais, il ne s'adaptera pas facilement à tout le monde. Trop de mauvais choix ont été fait, et on le ressent tout au long de notre aventure. Et même si on peut facilement s'immerger dans l'ambiance du jeu, les mauvais côtés ressortiront bien trop souvent. Rendant notre expérience plutôt désagréable, surtout les premières heures. Pourtant la base était plutôt intéressante, elle a juste été mal adaptée.


0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now