• Couple of Gamer

[Test][Steam] NASCAR Heat 5


Seulement 1 an après la sortie du 4e opus, NASCAR Heat est de retour sur steam depuis le 10 juillet, pour un 5e opus. Développé par 704Games Company, et édité par Motorsport Games, NASCAR Heat 5, le jeu officiel de la NASCAR, se relance dans la course, après un NASCAR Heat 4 plutôt bien accueilli par la critique. Mais 1 an seulement après le succès du 4e opus, NASCAR Heat 5 réussit t-il à nous convaincre, comme l'an passé ? Verdict dans notre nouveau test 100% français, de ce jeu 100% américain.

A La Découverte de NASCAR Heat 5

On tourne en rond !

NASCAR Heat 5 est le jeu vidéo officiel de la NASCAR, reprenant les bases que NASCAR Heat 4 avait mis en place. Pas de gros changement que ce soit sur l'interface utilisateur, les graphismes, et le son amélioré. Seul souci cette année, c'est la très mauvaise prise en charge des volants. Obligeant à jouer à la manette.


Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec les jeux de NASCAR, on n'y retrouve, pour la plupart, uniquement les pistes Ovales, de la NASCAR, mais pas que. Dans NASCAR Heat 5, 39 pistes sont disponibles. Parmi elles, on retrouve les classiques Speedway, comme Charlotte, Boston, Indianapolis, ou encore Daytona. Mais on y trouve aussi des circuits comme Watkins Glen, Road America ou encore Sonoma Raceway. Une très belle liste de circuits mémorables, que tous les fans de la NASCAR apprécieront.


Le jeu propose 4 séries de NASCAR. Pour commencer, les plus connues Monster Energy Series, et NASCAR XFINITY Series. Mais aussi la NASCAR Ganders OutdoorsTruck Series, et ses Pick-up de compétition. Et pour finir, le Xtrem Dirt Tour. La compétition sur terre de la NASCAR.

Se sentir comme Jesse Uwiji.

NASCAR Heat 5 propose plusieurs modes de jeu. Pour commencer, le plus complet, le mode carrière. Dans ce mode, il est possible de commencer une carrière depuis le début, en commençant par le Xtrem Dirt Tour. Ou créer sa carrière personnalisée, en démarrant par l'une des séries de la NASCAR. Une bonne manière d'éviter le Dirt Tour. Mais si vraiment certaines séries ne vous tentent pas, il y a toujours possibilité de retirer des séries dans les options du mode carrière. On démarre le monde carrière comme dans NASCAR Heat 4. On crée notre pilote, via le créateur de personnage. Puis on fait la connaissance de notre agent, qui nous aidera à trouver les sponsors et autres, tout au long de notre carrière.


La carrière n'a pas beaucoup évoluée en 1 an. On a l'impression de revivre la même carrière que dans NASCAR Heat 4, avec la possibilité de rejoindre une équipe, ou créer la sienne. Il y a toujours le même système de contrats, avec les objectifs, ou l'écurie que l'on rejoint. Le seul véritable changement, c'est le choix du type de voiture selectionné. Il existe 4 types de voitures, Speedway, Short Track, Super Speedway, ou encore, Road Course. Selon le type, les courses seront bien différentes. NASCAR Heat 5 propose aussi une gestion totale de l'écurie, avec la possibilité de recruter des mécaniciens, pour l’aérodynamisme, le moteur, ou les suspensions. Grâce à ces employés, on pourra augmenter la recherche et développement de nos véhicules, grâce à l'argent durement gagné pendant les courses.

Contrairement à NASCAR Heat 4, ce nouvel opus propose un mode carrière plus poussé et complet. On est immergé plus facilement dans le monde de la NASCAR, en gérant bien plus de chose qu'il y a 1 an.

Dans NASCAR Heat 5, même si le mode carrière est une grosse partie du jeu, on y retrouve aussi d'autres modes qui étaient déjà présents dans NASCAR Heat 4. Tout d'abord, le mode Challenges. Cette fois-ci, ce mode se retrouve dans Race Modes. Mais comme L'année dernière, on va devoir réaliser des défis, plus ou moins facile, sur la piste. Comme par exemple, en 1 tour, passer de la dernière place à la première. Ou bien rattraper une voiture, sur 3 tours. Au total, il y a une vingtaine de défis à remporter, qui vous demanderont parfois, d’être très attentif, et surtout réactif. Le mode Races Mode accueille aussi les modes Split Screen pour jouer à deux sur le même écran. Ou encore, le mode Championship, pour créer son propre championnat. Dans le mode Race Now, on y retrouve les 4 séries. Le but, en plus de faire simplement une course rapide, c'est de remporter toutes les courses de chacune des séries. Le mode Race Now ne propose pas de changement au niveau des tours, ce qui vous oblige à faire, sur certains circuits, 200 tours fractionnés.


Cette année, l'effort a surtout été fait sur le mode Online, qui propose directement des compétitions eSport via son menu. Il est possible de participer au eNASCAR Heat Pro League, pour ceux qui souhaitent vraiment devenir un pro de la NASCAR. Mais la concurrence est rude.

Une grande ligne droite.

Depuis l'année dernière, la série Heat de NASCAR a commencé à se faire connaitre du grand public, surtout grâce à ses compétitions eSport, et sa jouabilité vraiment exceptionnelles. Certes, on était encore loin deiRacing. Mais il y avait quelque chose dans NASCAR Heat 4 qui permettaient de prendre plaisir volant en main.


NASCAR Heat 5 n'est pas un mauvais jeu en soi. Il reprend tout ce qui faisait du 4e opus, un très bon jeu de NASCAR. Malheureusement, la prise en charge du volant connaît quelques petits problèmes. On a attendu un peu pour ne pas juger négativement le jeu, sur un faux départ. Mais les semaines ont passé, et rien ne change. La prise en charge du Logitech G920 reste très mauvaise. Le jeu n'offre aucune sensation de conduite avec ce volant, malgré divers changements effectués. Et à la manette, ce n'est pas la meilleure façon de jouer à une simulation.

Et même si le physique reste égale à la très bonne physique du 4e opus, on n'a pas l'impression que des améliorations ont été apportées au jeu. En même temps, on ne s'attendait pas à grand-chose d'un jeu sorti 1 an après l'opus précédent. On le savait qu'il n'offrirait pas une meilleure expérience que NASCAR Heat 4.


Puis il y a toujours ce petit problème des dégâts qui ne sont pas détaillés. C'est dommage que 704 Games Company n'ait pas cherchés à pousser le réalisme du jeu au maximum. Même les bruits des chocs, des moteurs n'arrivent pas à nous immerger complètement dans la course. Sans oublier que NASCAR Heat 5 ne propose toujours pas de version française. Certes, ce n'est pas très important sur un jeu de voiture. Mais quand il faut toucher les réglages ou autres, il arrive qu'on fasse quelques bêtises.

Drapeau jaune.

Pour finir, NASCAR Heat 5 nous offre un faux départ mémorable. Loin d’être aussi bon que le 4e opus, sorti il y a 1 an, NASCAR Heat 5 enchaîne les chocs, et finit en tête à queue, avant de se fracasser contre un mur. On pourrait croire qu'il s'agit uniquement d'une simple petite mise à jour du 4e opus. Il n'y a pas vraiment d'effort réalisé dans le développement du jeu. La physique reste inchangée. Les dégâts aussi. Et au début du jeu, certaines livrées étaient même pas à jour. On préfère rester sur NASCAR Heat 4, pour l'instant. Que de souffrir dans NASCAR Heat 5. Mais on continue de suivre les différents patchs, et de les tester, pour voir l’évolution du jeu. Et on espère que d'ici quelques mois, il proposera une expérience aussi agréable que le 4e opus, qui nous a fait perdre de nombreuses heures de jeu.


1,277 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now