• Couple of Gamer

[Test][Steam] Iron Harvest 1920+


Après avoir pu découvrir la campagne Saxonie du futur RTS de King Art et Deep Silver, Iron Harvest 1920+, qui sortira le 1er septembre sur Steam. On est parti découvrir les deux autres campagnes Rusviet et Polonia, ainsi que le mode mission, avec ses escarmouches et ses défis, met en Français cette fois-ci. Déjà convaincu par nos premiers pas dans le jeu. Que vaut vraiment Iron Harvest 1920+, dans son ensemble ? Découvrez-le dès maintenant avec nous, dans notre test d'un des jeux qui nous a donné le plus de fil à retordre.

Trailer du jeu

3 histoires, 3 destins, 1 époque.

Iron Harvest est un (RTS) prenant place dans une réalité alternative des années 20, juste après la fin de la Grande Guerre. Dans ce jeu de stratégie en temps réel, on prend le contrôle de méchas dieselpunk géants, lors de 3 campagnes bien différentes, se déroulant peu après la Première Guerre Mondiale. Chaque campagne est composée de 7 missions et 7 cinématiques, nous racontant l'histoire d'un personnage en particulier.


La première campagne, la Polonia, nous raconte le destin d'Anna, une révolutionnaire qui va devoir faire face à l'occupation Rusviet après la Première Guerre Mondiale.

La seconde, la campagne Rusviet, nous emmène dans un pays en bord de la révolution, qui va s’efforcer de survivre face à la menace d'une nouvelle guerre en Europe.


Et pour finir, la 3e campagne, Saxonie, qu'on avait pu découvrir lors de notre preview, qui raconte l'histoire de l'Empire Saxonie, en lutte contre un ennemi invisible qui tente de renverser le Kaiser régnant. Dans cette histoire, on suit le destin du commandant Gunter Von Duisburg et le prince Wilhelm. Même si les 3 histoires vont se lier au fur et à mesure de différentes missions du jeu. Elles restent vraiment différentes de leur façon de jouer.

Pour comprendre entièrement l'histoire d'Iron Harvest 1920+, il est préférable de commencer par la campagne Polonia, qui raconte le début de l’après Grande Guerre. On y apprend les bases du jeu. Comme les déplacements, les attaques, l'utilisation des capacités spéciales. Et tout ce qui sera utile lors d'une mission de campagne. De plus, commencer une campagne, ne vous permettra pas d'en faire une autre entre temps. Il faudra obligatoirement terminer la campagne en cours, pour en lancer une nouvelle. Sinon, il faudra recommencer à 0. Donc, l'ordre Polonia, Rusviet et Saxonieest très important à respecter, pour comprendre l'histoire dans son ensemble.


Une mission d'Iron Harvest peut se jouer en facile, moyen, et difficile. Pour la remporter, il faudra impérativement remplir les objectifs principaux. Ce qui vous fera gagner un peu d’expérience. Pour remporter une médaille de bronze dans une mission, il faudra réussir les objectifs secondaires. Puis les défis supplémentaires proposés, pour les 3 autres médailles. Bien sûr, il n'est pas nécessaire de remporter ces médailles. Elles servent juste à embellir votre profil de joueur, dans le menu principal du jeu.


Finir toutes les campagnes d'Iron Harvest 1920+ peut prendre en moyenne une vingtaine d'heures. Tout dépendra de votre capacité à réussir les différentes campagnes du jeu. Les habitués des RTS mettront surement moins de temps. Heureusement pour eux, un mode mission, avec des défis et des escarmouches, va permettre de continuer l’expérience Iron Harvest 1920+ pendant quelques heures supplémentaires.

La stratégie d'un autre temps !

Comme souvent dans les RTS, il va falloir être stratège pour avancer dans les campagnes du jeu. Et même si aucune histoire se ressemble vraiment. La façon appréhender les missions d'Iron Harvest reste toujours la même. Il ne faut jamais se lancer tête baisser dans une mission du jeu. Tout est question de stratégie. C'est mieux pour un jeu de stratégie en temps réel. Que ce soit avec la Polonia, la Rusviet ou la Saxonie, pendant les missions, on contrôlera un groupe d'unité, voire plusieurs selon la difficulté. Et le but sera de progresser sur la carte, en positionnant ses unités à des endroits stratégiques, pour anéantir l'ennemi.


Pour cela, rien de plus simple, ou presque. Il suffira simplement de sélectionner une ou plusieurs unités. Et leur ordonner d'aller à un endroit précis. Ou se cacher dans des buissons, pour surprendre l'ennemi. Une fois face à l'ennemi, il suffira de laisser faire les unités pendant l'attaque, tout en utilisant leurs capacités spéciales. Chaque unité possède sa petite capacité, qui sera toujours utile sur le terrain. Fusilier. Éclaireur. Soigneur. Réparateur. Sans oublier, les capacités puissantes des différents méchas en tous genres que l'on découvrira lors de notre aventure. Bien sûr, les différents personnages principaux du mode campagne auront eux aussi leurs capacités bien à eux. Toujours plus puissantes que les capacités des unités de bases. Elles débloqueront souvent des situations compliquées.

Dans Iron Harvest 1920+, il sera aussi possible de prendre le contrôle de quelques infrastructures pour y récupérer des ressources, comme le fer. Ces dernières vont servir à récolter toutes les 5 secondes du fer et de l'huile, pour l’amélioration de structures ou d'unités sur le champ de bataille. Mais surtout, ces structures et ressources vont servir à établir un camp, pour créer de nouvelles unités humaines ou méchas. Il faut donc toujours avoir un maximum de ressource en sa possession. Car tôt au tard, elles seront très utiles.


Comme souvent dans les RTS, les batailles sont extrêmement difficiles. Et Iron Harvest ne fait pas exception à la règle. Pour survivre, il faudra se préparer, pour ne pas mourir lamentablement sur le champ de bataille. Car l'ennemi ne vous fera jamais de cadeau. Et même en mode facile, il est parfois difficile de sortir victorieux d'un combat, sans une bonne préparation. Donc, avec les unités disponibles, il est toujours nécessaire de faire des petits groupes, et prendre à revers les groupes ennemis. Une fois le groupe anéanti. Il faut prendre du temps pour réparer les méchas, et soigner les unités blessées. Puis remettre en place une stratégie pour la suite de la mission. Sans cette préparation, il sera presque impossible de finir une mission en vie. Sauf si vraiment la chance est de votre côté.

Encore plus de missions !

Comme expliqué tout à l'heure, la campagne d'Iron Harvest est très longue. Mais cela n’empêche pas d'ajouter quelques modes de jeu supplémentaires, pour ceux qui auraient tendance à la terminer rapidement. Ou simplement, à vouloir faire autre chose entre deux missions. Le jeu embarque donc 2 autres modes de jeu. Le premier, le mode Missions, qui va permettre de réaliser des escarmouches à deux, quatre ou 6 joueurs, contre l'IA . Et aussi des défis. Ces derniers ne sont que 3. Jusqu'au dernier, où il faudra récupérer des ressources de fers. Endurance, qui demandera de terminer une mission en perdant le moins d'unités possible. Et pour finir, Forteresse, qui demandera de défendre une forteresse, tout en éliminant un maximum d’unités. Chaque mission de ces deux modes est configurable. On peut y ajouter des handicaps selon la mission, comme diminuer les points de vies de nos unités. cela permet surtout de déverrouiller les médailles de missions.


Le jeu propose aussi un mode multijoueur, avec Partie Rapide, Partie Classée, Classement, et Partie Personnalisée.

Un voyage d'une autre époque.

Lors de notre preview en pleine campagne Saxonie, on avait déjà parlé de l'histoire intrigante autour du commandant Gunter Von Duisburg. On avait vraiment accroché à la narration de cette campagne. Mais ce n'est rien à côté de la magnifique histoire Polonia. L'histoire d'Anna est tellement touchante, qu'on a envie de se surpasser pour découvrir la fin. Et même si la campagne Rusviet est plus brutale. Elle est tout aussi magnifique à vivre.

Mais ce qu'on adore par-dessus tout, c'est vraiment le côté dieselpunk qui est présent pendant toute la durée des campagnes. Mais surtout, lors des cinématiques. Parfois, on a le droit à des vidéos de guerre en Noir et Blanc, avec l’incrustation des méchas. Ça peut paraître ridicule. Mais c'est tellement bien fait, qu'on pourrait croire que cette époque alternative a réellement existé. Ce mélange entre cinématique 3D et réelle nous immerge un peu plus dans la dure réalité d'Iron Harvest.


Et bien sûr, on n'oubliera pas de parler des musiques du jeu, qui font aussi le charme de ce jeu. Déjà, celle du menu réussit à nous mettre dans l'ambiance, avec un style assez triste et guerrier. Un drôle de mélange qui pourrait être utilisé pour un hymne. Puis une fois en jeu, que ce soit lors des cinématiques ou des missions, il y a toujours des musiques inspirantes. L'OST est vraiment irréprochable. Et ça fait un bon moment qu'on n'avait pas eu la chance d'avoir une aussi belle playlist dans un RTS.

Un avenir alternatif radieux ?

Pour conclure, Iron Harvest 1920+ nous avait déjà conquis lors de sa campagne Saxonie, par son histoire très touchante. Mais découvrir les autres campagnes, rend le jeu encore plus attachant. Certes, on est dans un RTS basique, qui ne va pas révolutionner les jeux du genre avec son gameplay. Mais il a tout à gagner avec son histoire très bien écrite. Et aux cinématiques vraiment irréprochables. Les fans de RTS devraient accrocher assez facilement à Iron Harvest 1920+. Pour les débutants, c'est une autre histoire. Car comme souvent dans les RTS, il est assez difficile de prendre en main le jeu. Il faudra donc s'armer de patience, pour réussir à maîtriser la complexité des combats du jeu. Et même en jouant en facile. il ne sera pas simple de venir à bout de toutes les missions du jeu.


1,383 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now