• Couple of Gamer

[Test][Steam] Hunting Simulator 2


Depuis le 16 juillet, la chasse virtuelle est ouverte sur Steam, grâce au dernier jeu de simulation de Neopica et Nacon, Hunting Simulator 2. Un jeu de chasse qui nous fait voyager dans les forêts du Colorado, d'Europe ou le désert texan, pour une traque de divers animaux, allant du simple dindon glouglouteur, à l'ours féroce, qui ne se laisse pas faire une seule seconde. On a donc enfilé notre tenue de camouflage. Et on a attendu avec notre chien une proie facile à chasser.

Trailer du jeu

Qui part à la chasse ...

Hunting Simulator 2 est une simulation de chasse, qui nous emmène faire un tour dans 6 cartes denses, peuplées de diverses espaces animales. Le but est simple, prendre son arme, acheter ses permis, et partir chasser en compagnie de notre animal de compagnie. Avant de commencer le jeu, Hunting Simulator 2 nous apprend les bases, grâce à un petit tuto simple, mais utile. On y apprend à trouver des traces, les pister avec notre chien, et tuer notre proie. Grâce à ce petit tuto, on se dit que la chasse d'Hunting Simulator va être un jeu d'enfant. Mais une fois libre de nos mouvements, c'est totalement différent.


Après une petite balade dans la forêt à y apprendre les bases, on se retrouve dans notre manoir. Quand on voit la taille de notre maison, et les meubles intérieurs, on se dit qu'un chasseur ça gagne bien sa vie. D'ailleurs, on a même un peu d'argent pour commencer notre nouveau métier. Car pour une bonne partie de chasse, il faut les outils adéquats, et surtout les permis. On ne peut pas simplement se balader dans la forêt avec son fusil. Et tirer sur tout ce qui bouge. Non, la chasse a des règles. Et on les apprend au fil de la progression dans l'histoire. Il n'y a aucun objectif dans Hunting Simulator 2. On est libre de faire ce que l'on veut, quand on veut.

Cette maison de départ va permettre dans un premier temps d'acheter via l'ordinateur, les permis de chasse. Chacun des 3 lieux, Colorado, Texas et Europe, possède ses propres permis de chasse, avec des instructions pour toutes les espèces à chasser. Au total, il y a 42 permis à acheter, pour 33 espèces animales à chasser. Bien sûr, c'est bien d'avoir des permis. Mais c'est encore mieux de pouvoir les utiliser. Dans la boutique, il est aussi possible d'acheter ses armes, parmi 4 catégories différentes. Fusil, Fusil de chasse, Fusil de chasse moderne, et Arc et arbalète. Le choix des armes va varier selon ce qu'on va vouloir chasser. Car il faut un calibre précis pour certaines espèces à chasser. Donc, inutile de se ruiner avec un gros fusil dès le départ, sachant qu'il est possible de chasser tous les animaux avec un arc ou une arbalète. Surtout qu'il faut garder de l'argent pour les autres outils, comme les lunettes d'arme, les objets pour se simplifier la vie ( jumelles, indicateur de vent, appeau, neutralisant d'odeurs, ou encore appâts odorants). Et si l'envie nous prend des nouveaux vêtements. Côté contenu, le jeu est plutôt bien fourni. Il y a aussi 5 chiens à acheter, avec 3 Labrador, un braque allemand, et un beagle un peu bigleux.


La maison propose aussi une salle de trophées, un bar qui réunit toutes les infos sur la chasse, un globe pour y découvrir les succès débloqués, une chambre avec garde de robe, et un lit pour changer le moment de la journée, un tourne disque pour changer de musique. Et surtout, un énorme terrain d'entrainement, avec possibilité de s’entraîner avec ses armes, sur de courtes ou longues distances.

... Perd sa place !

Pour débuter une partie de chasse dans Hunting Simulator 2, il suffit de se diriger vers la porte d'entrer de la maison. À partir de là, il ne reste plus qu'à sélectionner l'une des 6 cartes du jeu. Et de chasser avec son fidèle compagnon. Même si chacun des environnements est différent, la chasse se déroule toujours de la même manière. On se balade dans la forêt, ou le désert, et on cherche, a l'aide de notre compagnon, diverses traces d'animaux de passage dans le coin. Logiquement, c'est le chien qui fera tout le travail. On le laisse donc partir à la chasse aux indices. Une fois une trace trouvée. Il est possible de le féliciter, et lui demander de suivre la piste. À partir de là, commence une traque qui peut durer des heures.


Lors de la traque, il est possible de trouver des tours de guet. Ces dernières vont permettre de se poser tranquillement, et d’observer les environs. Si on reste calme assez longtemps dans une tour de guet, on peut voir la nature reprendre vie. On y voit les cerfs manger tranquillement leurs baies. On n'a pas plus trop envie de leur tirer dessus.

Malheureusement, pour s'acheter des nouveaux outils, armes, chiens, ou vêtements, il faudra gagner son argent. Et pour cela, il faudra obligatoirement tuer les animaux. Selon où est placé le tir, et l'âge de l'animal, la revente sera plus ou moins cher. Il est possible aussi de garder ses proies pour soi, et en faire des trophées. Attention toutefois, car si on laisse traîner un animal mort dans la forêt, on se prend une jolie petite amende, qui nous fait réfléchir à deux fois lors de la prochaine partie de chasse.


Pour beaucoup, et même pour nous d'ailleurs, la chasse reste quelque chose de cruels envers certains animaux. Mais Hunting Simulator 2 reste une simulation de chasse. Donc on reste dans le virtuel. Pour certains, comme des vrais chasseurs, ça permet de retrouver un peu leur métier à travers un jeu vidéo. Pour d'autres, comme nous, Hunting Simulator 2 permet d'en apprendre davantage sur la chasse. Car il y a des règles à respecter, et surtout à connaitre.

Et il perdrix sa proie.

Hunting Simulator 2 propose des environnements variés très détaillés pour certaines des maps. On arrive facilement à se fondre dans les décors de chacun des lieux du jeu. Et l'ambiance sonore, avec tous ces cris d'animaux, nous immerge parfaitement dans le calme d'une partie de chasse. Un peu comme quand on est au bord du lac en pleine pèche. Il y a ce silence naturel, qui fait que s'est reposant. Même parfois un peu trop.

Malheureusement, le jeu est loin d'être sans défaut. Tout d'abord, les textures des animaux. Même avec un PC qui fait tourner le jeu en ultra, on a le droit à des poils vraiment très mal représenté. On a l'impression de chasser des peluches. Il y a aussi les différents chiens, qui ne sont pas très beaux à regarder. Le Beagle par exemple, a un problème au niveau de ses yeux. On sait pourquoi il a du mal à trouver des traces d'animaux. Sans oublier les différents bugs de collision. Parfois, on traversera un arbre sans problème. D'autres fois, on se bloquera dedans. Nous obligeant à quitter la carte.


Il y a aussi le souci des mares. Les labradors ont du mal à aller chercher les proies dans l'eau. Manque de motivation, ou clairement aveugle. On ne sait pas vraiment. Et on peut attendre des heures, sans jamais rien voir revenir. C'est assez frustrant. Surtout que de laisser un animal mort dans l'eau, ça coûte cher.


Le jeu est donc loin d’être parfait. Et tous ces petits défauts rendent Hunting Simulator 2 désagréable sur la durée.

Élan de tendresse.

Pour conclure, Hunting Simulator 2 est une simulation de chasse assez complète. Les chiens donnent encore plus de réalisme à nos parties de chasse. Et le contenu plutôt imposant, permet de varier les plaisirs. Mais de trop nombreux bugs viennent gâcher l’expérience de jeu. Et même si ajouter des chiens pour nous aider, est une très bonne idée. On a l'impression qu'ils n'ont pas envie de chasser avec nous. Ou alors, ils cherchent toujours les gros gibiers. Alors qu'on souhaiterait seulement chasser des dindons ou des lapins. On passe le plus clair de notre temps à gambader dans la forêt avec notre chien, à écouter les animaux qui nous narguent. Dans un sens, comme ça, on ne fait de mal à personne. Mais on n'avance pas non plus.


1,323 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now