top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Steam] EA SPORTS F1 23


Après deux previews plus qu'alléchantes, avec la découverte de la Saison 2 de Point de Rupture. Il est temps de remonter dans notre baquet, pour l'ultime test du prochain opus de F1, signé Codemasters et EA Sports. Disponible le 16 juin sur PlayStation, Xbox et PC, F1 23 va bousculer les codes, avec une approche très différente des derniers opus. Tout en restant dans le côté simulation. Et, en plus des nouveautés de l'année dernière, comme le tour de chauffe ou les Supercars, cette nouvelle saison est accompagnée, en plus du retour de Point de Rupture, d'un mode F1 World, qu'on n'imaginait pas aussi complet. Mais est ce assez pour signer le grand renouveau de la simulation de F1 de Codemasters ? Pour le savoir, Rendez-vous au premier virage, comme le dit si bien Julien Fébreau.

Trailer du jeu

Un opus spectaculaire ?

Après une 3 années à enchaîner les bonnes prestations, Codemasters veut rester sur sa lancée, tout en proposant un peu de nouveautés pour sa simulation de F1. Et après une saison 2022/2023 pleine de nouveautés, on était loin de se douter que le studio anglais en avait encore sous les pneus. Mais avant de trop en dévoiler, on va parler des différents modes de ce nouvel opus. Car, même si Codemasters a opté pour un menu très différent, qui peut nous perdre les premières heures, F1 23 propose toujours son mode carrière en solo ou en équipe, ainsi que les modes Contre-la-Montre, Grand-Prix, et autres modes en ligne. Ces derniers seront uniquement accessibles depuis le nouveau mode principal du jeu, F1 World, qui proposera son propre mode, avec de nombreuses séries de défis à réaliser, ainsi que les différents modes classiques qu'on a l'habitude de voir dans F1. Il y aura aussi les Supercars, ainsi que les F1 et F2 de la saison 2023. Le mode F1 Life sera toujours présent dans cet opus. Mais il sera intégré au mode F1 World. Mais on y reviendra après. Pour le reste, on retrouvera les Ligues multijoueur, le showroom, le Point de Rupture, ou encore, la boutique.


Bien sûr, en plus des nouveaux modes de jeu, on va aussi avoir le droit à quelques améliorations de gameplay, ainsi que des nouveautés, pour encore plus de réalisme. Et F1 23 n'est pas en reste. Amélioration de la physique, pour un meilleur comportement. Meilleur équilibre entre l'aérodynamisme et l'adhérence des pneus. La nouvelle technologie Précision Drive, pour une prise en main plus agréable et réaliste, quelle que soit la manette ou le volant utilisé. Deux nouveaux circuits, Las Vegas et Losail. Le grand retour des drapeaux rouges, pour des courses encore plus réalistes. Une nouvelle distance de 35%, pour avoir un juste-milieu entre les courses courtes et les courses longues. La mise à jour de certains circuits, comme celui de Barcelona Catalunya. Et bien plus encore. Il n'y a pas à dire, Codemasters n'a pas chômé en 1 an.

Le monde de la F1 !

Parmi les grandes nouveautés de ce nouvel opus, là où Codemasters a tout donné, on va retrouver le mode F1 World. Ce dernier est un mode qui réunit les différents modes classiques du jeu comme cité plus haut, une partie de F1 Life, avec la gestion de son appartement, son showroom, et les vêtements de notre pilote. Mais surtout, le mode F1 World va nous permettre de faire évoluer notre monoplace, en participant à de nombreuses séries de course. Au début, on va devoir choisir son pilote, et la livrée de sa monoplace. Ensuite, on va commencer à participer à une première série de courses. Cette série va nous permettre de gagner nos premières améliorations, afin d'augmenter le niveau technique de notre monoplace. Mais pas seulement, une fois cette série terminée, on va en débloquer de nouvelles, qui auront toutes un thème en particulier. Par exemple, la série urbaine, qui sera axée sur des circuits urbains. Ou des séries plus spécifiques, comme les Maîtrises, qui seront dédiées à un seul tracé, avec plusieurs variantes, comme le nombre de tours, ou l'absence d'aide. Il y aura aussi différentes séries multijoueur, qui vont, elles aussi, nous permettre de gagner des prix.

En remportant des séries, on va débloquer de nombreuses ressources, ainsi que différentes pièces qui vont nous permettre d'améliorer notre monoplace, afin d'accéder à des séries de plus en plus complexes. Depuis le garage, on aura accès à 4 types d'améliorations pour notre monoplace. La boite de vitesse, le bloc propulseur, l'aileron, et les freins. Pour chacune de ces pièces, on pourra installer une des améliorations obtenues en remportant des séries, ou en montant son niveau de Podium Pass. On pourra aussi ajouter 4 employés sous contrat, pour le Sponsor, le Responsable R&D, Stratège, et direction d'écurie. Pour que les employés puissent travailler, il faudra leur ajouter des contrats, qui auront une durée d'épreuve. Par exemple, un contrat commun permettra à l'employé d'être dans l'équipe pendant 5 épreuves. Une fois les 5 épreuves terminées, il faudra ajouter un nouveau contrat.


Tout au long des séries, on gagnera de nombreux contrats, employés et pièces, qui vont permettre d'augmenter le niveau technique de la monoplace. Mais parfois, on sera à court de pièces ou de contrats. Et on n'aura pas forcément le niveau pour être de taille dans l'une des séries disponibles. On pourra donc utiliser les nombreuses ressources obtenues lors des séries, pour créer de nouvelles pièces ou contrats, afin d'augmenter notre niveau. Pour gagner des ressources, on pourra aussi accomplir différents objectifs de prestataires. Il sera possible d'en activer jusqu'à 15 en même temps. Histoire d'enchaîner les objectifs. Et ramasser un maximum de ressources.


Par la suite, en progressant dans le mode F1 World, on débloquera le recueil. Ce dernier sera un grand carnet de stickers à collectionner, qui vont nous permettre d'obtenir de magnifiques photos des écuries, des circuits, ou encore, des pilotes de F1. Pour chaque stickers complété, on gagnera de l'expérience, et un peu de ressources.

Une histoire de famille !

Bien sûr, le mode F1 World ne sera pas la seule nouveauté de cet opus. Car la Saison 2 de l'histoire Point de Rupture fera son grand retour. Certes, ce n'est pas vraiment une nouveauté, étant donné que Point de Rupture avait fait son apparition il y a deux ans. Pour cette nouvelle histoire, on va retrouver Aiden Jackson, ainsi que son ennemi juré sur la piste, Devon Butler, désormais coéquipiers au sein de l'écurie Konnersport Racing Team, une nouvelle structure qui espère s'imposer face aux écuries et pilotes de F1 connus du monde réel. En deux ans, beaucoup de choses se sont passées. Mais la rivalité entre les deux pilotes n'a pas disparu pour autant. Pourtant, ils vont devoir s'aider pour que l'écurie Konnersport Racing Team puisse survivre en F1. Ce nouveau chapitre de l'histoire est composé de 17 chapitres. Comme en 2021, on va devoir suivre la vie de nos deux pilotes, ainsi que celle de Callie Mayer, qui aura une place importante dans cette histoire, ainsi qu'un ancien coéquipier d'Aiden Jackson. Pour ceux qui connaissent bien Point de Rupture, l'identité de cette personne ne sera pas difficile à deviner. Mais on n'en dira pas plus, afin de ne pas gâcher la surprise.

Le mode Point de Rupture va se dérouler un peu comme celui de 2021. On va participer à des courses, avec différents objectifs à atteindre pendant ces courses. Parfois, atteindre l'objectif déclenchera une scène. Ce qui permettra de lancer un nouvel objectif pendant la course. Avant et après chaque course, on aura le droit à une cinématique digne d'une série, avec de nombreux rebondissements. Et avant le lancement d'une course, ou avant de passer au prochain chapitre, on pourra répondre au téléphone. Rien de bien nouveau dans ce mode. Lors de l'histoire, on aura tout de même le droit à quelques interviews en fin de course, qui vont déterminer certains éléments de l'histoire, sans vraiment avoir un réel impact. Nos réponses auront surtout un impact sur la Performance et la réputation de l'équipe. Nos résultats en course auront aussi un impact sur ces deux critères. Une fois qu'on aura atteint le niveau 10, le niveau maximum de ces deux critères, on obtiendra seulement des succès. Cette nouvelle histoire est l'un des points forts de cette nouvelle saison de F1. Il y a de nombreux rebondissements, qui nous donnent envie d'en savoir plus, chapitre après chapitre. Et une histoire de famille très bien pensée. Malheureusement, une fois qu'on aura terminé l'histoire, on n'y reviendra pas forcément.

Une carrière inchangée ?

Depuis son arrivée en 2020, le mode Carrière a su trouver sa place dans la simulation de Codemasters. Dans ce mode ultra complet, réalisable à deux, on va devoir créer notre propre écurie, et la hisser au sommet de la gloire. On démarre ce mode en créant notre propre pilote et son écurie. Baquet, sponsor, moteur, coéquipier, couleurs. Comme pour la saison précédente, on va devoir créer une écurie, avec un budget limité. Une fois prêt, on va se lancer dans une carrière, plus ou moins longue, selon nos paramètres de préférence. Le but de ce mode, va être de gagner des GP, afin de monter la réputation de son écurie, d'améliorer ses voitures, et d'embaucher le meilleur coéquipier possible. Avec pour seul objectif, devenir champion du monde des pilotes, et champion du monde constructeur.


Depuis notre QG, on va pouvoir gérer notre calendrier, acheter diverses améliorations, utiliser ses points pour la R&D. Pour le reste, tout est identique à F1 2022. Il faudra gagner de l'argent pour effectuer un maximum d'amélioration. Faire grandir la notoriété de l'écurie. Et tout faire pour qu'un champion puisse accepter un jour de nous rejoindre. Il y aura tout de même l'ajout des événements de département, qui vont nous permettre de prendre des décisions qui auront un impact sur l'un des départements de l'équipe.


Pendant les week-end de course, il faudra penser à effectuer les différents programmes d’entraînement, afin de gagner des points de ressources, utilisable pour améliorer les performances de sa monoplace, dans le programme de recherche et développement. Ces derniers seront plus ou moins identiques à l'année précédente. Le seul changement sera visuel, une fois en piste, avec des indications qui prendront un peu trop de place sur l'écran. Mis à part ça, tout le reste sera identique.

Seul face au monde !

Comme toujours, Codemasters pense aussi aux joueurs qui préfèrent s'affronter aux autres pilotes du monde entier, ou simplement s'affronter en famille, ou avec des amis. On va donc retrouver du multijoueur en local, ainsi que les ligues, et les différentes séries multijoueur du mode F1 World.


Lors des parties classées, on aura le droit à notre Super Licence qui enregistrera tous nos résultats, pour que les autres joueurs puissent voir nos performances. D'ailleurs, le système de licence aura aussi un impact sur les différents défis de F1 World. Pour accéder à certaines séries, il faudra un certain niveau de licence. Et selon la licence, il ne sera plus possible d'activer certaines aides.

La simulation ultime ?

Les années passent, et Codemasters rend sa simulation de F1 de plus en plus réaliste. Et comme cité plus haut, ainsi que dans notre première preview, les nombreuses nouveautés de F1 23 rendent l'expérience de jeu bien meilleure à la manette, ou au volant. Les sensations sont au rendez-vous. Et on ressent chaque vibreur, chaque choc, et chaque coup d'accélération. Ce qui rend le jeu encore plus réaliste que l'opus précédent, qui était déjà bien poussé. Certes, le jeu a encore quelques petits soucis de sons, et problèmes de décors. Mais tout devrait disparaître au Patch Day One du jeu.


Côté conduite au volant, comme l'année dernière, avec le T248 de chez Thrustmaster, on n'a pas vraiment besoin de faire des réglages pour se sentir bien à bord d'une monoplace. La conduite est parfaite. Et cette année, à notre grande surprise, la conduite à la manette est tout aussi agréable. Certes, elle n'est pas aussi immersive. Mais la Dual Sense 5 et ses fonctionnalités offrent une conduite presque réaliste à la manette. Une première dans l'histoire de la simulation de F1 de Codemasters. Bien sûr, cela ne remplacera jamais la conduite au volant. Mais ça permettra à de nombreux joueurs amateurs de pouvoir profiter du réalisme de F1 23, avec une manette.

Sans contexte, le meilleur opus ?

Pour conclure, F1 23 est sûrement l'un des opus les plus aboutis de la série. En plus de proposer de nombreuses nouveautés, qui vont rendre le gameplay plus accessible pour certains, et plus réaliste pour d'autres. Ce nouvel opus nous offre une nouvelle histoire, bien meilleure que celle présente en 2021, avec le retour d'Aiden et Devon. Ainsi qu'un mode F1 World interminable, qui nous promet des heures et des heures de défis. Ces dernières années, on avait l'impression que Codemasters faisait du surplace, avec très peu d'améliorations et de nouveautés. Mais avec F1 23, le studio anglais nous montre enfin qu'il lui en reste sous la pédale.


696 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page
Couple of Gamer ...