top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] DROS


Disponible depuis le 20 juillet sur PC, DROS est une aventure originale, développé et édité par emergeWorlds, qui nous raconte l'histoire sur une petite créature visqueuse et sa carapace humaine, qui vont devoir s'entraider pour se frayer un chemin dans une immense tour d'une quarantaine d'étages. Et après avoir monté, petit à petit, les étages de cette tour, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

DROS est un petit jeu d'aventure, où l'on va prendre le contrôle d'une petite créature noire, et un chevalier qui a perdu son enveloppe humaine, afin d'explorer une tour plein de mystères. Pour gravir les échelons de la tour, on va devoir contrôler deux personnages. D'un côté, Little Dros, une petite créature qui pourra sauter, et se faufiler dans des petits trous, tout en évitant de se faire repérer par les ennemis. Et de l'autre, Captain, l'enveloppe corporelle d'un humain contrôlée par Little Dros, avec laquelle on pourra actionner des interrupteurs, ou tuer des ennemis grâce à une épée.


Pour terminer un niveau de la tour, on devra alterner entre les deux personnages, afin de se frayer un chemin vers la sortie. La plupart du temps, c'est notre petite créature visqueuse qui fera le plus gros du travail, en se frayant des chemins dans les moindres recoins. La forme humaine sera surtout là pour attaquer. Car cette dernière ne pourra pas sauter. Elle pourra simplement se déplacer lentement, et tuer les différents ennemis.

Lors des 40 niveaux qui composent l'aventure de Dros, on va devoir utiliser nos méninges pour résoudre les nombreuses énigmes de chaque étage. Des énigmes très simples, qui seront adaptées à tous les joueurs. Par exemple, déposer l'enveloppe humaine sur un interrupteur, pour débloquer une porte vers le haut. Ensuite, s'aider de Little Dros pour activer un interrupteur qui débloque le chemin pour le Captain.


Sur notre route, par moments, on aura quelques ennemis. Avec Little Dros, notre but sera de se faufiler sans se faire repérer. Et avec Captain, on devra simplement les attaquer. Pour chaque niveau, on aura plusieurs objectifs, comme trouver des boules jeunes, des cristaux rouges, des pièces pour l'alchimiste, ou encore, finir le niveau dans un temps imparti. Ces objectifs ne seront pas obligatoires pour terminer le jeu. On pourra aussi trouver différentes entrées pour notre journal. Ce qui va nous permettre de nous en apprendre un peu plus sur le monde, et sur l'histoire.

Dros nous plonge dans un mode Steampunk en 3D, très réussi, avec différents biomes à découvrir en montant les étages de la tour. On va aussi faire la rencontre de plusieurs ennemis, dont certains, très surprenant. La direction artistique est adorable, tout comme le jeu. Et l'évolution du gameplay permet d'éviter le côté répétitif du jeu, malgré des niveaux souvent très courts. Son seul petit défaut, c'est sa jouabilité. À de nombreuses reprises, on va tomber dans le vide à cause de la caméra, qui ne se déplace pas comme on le souhaite.


Pour conclure, Dros est un jeu d'aventure, adorable et très bien pensé. Les deux personnages sont complémentaires. Et chaque niveau apporte son lot de surprises. On regrette tout de même l'absence de localisation française. Car son style enfantin aurait pu plaire aux plus jeunes.


142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...