• Couple of Gamer

[Test][Steam] Drake Hollow


Après une sortie surprise sur Xbox One et Xbox Game Pass. Drake Hollow, le jeu de The Molasses Flood, fait son arrivée sur steam, le 1er octobre. Dans cette aventure au cœur d'Hollow, on va devoir retrouver des petites créatures, appelées Dragores, construire et défendre les différents lieux d'Hollow, d'une horde de bêtes féroces mortelles, qui dévaste ce monde. Après plus d'un mois à faire équipe avec ces petites bêtes trop mignonnes. Et à défendre leurs terres. On peut enfin vous dévoiler notre avis final sur cette véritable surprise de l'année.

Trailer du jeu

La terre des Dragores

Drake Hollow est un jeu d'exploration et de construction de bases, qui se joue seul ou jusqu'à 4 joueurs. Et avant de débuter cette aventure, on a le droit de créer notre personnage via l'éditeur plutôt complet. Une fois prêt, le voyage vers Hollow peut enfin commencer.


Dans ce jeu, on contrôle donc notre personnage, qui, après avoir suivi un corbeau un peu bizarre, se retrouve dans le monde sombre d'Hollow. Dans ce lieu, on y trouve un peuple végétal appelé les Dragores, qui ont besoin de nous. Ils ont faim, soif et ont besoin d'un endroit pour dormir. Ils veulent aussi se divertir. Et on est leur seul espoir de leur construire un monde meilleur. On va donc devoir explorer l'ile pour y trouver diverses ressources, qui serviront à la construction d'une base pour les accueillir. Malheureusement, ce monde est infesté par le fleau. Et pour que les Dragores puissent vivre en paix, il va falloir faire un peu de ménage.

Le jeu propose une suite de quêtes à effectuer. Elles vont permettre d'avancer dans l'histoire de Drake Hollow. Mais aussi, faire évoluer son camp et ses Dragores. Les quêtes ne sont pas difficiles. La plupart du temps, il faudra créer de quoi rendre heureux les Dragores. Mais le fléau qui s'abat sur l'île viendra aussi s'attaquer au camp en construction. Il faudra donc aussi faire face aux vagues d'ennemis qui viendront essayer de tout détruire. Après un nombre de quêtes effectuées, une quête finale s'active, avec un ultime boss à vaincre. Une fois mort, on part vers une nouvelle contrée, avec nos Dragores et notre camp. Le voyage de Drake Hollow se déroule en saison. Une saison représente un lieu et ses quêtes. Une fois terminée, on est libre de continuer à explorer ce lieu, ou voyager vers la nouvelle. Mais le voyage ne se fait que dans un sens. Et une fois partie d'un lieu, il est impossible d'y revenir.


Drake Hollow ne propose que 4 petits chapitres. On pourrait croire que ce n'est pas beaucoup. Mais un chapitre peut 3-4 heures, voire plus. Tout dépendra de votre façon de progresser dans l'histoire. On peut effectuer les quêtes au plus vite. Et ne pas se soucier de l'exploration, pour passer moins de temps dans les différents lieux du jeu. Ou au contraire, prendre son temps. Explorer. Et récolter un maximum de ressources.

Une vie de Dragore

Même si l'exploration est une part importante dans Drake Hollow. Elle passe en second plan quand il s'agit de faire plaisir aux Dragores. Pour qu'elles puissent s'épanouir, il va falloir créer des objets, comme des lits, des ours en peluche, des ballons de Yoga, des coins d'eaux, des jardinières. Sans oublier, des protections autour du camp, pour éviter les attaques des ennemis. Ces objets vont permettre de rendre heureux les Dragores, qui vous le rendront bien, en vous octroyant des bonus, ou en vous offrant des cadeaux. Les Dragores sont très importants pour l'évolution du camp. Plus on en découvre, plus le camp monte de niveau. Ce qui permet de débloquer des nouveaux objets à créer.


Pour faire évoluer ces petites bêtes, il faudra récolter des fragments de joyaux. Chaque Dragore évolue avec un style particulier de fragments. Par exemple, un Dragore rouge évoluera avec des fragments de joyaux rouges. Pour trouver ces fragments, il faudra explorer les environs. Détruire des objets, comme des caisses, des voitures, et bien d'autres. Trouver des coffres. Ou plus simplement, vaincre des ennemis. Parfois, des Dragores vous donneront des fragments en cadeaux. Mais pour cela, il faut qu'elles soient heureuses.

Les dragores ont plusieurs phases de développement. Elles débutent enfant, puis ado, pour finir adulte. Les faire évoluer change leur aspect. Mais aussi les bonus qu'elles vous procurent. Permettant ainsi d'être plus apte à vaincre les ennemis. Il faudra aussi prendre soin de toujours avoir de quoi manger et boire pour elles. Et aussi des lits pour qu'elles se reposent. Et quelques jouets. Sinon, elles mourront d'ennuis.


Pour créer des objets, il faudra de nombreuses ressources, qui se trouveront un peu partout sur l'ile. Mais il faudra surtout des plans, pour déverrouiller les futures créations. Normalement, une nouvelle création ne coute qu'un plan. Malheureusement, comme ça ne se trouve pas si facilement, il faut vraiment faire les bons choix concernant les créations à débloquer. Les défenses par exemple, sont des créations quasi obligatoires, si on ne souhaite pas devoir recréer les lits, ou les jouets des Dragores. Les barrières ne courent presque rien. Et lors des vagues, les ennemis attaqueront en priorité ces derniers. Laissant du temps pour vaincre tous les ennemis. Plus le camp sera haut niveau. Plus les créations seront nombreuses.

Une guitare comme arme !

Moins nombreux, mais tout aussi important. Les combats dans Drake Hollow ne sont pas à prendre à la légère. Car souvent, c'est en tuant des ennemis, qu'on trouve les meilleures ressources, comme les cristaux pour la création de protection contre le fléau ou les tours, et les fragments pour l'évolution des Dragores. Pour vaincre un ennemi, le jeu propose de nombreuses armes, parfois loufoques.

Les principales armes du jeu, sont les armes de corps-à-corps. On y trouve des marteaux, des chandeliers, des guitares, des bâtons, des battes. Il y a de quoi se faire plaisir. Ces armes peuvent être modifiées grâce aux Dragores, qui peuvent y ajouter des petits éléments supplémentaires, comme de l'électricité ou des abeilles.


Les secondaires armes, aussi utiles que les premières, sont les armes à distances. Elles sont tout aussi variées que loufoques. Du simple arc, au tromblon, en passant par un espèce de sèche-cheveux. Une fois de plus, on peut vraiment se faire plaisir avec les armes à distance que propose Drake Hollow. De plus, elles sont très puissantes et utiles face aux ennemis un peu plus coriaces. Malheureusement, les munitions sont souvent très rares. Il faut donc les utiliser à bon escient.

Le charme des Dragores !

Même si, au final, on peut très vite faire le tour de Drake Hollow. On ne s'ennuie pas une seule seconde. Tout d'abord, parce que le système d'évolution est pensé pour qu'on puisse toujours partir en exploration, à la recherche de Dragores, ressources et autres. Puis l'univers à travers les saisons de ce jeu, nous dépayse à chaque fin de chapitre. C'est magnifique, surtout quand l'hiver pointe le bout de son nez. Et dans ce somptueux monde, il y a ces petites Dragores toute mignonne, qui donne un charme fou. On a vraiment le droit à une sublime direction artistique, qui nous emballe du début à la fin.


Mais il n'est pas sans défaut. Le jeu manque un peu de variété dans les décors. Mais aussi dans son bestiaire. On va souvent revoir les mêmes têtes. Seuls les boss se différencient un peu. Il y a aussi un manque de musiques. Elle est présente. Mais elle ne l'est pas assez. Parfois, il n'y a plus aucun son qui se dégage d'Hollow. Ce qui rend encore plus vide le jeu. C'est dommage. Car sa brise un peu le charme du jeu.

Le héros d'un autre monde !

Pour conclure, ça fait maintenant quelques mois qu'on est tombé amoureux de ce petit Drake Hollow. Et pour tout vous dire, on a eu du mal à le lâcher. Surtout quand on a la chance de pouvoir y jouer à plusieurs. Car ça rend l'aventure encore plus passionnante. On s'amuse à explorer Hollow, et construire un camp pour les Dragores. On ne voit pas le temps passé. Si vous aimez les jeux où il faut construire sa base et explorer un monde ouvert. Drake Hollow devrait facilement réussir à vous charmer. Et tout cas pour nous, ça a été un gros coup de foudre.


1,844 vues0 commentaire