• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Tiny Tina's Wonderlands


Disponible depuis le 25 mars sur PlayStation, Xbox et PC, Tiny Tina's Wonderlands est un Stand Alone mettant en scène la loufoque et attendrissante, Tiny Tina, qui a fait sa toute première apparition dans l'univers de Borderlands, dans un DLC du second opus, intitulé, Tiny Tina et la Forteresse du Dragon. Par la suite, on l'a vu apparaître dans Borderlands 3, avant d'avoir le droit à son propre petit jeu. Développé par Gearbox Software, et édité par 2K Games, ce spin-off de la série Borderlands, nous plonge dans une partie endiablée de Donjons et Dragon, avec pour maître du jeu, Tiny Tina. On a donc lancé le dé, pour découvrir cette aventure unique, au mélange de genre, qui pourrait bien en surprendre plus d'un.

Trailer du jeu

Des donjons et un sacré bordel !

Tiny Tina's Wonderlands est un FPS à l'image de Borderlands, qui nous plonge dans une partie de Donjons et Dragon, avec pour maître du jeu, la petite Tiny Tina. Une aventure qui n'est pas sans rappeler un certain DLC de Borderlands 2, qui nous plongeait dans un univers assez similaire, avec Tiny Tina comme personnage principal. Dans cette aventure, on va jouer dans le monde farfelu inventé par Tina, en tant que Main du Destin. Et notre but va être de vaincre le Seigneur Dragon. Une histoire un peu fantaisiste, comme on peut en avoir lors de nos parties de Donjons et Dragon. Sauf que derrière le livre du maître des donjons, on retrouve une narratrice un peu timbrée, qui va construire son histoire, sans vraiment savoir si cette dernière aura une fin.


Mais avant de prendre part à l'aventure, il va falloir créer sa fiche personnage. Le jeu propose 6 classes. Chaque classe propose ses propres techniques spéciales. Pour le reste, on va pouvoir utiliser le même style d'arme, ou autres. Les classes servent uniquement aux techniques spéciales de classe. Une fois cette dernière sélectionnée, on va pouvoir un peu personnaliser son personnage, lui choisir son histoire, et lui refaire une beauté. Une fois prêt, l'aventure va enfin pouvoir commencer.

Les premières minutes dans Tiny Tina's Wonderlands vont nous permettre d'apprendre les bases du jeu. Et comme on est dans l'univers de Borderlands, on va surtout devoir tirer sur tous les ennemis qui viendront nous sauter dessus. Sauf que cette fois, on est dans un monde fantastique, où des licornes peuvent gouverner un royaume. Après avoir terminé le premier chapitre, on va pouvoir profiter du monde de Tiny Tina's Wonderlands, en explorant la carte, accomplissant diverses quêtes, ou en continuant l'aventure.


Même si le jeu propose de nombreuses quêtes secondaires, qui vont nous permettre de gagner de l'expérience, et ainsi monter de niveau. On va très vite s'apercevoir que la quête principale nous appelle. Et on va la suivre d'un seul trait. Et après seulement une dizaine de petits chapitres, on va voir le bout de cette aventure. Mais comme Tiny Tina's Wonderlands est un jeu tiré de Borderlands, la fin du jeu ne sera qu'un début pour notre héros.



Pour venir à bout de l'aventure de Tiny Tina's Wonderlands, il faudra compter en moyenne une bonne vingtaine d'heures en solo. Ce temps de jeu peut varier si on souhaite jouer en coop local ou en ligne, ou si on tente de découvrir tous les secrets du monde merveilleux de Tiny Tina.

Un donjons et dragon à la carte !

Pendant notre aventure dans le monde de Tiny Tina's Wonderlands, on va devoir accomplir de nombreuses quêtes, et explorer divers lieux. Si on suit la trame principale du jeu, on va enchaîner les donjons, et découvrir des histoires bien connues, comme celle du Roi Arthur. Mais à la sauce Borderlands. En gros, une histoire totalement tirée par les cheveux, et bourrée d'humour. Pendant notre voyage, on va même faire la rencontre de personnages bien connus de la série Borderlands, comme le fidèle Claptrap. En même temps, Borderlands sans Claptrap, ce n'est pas Borderlands.


Si on s'égare de la quête principale un instant, on va pouvoir découvrir le monde inventé et improvisé par Tina. Et ce monde passe avant tout par sa carte complètement loufoque, où des biscuits apéritifs serviront de barrage, et des capsules de bouteilles, de ponts. Sur cette carte, on va faire la rencontre de nombreux personnages, qui nous donneront des quêtes. Et comme nous sommes dans un jeu Borderlands, aucune de ces quêtes, ou presque, vont vraiment être sérieuses. Et parfois, il faudra aider une influenceuse. Sur cette carte, on va aussi avoir de nombreux défis à relever, comme vaincre de puissants ennemis dans des zones restreintes, ou récupérer des objets très rares. Bien sûr, ces quêtes ne sont pas obligatoires pour progresser dans l'aventure. Mais elles rapportent souvent de l'expérience et de l'argent. Et au vu de la difficulté, on ne dit jamais non à un peu d'expérience, pour prendre quelques niveaux.

Sur la carte du monde, on va aussi découvrir de nombreux donjons. Et même si la plupart du temps, on devra s'y rendre pour accomplir des quêtes. En tant que Main du Destin, on peut très bien essayer de parcourir les différents donjons qui grouillent sur la carte, pour prendre de l'expérience, ou trouver du loot très rare.


Lors de notre aventure, on fera souvent un petit tour dans une ville qui servira un peu de QG. Dans cette dernière, il sera possible de trouver d'autres quêtes secondaires. Mais surtout, on pourra améliorer l'emplacement de notre inventaire, de notre banque, et le nombre de munitions portées, grâce à la forge. Malheureusement, ces améliorations coûteront très cher. Il faudra donc économiser pour pouvoir espérer avoir un grand sac. Dans ce même village, on retrouvera le coffre à clé squelette, pour récupérer du loot très rare. Ainsi que le distributeur de vêtements, pour changer de look.

Borderlands au pays des licornes !

Même si Tiny Tina's Wonderlands est un "Donjons et Dragon", il n'en reste pas moins un jeu de l'univers Borderlands. Et malgré le choix des classes de départ, on va très vite retourner aux sources, avec des armes à feu dévastatrices, qui vont nous servir à tuer les hordes de trolls, zombies, et autres monstres fantastiques. Au départ, on sera heureux de pouvoir utiliser des haches, épées, et toutes les autres armes dignes des meilleurs héros de ces mondes fantastiques. Mais on va surtout se rendre compte que ces armes ne servent pas plus que ça. Et les classiques fusils d'assaut, Sniper, fusil à pompe, lance-roquettes, ou pistolets, vont redevenir nos armes de prédilections.


Comme dans n'importe quels jeux Borderlands, on va pouvoir utiliser toutes les armes que l'on souhaite. Et comme les ennemis sont du genre à faire pleuvoir les loots, on va souvent changer d'arme. Sauf si vraiment on a trouvé l'arme parfaite. Au début, on ne pourra porter que 2 armes à feu, et 1 arme de corps-à-corps. Mais en montant les niveaux de notre héros, on va pouvoir débloquer des emplacements d'armes supplémentaires. Par la suite, il sera possible d'utiliser jusqu'à 4 armes. Parfait pour avoir tous les styles d'armes à notre portée.

En plus des armes, on pourra équiper notre héros de bagues, d'un bouclier, d'une armure, d'une cravate, et d'un livre. Ces équipements vont permettre d'augmenter les stats de notre héros. Mais aussi, vont apporter des petits plus, comme des attaques élémentaires, des bonus de classe, et bien d'autres. Comme pour les armes, on sera amené à souvent changer d'équipement. Car les ennemis en feront tomber un peu trop souvent.


Bien sûr, pour que notre héros développe toute sa puissance, il va falloir aussi prendre des niveaux, afin de gagner des points de compétences, pour l'arbre à compétence. Chaque classe a son propre arbre à compétence, avec des compétences actives et passives. Après avoir pris un niveau, on va gagner des points d'héroïsme, qui vont permettre d'augmenter les stats héroïques de notre héros. À partir du niveau 12, on va pouvoir débloquer une seconde classe pour notre héros. Parfait pour prendre deux classes avec des familiers. Et se battre à 3 sur le terrain.


Vers la fin de l'aventure, ou même après, selon notre progression, on va pouvoir débloquer le rang mythique. Ce rang va nous donner accès à un nouvel arbre à compétence, avec des capacités uniques, qui feront très mal aux ennemis.

Une aventure Borderlands, comme on les aime !

Tiny Tina's Wonderlands est un Spin-off de Borderlands. Et on n'a pas besoin d'aller bien loin dans l'aventure pour le découvrir. La patte graphique est toujours la même. Et même si on a le droit à un monde plus enchanté. Tout est en Cel-Shading. Et comme toujours, ça marche parfaitement. Rien de surprenant quand on connaît le travail de Gearbox Software. Le jeu s'accorde un petit délire sur la carte du monde, avec des personnages "Chibi", qui servent de pions pour pouvoir se déplacer. Et malgré quelques déplacements parfois difficiles. Ce petit délire se marie très bien à l'univers de Tiny Tina's Wonderlands. Mais aussi de Borderlands.


Mais ce qu'on apprécie vraiment dans l'aventure de Tiny Tina's Wonderlands, c'est la narration. Elle est tout simplement incroyable. Tina joue son rôle de maître du jeu à la perfection. Et on se croyait vraiment dans une partie de Donjons et Dragon. Surtout avec le très bon doublage, qui vient sublimer notre aventure. Et le récit de Tina.

Un Spin-off maîtrisé ?

Pour conclure, Tiny Tina's Wonderlands est une réussite. Gearbox Software réussit à transformer son Looter-Shooter en un parfait jeu de rôle. Et tout ça, en gardant son côté déjanté. L'histoire est très bien écrite, et narrée à la perfection par Tina. Les donjons sont complets. Surtout après la fin du jeu. Et comme toujours, le jeu est bourré d'humour. Ce qui nous permet de garder le sourire, même après avoir souffert contre une Banshee. Les amoureux de la licence passeront d'agréables moments avec leur Main du Destin, grâce à ce Borderlands au pays des licornes.


314 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout