• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5


Après avoir enfourché notre motocross lors de notre preview. On a repris le guidon pour découvrir dans son entièreté le prochain jeu de moto de Milestone, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5, qui sera disponible le 17 mars sur Steam, PlayStation et Xbox. Après un 4e opus intéressant, mais loin d'être parfait. On s'attendait à un rebond de la part du studio italien, pour rendre le jeu plus réaliste. La preview avait encore quelques défauts. Mais le jeu s'annonçait tout de même plus appréciable que son prédécesseur. Mais est-ce vraiment le cas de la version finale ? C'est ce qu'on a essayé de voir après quelques tours de roues sur les pistes de Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5.

Trailer du jeu

Un nouveau départ ?

1 an s'est déjà écoulé. Et la nouvelle saison de Monster Energy Supercross commence à nouveau. L'occasion pour Milestone de ressortir son jeu officiel, pour le plus grand bonheur des fans de supercross. Sans grandes surprises, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5 est une copie du 4e opus. En même temps, difficile de personnaliser un jeu, dit "officiel". Donc, pour cette nouvelle saison, on va avoir le droit à notre carrière habituelle, avec divers modes de jeu en plus, comme le mode en ligne, les épreuves uniques, les championnats, les contre-la-montre, la promenade libre, ou encore, le mode deux joueurs en écran partagé, qui fait enfin son arrivée dans le jeu. Bien sûr, on retrouve aussi l'éditeur de circuit, pour les amoureux de la création. Dès le début, on va devoir créer notre pilote, avec quelques options de personnalisation, et le choix de la moto. Mais aussi son expérience de jeu, pour une accessibilité pour tous. Il y a 3 styles d'expériences. Accessible et immédiates, pour les joueurs qui souhaitent profiter du jeu, sans les longues courses qui durent des heures, et sans la difficulté qui va avec. Stimulante et grisante. Pour une expérience un peu plus réaliste. Mais qui reste jouable pour la plupart des joueurs. Et pour finir, Immersive et orientée simulation, qui, comme son nom l'indique, propose une expérience de jeu au plus proche du réel, avec des courses longues, et une physique avancée et réaliste, pour les pros de supercross. Une fois son expérience sélectionnée, on peut enfin commencer à jouer.

Mais avant de se lancer dans tous ces modes de jeu, il va falloir apprendre à maîtriser les motos du jeu. Et pour cette nouvelle saison de Monster Energy Supercross, Milestone a mis en place une Académie Futures, pour apprendre les bases du jeu. Comme expliqué lors de notre preview, ce mode permet d'apprendre les sauts, les trajectoires, ainsi que les scrubs et les whips. Il y a très peu de cours. Mais pour les débutants, c'est parfait pour se mettre en jambes. Malheureusement, même si cette académie est la bienvenue, elle manque un peu de construction. Et on se rend très vite compte qu'il manque quelque chose à cet apprentissage. Comme un système de ralenti pour nous apprendre à gérer comme il se doit les Scrubs ou les Whips. Ou encore, une explication plus complète, pour nous apprendre à bien gérer les sauts. Malgré ça, on dit merci à l'académie, d'essayer de nous apprendre ce sport, qui parait si simple. Mais qui ne l'est pas vraiment. L'Académie Futures est accessible depuis le menu du jeu. Mais aussi dans le mode carrière du jeu.

Une carrière étoffée ?

Même si Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5 propose divers modes de jeu. Celui qui va nous tenir en haleine un bon moment, c'est le mode carrière. Ce dernier se déroule en 3 étapes. La première étape, c'est le championnat Futures. Ce dernier ne comporte que 3 courses, et déverrouille le journal, pour suivre notre progression de sauts, scrubs, et autres. Et l'Académie Futures. Une fois ce premier championnat terminé, on va avoir le choix entre recommencer ce championnat, ou partir en Rookie. Ce second championnat propose 9 ou 10 courses, selon la catégorie sélectionnée. De plus, on va débloquer de nombreuses options supplémentaires dans la carrière, comme la forme et la blessure du pilote, de nouvelles compétences, les sessions d'entraînements, et pour finir, les épreuves spéciales. Lors de notre carrière Rookie, on va pouvoir alterner entre les courses du championnat, les épreuves spéciales, qui apparaissent de temps en temps, et les sessions d'entraînements, qui, comme pour l'opus précèdent, regroupent diverses épreuves de sauts, trajectoires, ou figures.

Comme pour le championnat Futures, le championnat Rookie se termine assez rapidement. Et une fois terminée, on peut se lancer dans le championnat Pro. Cette fois, on a 17 courses au total. Et on déverrouille les rivalités, de nouvelles sessions d'entrainements, ainsi que toutes les compétences des arbres à compétences. Mais le plus gros changement, c'est vraiment la rivalité. En 450, les pilotes vont avoir une certaine rivalité entre eux. Et pour montrer qui est le patron, il va falloir faire de meilleurs résultats que ses rivaux. En réussissant, on va gagner des points de compétences supplémentaires, qui vont nous être très utiles pour développer nos arbres à compétences.


Les arbres à compétences sont au nombre de 5. Chaque arbre va apporter sa petite touche d'amélioration, que ce soit sur le freinage, la physique, les virages, ou les scrubs. Pour apprendre une compétence, il va falloir dépenser ses points durement gagnés lors des courses. Mais aussi lors des sessions d'entraînements, des épreuves spéciales, et des rivalités. On gagne de nombreux points si on participe à toutes les épreuves que le mode carrière nous offre. Et avant même la fin du championnat Pro, on peut compléter nos différents arbres.


Lors de note carrière, on va pouvoir aussi gérer nos contrats ou nos sponsors. Avant chaque début de championnat, il va falloir faire un choix parmi les différentes offres. Selon ce choix, on va avoir des objectifs à accomplir, qui vont nous rapporter plus ou moins d'argent, ainsi que des préréglages et des combinaisons.

Un air de personnalisation ?

Une fois n'est pas coutume, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5 propose un éditeur de circuit. Dans ce dernier, on va pouvoir laisser libre cours à notre imagination sur l'un des 4 stades ouvert et couvert du jeu. La création est toujours un peu complexe. Parfois, on ne comprend pas vraiment comment faire pour valider un circuit. Heureusement, le jeu propose un petit tutoriel, pour nous apprendre à bien gérer la création de circuit. Une fois terminée, on va avoir la possibilité de partager notre piste avec la communauté.


Si vraiment, on n'est pas un créateur né, on peut toujours profiter des nombreuses pistes créées par les autres joueurs. Bon, avant la sortie du jeu, on a que très peu de pistes disponibles. Heureusement que le jeu propose plus d'une vingtaine de circuits, le temps que la communauté vienne augmenter ce nombre.


Côté personnalisation, on va aussi avoir le droit à un éditeur de casque. Comme pour un éditeur de livrée classique, on va devoir superposer les couches de décalcos, afin de créer un casque qui nous ressemble. Nos créations peuvent être partagées avec la communauté, tout comme les circuits. Et si jamais, on n'a toujours pas une âme de créateur, on peut profiter des créations des autres pilotes.


Pour finir avec la personnalisation, on a la possibilité de créer ses propres réglages, ainsi qu'acheter l'une des nombreuses célébrations de pilote. On va aussi pouvoir personnaliser chaque moto et combinaison de pilote, en achetant des lunettes, des gants, des bottes, ou encore, le rembourrage fessier. Sur la moto, ce n'est pas moins de 10 pièces qui peuvent être changées. Bien sûr, l'achat des pièces va permettre de rendre notre moto plus performante. Si on le souhaite, il est possible d'acheter des préréglages officiels pour chacune des motos, afin de ne pas se prendre la tête à tout personnaliser.

Une expérience réaliste ?

Comme toujours, Milestone montre tous ses talents de développeur dans un jeu de moto. Et une fois n'est pas coutume, on a le droit à une très belle modélisation, et une physique assez réaliste sur la piste. Malheureusement, le jeu n'est pas encore tout à fait au point. Surtout du côté de la physique. Même si le jeu tente de reproduire au mieux les effets d'une supercross. Sur certaines surfaces, on a encore du mal à ressentir le changement. Et comme déjà expliqué lors de la preview, il y a toujours ce côté un peu moins réaliste sur l'eau, et sur le sable. La moto n'approche pas assez. Et on a l'impression de rouler sur de la terre humidifiée, sans pour autant être boueuse. Certes, pour les amateurs, ça évite les problèmes de dérapage ou autres. Mais les puristes trouveront ça un peu décevant.


L'autre souci souvent rencontré dans Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5, ce sont les chutes dans certaines bosses. On pourrait croire que ça vient de nous qui prenons très mal le saut dès le début. Mais sur certaines pistes, on tombe constamment sur l'entrée d'une bosse. Et on n'est pas les seuls. Même l'IA tombe. Un gros défaut qui devrait sûrement être corrigé à la sortie du jeu.


Pour finir, on va parler de la DualSense. On pensait que les gâchettes adaptatives, ainsi que le retour haptique, auraient été plus prononcés que ça. Et malheureusement, on a le droit qu'à des vibrations basiques, avec très peu de résistance dans les gâchettes. C'est un peu dommage. Car avec des gâchettes adaptatives, on pourrait rendre l'expérience de conduite encore plus agréable.

Une saison réussie ?

Pour conclure, malgré quelques nouveautés, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 5 reste assez similaire à son prédécesseur. Certes, cet opus est un peu plus accessible aux joueurs débutants. Le mode carrière est plus poussé que dans le 4e opus. Et la personnalisation est omniprésente. Mais il y a encore quelques défauts qui font qu'on n'arrive pas à accrocher totalement au jeu. On a l'impression que le jeu n'évolue pas, ou peu. Et ça, depuis 5 ans maintenant.


1 403 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout