• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Lost Judgment


Après un premier opus réussi en 2018, avec Judgment. Le Spin-off de Yakuza a fait son retour le 21 septembre, avec un second opus, Lost Judgment. Un nouvel épisode, une fois de plus, centré sur la vie du détective de Kamurocho, Takayuki Yagami, qui va devoir régler une affaire de harcèlement bien plus complexe qu'elle en a l'air. Et même si Judgment nous avait fait rêver. Est-ce que cette nouvelle affaire en a assez dans le ventre, pour surpasser son prédécesseur ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir en arpentant les rues de Kamurocho et Yokohama en compagnie de Yagami San.

A La Découverte de Lost Judgment

Une histoire de harcèlement ?

4 ans après avoir découvert pour la toute première fois Takayuki Yagami, le détective privé, ancien avocat de Kamurocho. Ryū ga Gotoku Studio lance une toute nouvelle enquête, pour son personnage, qui mélange à la perfection, l'art du combat et l'art de la filature. Lost Judgment se déroule après les événements de Yakuza: Like a Dragon. Même si on ne remarque aucun lien entre les deux.


Alors que Takayuki Yagami et Masaharu Kaito connaissent un flop monumental, avec leur agence de détective privé. De vieilles connaissances les invitent à travailler avec eux à Yokohama, sur une enquête de harcèlement scolaire. Dans le même temps, l'ancien cabinet d'avocat de Yagami, le Cabinet Genda, qui tente d'assurer la défense d'Ehara sur une affaire d'agression sexuelle, va demander de l'aide à Yagami pour quelques détails sur leur client. Mais on comprend très vite que les deux enquêtes en cours sont étroitement liées.

L'histoire de Lost Judgment se déroule en 13 chapitres. Et comme toujours avec RGGS on a le droit à 13 chapitres scénarisés à la perfection. Mais contrairement à Judgment, cette nouvelle aventure va nous faire voguer entre deux quartiers. Celui de Kamurocho, et celui de Ijincho.


Malheureusement, ce n'est pas parce qu'on a le droit à deux quartiers, que le jeu dure plus longtemps que les autres jeux du studio. Bien au contraire. Le jeu propose une cinquantaine de quêtes secondaires, quelques quêtes au lycée, et diverses activités supplémentaires, comme on a l'habitude d'avoir dans les Yakuza ou dans Judgment. Pour venir à bout de l'histoire, il faudra compter un peu moins de 20 heures. Et bien sûr, le double pour finir le jeu à 100 %. À la fin, on débloque aussi le mode de difficulté "Légende", ainsi que l'aventure premium, qui permet de profiter du jeu sans l'intrigue principale. Et la Nouvelle Partie + Premium, pour refaire le jeu, avec son inventaire et ses compétences déjà débloquées. A partir du menu, on peut aussi participer à "L'épreuve". De nombreux défis de combats, qui se débloqueront au fur et à mesure que l'on va progresser dans le jeu.

Le réveil du tigre !

Comme toujours dans les jeux de RGGS, pendant notre longue aventure, on va avoir le droit à de nombreux, très nombreux combats. Et Lost Judgment utilise exactement le même système que son prédécesseur. On va donc avoir le droit à des combats dynamiques, dans une zone prédéfinie. Et notre ami Yagami pourra utiliser l'un des 3 styles de combats pour se battre. Le style de la grue qui permet d'esquiver plus facilement les coups, et d'avoir de meilleurs mouvements. Le style du tigre, qui est le parfait équilibre entre l'attaque et la défense. Et pour finir, le style du serpent. Un style qui permet de mieux gérer sa défense face aux attaques armées.


Le choix du style de combat va se faire en fonction des ennemis en face de nous. Parfois, il faudra changer de style plusieurs fois lors d'un combat. Car de nouveaux ennemis auront une posture différente, ou les boss auront une phase plus offensive ou défensive. Au début, on ne fait pas trop attention au style qu'on utilise. On va se battre, sans vraiment s'occuper de ça. Mais en progressant dans l'histoire, les ennemis deviendront plus coriaces, et résisteront à nos attaques, si on n'utilise pas le bon style de combat.

À la fin de chaque combat, mais aussi quêtes ou actions dans la ville, on va obtenir des PA. Ces derniers, comme dans Judgment, vont permettre d'acheter des aptitudes via son mobile. Dans ces aptitudes, on retrouve diverses attaques ou compétences pour les 3 styles de combat. Au total, il y a 184 aptitudes à débloquer, dont 77 pour les styles de combat, et 28 pour les mouvements spéciaux EX. Le reste, ce sont les statistiques, qui vont servir à augmenter la santé ou les divers boost, et les aptitudes spéciales, comme une meilleure furtivité, ou mieux tenir l'alcool.


Pendant certains combats, on va aussi avoir la chance d'être accompagné de Kaito, et d'autres personnages du jeu. Bon, on ne va pas mentir, ils sont très mauvais combattants. Et souvent, ils ne nous servent pas à grand-chose, mis à part effectuer quelques EX plutôt stylés. Heureusement, on va apprendre les extraits. Des petites potions de forces, qui vont nous permettre de gagner quelques bonus non-négligeables en combat. Enfin, surtout devenir très fort. Ces extraits vont devoir être concoctés. Pour cela, il suffira juste de trouver les ingrédients des recettes.

L'œil de la grue !

Lost Judgment, c'est aussi de nombreuses enquêtes secondaires. Au total, il y a 42 affaires secondaires, ainsi que 10 intrigues au lycée, un rendez-vous, et une chasse aux écureuils qui demandera l'utilisation de nos outils de détective. Pour mener à bien chacune de nos quêtes, on aura en notre possession plusieurs Gadgets. L'amplificateur de son, le détecteur de signal, le chien détective, le drone, sans oublier notre sens de l'observation. Parfois, on devra aussi utiliser nos autres sens de détective, comme la filature, l'art du déguisement, ou encore, prendre des photos.


Comme toujours certaines affaires secondaires sont aussi intrigantes que la quête principale. Et on se laisse facilement emporter par ce genre d'intrigues secondaires, nous faisant oublier l'histoire principale. Les intrigues au lycée sont de loin les plus intéressantes de toutes.

La balade du serpent !

Bien sûr, entre deux enquêtes, on va pouvoir se balader à Kamurocho et à Ijinchi, afin de profiter des nombreuses activités du jeu. Malheureusement, même si Lost Judgment propose deux grands quartiers à explorer, on n'a pas l'impression qu'il y a plus d'activités que la normale.


Bon, on a toujours les salles d'arcades avec leurs nombreux jeux SEGA disponibles, comme Sonic Figther, pour ne citer que lui, ou les machines à pinces et les jeux de fléchettes. On retrouve aussi les jeux de Shogi ou de Mahjong, pour les adeptes de ces jeux toujours aussi incompréhensibles. On va aussi avoir le droit aux courses de drones, et un peu de golf et de baseball.

Au lycée, on pourra aussi faire de la danse. Un tout nouveau mini jeu qui remplace, malheureusement, le karaoké. Même si ça reste sympa à faire, on aurait tout donné pour que ce mini jeu soit remplacé par le karaoké. Mais bon, il faut bien que les jeux de RGGS se renouvellent un peu, et proposent de la nouveauté.


Pour finir, la ville va regorger de restaurants et de boutiques en tout genre. Une bonne manière de manger de tout et n'importe quoi. Et de faire le plein de Bento avant chaque nouvelle mission. La seule vraie nouveauté de Lost Judgment, c'est le déplacement en skate. C'est bien plus rapide que nos jambes. Malheureusement, on va plus souvent utiliser le taxi pour jongler entre les deux quartiers, que le skate.

Deux Dragons dans l'Engine.

Avant d'en finir avec ce Lost Jugdment, on va aborder un sujet qui pourrait fâcher, les graphismes. On ne dira rien sur la sublime histoire que nous offre Lost Judgment. Ainsi que la merveilleuse bande-son. De ce côté, c'est toujours la perfection. RGGS nous offre sûrement l'une des meilleures histoires. Et pourtant, les Yakuzas avaient mis la barre très haute. On peut même dire que Lost Judgment est largement meilleur que son prédécesseur.


Malgré ça, le jeu n'a pas réussi à nous surprendre plus que ça lorsqu'on a parcouru les deux quartiers. Car même si le jeu tourne sur PlayStation 5, on n'a pas vraiment l'impression de voir une grande évolution graphique. On peut même dire que le Dragon Engine est à bout de souffle. Et si on compare Yakuza: Like a Dragon, Judgment et Lost Judgment, les trois jeux sont assez similaires. Certes, les jeux de lumières, les animations de combats, et les personnages sont toujours aussi bluffants. Le Dragon Engine a toujours été un moteur de qualité, qui a su montrer sa puissance au fil des années. Mais l'ère de la Next-Gen montre aussi que ce moteur graphique commence à dater. Et que l'évolution n'est plus aussi impressionnante qu'avant. Même certains personnages ont du mal à se démarquer des autres, à cause du manque d'expression sur leur visage.

Un nouveau chef d'œuvre scénaristique ?

Pour conclure, Lost Judgment impressionne par son histoire. Elle nous tient en haleine jusqu'au verdict final. Et impossible de décrocher, une fois dedans. Et comme toujours, les nombreuses enquêtes secondaires et activités disponibles, nous donnent envie de toujours revenir sur le jeu, même quand on l'a terminé. On a toujours quelque chose à faire dans Lost Judgment. Malheureusement, à force de proposer toujours la même chose, on a l'impression de toujours voir le même jeu. Et à force, cela portera préjudice au Studio, qui pourtant, fait un excellent travail à chaque nouvelle sortie.



1,072 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout