top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Like a Dragon: Infinite Wealth


Disponible le 25 janvier sur PC et le 26 janvier sur PlayStation, Xbox, Like a Dragon: Infinite Wealth est la suite tant attendue de la franchise Yakuza, développé par Ryu Ga Gotoku Studio, et édité par SEGA, qui fait suite aux évènements de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, ainsi que ceux de Yakuza: Like a Dragon, les deux derniers chefs d'œuvre de la célèbre franchise. Dans ce nouvel opus, qui se déroule à Hawaï, mais pas que, on va suivre nos deux héros, Kazuma Kiryu et Ichiban Kasuga, dans une quête bouleversante qui va changer le destin du Japon, des Yakuzas, et de nos deux dragons. Un voyage qui va nous faire visiter la sublime ville colorée, mais dangereuse, d'Hawaï, ainsi que les deux autres célèbres quartiers de la franchise, Isezaki Ijincho et Kamurochō. Et après avoir vécu une aventure mémorable, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Yakuza, une histoire de famille !

Like a Dragon: Infinite Wealth fait suite aux événements qui se sont déroulés dans Yakuza: Like a Dragon et Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name. Dans ce dernier, on va suivre l'histoire d'Ichiban Kasuga qui, après la grande dissolution, tente d'aider les Yakuzas à s'intégrer à la vie active. Mais sa petite vie tranquille va très vite se transformer en une nouvelle aventure, quand son ancien chef lui apprend que sa mère biologique se trouve actuellement à Hawaï. De son côté, le légendaire Dragon de Dojima, toujours sous l'emprise du clan Daidoji, va se retrouver aussi à Hawaï, avec la même mission que notre héros de Yokohama. Deux héros, un même destin, qui va changer à jamais la vie de nos dragons, ainsi que celle de leurs proches.


À l'image de Yakuza: Like a Dragon, Like a Dragon: Infinite Wealth va nous proposer une histoire décalée, qui va nous faire voyager jusqu'à Hawaï. En prenant le contrôle d'Ichiban Kasuga, on va partir sur les traces d'Akane, sa mère biologique. Mais dès notre arrivée sur l'île, les problèmes vont commencer. Les différents clans de l'île recherchent eux aussi Akane. Ce qui va pousser notre héros à fouiner un peu partout, pour comprendre pourquoi ils en ont tous après sa mère biologique.

Bien sûr, on connaît tous RGG Studio. Et cette histoire n'est pas qu'une simple histoire de famille. Des complots, ainsi que de nombreux rebondissements vont s'ajouter à cette intrigue, qui va devenir de plus en plus spectaculaire. Mais bien entendu, même si on aimerait en dévoiler un peu plus sur ce scénario, qui est l'un des mieux écrit de la franchise, on se doit de ne rien dire. Pour les fans, et les futurs joueurs.


Like a Dragon: Infinite Wealth va se dérouler en 14 chapitres. La plupart de ces chapitres vont se dérouler à Hawaï. Mais vers la fin de l'aventure, notre duo, Ichiban et Kiryu, va devoir se séparer. L'un restera à Hawaï, tandis que l'autre devra parcourir Isezaki Ijincho et Kamurochō, afin d'avoir des réponses sur ce qu'il se passe vraiment à Hawaï. Cette séparation va diviser l'histoire en deux parties, avant de nous offrir une conclusion mémorable.

Comme toujours, on va avoir de nombreuses quêtes, principales et secondaires, qui vont nous mener à de nombreuses batailles. Ces quêtes vont aussi nous permettre de découvrir les différents secrets d'Hawaï, retrouver des anciens alliés, vaincre de nombreux, et participer à de nombreuses activités. Mais on y reviendra juste après.


Une aventure aux innombrables dialogues toujours plus prenants, qui ne va pas se faire en 10 heures, comme le très court, mais très bon, Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name. Car pour venir à bout de l'histoire principale, sans perdre son temps dans les nombreuses activités secondaires, il faudra 50 heures. Une durée de vie colossale, qui passera facilement à 100 heures, si on souhaite la terminer à 100%.

Un job en or !

Pendant cette immense aventure, on va devoir faire face à de nombreux ennemis. Ces derniers, grâce à l’imagination légendaire de notre héros, Ichiban Kasuga, vont se transformer en des ennemis plus ou moins loufoques. Ce qui va apporter une petite touche fun au jeu, comme l'opus précédent. Et bien sûr, pour rester dans l’histoire de notre héros de Yokohama, on va aussi avoir des combats au tour par tour, avec un système de job, qui va nous permettre de débloquer une combinaison infinie de compétences. Au début de l’aventure, Ichiban, ainsi que ses acolytes, Nanba, Adachi et Saeko, vont utiliser leur job classique. Ichiban sera Freelance. Nanba, Sans-abri, Adachi, Détective, et pour finir, Saeko sera serveuse. Chaque job permettra à nos héros de s’équiper d’une arme en lien avec leur job, ainsi que d’utiliser l’une des nombreuses compétences qui vont se débloquer en montant le rang du job.


Une fois à Hawaï, de nouveaux alliés vont rejoindre l’équipe d’Ichiban. Et de nouveaux jobs liés à ces personnages vont faire leur apparition, comme chauffeur de taxi, Héritière, et Dragon de Dojima. Comme pour les autres jobs de départ, ils vont avoir leur lot de compétences à débloquer en augmentant le rang du job. Par la suite, en progressant dans l’aventure, on va pouvoir débloquer plein de nouveaux jobs, comme Idôle, Reine de la nuit, Surfeur, Chef, Sujimancien, Kunoichi, Star de l’action ou encore Geodanseur. Une quinzaine de jobs sont disponibles, avec leurs forces et leurs faiblesses. Chaque job proposera, au rang 30, une essence de job. Une compétence spéciale dévastatrice, liée au job.

Pour débloquer les différents jobs que Like a Dragon: Infinite Wealth a à nous offrir, il faudra passer par une agence de voyage un peu suspecte, qui proposera des activités en échange de quelques dollars. Pendant cette activité, nos héros auront une illumination qui va transformer cette activité en un job. D’autres jobs devront être débloqués en accomplissant certaines quêtes secondaires, ou en atteignant un certain niveau dans l’une des différentes stats d’Ichiban.


Au cours de l’aventure, il ne sera pas possible de changer de job comme bon nous semble. Il faudra obligatoirement se rendre dans l’une des boutiques de jobs, ou dans une cabine disponible à l’entrée des différents donjons du jeu. En changeant de job, on pourra, par la même occasion, débloquer des héritages de jobs, qui vont nous permettre de garder en mémoire certaines compétences d’un job, quel que soit le job utilisé. Pour pouvoir ajouter des compétences supplémentaires en héritage, il faudra cependant augmenter l’amitié de chaque personnage jouable. Et pour pouvoir y inclure une essence d’un autre job, il suffira d’atteindre le niveau 100 d’amitié.

Comme cité plus haut, chaque job aura ses propres compétences, ainsi que sa propre arme de prédilection. On ne pourra donc pas utiliser l’arme d’un surfeur, si on utilise le job Chef. Il faudra donc toujours avoir des armes dédiées, afin de ne pas se retrouver avec des stats ridicules lors d’un changement. Surtout si on change pour un job au rang 1. Pour récupérer des armes, il y aura plusieurs façons de faire. La première, en fouillant le moindre coffre, ou en ramassant les divers objets et mallettes qui traînent dans les villes. La seconde option sera de les acheter dans les différentes boutiques d’équipements. Malheureusement, au début, le prix des armes ne nous donnera pas forcément envie de les acheter. Ensuite, on pourra débloquer des armes en terminant certaines quêtes et activités secondaires. Ou sinon, plus simplement, en faisant quelques escales dans les donjons.


Au début de l’aventure, on n’aura pas forcément les meilleures armes, ou on n’aura pas assez d’argent. Donc, pour créer des armes, ou améliorer la puissance de nos armes, on pourra faire un tour à la forge de Julie. Cette dernière va nous permettre de créer des armes de fortunes, dans un premier temps, et d’augmenter le niveau de nos armes actuelles, grâce à diverses ressources récoltées dans la rue. Augmenter le niveau d’une arme va nous permettre de débloquer 3 emplacements, qui vont nous servir à ajouter à l’arme de nouvelles compétences, contre quelques dollars. En forgeant ou améliorant de nouvelles armes, on va augmenter le niveau de la forge. Pour chaque nouveau niveau, de nouvelles armes à fabriquer vont faire leur apparition. Permettant ainsi de débloquer des armes de plus en plus puissantes.

En plus de nos armes, il faudra penser à bien équiper nos héros d’un casque, d’une armure, et de chaussure, afin d’augmenter leurs stats. Ces divers équipements pourront être achetés dans les diverses boutiques de chaque ville. Mais les meilleurs équipements se trouveront dans les donjons, ou s’obtiendront en terminant certaines activités ou quêtes secondaires.


Parfois, les meilleures armes, ainsi que les meilleures compétences de job ne suffiront pas à vaincre les ennemis les plus coriaces. Heureusement, on pourra compter sur les liens d’amitié, qui vont nous permettre d’effectuer des attaques groupées, avec deux personnages, ou des attaques groupées ultimes, avec les 4 personnages. Ces attaques seront encore plus efficaces quand elles joueront avec la faiblesse de l’ennemi. On pourra aussi compter sur nos acolytes, des invocations qui, contre un peu voire beaucoup d’argent, vont lancer une ou trois attaques. Ces acolytes vont se débloquer au fil de l’aventure. Et pour certains, il faudra obligatoirement faire quelques quêtes secondaires.


Pour finir, vers la fin de l’aventure, un de nos héros va débloquer une essence spéciale qui va lui permettre de se libérer du système tour par tour des combats. Nous permettant ainsi d’attaquer un ennemi, comme on pourrait le faire dans les différents jeux de la franchise Yakuza. On n’en dévoilera pas plus à ce sujet. Même si on n’a pas vraiment besoin de citer ce personnage. En débloquant cette essence, on va aussi avoir le droit à quelques combats mythiques. Mais on laisse la surprise aux futurs joueurs.

Hawaï, Tokyo, Yokohama, même combat !

Quand on parle de la franchise Yakuza, ce qu’on a en tête, ce sont les innombrables activités. Et quand un jeu comme Like a Dragon: Infinite Wealth s’offre le luxe d’avoir 3 cartes, dont l’immense île d’Hawaï, on peut s’attendre à beaucoup d’activités et quêtes secondaires. Comme toujours, on va avoir les activités classiques, comme le Karaoké, le Mahjong, la salle d’arcade avec le célèbre jeu de pêche de SEGA ou les machines à pince, les petits tours dans les restaurants, avec de bons repas à la clé, les histoires secondaires. Bref, de quoi nous occuper pendant de nombreuses heures.


Mais comme cette aventure se passe dans une nouvelle ville, on va aussi avoir de nouvelles activités. Par exemple, livreur de repas, où le but sera, à la manière d’un Crazy Taxi, de livrer le plus rapidement possible des repas dans les rues d’Hawaï. Le photo Tour, où l’on va devoir prendre en photo divers lieux à Hawaï contre quelques récompenses, ou encore, un safari photo un peu spécial. Sans oublier le petit Aloha amical à faire à 200 habitants de l'île. On va aussi avoir quelques histoires secondaires qui vont nous permettre d'expérimenter le job de cascadeur ou de serveur à travers des mini-jeux. On va aussi avoir un petit (très grand) simulateur de vie, ainsi que le retour des Sujimon.


Mais le jeu ne s'arrête pas qu’à Hawaï. Et pendant notre aventure, on va alterner entre Isezaki Ijincho et Kamurochō, en plus de l’île paradisiaque. Et que serait un jeu Yakuza, sans les nombreuses et célèbres activités des autres villes. Donc, en plus de ce que nous propose Hawaï, on va pouvoir faire un peu de golf, ou du baseball, une fois de retour au Japon. Et ceci n’est qu’une infime partie de ce que nous réserve Like a Dragon: Infinite Wealth.

Attrapez les tous !

Parmi les nombreuses activités de Like a Dragon: Infinite Wealth, il va y en avoir 3 qui vont nous prendre plus de temps que les autres. Et parmi ces 3 activités très complètes, on va retrouver la chasse aux Sujimon. Comme dans Yakuza: Like a Dragon, l’île d’Hawaï va regrouper divers spécimens. Et notre but va être de les attraper, afin que le professeur puisse les étudier. Mais cette fois, la chasse aux Sujimon va prendre une allure de Pokémon. Car, en plus de la chasse classique, avec la récolte des données sur le Sujidex, on va pouvoir créer des équipes de Sujimon, participer à des combats de dresseurs, faire des raids, et vaincre des maîtres Sujimon, dans des combats des plus en plus loufoques.


Pour constituer son équipe de Sujimon, on va devoir vaincre certains groupes d’ennemis. À la fin d’un combat, si on a de la chance, un des membres du groupe va vouloir nous rejoindre. Notre but sera de lui offrir un cadeau, et de l’attirer dans notre équipe, en appuyant comme un fou sur la touche désignée. Une fois dans notre équipe, ses données seront ajoutées au Sujidex. Et on pourra l’utiliser lors d’un combat de dresseur, ou un combat d'arène. Chaque Sujimon aura ses forces et ses faiblesses, comme n’importe quel Pokémon. Il faudra donc constituer une équipe de 6 Sujimon variés, pour avoir une équipe équilibrée.

Lors des combats de Sujimon, on devra, chaque son tour, utiliser l’attaque classique, ou l’attaque spéciale d’un Sujimon, afin de faire baisser les points de vie des Sujimon de notre adversaire. Pendant un combat, 3 Sujimon seront dans l'arène. Le Sujimon du milieu pourra attaquer les 3 Sujimon face à lui, tandis que le Sujimon de gauche attaquera seulement les Sujimon de Gauche et du Milieu. Et pour celui de droite, il attaquera seulement celui du milieu et celui de droite. Pour gagner un combat, il faudra que tous les Sujimon de notre adversaire soient morts. Après chaque combat, on gagnera des récompenses, comme des cadeaux pour Sujimon, des tickets de tombola, et d’autres récompenses. Et chaque Sujimon gagnera de l'expérience.


Pour agrandir notre Sujidex, on pourra utiliser les tickets de tombola pour acheter des Sujimon dans une machine à boules. Il y aura des tickets classiques, qui vont permettre de débloquer des Sujimon commun ou rares. Et des tickets plus rares, qui vont nous servir à débloquer des tirages pour des Sujimons très rares ou légendaires. Cette tombola fonctionnera comme un Gatcha. Et il sera possible de mettre la main au portefeuille virtuel pour acheter des tickets.


Cette activité secondaire fait partie des plus longues du jeu. Mais ce n’est pas celle qui nous demandera le plus de temps. Une autre activité, reprenant aussi un autre jeu célèbre, va nous demander des heures et des heures de jeu. Mais on y reviendra juste après l’autre activité qui fait son retour, les donjons.

Like a Dragon Quest !

Comme dans Yakuza: Like a Dragon, la ville d’Hawaï, ainsi que celle de Yokohama, va nous offrir quelques donjons, qui vont nous permettre de gagner de nombreux équipements. Mais surtout, qui vont nous servir à gagner rapidement de l'expérience. Ces donjons vont être divisés en plusieurs étages. Et notre but va être de sauver des civils coincés dans le donjon, tout en nettoyant la zone.


Un donjon va toujours se dérouler de la même manière. On va commencer par explorer la première zone, comprenant 10 étages en moyenne. À la fin du donjon, on aura le droit à un boss plus ou moins fort selon notre niveau. Une fois ce dernier terminé, on pourra continuer l’exploration des dix nouveaux étages, avec des ennemis encore plus redoutables.

Principalement, ces donjons vont servir à une seule et même chose, gagner de l'expérience. Car même si les villes nous proposent de nombreux combats. Il y a que dans les donjons qu’on va vraiment pouvoir évoluer à partir d’un certain niveau. Car les combats de rues, à partir du niveau 40, ne rapporteront presque plus d'expérience.

Lors de nos explorations dans les donjons, on pourra aussi en profiter pour récolter quelques ressources rares qui serviront à la forge. Plus le donjon sera difficile, plus les ressources seront uniques. Et c’est en explorant les donjons les plus difficiles que l’on pourra espérer fabriquer les meilleures armes du jeu.


En plus des ressources, les donjons regorgeront d’équipements très puissants, qui ne seront pas négligeables vers la fin du jeu. On obtiendra aussi quelques données qui vont nous permettre d’acheter des objets dans la boutique du donjon. Malheureusement, les donjons seront très vite répétitifs, avec des étages et des ennemis qui vont tous se ressembler après quelques explorations.

Ichiban Crossing !

Heureusement, pour nous faire oublier ces donjons un peu fades, on va avoir l’une des meilleures activités du jeu, Dondoko Island. Pour faire simple, cette activité est un jeu dans le jeu. Et quel jeu. C’est un immense simulateur de vie, proche d’un certain Animal Crossing. Accessible à partir du 6e chapitre de l’histoire, Dondoko Island va nous transporter dans une île virtuelle, où notre but va être de la dépolluer, la nettoyer, et de tout reconstruire. Pour cela, grâce à quelques outils, comme une batte de baseball, un filet et un harpon, on va récolter quelques ressources. Et grâce à ces ressources, on va fabriquer des meubles, des bars, des toilettes. Bref, un nombre incalculable d’objets, dont certains déblocables grâce à des plans obtenus lors de notre aventure à Hawaï et au Japon. Le but, redonner vie à Dondoko Island, faire venir du monde, et gagner des DokoDollars qui serviront à agrandir notre terrain de jeu.

Chaque jour, il y aura de nouvelles quêtes à accomplir sur cette île. Et plus on va effectuer les nombreuses tâches que l’on nous demande, plus notre île va évoluer. Permettant ainsi d'ajouter de nouvelles infrastructures, et de créer son petit coin de paradis. Très vite, sur cette île, on aura notre propre maison que l'on pourra personnaliser avec des meubles, du carrelage et des tapis. Plus notre maison sera embellie, plus Ichiban aura d’énergie. Ce qui permettra de profiter plus longtemps de chaque journée.


Même si ce lieu sera notre petit coin détente, on aura tout de même un objectif principal à accomplir, obtenir 5 étoiles de réputation. Pour cela, il faudra accomplir des objectifs plus poussés que les objectifs journaliers. Ces derniers nous demanderont d’être très actif sur l’île. Car la plupart de ces objectifs se feront en plusieurs jours.


Quand l’île aura bien évolué, on pourra inventer quelques visiteurs ou amis, qui amélioreront la vie sur l’île. Ces visiteurs se débloqueront au fur et à mesure que l’on progressera dans l’histoire principale du jeu. Dondoko island n’aura pas vraiment de fin. Même après en avoir terminé avec tous les objectifs, on aura toujours quelque chose à faire sur l’île. Transformant cette activité en un jeu à part, qui nous fera perdre de nombreuses heures de jeu.

Les souvenirs d'une vie !

Pour en finir avec les activités secondaires, et par la même occasion, ce test, on va revenir sur la fin du jeu, sans rien divulguer sur l’intrigue. À partir d’un certain moment de l’histoire, Kiryu va retourner au Japon. Et à partir de là, on va avoir le droit à une autre aventure, en parallèle à l’histoire principale. Cette dernière va nous replonger dans tous les souvenirs du Dragon de Dojima. Et après les événements de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, on pensait que les développeurs en avaient terminé avec leur héros. Mais finalement, pas du tout.


À travers divers événements dans les quartiers de Yokohama et Tokyo, on va revivre chaque épisode de la franchise, où le Dragon de Dojima s’est illustré. On retrouvera d’anciennes connaissances, de vieux ennemis, ainsi que des personnages secondaires oubliés. Un voyage qui va nous faire passer par toutes les émotions. Certes, on ne peut pas trop en dévoiler sur ce voyage dans le passé de Kiryu. Et même en dévoilant cette partie, on a la sensation d’en avoir trop dit. Mais une chose est sûre, c’est que tous les fans de la franchise apprécieront cette sublime rétrospective des aventures de leur Dragon.

La puissance des dragons !

Encore une fois, du côté de chez RGGS, la direction artistique n’évolue pas trop. Mais quand on connaît les jeux de la franchise, on sait d’avance à quoi s’attendre. Même si ce voyage à Hawaï apporte une touche de couleur à l’aventure. Tout comme les nombreuses animations des jobs lors des combats. Mais ce qu’on retient le plus dans cette aventure, c’est toute la puissance qui se dégage du scénario. Une fois de plus, on a le droit à un chef-d'œuvre. Et après avoir versé de nombreuses larmes à la fin de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, on ne s’attendait pas à revivre une histoire aussi intense, quelques mois après. Un scénario exceptionnel, sublimé par une fin qui restera gravée dans notre mémoire. Et pour nous achever, on a, une fois de plus, un OST de très grande qualité, qui nous fait frissonner au meilleur des moments.

L'aboutissement d'une vie !

Pour conclure, Like a Dragon: Infinite Wealth est une réussite, du début à la fin. En plus de nous offrir un jeu au contenu colossal, RGG Studio nous offre l’un des plus beaux scénarios de la franchise. L’histoire nous fait passer par toutes les émotions. Et même si c’est une suite à Yakuza: Like a Dragon, c’est bien Kazuma Kiryu qui est au centre de toutes les attentions. Un nouveau chef d'œuvre signé RGG Studio, qui restera gravé dans les esprits de nombreux joueurs pendant un long moment.


1 096 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...