top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][PlayStation 5] GOLDORAK: Le Festin des Loups


Disponible le 14 novembre sur PlayStation 5, Xbox Series et PC, GOLDORAK – Le Festin des Loups est le tout premier jeu vidéo tiré de l'œuvre de Gō Nagai, développé par Endroad, et édité par Microïds, qui nous fait vivre une aventure unique en compagnie d'Actarus et son robot légendaire, Goldorak, dans une quête de défense de la planète Terre, contre les forces du mal. Et après des combats acharnés contre des Golgoths toujours plus puissants, il est temps pour nous de dévoiler notre avis sur cette adaptation, qui plaira forcément aux fans de Goldorak.

Trailer du jeu

Suite à la destruction de la planète Euphor par l’empire de Véga, le prince Actarus se réfugie sur Terre. Recueilli et adopté par le professeur Procyon, il vit au ranch du Bouleau Blanc. Alors que l’invasion de Véga sur Terre est imminente, Actarus va défendre la planète Terre en utilisant Goldorak, le robot titanesque caché au plus profond de l’observatoire du professeur Procyon. Avec l’aide d’Alcor, le prince d’Euphor va sans cesse repousser les attaques de Véga et combattre ses terribles robots, les Golgoths, envoyés pour le détruire.


Dans GOLDORAK: Le Festin des Loups, on va donc incarner le célèbre Actarus et son gigantesque robot, afin de libérer la Terre de l'invasion de l'empire Véga. Pour accomplir cette mission, on va simplement devoir repousser les attaques ennemies sur les différentes zones de la planète, et vaincre de puissants Golgoths. Chacun des lieux de la planète va proposer diverses missions. Pour progresser dans l'histoire de GOLDORAK: Le Festin des Loups, il suffira simplement d'accomplir ces missions, qui seront souvent les mêmes, comme combattre des ennemis, éteindre des feux, ou escorter des civils. Une fois qu'on aura accompli toutes les quêtes, une dernière quête nous demandera de rejoindre une zone, afin d'affronter un Golgoth. Chaque "chapitre" de cette aventure se déroulera de cette manière. Ce qui va rendre le jeu redondant, un peu trop rapidement.

Une fois qu'on posera nos pieds mécaniques sur Terre, on sera libre d'explorer la zone comme bon nous semble. Même si chaque zone paraîtra grande, elles ne le seront pas vraiment. On y fera très vite le tour. Mais en partant en exploration, on pourra mettre la main sur divers points d'intérêts. Certains serviront uniquement à débloquer le 100%, comme les cartes, ou les zones de méditation. Et les autres, comme les trésors et les blocs de ressources, vont nous permettre de récupérer des ressources qui seront très utiles à l'amélioration de Goldorak. Chaque zone aura le droit à sa ressource spéciale, au nombre de 20 par zone. Nous obligeant à fouiller un peu chaque zone, afin d'être sûr d'avoir les ressources nécessaires à l'amélioration des compétences et des stats de notre armure mécanique.


Bien sûr, en explorant les différentes zones de la planète, on va faire face à de nombreux ennemis robotiques, qui tenteront de nous anéantir. Pour les vaincre, on pourra compter sur les attaques mythiques de Goldorak, comme son poing et sa hache légendaire, pour effectuer quelques attaques classiques. Et ses compétences spéciales, comme le Rétrolaser, le Fulguropoing, Meteopoing, ou encore, l'Asterohache. Des techniques qui utiliseront un peu de l'énergie de notre robot. Tout comme le soin. Pour la récupérer, il faudra juste être patient. Et frapper les ennemis.

Les combats ne seront pas très difficiles dans GOLDORAK: Le Festin des Loups. Mis à part certains ennemis, où il faudra effectuer certaines attaques pour briser leur défense. Pour le reste, il suffira simplement d'enchaîner les coups de poing, ou les coups de hache. Par la suite, en faisant évoluer Goldorak, on débloquera des capacités, comme les tirs lasers lors de l'esquive, ou l'exécution. Mais surtout, on débloquera l'attaque Ultime de Goldorak, Cornofulgure.


Parfois, entre deux zones, on aura des séquences de Shoot'em'Up à défilement vertical, en prenant le contrôle d' l'OVTerre d'Alcor. Mais aussi, quelques séquences de combats en 3D à travers les décors, à bord du Spazer, le module volant de Goldorak. Pendant ces séquences, on va simplement devoir shooter les nombreux vaisseaux qui se dresseront sur notre route. Les séquences avec Alcor proposeront différents bonus, qui vont modifier les cadences de tir. Et aussi des missiles plus puissants. Un peu comme dans un R-Type.

GOLDORAK: Le Festin des Loups est un jeu qui nous replonge 40 ans dans le passé, avec une histoire qui reste fidèle au manga. On va y découvrir de nombreux personnages. Et on va voyager à travers des lieux iconiques, qui vont rappeler de nombreux souvenirs aux moins jeunes. Et pour ça, le jeu reste intéressant. Surtout quand on sait qu'il n'y a jamais eu de jeu Goldorak par le passé. Malheureusement, l'aventure va très vite être gâchée par quelques bugs, qui seront sûrement corrigés à la sortie, et de nombreux petits défauts frustrants. Le bestiaire va être limité. On va avoir le droit à la même musique en boucle. La répétitivité va très vite s'installer. Et les zones vont être assez vides. De plus, il faudra un peu moins de 10 heures pour venir à bout de l'aventure. Même en prenant son temps d'explorer les zones.


Bien sûr, on ne s'attendait pas à un jeu parfait. On savait que GOLDORAK: Le Festin des Loups ne serait pas le jeu de l'année. Et si on met de côté ces différents défauts, ainsi que ses graphismes Old-Gen, tout le reste sera une petite madeleine de Proust pour les grands fans de Goldorak. Les animations, les attaques, les personnages, les combats contre les Golgoths, la musique. De quoi satisfaire un minimum certains joueurs. Même si on peut regretter le choix du doublage pour certains personnages.

Pour conclure, difficile de juger le plus sincèrement possible GOLDORAK: Le Festin des Loups. On a une partie de nous qui adore l'aventure. Car elle nous replonge agréablement dans notre enfance. Et il y a l'autre partie, plus indécise, qui voit tous les défauts du jeu. Et principalement, on doit juger cette aventure comme un jeu vidéo. Et dans ce domaine, GOLDORAK: Le Festin des Loups est loin d'être une réussite. Le jeu est vide, répétitif, et très court. Surtout si on retire les nombreuses phases de combat vers la fin du jeu. Et malheureusement, les joueurs verront davantage ces petits défauts, avant de voir le côté nostalgique du jeu. Mais ça reste tout de même un bel effort de la part du studio Français de s'attaquer à un tel monument. Et rien que pour ça, on reste admiratif du projet.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...