• Couple of Gamer

[Test Express][Xbox One] Rust: Console Edition


Sorti la toute première fois en early acces sur steam en 2013, avant de lancer sa version finale en 2018, le jeu de survie, Rust, a réussi à conquérir le cœur de nombreux joueurs PC. Et malgré la concurrence qui a suivie, comme ARK, pour ne citer que lui. Rust n'a jamais été inquiété. La population a toujours été présente sur PC. Mais là où la concurrence se lançait sur console. Rust restait sur PC. Mais depuis le 21 mai, Facepunch Studios Ltd et Double Eleven ont enfin lancé la version console de Rust, avec Rust: Console Edition. L'occasion pour ceux qui ne connaissaient pas encore, de découvrir ce jeu de survie, intense et prenant. D'ailleurs, on est parti le découvrir aussi. Histoire de voir si cette Console Edition est aussi bonne que la version PC.

Trailer du jeu

Rust est un jeu de survie en multijoueur, qui mélange survie, guerre, construction, et exploration. Dans ce jeu, nous sommes lâchés en pleine nature, avec un rocher, dans un monde post-apocalyptique. Et pour survivre, on va devoir récolter un maximum de ressources, pour créer des armes, un abri, et de quoi survivre le plus longtemps possible. Mais dans Rust, la survie passe avant tout par la confiance. Il faut donc aussi trouver d'autres survivants, avec qui survivre, et entrer en guerre avec les autres survivants hostiles.

Jouer à Rust en solo, c'est la mort assurée. Les hostilités sont constantes dans ce jeu de survie. Il n'y a pas de place aux faibles. Bien sûr, à part jouer avec des amis, les premières heures sans tribu dans Rust, seront extrêmement difficiles. Il faudra s'aider de sa pierre pour casser des arbres, afin de récolter du bois. Cette première ressource servira à la construction d'un feu de camp, d'une lance, ou encore, quelques structures, pour la création d'un abri. Contrairement à un jeu comme Ark, Rust se déroule sur une île aux nombreuses ressources, comme du métal, ou du matériel électrique. Et le bois ne sera que la première étape d'une survie, qui s'annoncera intense. Ça, par la suite, on aura la possibilité d'utiliser le métal pour créer des armes à feu, des infrastructures métalliques, comme des portails, et des générateurs d'électricités.

De notre côté, on a connu Rust sur PC. On y a perdu de nombreuses heures. Et il est facile de comparer les deux versions. Et connaissant le jeu, on s'est dit que notre avis arriverait assez vite. Au final, pas du tout. La première semaine sur Rust: Console Edition fut une catastrophe. Le jeu s'éteint. Les serveurs crash. Bon, rien de bien méchant. On est sur le lancement. Et souvent, les serveurs ont du mal les premières semaines. Mais les jours ont continué à défiler. Et la catastrophe a continué. Serveur instable. Jeu qui s'éteint sans arrêt. Il était presque impossible de jouer à cette version console sur Xbox One, première du nom. On a donc laissé le jeu se reposer quelque temps. Mais à notre retour, rien avait changé.


On n'a donc pas pu profiter pleinement du potentiel de Rust. Rejoindre une tribu, et faire la guerre. Ou, partir à la chasse aux animaux, pour pouvoir manger. Car, même si les animaux sont bien présent. Les attaquer, c'est mission impossible, avec tous les ralentissements. Sans oublier les crashs. Pourtant, connaissant bien le jeu, on sait que Rust est un jeu de survie au potentiel énorme. La survie est réaliste, avec de très nombreuses possibilités. Il faudra du temps avant que le jeu soit aussi immersif que la version PC. Et l'utilisation d'une manette n'est pas toujours simple, quand on a connue le clavier/souris pour jouer à Rust.

Il y a aussi cette direction artistique, qui peut parfois surprendre. Mais graphiquement, c'est assez daté. On ne s'attendait pas a une amélioration avec ce portage console. Mais entre les bugs de collisions, les bugs d'animations, les décors qui ne se chargent pas. Cette version console n'est pas du tout optimisée pour une Xbox One Day One. On espère tout de même que les consoles plus récentes, comme la Xbox One X et la PlayStation 4 Pro, offre un meilleur résultat en jeu.


Pour conclure, Rust: Console Edition n'est pas la meilleure version, pour découvrir Rust la première fois. Le jeu n'est pas optimisé. Il manque de stabilité. Et la communauté peut parfois être un vrai poison pour les nouveaux joueurs. Et à moins d'avoir déjà son petit groupe pour pouvoir progresser. Il sera difficile de se faire une place dans le monde impitoyable de Rust. Mais les plus téméraires trouveront en ce jeu de survie, un vrai défi, avec un contenu généreux, qui permettra de perdre de nombreuses heures sur l'île de Rust.




110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout