• Couple of Gamer

[Test Express][Steam][Early Access] Police Simulator: Patrol Officers

Dernière mise à jour : sept. 5


Après avoir terminé nos premières jours dans la peau d'un agent de police, dans la simulation d'Aesir Interactive et Astragon Entertainment, Police Simulator: Patrol Officers. On a monté les échelons, et on est devenu un vrai policier, pour la sortie officielle de l'Early Access, le 17 juin sur steam. Entre les amendes, les arrestations, les excès de vitesse. On est loin du job de contractuel des premiers jours. Mais la simulation d'Aesir Interactive est elle assez immersive pour se laisser tenter ? On vous dit tout dans notre test.

Trailer du jeu

Comme dit lors de notre previews, Police Simulator: Patrol Officers est une simulation de police ultra complète, qui nous met dans la peau d'un agent. Après la sélection de notre personnage, on commence notre aventure de policier, au plus bas des échelons. On va donc devoir, pour notre première journée, mettre des amendes. Le système est très simple, dans une zone limitée, on va devoir sanctionner les voitures dont la plaque d'immatriculation est expirée, les voitures mal garées, ou celles qui ont dépassé leur temps de stationnement. On pourra aussi mettre des amendes aux piétons qui traversent au feu rouge, ou qui lancent des déchets sur le sol. Il faudra donc être attentif pendant toute la journée, pour monter son de SP, tout en essayant de garder son score de CP à 100.

Les premières journées dans Police Simulator: Patrol Officers paraissent longues et ennuyantes. On doit se balader à pied, en cherchant la petite infraction, pour gagner un maximum de points, et évoluer dans la Police. Mais c'est un passage obligé, si on souhaite vraiment gravir les échelons. À la fin de chaque journée, on va monter notre grade, ainsi que le nombre d'étoiles. Plus on aura d'étoiles, plus on débloquera du contenu pour le jeu. Après les amendes, on passera aux excès de vitesse et aux accidents. Lors d'une journée type, on devra prendre notre radar à main, et scanner les éventuels chauffards. Parfois, il faudra aussi se rendre dans des zones spécifiques, afin de faire des constats d'accidents. Et grâce à notre petit appareil photo, on prendre quelques clichés de l'accident.


Plus on évolue, plus le jeu propose de possibilité. Et après quelques heures de jeu, on va pouvoir, enfin, devenir un vrai policier. On prendra donc le contrôle d'une voiture de patrouille, et on devra se rendre dans différents lieux, pour des arrestations, des accidents, ou juste pour se balader, et mettre des amendes à des véhicules, ou simplement, appeler la fourrière, pour un stationnement abusif. Une fois libre, on peut vraiment faire tout ce que l'on désire. Même aider nos collègues, quand ils ont besoin de nous. Bon, ce n'est pas obligatoire. Mais cela permet de gagner un peu plus d'expérience.

Dans le jeu, de nombreux outils sont mis à notre disposition. Et il y en a certains qu'il faut utiliser avec précaution. Le premier, le taser. Ce petit pistolet à impulsions électriques, qui peut servir pour arrêter ou calmer certains voyous. Si on "s'amuse" à tirer sur un civil, alors qu'il n'a rien fait. La partie se termine. C'est la même chose pour le pistolet. On ne peut le sortir qu'en cas de besoin. Donc, inutile de braquer un civil pour demander ses papiers. Sinon, la partie se termine aussi. Aussi, en tant que policier, il est important de respecter les lois. Il est donc interdit de traverser la route au feu rouge, ou faire n'importe quoi en voiture. Cela fait perdre de la réputation. Et en plus, on peut aussi mourir écrasé. Donc, on tente de rester un modèle pour nos citoyens, même si parfois, attendre que le feu passe au vert, ça prend énormément de temps.


Pour une early access, Police Simulator: Patrol Officers est déjà très généreux. On a beaucoup d'outils en notre possession, pour passer de très bons moments dans cette simulation. Certes, il y a encore pas mal de bugs. Mais le jeu étant en early access, ils se corrigeront au fur et à mesure des nombreux patchs. Ce qui est intéressant dans Police Simulator: Patrol Officers, c'est que la roadmap, qui est déjà en place, nous promet 1 an de contenu. Nouveaux quartiers. Nouveaux outils. Nouvelles voitures. Et surtout, nouvelles activités, comme les opérations anti-drogue. De quoi nous donner envie de suivre de très près cette early access.

M.A.J - Mode Multijoueur

Le 26 aout, l'Early Access de Police Simulator: Patrol Officers a eu le droit à sa plus grosse mise à jour. En plus d'avoir ajouté le Français quelques semaines avant, le mode multijoueur a fait son entrée dans le jeu. Comme nous l'avions expliqué dans notre preview. Ce tout nouveau mode multijoueur permet de profiter du jeu à deux, et ça, dès le début de la première mission. On peut donc commencer une partie en contrôlant le stationnement, avec un ami. Et à deux, c'est beaucoup mieux.


Il faut savoir que si l'un des deux joueurs est plus bas niveau que l'autre, il n'aura pas la possibilité d'utiliser les objets non débloqués. Mais il pourra tout de même conduire la voiture, ou explorer les autres quartiers. Un petit avantage, qui permet aussi de faire évoluer plus vite son personnage bas-niveau. Car les accidents par exemple, rapportent beaucoup d'expérience.


Ce qui est intéressant dans ce mode multijoueur, c'est qu'on peut vraiment se partager les tâches, afin de régler plus vite nos différents objectifs. Lors d'un accident, on se partage les témoins, on gère des deux côtés les victimes ou les voitures accidentées. Et d'un coup, ça va plus vite. Et une fois qu'on se lance dans Police Simulator: Patrol Officers à deux. On ne voit plus le temps passer. La simulation prend une autre tournure, avec un petit côté Rôle Play très intéressant.

De plus, graphiquement, le jeu est plutôt propre. Seule la conduite laisse à désirer. Mais c'est un défaut qui peut se corriger au fil de l'accès anticipé. Tout comme les petits soucis d'animations, et les bugs d'infractions. Mais pour un début, Police Simulator: Patrol Officers propose une très belle simulation, qui s'annonce encore meilleure dans les mois à venir. On regrette tout de même l'absence de VF, pour la sortie. Mais on ne s'inquiète pas trop. La VF devrait arriver prochainement dans le jeu.


Pour conclure, Police Simulator: Patrol Officers est une simulation immersive, qui, pour son début d'early access, réussit à convaincre par son contenu et son réalisme. Certes, il n'est pas parfait. De nombreux bugs gâchent souvent l'expérience. Mais pour un lancement, c'est plutôt encourageant. Une bonne simulation, qu'on devrait être encore meilleure dans les prochains mois.

255 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout