• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Castaway Paradise


Sorti en 2015 sur PC, puis en 2018 sur PlayStation 4 et Xbox One, Castaway Paradise accoste le 29 avril sur Nintendo Switch. Développé par Stolen Couch Games, et édité par Rokaplay, ce petit simulateur de vie nous envoie dans une magnifique petite île, où notre objectif sera de donner un coup de main aux habitants, afin de remettre ce petit coin de paradis en état. Une drôle de vie qu'on a pris plaisir à découvrir. Mais qui n'a pas toujours été de tout repos. Voici notre test.

Trailer du jeu

Alors qu'on navigue tranquillement sur la mer. Une terrible tempête s'abat sur nous, et nous fait échouer sur la plage d'une mystérieuse île. Une fois remis sur pied, la maire de l'île nous accueille, et nous permet de rester. Mais après la terrible tempête, l'île est sans dessus-dessous. Et notre devoir va être de donner un coup de main aux habitants, afin de remettre en état ce petit coin de paradis.


Castaway Paradise est un simulateur de vie, où notre but va être de remettre en état l'île en la nettoyant, la reconstruisant, et en aidant les habitants. Le jeu est semi-journalier. Parfois, on peut rester sur l'île pour faire nos petits travaux. Mais d'autrefois, il faudra revenir le lendemain, le temps que nos récoltes aient le temps de pousser, ou que nos bâtiments se construisent. Car le décompte est en temps réel. De plus, avoir une connexion régulière est recommandé, pour recevoir des récompenses intéressantes et très utiles, sans compter sur les bonus qui se débloquent, en réalisant les objectif journaliers. Et donc, comme tous les jeux du même genre, il faudra du temps, et beaucoup d'investissement, pour progresser.

Mais avant de commencer cette nouvelle aventure, on va devoir faire quelques petits choix pour créer son avatar. Bon, on choisit uniquement le sexe du personnage. C'est la seule personnalisation disponible. Pour le reste des personnalisations, vêtements, cheveux ou accessoires, il faudra réaliser de quêtes qui nous permettront de débloquer des éléments. Sinon, il sera possible de débourser quelques piécettes contre des éléments. Mais c'est toujours plus intéressant de les débloquer gratuitement.


Après ce choix, qui n'aura que très peu d'importance, on va pouvoir planter sa tente, gentiment offert par le maire de la ville, et commencer notre aventure. Notre mission principale sera de satisfaire toutes les demandes des habitants. Récolte, pêche, et les nombreuses quêtes Fedex, tout y passe. En échange, on recevra des récompenses, comme des points d'expériences, des vêtements, ou encore, des meubles. La plupart des quêtes seront répétitives. Parler a tel ou tel habitant pour réparer un objet ou effectuer une livraison, car ils ne sont pas capables de le faire eux-mêmes. Pêcher, récupérer des insectes, réparer des bâtiments, cultiver. Habituellement, ce sont des quêtes qu'on a plaisir à effectuer dans un simulateur de vie. Mais dans Castaway Paradise, ça devient très vite répétitif. L'avantage, c'est qu'une fois un bon nombre de quêtes réalisées, on débloque la totalité du puzzle qui nous permettra de franchir de nouveaux coins de l'île. Il y a 7 zones à débloquer. Chaque zone donnera accès à son lot de nouveaux bâtiments ou d'habitants. Cependant, le jeu restera toujours aussi redondant.

Mis à part nos tâches quotidiennes d'esclave, il faudra aussi prendre soin de l'île. Ramasser les détritus, changer son aspect, grâce aux nombreux objets, histoire de lui redonner vie. Au fur et à mesure, il sera même possible d'améliorer notre maison en échange d'argent. Il va s'agrandir, et il sera possible de la décorer avec différents objets. Même si avant ça, on aura beaucoup de ménage à faire.


Pour nous changer les idées (quand ce n'est pas demandé pour une quête), il y a pas mal de choses à faire, comme pécher, avec ou sans appât, pour récolter des poissons rares. Cultiver des légumes. Creuser, enterrer et planter des arbres. Faire la chasse aux insectes avec son filet. Et faire le ménage, grâce à son magnifique plumeau. On ne peut pas dire qu'il n'y a rien à faire dans Castaway Paradise. En échange de notre argent, il sera possible d'améliorer ses outils, pour une meilleure résistance et une plus grande efficacité. Malheureusement, malgré une bonne volonté de nous satisfaire, on réussit à tomber d'ennui assez facilement. Et ce n'est pas à cause du manque d'activité. Mais le fait que les journées soient en temps réel. Car même les poissons reviennent au bout d'un certain temps. Il n'y a pas un accès illimité aux ressources. Et c'est dommage. Car cela nous donne envie de lâcher le jeu plus vite qu'on le voudrait.

Le jeu propose tout de même des événements lors des dates importantes du calendrier. Malheureusement, on n'a pas pu en profiter suffisamment pour voir un des événements proposé. On sait juste que lors d'une fête, on a le droit à une panoplie d'objets ou de vêtements à l'image de l'événement.


Castaway Paradise est un jeu adorable. L'univers est coloré et très mignon. Certes, nos personnages sont cubiques. Mais le reste est charmant. L'île vit au cœur des saisons, avec un changement climatique qui change le monde, et qui nous immerge assez bien dans le genre simulateur de vie. Le gros point faible du jeu reste sa musique. Il y en a qu'une seule, et elle est assez énervante. Au bout de la première heure, elle nous tape déjà sur les nerfs. Et on préfère continuer notre aventure sans le son.


Pour conclure, Castaway Paradise a quelques bonnes petites choses à offrir. Pourtant, il n'est pas le jeu du premier choix, si on a envie de s'offrir une nouvelle vie. La répétitivité, la musique, les longues heures d'attente, cassent le rythme, et rendent le jeu barbant. On finit donc par abandonner facilement le jeu pour la journée, sans pour autant avoir très envie d'y remettre les pieds le lendemain.


182 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout