• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] ARK: Survival Evolved


Voilà on y est. Après avoir comblé les joueurs sur PC, puis sur consoles. Et après avoir eu des retours plutôt positifs sur mobiles. ARK: Survival Evolved revient dans une version Nintendo Switch comprenant uniquement The Island. On est donc retourné sur l’Île de tous les dangers, mais ce coup-ci, bien allongé au fond de notre lit. Voici notre Test Express.

Trailer du jeu

Ça fait maintenant 2 ans que nous connaissons ARK: Survival Evolved. Nous avons commencé notre aventure lors de l'Early Access de ARK sur Xbox One en 2016. Et nous n'avons jamais cessé de parcourir les terres hostiles des différentes îles du jeu. Et après avoir passé des heures sur PC et consoles, il fallait qu'on pose les mains sur la version Nintendo Switch tout juste disponible.

On va commencer par ce qui fâche bon nombre d'entre vous, les graphismes. Il faut savoir une chose, il y a deux ans, quand ARK: Survival Evolved est sorti sur Xbox One en Early Access, il était loin d’être magnifique. Maintenant, avec les mises à jour à répétition, et les refontes des dinosaures, le jeu est devenu très joli, mais toujours loin d’être stable. L'avantage de la Nintendo Switch, c'est que le jeu tourne directement en Very Low, ce qui évite tout problème de chargement lorsque l'on rencontre de très grandes bases. Un souci qu'on a toujours sur Xbox One.

Comparaison Ark Xbox One 2016 vs Ark Switch

Il ne faut pas se leurrer, on est sur la Nintendo Switch, il ne faut donc pas s'attendre à un jeu qui tourne aussi bien que sur PC, Xbox One ou Playstation 4. Mais ce que propose déjà le jeu est impressionnant. Et hormis les pings à 9999 qui s'invitent, on peut se balader librement sans coup de lags, ou bien réaliser tout ce que propose cette version ARK Nintendo Switch.

ARK: Survival Evolved Nintendo Switch propose la version finale de The Island. Vous avez donc droit aux 100 niveauxet les engrammes connus du jeu. Les notes d'explorations, les donjons, et bien sûr les World Boss. Un peu dommage car depuis la version finale de The Island, la selle de ptéranodon se débloque au niveau 38, nous obligeant à Farmer beaucoup de temps avant de découvrir les hauteurs de ARK version Nintendo Switch. Au début on a eu peur de prendre notre envol. Mais au final, on n'est pas du tout déçu. Et même si les décors ont du mal à se charger, on ne retrouve pas les lags que l'on a avec les versions PC et consoles.

Les serveurs proposent du PVE et PVP, permettant de jouir des deux expériences du jeu. Vous avez aussi la possibilité de faire en solo, ou créer votre propre serveur, tout comme les versions PC et consoles. Le problème, c'est que la Nintendo Switch est une console qui a un signal Wi-Fi très faible, du coup on se retrouve souvent déconnecté si on se trouve trop loin de notre box internet. Un défaut lié à la console directement, et non au jeu.

Les bugs sont minimes dans le jeu. Vous allez rencontrer quelques arbres volants, ou encore des problèmes de structures, là où il ne devrait pas y en avoir. Mais globalement, l’expérience est aussi agréable que les autres versions.

Les petits plus de la version Switch, c'est qu'on a l'impression que le Tamage est moins long, tout comme l'accouplement et la naissance. Après ce n'est peut-être qu'une idée. Mais on l'a remarqué lors d'un domptage de notre dilophosaurus.

Globalement, on n'a pas grand-chose à dire sur cette version Nintendo Switch. Peut-être un peu trop cher pour uniquement profiter de The Island, le jeu reste tout de même très bien surtout si vous avez connu ARK depuis ses débuts. Beaucoup critiqueront les graphismes, alors que le jeu vient tout juste de sortir, et que des mises à jour vont surement améliorer ceci avec les mois. Si vous aimez les jeux de survie complets, avec de nombreuses constructions, armes, et bien sûr dinosaures, mais que vous n'avez pas de gros PC, ou même une Playstation 4 / Xbox One pour profiter d'un tel jeu, cette version Switch est faite pour vous. Wildcard n'a pas à avoir honte de ce portage, car ça reste tout de même ARK, et ça beaucoup vont avoir du mal à le comprendre. En tout cas, nous on adore toujours autant ARK, et d'ailleurs on y retourne tout de suite, on a un Giganotosaurus à traquer. À croire que les graphismes ne gênent pas tout le monde.


Note de la rédaction : 6/10 - Un portage stable qui a du potentiel. On attend tout de même quelques améliorations. À voir maintenant si Wildcard mettra à jour son jeu aussi souvent que les versions PC / Consoles.

354 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now