• Couple of Gamer

[Test Express][Epic Games Store] Ancestors: The Humankind Odyssey


Disponible en exclusivité temporaire sur l'Epic Games Store depuis le 27 août. Ancestors: The Humankind Odyssey est un jeu développé par Patrice Désilets, papa d'Assassin's Creed, avec l'aide de son studio Panache Digital Games, et édité par Private Division. Dans ce jeu, qui n'est pas vraiment un jeu au final, qui vous fait vivre un voyage 10 millions d'années en arrière avant notre ère, vous allez devoir faire évoluer un clan d'hominidé, nos ancêtres en quelque sorte. On a donc tenté de survivre à cette expérience humaine, pour notre test, qui nous a parfois bouleversés.

A La Découverte d'Ancestors: The Humankind Odyssey

Lors de la Gamescom, nous avons eu la chance de rencontrer Patrice Désilets, qui nous avait donné un aperçu de ce qui nous attendrait dans Ancestors. Pour ceux qui ont lu notre preview, vous avez pu remarquer qu'on était emballé à l'idée de toucher de nos mains cet ovni vidéoludique. Et on peut vous dire que voir Patrice Désilets jouer à Ancestors, et jouer nous-mêmes à Ancestors, c'est une tout autre histoire.

Ancestors: The Humankind Odyssey est un jeu à la 3e personne, qui se déroule en Afrique, 10 millions d'années avant notre ère. Après la découverte d'une bouleversante vidéo. Nous sommes directement mis dans le vif du sujet. C'est-à-dire la survie. En tant que bébé hominidé, nous devons dans un premier temps trouver une cachette, pour éviter la mort dans cette jungle hostile, où règnent serpents, panthères, tigres, et autres animaux dangereux.

Nous sommes la proie facile, qui n'a quasi aucune chance de survivre. Puis la cachette découverte, on change d'hominidé, pour un plus adulte. Son but sera de retrouver la cachette du petit, en utilisant ses sens. D'ailleurs, Ancestors: The Humankind Odyssey nous le fera très vite comprendre. Il faut développer les 5 sens des hominidés, pour survivre et évoluer.

Cette première expédition, sert aussi de tuto, plus ou moins bien expliqué. Grâce à nos sens, on va pouvoir observer ce que nous raconte cette jungle. Mais aussi goûter ce qu'elle nous propose. Voir ce qu'elle a envie qu'on voie. Et entendre les dangers qu'elle renferme. Si vous connaissez un peu Green Hell, le jeu de survie dans la forêt Amazonienne, vous savez surement ce qu'est la survie, même si Ancestors est différente. Il n'y a pas de but précis dans Ancestors, on découvre, on explore, et on évolue à notre rythme, pour faire perdurer notre clan d'hominidé dans le temps. C'est un jeu sur l’évolution humaine. C'est comme si on revivait nos vieux cours d'histoire sur l’évolution. Mais ce coup-ci, nous ne lisons pas, nous vivons cette histoire. Pour évoluer dans le temps dans Ancestors, il faudra beaucoup d’expériences, qui se gagnent en découvrant un maximum de choses. Mais pour cela, il sera nécessaire de toujours avoir un petit singe sur le dos, qui servira de nid à connaissance, et de boost d’expérience.

Le jeu propose un cycle hebdomadaire, avec toujours la même rengaine, boire, manger, dormir. C'est un peu la mission du jour à chaque réveil. On part donc dans la forêt. On s'aide de nos divers sens pour trouver de la nourriture, à boire, mais aussi des nouveaux lieux, qui pourraient servir de nouveau camp pour votre clan. Il est possible de se déplacer seul avec son petit singe, ou avec votre clan. Mais plus vous emmenez d'autres hominidés, plus ils ont une chance de mourir pendant l’exploration. Car même si grâce à vos sens, vous arrivez à voir tous les dangers que cache cette jungle. Un serpent, ou un aigle n'est jamais loin, pour faire la peau à vos amis.

Heureusement, plus vous utiliserez vos sens, plus il sera facile de voir le danger, et même de le contrer. Le but étant d’évoluer dans le temps, vos actes passés auront un impact sur la génération à venir. Permettant ainsi à vos futurs hominidés de passer de proies, à chasseurs. Mais pour que tout se passe comme prévu, il faudra se doter de beaucoup de courage, pour affronter seul les dangers de cette jungle Africaine.

Le jeu propose de nombreuses actions à effectuer. Vous pourrez donc manger, construire, frapper, esquiver, créer des liens, et faire des bébés. D'ailleurs, les bébés sont la pierre angulaire de votre évolution. Sans eux, votre clan ne connaîtra jamais la joie d’évoluer dans le temps. Un bébé naîtra souvent avec un sens plus évolué qu'un autre. Il pourra donc sentir certains fruits plus facilement que d'autres, ou construira des objets plus rapidement. Mais pour cela, il faudra que les deux parents soient un minimum exceptionnel. Plus vous faites de bébés dans Ancestors, plus la chance de survie est grande. Au début, on a du mal à s'en rendre compte. Car on a tendance à explorer un maximum la jungle, pour y découvrir tout ce qu'elle renferme. Mais après une vingtaine d'heures sans vraiment voir le jeu évoluer. On comprend qu'il faut plus s'occuper de son clan, que d'un seul singe.

Mais l'exploration reste tout de même importante dans Ancestors. Déjà, elle permet de découvrir les divers aliments que l'on peut manger. Certains d'autres eux permettent même de soigner des altérations d’états, comme l’empoissonnement, ou les saignements. Mais pour savoir quel effet fera une nourriture, il faudra la goûter, même si vous devez vous rendre malade pour ça. Connaitre les vertus des aliments de la jungle, permettra aussi d'aider certains hominidés qui se retrouvent seuls dans la jungle. Certains auront simplement faim. Il suffira de leur donner un peu à manger pour qu'ils rejoignent le clan. Pour d'autres, ça sera plus compliqué. Saignement, froid, empoissonnement. Le jeu vous demandera sans cesse de comprendre les maux de vos amis, pour les aider au mieux. Et parfois, c'est plus compliqué que ça en a l'air.


Votre première partie dans Ancestors sera forcément un échec pour votre génération. Car on remarque avec le temps, que le meilleur moyen de commencer une génération, c'est de créer des liens avec les autres hominidés. Malheureusement, en tant que joueurs, vous n'aurez qu'une seule envie, explorer cette jungle. Et utiliser vos sens. Malheureusement, Ancestors ne propose pas vraiment d'aide pour comprendre son système. On est donc forcement perdu les premières heures. Le jeu veut qu'on apprenne de nous-mêmes, comme les singes le font si bien. Mais parfois, le gameplay ne nous aide pas vraiment.

Tout est questions d'interaction dans Ancestors. On grimpe dans un arbre, on attrape de la nourriture, on l'a sens. On empile des branches, on fait des barrages. On prend des feuilles, on fait des lits. Toutes ces interattractions s'effectuent avec un seul bouton. Les autres des boutons sont réservés au sens de notre primate. Malheureusement, le fait de regrouper plusieurs interactions en un seul bouton, nous fait faire de nombreuses erreurs. Par exemple, on saute d'arbre en arbre avec un bouton, et on récolte un fruit avec le même. Mais parfois, on ne fait pas attention, et l'interaction saisir n'est pas affichée. Ce qui nous fait chuter de l'arbre. Heureusement parfois, notre hominidé à de très bon réflexe, permettant de s’agripper, malgré la vitesse de la chute, à un autre arbre.

Mais ce n'est pas le seul souci que l'on rencontre dans Ancestors. Lors des attaques, on nous demande de rester appuyé sur une touche. Et malgré nos innombrables tentatives, et même notre évolution permettant une meilleure esquive, on se prend toujours des dégâts. Par contre, quand notre singe fait une chute de 50 mètres de haut, parfois il ne subit aucun dégât. C'est à rien n'y comprendre.


On nous demande aussi de vaincre notre peur. Mais on ne sait pas du tout comment la vaincre. On n'a aucun détail à ce sujet. Et d'un coup, la peur se dissipe. Et on n'a pu la sensation de peur dans la zone. Mais on ne sait même pas comment cela s'est produit. Et parfois, la même situation de peur, même après de nombreuses minutes, ne se retire jamais.

D'ailleurs, si la peur est trop persistante, l'hominidé peut sombrer dans la folie. Parfois, elle est fatale, et on meurt. D'autres fois, on retourne dans notre camp, sans comprendre pourquoi, et surtout comment. Il y a encore beaucoup de défauts dans Ancestors, même visuels. Comme le singe qui agrippe à des branches invisibles. Ou les poils qui ne mouillent pas avec l'eau. Et si on va encore plus loin, les singes qui montent un arbre avec deux objets dans les mains. On peut le dire, le jeu n'est pas prêt du tout. Et on espère que les versions consoles auront la chance d'avoir moins de soucis.

Attention, Ancestors: The Humankind Odyssey a tout de même de bonne chose. Dans un premier temps les déplacements. C'est vraiment un plaisir de se balader d'arbre en arbre. Quel jeu propose ce système de déplacement d'une autre ère ? De plus, l’évolution permet à nos primates de marcher sur leurs 4 pattes, puis finir par tenir sur leurs jambes, après de nombreux essais. Ce système d’évolution est beau, et admirable. Mais ce n'est pas tout. La jungle d'Ancestors est magnifique. Elle est aussi sombre que dangereuse. Et elle n'a pas besoin de nous pour vivre. On a donc le droit à des scènes de combat mémorable entre des pythons et des sangliers, ou autres animaux dangereux. On observe tout ça depuis nos branches, en ce disant qu'il ne faut surtout pas tomber.

Mais la plus belle réussite de Panache Digital Games dans ce jeu, c'est l'arbre d’évolution. Il permet à la fois d’évoluer avec les années. Mais aussi de créer une génération future plus intelligente. Pour faire évoluer son arbre, il faut utiliser de l’énergie neuronale, qui s'accumule à chaque réalisation d'interaction. Sentir, Entendre, Observer, Découvrir, Construire, Manger, etc . . Certes, les premières évolutions sont toujours les mêmes. On a même parfois l'impression qu'on n'évolue pas vraiment. Mais après de nombreuses heures de jeu, on apprend vraiment des choses utiles, permettant une meilleure survie.

Avant de s'attaquer à la conclusion, on reviendra quand même sur la direction artistique du jeu. Certes, il a beaucoup de défauts. Mais Ancestors reste tout de même agréable à regarder. Le bestiaire est toujours le même. Les primates aussi. Mais dans l'ensemble, on a une jungle immense, qui parfois nous régale par ses spectacles au sol, comme dans les airs, toujours magnifique à regarder. Malheureusement, après quelques heures, on a une certaine répétitivité un peu logique. L'ambiance sonore est très présente aussi dans Ancestors. On entend les singes crier, les serpents siffler, ou encore les tigres grogner. On arrive vraiment à s'immerger dans cette jungle dangereuse, grâce aux nombreux bruitages qu'elle propose. En plus, on a droit à quelques musiques vraiment magnifiques, qu'on aime parfois entendre, car elles nous rassurent.

Pour conclure, Ancestors: The Humankind Odyssey est un jeu original qui nous faire vivre l’évolution. On ne joue pas à Ancestors, c'est Ancestors qui joue avec vous. Vous êtes la proie de cette aventure. Et elle vous rongera de nombreuses heures, avant que vous décidiez ou non de lâcher l'affaire. C'est beau, c'est humain, c'est grandiose. Mais ce n'est pas du tout compréhensible. On nous laisse comme ça dans la nature, sans savoir vraiment ce qu'on doit faire. Certes, c’était l'effet recherché. Mais certaines choses auraient dû être expliqué plus précisément. Car avant de comprendre réellement ce qu'il faut vraiment faire pour évoluer. On va vouloir explorer et découvrir les secrets de cette jungle. Malheureusement, c'est après plusieurs extinctions de lignée, qu'on commencera à comprendre. Mais pour beaucoup, il sera peut-être déjà trop tard. Donc avant de vous lancer, dites-vous qu'Ancestors, c'est l'histoire de votre lignée. Et que vous seul pourrez la faire perdurer. Alors n'essayez pas de trouver une solution. Car la solution se trouvera uniquement dans votre tête. Et surtout dans votre état d'esprit.



509 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now