• Couple of Gamer

[Preview] On a passé 10 heures dans le monde de King's Bounty II


Après avoir découvert King's Bounty II lors d'un Hands-off. Puis avoir pu revoir l'œuvre de 1C Entertainment, lors de l'avant-première du tout nouveau Label d'édition, Prime Matter. On a eu la chance de pouvoir découvrir les 10 premières heures de jeu. Un voyage dans le monde de Nostria, regorgeant de quêtes, de batailles et de trésors. Mais les 10 premières heures nous ont elles donnés envie de continuer l'aventure ? On vous dit tout dans notre preview.

Trailer du jeu

Comme on dit, jamais deux sans trois. Et en moins d'un an, on sort notre 3e preview de King's Bounty II. Sauf que cette fois-ci, on a pu voyager dans le monde de Nostria. Nous permettant enfin de se faire un avis manette en main. Pour le coup, ça sera un avis clavier/souris en main.


Pour notre première prise en main de King's Bounty 2, on a découvert le tout début de l'histoire. Dans cette nouvelle aventure, qui est la suite du légendaire King's Bounty, on y contrôle l'un des 3 héros, qui va devoir rétablir la paix et l'ordre dans le monde de Nostria. Mais pour cela, il faudra faire de nombreux choix. Dont certains, pas toujours évidents. Avant de commencer notre aventure, on va donc devoir faire le choix de notre héros. Il y en a 3 au total. Aviar, guerrier, et ancien chevalier de la garde royale, et redoutable mercenaire aux loups. Katharine, la mage, appartenant à la lignée des comtes de Rigern. Et pour finir, un 3e héros qu'on ne dévoilera pas ce jour. Même si chacun de ces héros à sa propre histoire. Ils ont tous la même destinée. On peut donc prendre l'un des 3 héros. L'histoire se déroulera de la même manière, à quelques détails près.

De notre côté, même si on a voulu découvrir les 3 personnages, on s'est concentré sur un seul personnage, Aviar. Il faut savoir que le choix de départ ne change en rien la zone de commencement. On va donc débuter notre aventure en prison. Seule l'histoire du personnage changera. Une fois libéré de prison, notre aventure commence vraiment. Notre première mission va être de se construire une équipe, pour les combats à venir. Pour cela, grâce à quelques pièces d'or, on va pouvoir acheter quelques loups de combat. Une fois prêt, on va pouvoir quitter le donjon, en route pour la capitale.


King's Bounty II est un RPG en monde ouvert. On va donc faire la rencontre de nombreux personnages durant notre aventure. Et surtout, on va pouvoir accepter de nombreuses quêtes, qui nous apporteront de l'expérience et de l'or. Au départ, on ne découvrira que deux/trois quêtes secondaires, pendant qu'on suivra la quête principale. Il faudra aider des nains, ou se débarrasser d'une sorcière. Les premières heures paraissent assez vides. Et même les combats n'ont pas l'air extraordinaire. Et on se dit qu'on va très vite s'ennuyer. Mais une fois à la capitale, King's Bounty II se dévoile enfin. En plus de lancer l'intrigue principale du jeu, la capitale nous permet de découvrir presque tous les secrets de King's Bounty II. Les nombreuses quêtes secondaires, les marchands, et surtout, les choix. Car notre histoire se construira grâce à nos choix. Certes, parfois, on ne les comprend pas toujours. Après avoir réalisé une quête, on aura la possibilité de choisir entre deux finalités d'une quête. Et selon le choix que l'on fera, on acceptera une nouvelle quête, qui sera forcément différente, si on avait fait le choix de rendre la quête à un autre personnage. Mais ces choix ont aussi un impact sur les personnages principaux que l'on rencontrera. Et parfois, la voie du mal peut sauver des vies. C'est donc des dilemmes constants, quête après quête. Mais c'est ce qui fait vraiment le charme de cette aventure.

Pendant notre aventure, on prendra part à de nombreux, très nombreux combats. La plupart du temps, ces combats bloqueront l'accès à une zone de quête. Ils seront donc obligatoires. Les combats de King's Bounty II sont en tour par tour, case par case, dans une zone délimitée. Avant de débuter un combat, on a un aperçu de notre équipe, avec la puissance d'attaque de chaque combattant. Et aussi, un aperçu de l'équipe adverse. Si on remarque que notre équipe n'est pas assez puissante, ou qu'il manque quelques combattants, on peut faire un retour en arrière, afin de ne pas engager le combat tout de suite, et de se préparer. Une fois le combat lancé, on va devoir déplacer nos combattants, ou les mettre en position de défense, puis attaquer au bon moment. En gros, utiliser la meilleure tactique pour vaincre les ennemis. Notre héros pourra aussi lancer différents sorts d'attaques ou de soins, à chaque tour. Mais il faudra du mana pour pouvoir utiliser les parchemins de sorts. Les premiers combats sont très simples. On ne va pas vraiment chercher à trouver la meilleure tactique. On va foncer dans le tas. Et gagner assez facilement. Mais plus on va avancer dans l'histoire, plus les combats vont demander une préparation, et de l'argent.


Dans King's Bounty II, pour préparer son équipe, il faudra acheter ses soldats chez un recruteur. Il existe plusieurs sortes de recruteurs. Certains vont vendre des soldats armés. D'autres des golems. Tandis que certains recruteurs seront spécialisés dans les morts. Malheureusement, aucun recruteur ne proposera des soldats variés. Il faudra obligatoirement voir les différents vendeurs, pour acheter un peu de tout. Mais dans King's Bounty II, plus les soldats sont puissants, plus ils sont chers. Il faudra donc avoir beaucoup d'or avec soi, pour être sûr d'acheter les meilleurs. Sachant qu'après chaque combat, on perdra au moins une unité. Il faudra aussi penser à racheter quelques petits soldats, afin de toujours en avoir sous la main. Et c'est là que ça devient compliqué. Car l'achat de soldats revient tellement cher, qu'à partir d'un moment, on n'a plus les moyens pour assurer l'achat. Et on se retrouve bloqué.

Heureusement, le jeu propose assez de quêtes pour se faire de l'argent. Mais si vraiment, on manque d'or, on peut toujours partir en exploration avec son cheval, à la chasse aux trésors. Il y en a partout dans le monde d'Antara. Dedans, on y trouve souvent des pièces d'or, et un peu de bricoles. Ces dernières peuvent être vendues chez un marchand, afin de récupérer un peu d'or supplémentaire. Malheureusement, l'exploration est très vite stoppée par un combat, qui viendra barrer notre route. Et qui dit combat, dit soldat. Donc, de nouvelles dépenses. Très vite, on entre dans un cercle vicieux. Surtout quand on souhaite explorer un maximum, avant de se concentrer sur la quête principale.


En réalisant des quêtes, à la fin d'un combat, et en explorant, on gagnera de l'expérience. Cette dernière va permettre de monter le niveau de son héros, et de gagner des points de talents. Ces points seront à dépenser dans l'arbre à talents, composé de 4 branches. L'ordre. La force. L'anarchie. Et la finesse. Selon comment, on souhaite faire évoluer notre héros, on dépensera nos points de talents dans une branche, plus qu'une autre. Pour faire évoluer les stats de notre personnage, on pourra aussi l'équiper d'une arme, d'un bouclier, d'une armure, et d'autres équipements. Ces derniers se gagneront lors des quêtes principales, ou se trouveront dans des coffres. Bien sûr, si les moyens suivent, on pourra aussi les acheter chez un marchand. Même si ce n'est pas la meilleure des solutions. Car on a trop besoin de cet argent pour acheter des soldats.

Pendant nos 10 premières heures, on n'a pas pu découvrir l'ensemble du royaume. Mais que ce soit la zone enneigée des Hautes-terres Albiennes, ou les Terres de la couronne, explorer le monde de King's Bounty II est un véritable plaisir pour les yeux. Le jeu nous offre des panoramas exceptionnels. Mention spéciale à la montagne de feu, qui est magnifique. Et ces premières heures nous donnent envie d'en découvrir encore, et encore. Ce qu'on adora aussi dans King's Bounty II, c'est la narration. On se laisse facilement transporter par la moindre petite intrigue. Et parfois, on voudrait refaire le jeu à zéro, pour découvrir les conséquences de certains de nos choix. Et si on avait donné l'amulette au bandit, sans prendre compte du récit du squelette. Et c'est comme ça pendant toutes les quêtes, ou presque. Des choix, et encore des choix. Le jeu a aussi réussi à nous charmer par sa bande-son, qui se marie parfaitement bien avec l'univers fantastique de King's Bounty II. Et pour ceux qui aiment l'immersion totale, il est possible de mettre les voix en russe. Bon, pour un jeu comme King's Bounty II, il est difficile de se faire un avis sur le doublage russe. On ne sait pas si ça rend si bien que ça. L'immersion n'est pas comme dans les jeux Metro, où le Russe est limite, indispensable pour mieux apprécier l'œuvre de Dmitri Gloukhovski. Mais on a joué quelques heures en russe, et cela ne nous a pas dérangé. Même si le doublage anglais reste meilleur.


King's Bounty II a encore beaucoup de choses à nous dévoiler d'ici le 21 août. Mais les premières heures passées dans ce RPG, nous ont donné envie d'y rester. L'histoire est intrigante. L'exploration est magnifique. Et certains éléments nous donnent l'impression de voyager dans un roman de Tolkien. On a hâte d'être en août pour découvrir la suite de l'histoire. Et surtout, les conséquences de nos actes. On se dit qu'un petit mois, ce n'est pas long. Mais l'aventure est tellement ensorcelante, qu'on a du mal à se retenir.

2 183 vues0 commentaire