• Couple of Gamer

[Early Access][Steam] Sweet Transit


Disponible en Early Access sur Steam le 28 juillet. Sweet Transit est un city builder, développé par Ernestas Norvaišas, et édité par Team17, qui propose comme seul moyen de transport, les trains. Construire sa ville, la faire vivre, trouver les ressources, tout en gérant au mieux les voies ferrées à travers le territoire. C'est ce que nous propose ce city builder un peu particulier. Et après avoir tenté jouer les colonisateurs sur une carte déserte, il est temps pour nous de donner notre premier avis sur ce jeu.

Trailer du jeu

Sweet Transit est un city builder unique, dans lequel les voies ferrées sont au centre de tout et les trains sont le seul moyen d'expansion et de transport. Dans ce jeu, on va donc devoir créer des lignes de production complexes et transformer des petits villages en métropoles florissantes, tout en découvrant des ères marquantes comme l'arrivée des engins à vapeur ou l'invention des moteurs à combustion. Même si son statut d'Early Access, limite le plaisir et le contenu.


Pour bien démarrer son aventure dans Sweet Transit, il est nécessaire de se plonger dans les tutos. Ces derniers vont nous apprendre quelques bases du jeu. Comme la construction d'un village. Les bases du jeu, avec la gestion des trains et de leurs trajets. Les différentes extensions commerciales. Et pour finir, les signaux, pour une meilleure gestion de son trafic ferroviaire. Lors de ces tutos, on va nous expliquer ce qu'il faut faire d'une manière très radicale. Sans vraiment entrer dans les détails. Et une fois les 4 tutos terminés, on va pouvoir commencer à jouer.

Malheureusement, le jeu étant en Early Access, le contenu reste très limité. On a donc le choix entre, commencer une partie sur une carte du jeu, Paris, avec des villages et des voies ferroviaires déjà en place, ou de créer une carte, et de partir de zéro. Dans les deux cas, les objectifs seront exactement les mêmes. Sauf que le fait de commencer avec une ville déjà en place va permettre de se donner une idée de l'expansion. Et de s'aider des autres structures pour évoluer.


Une fois dans une partie, on va devoir commencer par créer une salle communale, qui sera la capitale de notre ville. De ce point, on va pouvoir créer des routes et des maisons d'ouvriers, et quelques châteaux d'eau et marchés, pour subvenir à leurs besoins. Mais très vite, on va être à court de matières premières, comme le bois. C'est à ce moment-là que le train va entrer en action. Grâce à diverses usines, entrepôts, ou encore, mines, installées un peu partout sur la carte, il va falloir créer des voies de chemins de fer, et installer des trains, pour que notre ville puisse récupérer quelques ressources. Au début, on va faire très attention de ne pas trop forcer sur les ressources, pour ne pas devoir tout recommencer. Car si on se lance dans la création d'un village, sans se soucier des ressources et des trains, on va très vite se retrouver bloqué.

Une fois qu'on commence à gérer les trains et les ressources, on va pouvoir s'étendre un peu partout sur la carte. Mais une fois de plus, il faudra faire attention à chaque ressource, pour ne pas se bloquer. Après ça, on pourra coloniser toute la surface de notre carte, faire des échanges de pommes de terre entre villages, et faire circuler nos ouvriers, de ville en ville. Malheureusement, même si le côté Sandbox est très intéressant. On aurait adoré pouvoir découvrir le jeu à travers divers scénarios. Car très vite, en Sandbox, on se retrouve perdu. Et on lâche l'affaire.


Bien sûr, le jeu étant en Early Access, il évoluera avec le temps. Et on voit mal un city builder comme Sweet Transit, nous plonger dans son univers, sans y inclure quelques scénarios. Dont quelques-uns qui pourraient nous faire découvrir les trains à travers le temps. De plus, il y a une certaine difficulté à progresser, quand on nous laisse seul aux commandes. Surtout, dès le début, quand il faut gérer les voies ferrées et le village, tout en gérant les distances des usines. On ne comprend pas tout. Et c'est assez frustrant.

Pour le reste, Sweet Transit est un jeu très agréable. La direction artistique nous plonge parfaitement dans la vieille époque des trains. Le zoom avant nous offre une très belle vue sur nos différentes locomotives, ou sur nos villages. Par contre, le zoom arrière est assez spécial. Et nous replonge dans une très vieille époque. Pour nous accompagner dans notre voyage à travers le temps, Sweet Transit nous propose une playlist très jazzy, qui est tout simplement parfaite. Car elle colle à l'univers du jeu.


Pour conclure, même si le jeu n'est qu'au début de son Early Accces, on lui décèle un très gros potentiel. La gestion du village est très bien pensée. Et encore plus avec la gestion des voies ferrées et des usines pour les ressources. Certes, il y a encore quelques points négatifs, comme la complexité du jeu, ou le manque d'un mode scénario, pour une meilleure immersion. Mais ce n'est que le début. Et on a hâte de voir ce qui nous attend à l'avenir, dans ce city builder original, qui ne laissera pas les fans du genre indifférents.

196 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout