• Couple of Gamer

[Early Access][Steam] Ember Knights


Disponible le 20 avril en Early Access sur steam. Ember Knights est un rogue-lite, développé par Doom Turtle, et édité par Asmodee Digital, jouable de 1 à 4 joueurs, où l'on incarne un chevalier légendaire, prêt à tout pour combattre le sorcier fou Praxis et ses hordes de démons inébranlables. Alors que le jeu lance tout juste son accès anticipé. On a manié les armes, le temps de quelques donjons, afin de découvrir les premiers pas de ce petit rogue-lite indépendant.

Trailer du jeu

Ember Knights est un petit rogue-lite indépendant, où l'on va prendre le contrôle d'un petit chevalier, et parcourir différents donjons, pour vaincre les sbires de Praxis, le sorcier fou, qui a siphonné la vie de l'arbre de braise et s'est enfui à travers les mondes, répandant la corruption sur son chemin. Dans ce jeu, jouable en solo, ou avec 3 amis, pour des parties jusqu'à 4 joueurs, on va donc devoir libérer les Prime Worlds en décomposition, et redonner vie à l'arbre.


Comme tous les rogue-lite, Ember Knights est un Dead and Retry. En gros, pour progresser plus facilement dans les donjons, et dans l'histoire du jeu, il va falloir mourir et recommencer. Mais avant de mourir une première fois, il faudra commencer sa première aventure. On démarre dans une zone de départ, où se trouvent un Esper et un arbre. Mais principalement, on va se concentrer sur l'immense faille qui s'y trouve. Car cette faille va nous permettre de partir dans les mondes, pour vaincre les sbires de Praxis.

Un monde est composé de plusieurs salles. Pour progresser dans les mondes, il va falloir vaincre les ennemis de chaque salle, avec les armes que l'on a en notre possession, et nos différents pouvoirs. Au début, on va se battre avec une épée. Cette dernière nous servira à frapper les différents ennemis qui croiseront notre route. Mais par la suite, on trouvera de nouvelles armes, avec de meilleures stats, pour faire plus de dégâts aux ennemis. Lors des combats, on pourra aussi esquiver les ennemis, pour ne pas trop perdre de vie, dans ce jeu parfois très punitif. Mais surtout, on va pouvoir alterner entre différents pouvoirs. Notre héros pourra être équipé de deux pouvoirs, en plus de son attaque principale. Chaque pouvoir aura un nombre d'utilisation, et un temps de recharge entre deux utilisations. Selon le pouvoir, il faudra frapper plusieurs fois des ennemis, pour pouvoir récupérer des charges.


En plus des pouvoirs, pendant notre progression dans les salles, on pourra trouver des reliques. Ces dernières vont permettre d'activer des compétences passives à notre héros, pour qu'il devienne encore plus puissant. Quelques fois, il faudra aussi faire des choix sur la future salle que l'on souhaite visiter. Selon notre choix, on aura un avantage au combat, ou quelques bonus supplémentaires.

Lors de notre exploration des mondes, on va ramasser de nombreuses pièces, et des braises. Les pièces vont servir à acheter de nouvelles armes ou compétences chez les marchands rencontrés lors des donjons. Les braises quant à elles, vont surtout nous servir une fois mort. Car grâce à elles, on va pouvoir redonner vie au fameux petit arbre dans la zone de départ du jeu. Cet arbre à braises fonctionne comme un arbre à compétences. On va pouvoir dépenser nos braises pour débloquer de nouvelles compétences passives ou actives, ou même, augmenter la santé de notre héros. Plus on va débloquer de compétences, plus il faudra de braises pour le niveau suivant. Nous obligeant à farmer, encore et encore.


Les donjons dans Ember Knights manquent souvent de surprises. Et on est toujours prévenu à l'avance de ce qui nous attend. Par exemple, à mi-chemin, on va avoir le droit à un mini-boss, souvent très simple à vaincre. Et juste après, un marchand nous attendra bien sagement, histoire de changer ses reliques. La seule chose qui change vraiment après notre mort, c'est l'emplacement des salles. Parfois, on va avoir le droit à des salles bonus proposant des braises. D'autres fois, ça sera une fontaine de vie. Donc, notre progression dans les donjons d'Ember Knights dépendra aussi de notre chance.


Côté bestiaire, on a souvent le même style d'ennemis. Mais le jeu étant en Early Access, le contenu aura le temps d'évoluer d'ici la sortie. Comme la grandeur des salles, trop souvent petites, qui font qu'on fait très vite le tour des donjons. Heureusement, les boss sont là pour nous rappeler qu'Ember Knights est un rogue-lite. Ajoutant un peu de difficulté et de longueur au jeu.

La direction artistique en pixelart fonctionne très bien, tout au long de l'aventure. Les lieux que l'on visite sont très beaux. Et on a le droit à une jolie palette de couleurs. Mais ce qu'on apprécie le plus dans cette aventure, ce sont les cinématiques. Un petit dessin animé magnifique, qui nous met l'eau à la bouche dès les premières secondes. Le jeu n'a même pas besoin de dialoguer pour nous raconter son histoire à travers sa cinématique de départ.


Certes, pour l'instant, on a le droit qu'à un accès anticipé du jeu. Mais pour un début, le jeu a de quoi nous occuper de nombreuses heures. Même si les premières heures vont nous obliger à faire, et à refaire le premier monde, histoire faire évoluer l'arbre à braises, et la zone de départ. On a hâte de voir l'évolution du jeu dans les mois à venir. Mais pour l'instant, il a de quoi nous satisfaire. Et on passe de très bons moments en compagnie de notre chevalier, qu'on soit seul ou avec 3 amis.

154 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout