• Couple of Gamer

[Test][Xbox One] Chronos: Before the Ashes


Un an après avoir incarné l'un des derniers survivants du monde post-apocalyptique de Remnant: From the Ashes, Gunfire Games et THQ Nordic reviennent une nouvelle fois, pour nous faire souffrir. Mais cette fois-ci, dans un RPG aux allures de Darksiders III, Chronos: Before the Ashes. Ce nouveau jeu, prequel de Remnant: From the Ashes, qui sortira le 1er décembre, nous conte les chroniques d'un héros, qui a voué sa vie pour sauver celle des autres, avant que le mal s'invite dans l'univers que Remnant: From the Ashes nous avait proposé. Une histoire qu'on s'est empressé de découvrir. Mais, répond t il vraiment à toutes les questions ? Malheureusement, on ne vous dira rien, pour ne pas vous gâcher l'histoire. Mais une chose est sûre, c'est que Chronos: Before the Ashes reste fidèle à l'univers que nous a offert Gunfire Games, il y a un an maintenant.

Trailer du jeu

Prendre le mal par la racine !

Il y a un an maintenant, Gunfire Games nous faisait souffrir avec son magnifique Souls-Like, Remnant: From the Ashes. Un jeu post-apocalyptique, où l'on incarnait un des derniers survivants qui avait pour tâche d'anéantir les racines du mal. Un jeu prenant et extrêmement difficile, qui nous a fait perdre de nombreuses heures. Mais son histoire restait un peu vague. Pour pallier à ce manque, Gunfire Games a voulu faire revenir les joueurs dans son monde, mais d'une toute autre manière, dans un RPG qui contera les chroniques d'un héros qui a voué sa vie à sauver sa patrie d'un terrible péril.


C'est donc à travers le RPG Chronos: Before the Ashes que cette histoire va être contée. Se déroulant avant les événements qui ont causé la disparation de l'humanité dans Remnant: From the Ashes. Ce jeu nous envoie dans un mystérieux labyrinthe, où notre héros va devoir faire des sacrifices, et s'allier avec un mal bien connu.

Avant de se lancer dans ce petit RPG au style Souls-Like, on va devoir préparer son héros. Les choix sont très limités. On choisit uniquement le sexe, l'arme entre une hache ou une épée, et la difficulté entre facile, aventurier ou héroïque. Une fois prêt, on peut commencer cette nouvelle aventure. Elle démarre dans un lieu qui ressemble étrangement au Service 13, le QG de départ de Remnant: From the Ashes. Après quelques petites activations sur des ordinateurs qui traînent dans ce lieu, la première Pierre-Monde s'active, nous transportant dans un labyrinthe mystérieux, qui sera le lieu principal de Chronos: Before the Ashes.


Dans ce RPG, le but principal sera de tuer le dragon. Mais pour cela, il faudra impérativement tuer les trois gardiens qui le protègent. Et pour y arriver, il sera nécessaire de résoudre toutes les énigmes de ce labyrinthe, tout en essayant de ne pas trop mourir. Le jeu n'est pas très long. Enfin, selon la difficulté, il sera plus ou moins long. Car tout va se jouer dans les combats. Il faudra compter une quinzaine d'heures pour voir le bout du tunnel, et comprendre toute l'histoire. Mais les habitués de Souls-Like mettront sûrement à peine dix heures.

L'âge de la raison !

Le jeu est un petit RPG au style Souls-Like qui n'est pas bien difficile à assimiler. On peut effectuer des attaques normales ou puissantes sur les ennemis qui nous barreront la route. Et grâce à notre bouclier, il sera possible de parer les diverses attaques ennemies, ce qui réduira la jauge d'endurance. Par la suite, on récupérera des pierres de pouvoir, feu, foudre soleil et ombre, qui permettront de dégager une puissance magique, quand la jauge d'attaque spéciale sera pleine. Bien sûr, comme souvent, dans les Souls-Like, il sera possible d'effectuer des esquives, limitées par la jauge d'endurance.


En tuant des ennemis, on gagne de l'expérience. Et après avoir monté un niveau, il sera possible d'utiliser deux points d'attributs, pour monter la force, la défense, l'agilité ou la magie du personnage. Ce qui augmentera les statistiques du héros. Mais pour que le héros soit vraiment puissant, il faudra faire le choix de la mort. Pourquoi ? Tout simplement parce que dans Chronos: Before the Ashes, le jeu se déroule en année. On démarre la partie à 18 ans. Chaque mort nous fait perdre une année. À partir de la vingtième année, le premier trait s'activera, rendant le héros plus fort. Puis, tous les 10 ans, un nouveau trait se débloquera. Mais mourir n'a pas que des bons côtés. En vieillissant, les attributs principaux, Force, défense et agilité, sont remplacés par la magie. Le seul attribut qui sera possible d'augmenter, une fois trop vieux. Il faut donc savoir évoluer sans trop mourir, pour prendre des niveaux et augmenter ses attributs. Puis mourir avec classe, pour débloquer ses traits. Bien sûr, inutile de forcer le destin. On peut très bien terminer le jeu sans mourir. Et pour ceux qui aiment les défis, un succès propose même de terminer le jeu à 21 ou moins. Ce qui laisse seulement 3 chances.

Pendant l'aventure, certains ennemis feront tomber des éclats de dragon. Ces derniers serviront principalement à faire évoluer son arme. Il faut savoir qu'en progressant dans le jeu, il sera possible de trouver de nouvelles armes, comme une épée, une lance, une faux, ou encore une masse. Malheureusement, même si c'est très tentant de changer d'arme. Celle qu'on utilisera dès le début, sera notre seule et unique arme. Car avant de trouver la toute première arme, on aura déjà fait évoluer notre arme principale, qui aura donc des meilleures stats, qui les nouvelles armes. Seuls les nouveaux boucliers proposeront toujours une meilleure protection.


Les énigmes sont au cœur de ce RPG. On passera notre temps à chercher des objets clés, activer des mécanismes, ouvrir des portes, combiner des objets, ou résoudre les énigmes d'un certain flûtiste. Une référence très subtile. On est dans un labyrinthe. On y croise un flûtiste de pan. On fait très rapidement le rapprochement. Ce qui est appréciable dans ce petit RPG, c'est que même si la mort nous ramène à la Pierre-Monde la plus proche, il y a des sauvegardes automatiques un peu partout dans le jeu. Ce qui permet de garder les objets récupérés, même une fois mort, évitant ainsi de refaire tout le chemin pour récupérer l'objet de l'énigme ou autres. Il est aussi possible, grâce à la Pierre-Monde, de se téléporter vers d'autres Pierre-Monde, histoire d'éviter les aller/retour à pied. Car, même si le jeu se déroule dans un seul lieu, il est très facile de se perdre.

Un monde, pas si nouveau !

Chronos: Before the Ashes nous plonge dans un univers un peu différent de celui qu'on avait pu découvrir dans Remnant: From the Ashes. On passe d'un monde post-apocalyptique, à un monde fantastique. Mais avec une patte graphique fidèle à l'univers de Remnant. Même si Chronos parait plus sombre, et se rapproche quelques fois d'un autre jeu du studio, Darksiders III. Et même les lieux un peu plus fleuris, restent assez sombre. Mais c'est ce qui donne tout son charme à ce jeu. Il nous met dans l'ambiance de la série From the Ashes, avant même que le côté Post-apocalyptique s'installe. Et c'est toute la réussite de Chronos.

Malheureusement, on remarque très rapidement que le jeu n'est pas aussi complet qu'un jeu comme Remnant: From the Ashes ou Darksiders. L'exploration est assez courte au final, et le bestiaire très limité. Tout comme les objets et les armes. On fait très vite le tour de tout ce qu'il y a à découvrir. Heureusement, les boss sont là pour nous faire oublier le faible contenu du jeu. En plus d'être magnifique, chaque combat apporte sa petite surprise, qui le rend unique.


Bien sûr, sans surprise, Chronos: Before the Ashes réussi à nous transporter dans son ambiance et son univers, grâce à une très belle bande-son, à l'image du studio Gunfire Games.

Le mal finit toujours par gagner !

Pour conclure, Chronos: Before the Ashes est tout simplement parfait. Quand on connaît bien Remnant: From the Ashes, on plonge très facilement dans cette aventure. Il y a des références qui permettent de faire le lien direct entre les deux jeux. Et de conter cette histoire, à la manière d'un RPG Souls-Like, avec un système de vieillissement, c'est tout simplement du génie. Le seul défaut qu'on pourrait lui reprocher, c'est son manque de contenu. Au final, il n'y a pas énormément de choses à découvrir dans ce RPG. Mais il a de quoi nous faire vivre une aventure mémorable, à un prix tout à fait abordable.




2,277 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout