• Couple of Gamer

[Test][Steam] Shadow of the Tomb Raider


Figurant dans la liste des grosses sorties de ce mois de Septembre, le dernier opus de la célèbre aventurière Lara Croft, vient tout juste de sortir, et il est temps de donner notre avis, et quoi de mieux qu'un Test. Voici donc nos impressions sur le plus beau Tomb Raider de la série.

Retrouvez le Let's Play Complet de Shadow of the Tomb Raider

Le réveil de Lara Croft

Il y a maintenant 5 ans, Lara Croft, alors tout juste 19 ans, s’échoua sur une île, lors d'une expédition. Encore jeune et innocente, notre petite Lara découvrit la difficulté d’être une exploratrice comme le fût son père. Après avoir dû survivre par ses propres moyens, dans un monde hostile, où les trinitaires n'ont fait aucune pitié, Lara a parcouru les quatre coins du monde avec tant de morts sur la conscience. Sur les traces de son père, rongée par la vengeance et avec pour seul ami restant Jonah, seul survivant de sa première expédition, Lara se retrouve en Amérique du Sud, pour une dernière chasse à l'homme contre les trinitaires, mais surtout elle va être, contre son gréé, la seule à pouvoir sauver le monde d'une catastrophe Maya sans précédente.

Dans Shadow of the Tomb Raider, on se retrouve donc avec Jonah, en Amérique du Sud, pour résoudre une ancienne prophétie Maya. Nous allons donc devoir traverser une jungle où les jaguars font loi, et où les trinitaires guettent chaque recoin. Nous avons le droit à un monde bien plus sombre que les précédents opus. Lara est submergée par la vengeance, et elle devient une guerrière de plus en plus coriace, qui ne fera aucune fleur à ses ennemis. Même si le choix de la voix française, et la refonte de son personnage, la rend moins mature qu'elle ne le parait, c'est pourtant ce qu'elle montre dans cette nouvelle aventure.


Le jeu commence à se rapprocher de plus en plus aux Tomb Raider qu'on a pu connaitre il y a 20 ans. Vous allez traverser différents temples, et lieux mythiques somptueux, tout en essayant de sauver le monde. Malheureusement, même si on voit le changement que Lara subit avec tout ce qui lui est arrivé, l'histoire reste basique et bien trop courte pour l’apprécier clairement. Les premières heures de jeux manquent cruellement de rythme, et on est baladé dans une jungle hostile, mais magnifique, et dans des tombeaux sans réelles difficultés. Dans Shadow of the Tomb Raider, tout est logique, vous n'aurez pas à réfléchir longtemps pour venir à bout des quelques énigmes que propose l'histoire. Et une fois que l'on arrive enfin à avoir un temps soient peu de scénarios, on remarque qu'on touche déjà au but. Les dernières heures sonnent comme un réveil pour Lara. À bout, elle se transforme en vraie guerrière inarrêtable. Le diable est en elle, et on découvre la transformation de la Lara qu'on attendait depuis un moment.

La fin du jeu est à l'image du début, et malgré qu'on passe des heures agréables sur les 3 derniers chapitres, on reste sur notre fin. Rien n'est touchant, rien n'est imprévisible, comme un film américain, tout le scénario est visible à des kilomètres.

L'art de la guerre et de la survie.

Comme pour les deux précédents opus, Shadow of the Tomb Raider propose des arbres à compétences permettant d’acquérir des capacités très importantes, en tout cas sur le papier, car si on se penche vraiment sur ces compétences, contrairement à la Tomb Raider et Rise of the Tomb Raider, on n'a pas vraiment l'impression que vos compétences jouent un rôle important dans la réussite de votre quête. Elles sont séparées en 3 catégories, Pilleur, Chasseur et guerrière, mais une fois de plus les catégories, nous pas vraiment d'importance, car elles ne se dissocient pas vraiment et on retrouve des similarités sur les 3 compétences. Certaines se débloqueront via les points de compétences que vous gagnerez en découvrant des objets, des artefacts, ou en tuant des ennemis. D'autres se débloqueront après avoir terminé certaines missions, ou tombeaux. Bien entendu, il faudra avoir avancé pour accéder à certains tombeaux, donc à certaines compétences.

Heureusement le jeu propose un New Game +, parfait pour recommencer l'histoire une deuxième fois en gardant ses compétences, cela permet d’éviter de revenir en arrière trop souvent lors de votre première partie. Comme on a pu le découvrir lors de Tomb Raider ( 2013) Lara a toujours son instinct de survie, et vous allez devoir confectionner certaines armes, et munitions avec les ressources que vous récolterez, et bien sûr, sans oublier, les diverses plantes qui vous serviront pour vous soigner, vous créer des munitions spéciales, comme des flèches de folie, idéale quand on a envie de carnage mais qu'on ne veut pas utiliser nos munitions.

Shadow of the Tomb Raider propose aussi un camouflage inédit permettant de tuer ses ennemis sans se faire remarquer, car oui les trinitaires ont évolué leurs équipements, du coup, ils possèdent désormais des lunettes thermiques, donc pour contrer ça, vous pouvez désormais vous enduire de boue, et vous cacher sans se faire détecter par leurs fameuses lunettes. Cela permet de voir ce côté sombre de cette nouvelle Lara très vengeresse.

Langue Morte.

On retrouve une nouvelle fois, le déchiffrage de vieux tombeaux, et comme pour Rise of the Tomb Raider, il va falloir trouver des artefacts pour apprendre les diverses langues mortes que propose le Pérou. Vous avez énormément de langue à déchiffrer. Même si elles restent optionnelles, cela prend une part énorme dans ce monde, car on découvre l’évolution et l'apprentissage de Lara. Mais parfois, on passe complètement à côté de certains objets, car très mal renseignés. Tout petit et discret, même votre instinct de survie passe à côté.

Bien sûr, que serait ce Tomb Raider sans des cryptes et des vieux tombeaux. Shadow of the Tomb Raider n’échappe pas à la règle, et propose de vous emmener dans des lieux sublimes qui regorgent de secrets. Les cryptes restent banales, vous allez souvent faire un tout droit, ou escalader certaines parois pour au final, trouver un bout de tenue pour Lara. Elles restent sombres et sans défis. Mais les tombeaux sont là pour donner un peu de défis ... ou pas. À travers des lieux Maya toujours plus beaux, vous allez devoir résoudre quelques énigmes, souvent identiques, pour venir à bout d'un tombeau, et trouver des trésors variés et beaucoup d’expériences. Le gros point faible des tombeaux, et peut-être le fait de souvent vivre la même exploration, ou énigmes. Mais les décors sont parfois tellement beaux, qu'on en oublie la routine.

Pérou, terre Maya.

Comme dit plus haut, vous êtes au cœur d'une Amériquedu Sud sublime. Shadow of the Tomb Raider propose l'un des plus beaux décors de l'univers Tomb Raider. Nous avons eu la chance de réaliser ce test sur un PC qui le fait tourner en Ultra. Nous avons donc frôlé la crise cardiaque. Car oui le jeu est beau, mais il est quasiment impossible de trouver les mots qu'il faut pour décrire le jeu. La jungle, très confiné, propose de nombreux détails et jeux de lumière ultra-réaliste. On a l'impression de vivre une immersion réelle, alors qu'elle n'est que virtuelle. Mais rien n'est comparable à l'architecture Maya que le jeu dévoile au fur et à mesure. Des cités anciennes, où l'or et le jade se mélangent pour des décors incroyablement réussis. Et même si les anciens opus étaient jolis, Shadow of the Tomb Raider n'est pas comparable.

Bien sûr, il n'y a pas que les décors qui sont somptueux. Lara et Jonah, quoiqu'ils aient subi une petite, voir grosse refonte, sont d'un réalisme incroyable. On a donc le droit à une Lara réalisée dans le moindre petit détail, tout comme Jonah. La faune sauvage est tout aussi incroyable, et les jaguars resteront un des moments les plus agréables visuellement, on vit une expérience unique juste avec ce que propose le jeu graphiquement.

Malheureusement, tout n'est pas rose dans ce monde. Certains décors et personnages secondaires ne sont pas à l'image de ce que propose visuellement le jeu, et on se retrouve à parler avec des robots lors de certaines quêtes secondaires.

Une immersion totale.

Shadow of the Tomb Raider propose de vivre une immersion totale avec la possibilité, lors du lancement de votre partie, de personnaliser la langue des personnes que vous rencontrerez. Et si vous désirez vivre une expérience magique, rien n'est plus beau que de faire parler les gens par leur langue naturelle. Et même si le travail des doubleurs n'est jamais simple, le jeu perd énormément de sa qualité si vous laissez les voix françaises. Donc si vous voulez vraiment apprécier le jeu dans son ensemble, rien ne vaudra un mélange VO et un mode immersif.

Ce n'est pas ta faute Lara.

Bon, il faut bien qu'on passe aux défauts du jeu, car malheureusement, on ne peut pas passer à côté. Notre expérience a été gâché par de nombreux problèmes sur PC, avec le test sur 2 PC, les problèmes étaient quasi similaires. Dans un premier temps, le jeu subit une très mauvaise optimisation. Nous avons eu du mal à le faire tourner en bas et Moyen, tandis qu'en haut et très haut, il n'a eu aucun souci. Le mode DX12 met à mal le jeu, et rend les graphismes tout noir, on précise aussi que depuis ce week-end le problème à l'air réglé, pour l'instant. Le jeu subit énormément de crash. Nous avons eu aussi la surprise d'une sauvegarde ( même manuelle) non prise en compte, nous fessant perdre plus d'une heure de jeu. Certaines cinématiques subissent des décalages voix / images, ou même des retours en arrière ( qui ont dû être corrigés, car plus de soucis). Le jeu s'est mis à jour, et certains problèmes persistent encore, mais les plus gros soucis sont corrigés.

Les autres soucis, ce sont les faux raccords que l'on rencontre dans le jeu. Sans spoiler, vous allez parfois vivre des scènes, qui se contrediront par la suite. Ça donne des moments de réflexion parfois, car on se demande si on a bien suivi le jeu, et malheureusement oui on a bien suivi le jeu, c'est les scénaristes qui n'ont pas suivi leur propre histoire. L'histoire reste cohérente malgré tout car ce sont des faux raccords minimes qui n'impact par l'histoire principale.

Le dernier pour la route ?

Pour en finir avec Shadow of the Tomb Raider. Même si l'histoire est courte et qu'on reste un peu sur notre fin. On a tout de même passé un bon moment dans un des plus beaux Tomb Raider de la série. Lara devient enfin celle qu'elle doit être après 3 épisodes qui auront changé sa vie et surtout sa vision. On ne dira rien sur la scène finale du jeu, mais si on en croit ce que l'on a vue, cet épisode sonne comme la fin d'une ère. Même si on a l'impression de revoir énormément de scène déjà vécu dans les deux autres opus, le jeu nous offre une réalisation artistique inégalée qui fera tout son charme. En 5 ans et 3 épisodes, Lara aura vécu de belles aventures, maintenant on se demande qu'une chose, comment peut-on imaginer la suite ?



0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now