• Couple of Gamer

[Test][Steam] Sekiro: Shadows Die Twice


Bloodborne, Dark Soûls, qui n'a jamais souffert sur l'un des jeux du studio Japonais From Software. Et avec le petit dernier sur la liste, Sekiro: Shadows Die Twice, on peut dire que le studio qui aime nous voir souffrir, adore changer les décors. Ce coup-ci, direction le Japon de l’ère Sengoku, durant le 16e siècle Japonais, où nous y incarnons un Shinobi, prêt à tout pour sauver son jeune seigneur. Voici notre test d'un jeu qui nous aura fait énormément de mal, du début, jusqu’à la fin.

A La Découverte de Sekiro: Shadows Die Twice

La vengeance d'un loup.

Nous sommes au royaume d'Ashina, dans un Japon médiéval, en pleine ère Sengoku. Une guerre fait rage n’épargnant que les meilleurs. C'est là que nous entrons en action, avec notre loup Shinobi, Sekiro. Au service d'un jeune maître, à qui nous avons juré fidélité et protection jusqu’à la mort, nous allons faire en sorte d’exécuter ses ordres, et fuir le royaume.

Malheureusement, suite à un combat très vite expédié, notre Shinobi se fait trancher la main, et, il est laissé pour mort. Pendant que le jeune prince se fait capturer. Plus tard, on se réveille dans un étrange sanctuaire, vivant. Enfin presque. Notre protagoniste a été sauvé grâce à l'eau de jouvence, ou sang-de-dragon, qui l’empêche de mourir. Ce qui fait de lui un non mort.

Amnésique, il se réveille chez un vieux sculpteur, qui va le soigner, et lui installer une prothèse Shinobi. Et grâce à ça, nous partons à la recherche de notre jeune maître, dans un royaume d'Ashina, où la mort est omniprésente.

Une fois l'aventure commencée, vous allez y rencontrer des ennemis redoutables, mais aussi quelques amis, qui vous aideront lors de votre quête. Une soigneuse vous offrira une gourde de soin, pour les moments délicats. Pour évoluer cette gourde, il faudra trouver des graines de gourdes lors de votre voyage.

Ashina est dangereux, et beaucoup de vivant succombe aux lames des nombreux ennemis aussi mystérieux que morts. Les derniers survivants que vous rencontrerez, vous donneront des objets divers, pour vous aider. Certains, appelés les pilleurs de tombes, auront quelques articles à vendre. Comme des bonbons de furtivité, ou de vitalité, et autres ressources. Mais l'aventure ne sera pas de tout repos. Vous allez aussi parcourir des souvenirs, mettant vos capacités de Shinobià l’épreuve, en battant des vieux ennemis déjà rencontrés. Vaincre vos vieux souvenirs, vous permettra de monter votre vitalité.

Pour parcourir sans crainte, ou presque, ce royaume, vous aurez la possibilité de prier sur des idoles, disponible un peu partout dans le Royaume d'Ashina. Ces idoles vous permettront de vous reposer. Ce qui vous soignera, mais fera aussi réapparaître tous les ennemis déjà vaincus, sauf les boss. Les idoles servent aussi de téléporteur, et de boutique d’améliorations. Des pierres à ne pas négliger. Surtout avant chaque grand combat. Ce voyage vous fera traverser des villages enflammés, des forêts, des grottes, et des lacs, dont les ennemis ne seront jamais de tout repos. Avant un combat final, qui mettra vos capacité de Shinobi durement apprises, à l’épreuve. Sekiro est une initiation à l'art Shinobi avant tout d’être une histoire de vengeance.

L'art du combat Shinobi.

Pour survivre dans Sekiro: Shadows Die Twice, il va falloir se battre, et surtout maîtriser l'art du combat Shinobi. Des techniques simples en apparence, mais qui demandent beaucoup de réflexe. Dans un premier temps, vous vous battrez avec votre épée. Cette dernière vous sera très utile pour mettre à terre les divers ennemis du jeu, et quelques fois aussi certains boss. Mais elle sera encore plus efficace, une fois que vous aurez appris les différents arts de Shinobi.

Sekiro: Shadows Die Twice propose donc, à partir d'un certain moment dans l'histoire, un arbre de compétence, permettant de débloquer des coups puissants, mais aussi des parades très utiles pour la survie. Au total, 12 compétences sont à débloquer, avant de pouvoir débloquer l'ultime art des Shinobi. Certaines compétences vont avoir la capacité de contrer les estocs de nombreux ennemis, d'autres permettront de percer leur défense plus facilement.

Pour les débloquer, il faudra gagner des points de compétences. Pour cela, une seule chose à faire, tuer un maximum d'ennemis. Mais comme le jeu n'est pas fait pour vous faciliter les choses, chaque mort vous coûtera énormément d’expérience. En gros, votre mort fera perdre l’équivalent de 5 ou 6 ennemis tués. Un système extrêmement punitif, qui vous fera réfléchir à deux fois, avant d'engager le combat face à une horde de monstre.


Mais le loup n'a pas que son épée pour se battre, il a aussi la chance d'avoir un bras prothèse Shinobi, qui vous aidera grandement lors de votre périple à Ashina. Ce bras pourra accueillir divers outils pour le rendre plus puissant. Vous commencerez avec des shurikens chargés, puis vous aurez la possibilité d'y installer une hache, lance-flamme, pétards, Lance, ou encore le sabimaru. Toutes ces prothèses peuvent être améliorées. Comme pour les arts Shinobi, vous aurez un arbre à talent, qui vous permettra de sélectionner les diverses améliorations. Mais contrairement aux arts, les améliorations de la prothèse sont possibles uniquement en récoltant diverses ressources dans le jeu. De plus, pour utiliser vos prothèses en combats, vous devrez posséder des emblèmes spirituels, que l'on trouve un peu partout dans le jeu. Allant de deux emblèmes par attaque, à 10 emblèmes. Il faudra donc utiliser vos prothèses à bon escient.

On peut aussi ajouter le grappin, qui permet de s'accrocher à certains toits et rebords, mais aussi permet de bloquer certains coups de boss.

Mourir, mais pas en paix.

Dans Sekiro: Shadows Die Twice, comme pour Dark Souls, ou bien Bloodborne, vous allez mourir. Et pas qu'une fois, ni 10, ni 50. En fait, vous n'aurez pas le courage de compter le nombre de fois où vous allez connaitre la mort.

Au début, vous ne maîtriserez pas encore le combat, et vous vous ferez surprendre par un petit ennemi, qui normalement ne peut même pas s'opposer à vous. Puis vous allez prendre le contrôle de Sekiro, et ses ennemis ne seront plus un problème pour vous. Mais le jeu est tellement punitif, qu'il sait exactement quand est-ce que vous commencez à maîtriser le maniement de l'épée. Et àce moment-là, vous allez rencontrer un Boss, qui vous exécutera d'un coup d'épée. Vous allez donc recommencer à mourir jusqu'à temps de comprendre comment le battre. C'est un cercle vicieux qui prend fin, une fois le boss final achevé.

Mais le plus énervant dans Sekiro, c'est que la mort est loin d’être de tout repos. Car plus vous mourrez dans le jeu, plus la peste envahira les villages, et tous ceux que vous rencontreraient au cours de l'histoire seront atteint par cette peste. Mais ce n'est pas tout, car mourir, entraînera une perte conséquente de vos points d’expérience, et de votre argent. Une triple peine qu'on essaye d’éviter à tout prix. Mais chaque nouveau boss est là pour nous rappeler que nous sommes qu'un simple Shinobi de rien du tout.

L'avantage, ou pas, d'avoir frôlé la mort au début de l'histoire, vous permet tout de même de revenir à la vie au moins une fois, lors des combats. Une résurrection très utile lors des combats extrêmement difficile. Une aide divine sera proposée quelques fois, permettant de perdre un peu moins d'argent, et d’expérience, mais ça reste minime.

L'entre deux mondes.

Quand on a connu le côté sombre de Dark Souls, on ne peut qu'admirer avec nos grands yeux, le Japon de Sekiro. Le jeu est magnifique, et nous en met plein la vue. Les divers boss sont incroyablement beaux, avec un style bien à eux. Ils sont extrêmement détaillés, et arrivent à faire la beauté du jeu à eux tout seul. Sur PC, le jeu est lisse, et aucun détail n'est mis à l’écart.

Mais les décors restent l'atout charme de Sekiro. Au début, on évolue dans des villages dévastés, tout en hauteur, avec des montagnes magnifiques, de la neige, et une flore incroyablement belle. Et puis on avance dans l'histoire, et on y découvre des lieux mythiques, qui pourraient nous rappeler des vieux films de samouraï. Le monde est vaste, et il y a beaucoup de choses à explorer dans Sekiro. Car en plus de nous faire voyager dans divers lieux, via la quête principale, certains souvenirs vous transporteront dans des villages enflammés, où les damnés ont pris le contrôle. Des décors plus sombre, mais tout aussi magnifique. Dans Sekiro, vous pourrez vous balader un peu partout, car le loup sait tout faire. Vous serrez donc libre d'explorer les moindres recoins du jeu. Que ce soit, dans les montagnes, les rivières, ou encore les toits des bâtiments. Votre grappin sera votre meilleur allié pour l'exploration.

Malheureusement, la caméra est parfois un peu capricieuse. Ce qui fait apparaître quelques bugs de collision. Un souci énervant contre certains boss du jeu.

Une fin éternelle.

Pour finir, Sekiro: Shadows Die Twice est à l'image de FromSoftware. Un jeu extrêmement difficile, qui ne plaira pas à tout le monde. Pour progresser, il faudra être technique, patient, et surtout avoir beaucoup de sang froid. Et même si notre loup est déjà un très grand Shinobi dès les premières secondes, FromSoftware nous rappelle avec un grand coup de katana, que nous sommes jamais le maître de ses jeux. Et que pour venir à bout d'un jeu comme Sekiro, il faudra obligatoirement souffrir. L'avantage, c'est que chaque boss vaincu, nous donne cette force de vouloir continuer, et nous donne une sensation de surpuissance, qu'on perdra au prochain boss. Mais qu'on gagnera de nouveau, une fois qu'il sera à terre. Un jeu qui joue avec nos nerfs, mais qui sait nous remplir d'une certaine fierté. Beaucoup pourront croire que Sekiro: Shadows Die Twice est juste un Dark Souls revisité. Dans un sens, ils n'auront pas vraiment tort, mais pas raison non plus. Car Sekiro: Shadows Die Twice, malgré son système très Souls like, réussi à avoir sa propre identité, qui rend le jeu incroyablement immersif, et prenant.


221 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now