• Couple of Gamer

[Test][Steam] Resident Evil 3 Remake


Après avoir fait un Remake du 2 l'année passée. Capcom récidive, et propose aux fans, comme aux nouveaux joueurs, de retourner à Raccoon City. Mais cette fois-ci, pour y découvrir les aventures Jill Valentine et Carlos Oliveira, dans le célèbre Resident Evil 3, qui avait réussi en 1998, à stresser plus d'un joueur, à cause de l'un des ennemis les plus redoutables de la Saga, le Nemesis. Mais le remake de ce 3e opus vaut-il vraiment la peine ? Réponse dans notre test, qui fera peut-être peur aux plus sensibles d'entre vous.

A La Découverte de Resident Evil 3 Remake

Quand Jill rencontre Nemesis.

L'histoire de Resident Evil 3 se déroule un peu avant les événements de Resident Evil 2. D'ailleurs, ce remake essaye de mettre en avant l'opus prétendant, sorti 1 an plus tôt. Dans Resident Evil 3, on se retrouve dans un Raccoon City au tout début d'une épidémie qui se propage à une vitesse assez folle. Les rues commencent à se vider des derniers survivants. Pendant que les quelques infectés rodent dans les rues, à la chasse aux vivants.


C'est à partir de que Jill Valentine, l'une des dernières membres des S.T.A.R.S, se réveille en sursaut dans son appartement, après un cauchemar des plus effrayants. En tant que dernier témoin des atrocités commises par Umbrella à Raccoon City. Cette dernière va se faire pourchasser par l'arme secrète d'Umbrella, le Nemesis.


Resident Evil 3 est très linéaire, et n'y va pas par quatre chemins. En effet, même si on contrôle deux personnages. Jill et Carlos. On va très rapidement comprendre que le jeu veut juste vous faire découvrir la fin. La plupart du temps, il va falloir éviter de se faire attraper par le Nemesis. Laissant de côté la partie énigme et exploration qu'on a pu avoir dans Resident Evil 2 Remake. Certes, Carlos propose un peu plus de scène de tir. Mais ça reste très limité.

Jill Valentine passe plus souvent son temps à se faire poursuivre par le Nemesis, qu'à tuer des zombis qui rodent. Mais c'est ce qui rend l'histoire de Resident Evil 3 différente du 2. Elle est plus intense et oppressante.


Le jeu nous envoie donc dans plusieurs lieux. Les rues de Raccoon City. Le commissariat. L’hôpital. Les égouts. Ou encore, le laboratoire secret d'Umbrella. Chacun des lieux se fait assez rapidement. Et on y trouve rarement des ennemis à tuer. Par exemple, dans les égouts, on y rencontre 3-4 monstres. Le reste du temps, on peut se balader, sans vraiment craindre pour notre vie. Certes, nous ne sommes qu'au début de l’épidémie. Et peu de monde est infecté. Mais du coup, on se retrouve avec bien trop de stock dans son inventaire. Que ce soit des munitions, herbes médicinales, ou diverses poudres. Heureusement, le jeu propose de nombreuses Safe Zone, permettant ainsi de sauvegarder. Mais surtout de gérer plus facilement son inventaire grâce à un coffre. Et on peut lui dire merci à ce coffre. Car avec le si peu de place dans l'inventaire. Et les nombreux objets récupérés. On est bien content de pouvoir ranger son sac de temps en temps. Ce petit souci est bien sûr spécifique au mode facile ou normal. Si vous tentez l'histoire en difficile ou hardcore, vous n'aurez pas de problème d'inventaire. Pour venir à bout de l'histoire de Resident Evil 3 Remake, il vous faudra seulement 5 petites heures. C'est très court. Mais heureusement, le jeu propose différents défis supplémentaires, qui mettront les nerfs des chasseurs de succès, à rude épreuve. Ce qui permet de profiter du jeu, bien plus longtemps. Il faut bien compenser.

La petite roulade.

Resident Evil 3 Remake, se joue comme Resident Evil 2 Remake. Sauf que côté armes, ou compétences, ça va être un peu différent. Tout d'abord, avec Jill Valentine, on va principalement se battre avec un pistolet, un fusil à pompe, ou un lance-grenade. Tandis que Carlos utilisera principalement son fusil d'assaut. Il faut savoir que si vous optez pour une partie en mode facile. Jill commencera l'aventure avec un fusil d'assaut, et quelques balles. Mais comme ça ne sera pas son arme principale, vous ne trouverez pas souvent des balles de cette arme.


De plus, l'inventaire de nos deux héros est assez limité. Certes, il est possible de découvrir quelques sacoches durant l'aventure. Permettant ainsi d'ajouter quelques emplacements supplémentaires. Mais avec les différentes plantes médicinales, poudres, munitions. Plus les armes qui peuvent prendre jusqu'à deux emplacements dans l'inventaire. On va très vite se retrouver à court de place. Heureusement, comme dit plus haut, chaque Safe Zone proposera un coffre, permettant de ranger les objets, armes, ou munitions non utilisées. Très utiles en mode Facile et Normal. Par contre, pour ceux qui joueront en difficile ou hardcore, vous verrez que les emplacements seront souvent libres. Car les ennemis sont plus redoutables, et donc vous font plus mal. ce qui vous obligera souvent à vous soigner. Et bien sûr, il faudra de nombreuses balles pour les vaincre.

Jill et Carlos ont aussi une petite compétence bien à eux. Et peuvent être très utile pour ne pas gaspiller de balles en mode difficile. Jill Valentine propose donc une faculté d'esquive. Elle peut donc esquiver les attaques des ennemis. Et surtout celles du Nemesis. Hors les zones très fermées, où tuer les monstres qui vous bloquent le passage est obligatoire, l'esquive est un très bon moyen d’éviter de mettre à terre tous les zombis qui traînent. Permettant ainsi de gagner de précieuses munitions. Quant à Carlos, il a la capacité de mettre des coups de poing assez puissant. Ce qui sonne les monstres un court instant, ou les mets à terre. Une compétence idéale quand de nombreux ennemis s'avancent vers vous. Mais ne fonctionne pas sur les ennemis les plus redoutables.


Comme pour Resident Evil2, ce Remake du 3e opus propose aussi sa petite chasse aux figurines. Ici, il faudra trouver dans les diverses zones du jeu, les petites figurines de Mr Charlie. Il n'y en a que 20. Mais cela permet aussi de fouiller un peu plus les zones. Même si le jeu n'est pas vraiment fait pour ça.

RE Engine pour des zombies plus jolis !

Comme pour Resident Evil 2 Remake, Resident Evil 3 nous offre des graphismes somptueux, grâce au RE Engine qui pousse la beauté du titre à son maximum. Et même si le jeu est très linéaire, et ne propose pas beaucoup de zones à découvrir, certaines scènes explosives nous en mettent plein la vue. Surtout quand le Nemesis arrive entre les flammes de quelques explosions.


Mais malheureusement, même poussé à l’extrême, Resident Evil 3 Remake à quelques défauts de textures. Il faut avoir l’œil. Et parfois être un taquin. Mais beaucoup de fois, on se retrouve avec décors tellement pixelisés, qu'on a l'impression d'avoir un vieux jeu entre les mains. Bien sûr, ce sont souvent des décors sans importance qui manquent de finition. La photo dans le commissariat, censée nous montrer Jill, est le parfait exemple de ce manque de finition, qui gâche un peu la beauté du RE Engine de Resident Evil 3.


L'autre réussite de ce Remake, comme pour Resident Evil 2 Remake, c'est les cinématiques dignes d'un film d'action. Elles sont somptueuses. Et chacun des personnages a le droit à un doublage exceptionnel, qui rend encore meilleur cette aventure.

Dead by Walker !

Avant de venir à bout de ce test, on va revenir très vite fait sur le mode multijoueur inclut dans cet opus, Resident Evil Résistance. Ce mode de jeu, similaire à un Dead by Daylight, ou encore un Friday The13th, vous met dans la peau, soi d'un survivant, soi du Mastermind.

En tant que Mastermind, votre objectif sera d’empêcher les survivants de s'échapper. Pour cela, vous aurez accès à diverses attaques, pièges, ou encore des caméras armées. Ce côté Mastermind nous rappelle un peu le monstre qu'on peut incarner dans White Noise 2. En tant que Survivants, il faudra faire équipe avec 3 autres joueurs, pour survivre, et remplir des objectifs, avant le temps imparti, pour débloquer un chemin vers la sortie. À la fin de la partie, on récupère de la monnaie virtuelle, qui permet d'acheter divers skins pour son personnage. Il est aussi possible de renflouer son portefeuille de monnaie virtuelle, avec de la monnaie réelle. On est toujours contre cette idée. Mais on sait que certaines personnes aiment ça. Donc, vous inquiétez pas, vous pourrez dépenser sans compter pour vos skins. Car au final, la personnalisation des différents personnages est plutôt bien pensée, surtout pour les Mastermind, et leurs pièges.

Le jeu n'est pas aussi intéressant que les mêmes jeux du genre. Et même si l'idée est sympa, surtout en intégrant l'univers Resident Evil. Il y a beaucoup trop de soucis, pour rendre Resident Evil Résistance accrocheur. Tout d'abord, il y a quelques problèmes de collisions, qui sont assez frustrants. Les survivants sont totalement désavantagés par rapport au Mastermind. Ce qui rend les parties un peu trop déséquilibrées. Surtout quand l’équipe n'est pas au rendez-vous. Et certaines armes se détruisent. Nécessitant un kit pour la réparation. On met très vite de côté ce mode. Pour l'instant, on n'arrive pas à accrocher. Mais on attend tout de même de voir son évolution. Car il a un côté White Noise 2 qui pourrait le rendre attrayant. Il faut juste qu'il soit un peu plus abouti. Et surtout, que Capcom fasse un léger équilibrage des forces. Car si vous n’êtes pas le Mastermind, vous n'avez aucune chance de survivre.


Le petite avantage de RE Résistance sur PC, c'est qu'il y a pas mal de joueurs. Et qu'il est assez facile de trouver une partie, même en prenant le Mastermind.

La dernière balle !

Pour conclure, ce remake de Resident Evil 3 est une réussite graphiquement. Mais c'est tout. Car le jeu n'est pas aussi angoissant et intéressant que l'original. Et même si Resident Evil 3 est plus un jeu d'action, qu'un vrai Survival/horror, comme ce fut le cas pour Resident Evil 2. On aurait préféré que le jeu soit plus abouti. Ça manque d'action et de vie. Trop peu de scène d'attaque. Trop peu d’énigme. On passe plus souvent notre temps à esquiver le Nemesis, et avancer zone par zone, pour arriver à la scène finale. C'est peut-être à cause de ce manque, que la durée de vie ne dépasse pas 5h, sans se presser. C'est bien dommage. Car avec un ennemi comme le Nemesis, Resident Evil3 aurait pu avoir le droit à un très bon Remake.


940 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now