top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] King Arthur: Legion IX


Disponible depuis le 9 mai sur Steam, King Arthur: Legion IX est un RPG tactique au tour par tour développé et édité par Neocore Games, qui fait suite à King Arthur: Knight's Tale, sorti dans sa version 1.0 en avril 2022. Dans ce nouvel opus, qui aurait pu être un simple DLC, on retrouve Gaius Julius Mento, un habile tribun romain, prêt à prendre le contrôle du royaume d'Avalon. Et après des combats acharnés en compagnie d'autres guerriers avisés, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

King Arthur: Legion IX nous raconte l'histoire de la tristement célèbre Neuvième légion de Rome commandée par le héros déchu Gaius Julius Mento, qui se retrouve sur l'île légendaire d'Avalon. Après avoir essayé de fuir le Tartare, et atteignant par erreur les côtes du royaume magique de la Dame du Lac, Gaius Julius Mento décide de transformer l'île d''Avalon en son nouveau royaume de Rome. Mais les dangers qui peuplent cette île ne vont pas se laisser faire. Obligeant Gaius Julius Mento à rassembler sa légion égarée, et se battre pour prendre le contrôle d'Avalon.


Dans ce nouvel opus de King Arthur, on va incarner Gaius Julius Mento, tribun mort-vivant de la Neuvième légion, dans sa campagne romaine à la découverte d'Avalon. Comme pour King Arthur: Knight's Tale, le jeu se déroule en plusieurs missions éparpillées sur les terres d'Avalon. Tout au long de l'aventure, composée de diverses missions, on va devoir se lancer dans des explorations de zones, et dans de nombreux combats au tour par tour, tout en essayant de reconstruire son royaume. Comme King Arthur: Knight's Tale, le jeu propose un mode classique, avec une sauvegarde quand on le souhaite, et un mode Roguelite, qui propose des sauvegardes automatiques. Après ça, on va avoir le choix entre 5 modes de difficultés, allant du plus simple, le mode histoire, au plus difficile, Brutale. On pourra toutefois personnaliser la difficulté, si on souhaite adapter notre aventure.

Pendant l'aventure de King Arthur: Legion IX, on va devoir accomplir les différentes quêtes. Ces dernières nous feront explorer divers lieux dans tout Avalon. On y trouvera de nombreux trésors, ainsi que de nombreux ennemis. Cette aventure étant très narrative, on aura aussi de nombreux dialogues, où l'on va avoir quelques choix à faire, qui auront un impact sur notre héros et son histoire. Et le côté roguelite nous empêchera de revenir en arrière, si un choix ne nous convient pas. Il est donc préférable de se lancer dans une partie classique, si on souhaite découvrir plusieurs choix en une seule partie.


Lors de nos missions, on va aussi avoir le droit à de nombreux combats au tour par tour. Ces combats se dérouleront dans une zone délimitée, qu'il faudra utiliser à notre avantage, pour prendre le dessus sur la horde d'ennemis, qui seront souvent plus nombreux que notre armée. Bien sûr, les déplacements aussi seront limités. Et la position aura toujours un impact sur les déplacements des ennemis. Il faudra savoir se protéger, tout en trouvant le meilleur moyen d'anéantir les ennemis. Les différents personnages que l'on contrôlera dans King Arthur: Legion IX, auront leurs avantages au combat. Il faudra donc faire avec les nombreux héros disponibles, ainsi que leur classe, pour venir à bout des ennemis. Surtout que, comme souvent dans les jeux du même genre, les combats seront extrêmement punitifs, si la chance n'est pas de notre côté. Sauf si on lance l'aventure en mode histoire. Après chaque combat, on va pouvoir continuer à explorer la zone de la mission, pour récupérer des coffres ou autres. Mais surtout, pour trouver des autels ou des feux de camp, afin de se reposer, reprendre du soin, ou réparer son armure.

Après chaque mission, on retournera sur la carte. Nos héros prendront un peu d'expérience, pour, par la suite, monter de niveau. Une fois un niveau d'expérience atteint, on pourra débloquer de nouvelles compétences pour chacun des héros. La fin d'une mission permettra aussi de changer l'équipement de nos héros. Sur la carte, on y trouvera aussi un autre élément très important lors de notre aventure, notre royaume. Dans ce lieu, qui évoluera au fil de l'aventure, en fonction des personnages que l'on sauvera, on pourra créer de nouvelles armes, ajouter des bonus en combat grâce aux statues des Lares, améliorer son équipement, débloquer des nouvelles compétences d'armes, ou encore, développer et voter des décrets qui auront un impact sur notre aventure. On pourra aussi suivre la progression de notre moralité, ainsi que recruter de nouvelles unités. Pour ceux qui auraient déjà terminé King Arthur: Knight's Tale, il y aura très peu de changement entre les deux jeux.

Les similarités entre King Arthur: Knight's Tale et King Arthur: Legion IX ne s'arrêtent malheureusement pas qu'au gameplay. Graphiquement, ce nouvel opus est exactement le même que son prédécesseur. Mis à part la ville et les personnages, tout nous rappelle King Arthur: Knight's Tale. Certes, ce n'est pas vraiment un souci. Car les jeux King Arthur restent très beaux. On a le droit à de sublimes décors quelle que soit la zone que l'on explore. Et les personnages sont très bien réalisés. Enfin, leurs équipements. Le problème, c'est en l'absence de réelles nouveautés, difficile de juger King Arthur: Legion IX comme un nouveau jeu. On a la sensation d'avoir un DLC du jeu, avec de nouveaux personnages. Heureusement, cette nouvelle aventure reste assez longue. Et il faudra une vingtaine d'heures pour y venir à bout.


Pour conclure, même si King Arthur: Legion IX n'offre que très peu de nouveautés, il reste dans la continuité de son prédécesseur. Et ceux qui avaient apprécié King Arthur: Knight's Tale à l'époque, devraient bien aimer l'histoire de Gaius Julius Mento. Une très bonne nouvelle aventure dans le royaume d'Avalon, qui nous fait apprécier les tactical-RPG, sans nous punir à la moindre erreur.


173 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...