• Couple of Gamer

[Test][Steam] F1 2020


Après une longue absence, le Grand Prix de F1 a repris ses droits ce week-end, en Autriche, sur le célèbre tracé de Red Bull Ring. Mais il n'y a pas qu'en réel que la F1 va reprendre ses droits. Car à partir du 7 juillet, pour les possesseurs de l'édition Schumacher, et le 10 juillet pour tous les autres, le jeu officiel de la F1, lancera aussi sa nouvelle saison, sur Playstation 4, Xbox One et Steam. De notre côté, ça va bientôt faire un mois qu'on s'exerce sur les diverses monoplaces du jeu. Et après de nombreuses heures de pilotage, on peut enfin vous dire ce que l'on pense vraiment de ce dernier opus.

Trailer du jeu

Nouvelle Saison !

Après avoir fait succès en 2019, notamment grâce à un mode carrière intégrant la F2 en point de départ. Codemasters revient pour une nouvelle saison, avec son jeu officiel de F1. Pour 2020 / 2021, qu'on se le dise, le jeu se repose sur les acquis de l'année précédente. On y retrouve donc les bases. Le mode solo, avec son mode carrière de pilote, Grand Prix, Championnats, Contre-la-Montre. Et la petite nouveauté, le monde Mon Écurie. Pour ce dernier, on y reviendra plus en détails juste après. Il y a aussi le mode Multijoueur, avec les épreuves Hebdomadaires, qui proposent les essais libres, les qualifications, et la course. Comme toujours, ces épreuves permettent de s'affronter en ligne, en respectant le calendrier officiel du GP. Il y a aussi, comme l'année passée, les ligues, pour la création de son propre championnat eSport en ligne. Les courses classées et non classées. Les courses Lan, avec création d'un serveur Lan. Et pour finir, le mode multijoueur à écran scindé. De quoi s'amuser déjà de bonnes heures, pendant la saison 2020 / 2021.

Bien sûr, F1 2020 propose toujours son onglet eSport, avec tous les détails de la saison eSport du jeu. Un onglet showroom, pour visionner les différentes F1, F2 et F1 rétro du jeu, qui d'ailleurs, ont tous le droit à une très belle description vocale. Sans oublier la salle de projection, qui permet de revoir ses derniers temps forts. Et pour finir, le mode personnalisation. Ce dernier est plus complet que l'année précédente. Tout d'abord, parce qu'on a le droit de personnaliser plus en détails les monoplaces, l’équipement de notre pilote, ou encore, l'insigne de notre profil. Bien évidemment, il est toujours possible, pour ceux qui ne seraient pas créateurs dans l’âme, de sélectionner des personnalisations prédéfinies. Petite nouveauté pour cette nouvelle saison, la personnalisation accueille le Podium Pass. Comme on peut déjà le voir dans de nombreux jeux, ce Pass permet de débloquer des objets exclusifs, en remplissant divers objectifs. Un pass gratuit, mais limité, qui va permettre à de nombreux pilotes, de se mettre plus de défis sous le volant.


Et en parlant de nouveautés, on ajoute tout de même deux circuits à la liste, avec Hanoï et Zandvoord. Mais aussi l'ERS, qui est enfin activable plus facilement.

L'écurie de tes rêves.

Mais la véritable nouveauté de F1 2020, c'est vraiment le mode Mon Écurie. Un mode complet, qui vous fera perdre des heures. Dans le fond, ce mode se déroulera un peu comme une carrière de pilote. Vous participerez au Grand Prix, tout en gérant votre agenda, et la recherche et le développement. Sauf qu'en plus, vous allez devoir gérer votre propre écurie. Il faudra donc être performant en piste, et dans les coulisses.


Pour démarrer ce mode, il vous faudra votre pilote personnel. Quand vous lancerez le jeu la première fois, vous aurez automatiquement la création d'un profil, et d'un personnage. Donc, logiquement, une fois que vous lancerez le mode Mon Écurie, il sera prêt. Après ça, il faudra sélection un sponsor. Chaque sponsor propose une prime de signature, qui va servir par la suite à acquérir un moteur pour votre monoplace. Plus il est performant, plus il vous coûtera cher. Ce qui fera baisser votre compte en banque assez rapidement. Un choix cornélien, car avec l'argent qu'il vous reste, il faudra sélectionner votre coéquipier. Comme pour les moteurs, la performance de ce dernier, dépendra du prix. Plus le niveau d'un pilote est élevé, plus l’écurie gagnera en popularité. Mais la première saison, avec le peu d'argent, les critères seront tout autre. Une tous les choix effectués, il ne vous reste plus qu'à choisir un nom pour votre écurie, et commencer votre aventure. Bien sûr, il est important de vérifier les comptes avant, et de faire quelques modifications si nécessaire.

La carrière de F1 dans le mode Mon Écurie, se déroule comme une carrière pilote. On choisit la durée de la saison, entre 22, 16, ou 10 circuits. Puis son style de conduite. Car F1 2020 permet de personnaliser son style de conduite entre standard et décontracté. Le style standard est réservé aux pilotes qui ont déjà une certaine expérience dans les jeux de F1. Avec la possibilité d'activer les aides ou non, comme bon vous semble. Et le style décontracté est réservé aux joueurs un peu plus amateurs, qui ne souhaitent pas se prendre la tête avec la monoplace, et toutes ses contraintes. De plus, des aides à la direction et une remise en piste auto est disponible dans les menus.


Mon Écurie démarre par une petite interview, avec un journaliste qui reviendra souvent dans votre QG, pour vous poser quelques questions. Comme pour les interviews d'après course, vos réponses aux questions auront un impact sur votre carrière. Le moral des troupes sera affecté, tout comme votre réputation. Il faudra donc réfléchir aux réponses. Et comme il n'y a aucune limite de temps pour répondre, vous pouvez prendre tout votre temps.

Avant chaque week-end de course, vous passerez une semaine dans votre écurie. C'est pendant ce temps que vous allez devoir gérer le moindre petit détail de votre Team. Pour commencer, la gestion du calendrier. Comme les Grands Prix n'ont lieu que le week-end, le reste de la semaine, vous êtes libre de faire ce que vous voulez. Mais pour gagner en popularité, il faut mettre en avant l’écurie. Pour ça, il est possible de gérer les diverses activités de la semaine. Camp de formation des pilotes. Campagne de publicité. Réunion avec les divers départements. Ou encore, ventre d'articles. Les activités sont nombreuses, et vont permettre de gagner de l'argent, des points de ressources, de la popularité, ou augmenter les stats du second pilote, et le moral des départements. Il est donc très important de gérer son planning d'activité, pour que l’écurie gagne en confiance et en popularité. Bien sûr, quelques activités seront directement dans votre planning, comme les interviews, ou les épreuves rétro. Mais vous n’êtes pas obligé d'y participer. Même si ça reste important pour l’écurie.

Dans ce mode, il faudra aussi faire évoluer les diverses infrastructures de l’écurie. Aérodynamique. Châssis. RH. Chaine Motrice. Durabilité. Et Marketing. Ces 6 infrastructures vont proposer diverses améliorations, qui coûteront très cher, mais qui permettront d'augmenter la fiabilité des départements, les performances du second pilote, et l'image de l'écurie. Mais pour avoir l'honneur d’améliorer une infrastructure, il faudra gagner de l'argent. Pour cela, il sera possible d'ajouter jusqu'à 4 sponsors secondaires, qui vont permettre de renflouer le compte en banque. Plus votre popularité sera haute, plus vous aurez la possibilité d'ajouter un sponsor secondaire. Il faudra donc prouver sa valeur sur la piste, pour débloquer son premier emplacement de sponsor secondaire. Puis gagner énormément de Grand Prix, pour avoir la chance de débloquer les autres. En même temps, un sponsor ne fait pas confiance à n'importe qui. Et côté organisation, il n'y aura pas que les sponsors qui vous aideront à gagner de l'argent. Le second pilote et ses performances, seront aussi un atout important pour l'écurie. Au début, faute de moyens, votre second pilote sera un peu mauvais. Certes, il gagnera de l’expérience, et deviendra meilleur après chaque course. Mais il ne sera jamais à la hauteur des top pilotes. Et pour gagner le titre de champion du monde des constructeurs, il vous faudra quelqu'un de vraiment performant. Pour cela, un marché des pilotes propose de faire signer un contrat avec l'un des pilotes disponibles. Plus le pilote est performant, plus son contrat sera élevé. Et bien sûr, il faudra que votre écurie tienne la route. Sinon, jamais un pilote comme Lewis Hamilton signera chez vous.

Même si vous êtes un président d'écurie, vous êtes avant tout un pilote. Et vous avez donc droit à votre petit contrat, avec votre argent personnel, qu'il sera possible de dépenser pour acheter des avantages de pilote. Ces avantages, qui mangeront votre salaire en moins de deux, permettent d'ajouter quelques atouts sympathiques, comme un boost de popularité ou de points de ressources. Des réductions de l'usure du moteur. Ou encore, plus de réponses lors des interviews.


Une fois la semaine terminée, vous redeviendrez un pilote. Et de ce côté, rien ne change vraiment. Selon la configuration que vous aurez choisie, vous effectuerez les 3 essais libres. Ces derniers sont importants, car ils permettent au staff de vérifier les performances de la voiture, grâce aux divers programmes d’entraînement, qui sont toujours nécessaires pour gagner des points de ressources, utilisable pour améliorer les performances de sa monoplace, dans le programme de recherche et développement. Puis votre qualification. Avant de passer à la course. Le seul changement, c'est l'après course. Car selon vos performances, vous gagnerez en popularité. Mais pas que vous, votre second pilote, et votre team aussi. C'est pour ça qu'il faut être performant sur la piste. Car sans popularité, votre écurie n'avancera jamais. Une fois le week-end terminé, vous reprenez votre rôle de gérant, en effectuant toutes les tâches de la semaine. Tout en gardant un œil sur le compte en banque.


Pour tout vous dire, on n'a jamais autant pris son pied dans un mode carrière de F1. Ce mode Mon Écurie est tout simplement la meilleure innovation que Codemasters a ajouté, depuis de nombreuses années. L'année dernière, on avait le droit à un départ en F2. Mais c’était très vite expédié. Après 3-4 courses, on était déjà en F1. Ce qui avait un peu gâché l’intégration de la F2. Cette année, on se lance corps et âme dans ce mode. Et on n'arrive pas à le lâcher. C'est un ajout d'une grande réussite, qui fera le bonheur des pilotes, expert ou non.

En ligne droite ou Scindée.

Bien sûr, Codemasters pense aussi aux joueurs qui préfèrent s'affronter aux autres pilotes du monde entier. Ou simplement leurs amis. Le mode multijoueur propose de revenir à une époque formidable, celle de l’écran scindé. De moins en moins de jeux proposent les affrontements locaux sur le même écran. C'est limite devenu ringard. Mais au contraire, on adorait ça dans les années 90, 2000. Alors pourquoi les avoir supprimés. Car on prend un incroyable plaisir de pouvoir s'affronter sur le même écran, pendant une course. Que ce soit en famille, ou entre amis. L’écran scindé pour les jeux de voiture, on adore ça. Chaque joueur peut personnaliser ses propres aides avant la course. Ce qui permet à tous de profiter de cet écran partagé.

Il y a aussi un mode Lan, qui permet d'organiser des Lan Local, avec la possibilité d’héberger, ou de rejoindre une partie. Ce genre d'ajout va grandement faciliter les compétitions eSport lors des salons, ou autres.


En ligne, comme pour F1 2019, on retrouve la Super Licence qui enregistre tous vos résultats, pour que les autres joueurs puissent voir vos performances. Il y a aussi votre rang de pilote. Le niveau de sécurité. Et votre note d'assiduité en ligue. Sans oublier votre vitrine à trophées. Pour montrer aux autres joueurs, vos meilleurs exploits. De ce côté, il n'y a rien de nouveau à se mettre sous le volant. Mais comme le virtuel a pris de l'ampleur ces derniers temps, il est toujours sympa de préciser ces petits détails, pour ceux qui aiment être compétitifs.

Retro, Mono, Dodo.

La saison 2020 / 2021 de F1 est l'occasion de fêter les 70 ans du Grand Prix. 70 ans d'innovation que l'on retrouve dans F1 2020. Plusieurs voitures rétro, comme la William FW 14B de 1992, ou encore la Brawn BGP peuvent être pilotées dans les différents modes solos du jeu.


Chaque voiture rétro possède sa propre physique. On est remarque très vite qu'on ne pilote pas une Ferrari de 2020, comme on pilote une Ferrari de 1990. Le grip est totalement différent. Et on le ressent sur chacune des voitures rétro que l'on prend en main. La plupart des voitures rétro seront pilotables, lors des épreuves rétro en mode carrière, ou Mon Écurie. Mais il est tout à fait possible de faire un Grand Prix en Rétro, ou quelques Contre-la-Montre. Et bien sûr, profiter du mode scindé avec ces voitures. Au total, 16 voitures rétro sont disponibles dans F1 2020.


Et bien sûr, il y a aussi la Formule2. Présent pour la première fois dans l'opus précédent, la F2 est désormais mieux intégrée dans le mode carrière, avec la possibilité d'effectuer une saison entière à bord des F2, avant d’intégrer la F1. Une bonne nouvelle pour ceux qui avaient été déçu l'année dernière, avec les quelques courses que F1 2019 nous proposait.

Du virtuel au réel ?

Voilà maintenant quelques années que Codemasters se dépasser largement, pour rendre son jeu de F1 le plus réaliste possible. Et une fois de plus, la prouesse technique est en rendez-vous. Les monoplaces proposent une modélisation fidèle, que ce soit intérieur ou extérieur. On a toujours le droit au moindre petit détail pour le réalisme à son maximum. Usure de la gomme des pneus. Effets de pluie. Poussières. Ou encore, la petite couverture pour protéger la gomme. Chaque année, le jeu est de plus en plus beau. Et sur PC, poussé en ultra, c'est un véritable plaisir pour les yeux. Sans oublier les magnifiques sons des moteurs. C'est un véritable régal pour les amateurs de F1. De plus, si vous avez un volant, la force feedback est, par défaut, tout simplement parfaite. Pour certains, des réglages seront nécessaires. Mais dans l'ensemble, le ressenti au volant est propre. Car la physique est une fois de plus poussée à son maximum. Et pour les pilotes un peu plus expert, c'est un véritable bonheur. On pourrait croire que tout est parfait. Et pourtant, cette année, il y a de nouveau quelque chose qui fâche. L'IA.

Alors que F1 2019 proposait un IA intelligent, stratégique, qui essayait de se battre pour la victoire. Cette année, il reprend ses mauvaises habitudes. À plusieurs reprises, l'IA nous a fermé la porte de façon extrêmement dangereuse, nous obligeant à anticiper une manœuvre délicate pour éviter la catastrophe. Et même en modifiant le niveau de l'IA, ça reste des courses très difficile. Parfois, il ne vous fera aucun cadeau dans les virages, quitte à se mettre en danger. Sans oublier les freinages parfois trop anticipés. Les courses deviennent encore plus stressantes qu'avant. Il faut avoir les yeux partout, pour ne pas finir avec l'aileron arraché. Certes, les courses automobiles sont souvent intenses. Mais il y a des règles de sécurité, qu'on aimerait que l'IA respecte de temps en temps.


Peut-être que nous sommes devenu un peu trop exigeants. Et qu'on aimerait que l'IA se rapproche du comportement de certains joueurs en ligne, lors des ligues. Quelque chose de propre et sécurisant.

Drapeau à damier.

Pour conclure, après une saison 2019 / 2020 plutôt concluante, on avait du mal à imaginer la future saison aussi bonne. Tout était déjà présent. Le jeu était réaliste. Avec de nombreux modes de jeu. On pensait vraiment que Codemasters avait fait le tour de sa simulation de F1. Et sans concurrents directs, il était pensable que F1 2020 ne soit qu'une pâle copie de son prédécesseur. Et même si au final c'est un peu le cas, le mode Mon Écurie apporte vraiment de la fraîcheur à la franchise. C'est surement ce qu'il manquait au jeu, pour le rendre plus addictif. On a vraiment du mal à lâcher ce mode. Et on enchaîne les week-ends de course, sans pour autant avoir ce côté répétition. Ce mode donne encore plus de vie au jeu. Et c'est surement ce qui lui manquait. Encore plus complet que l'année précédente, on n'a du mal à trouver des défauts à cette simulation, qui une fois de plus, plaira aux amateurs de Formule 1. Mais aussi aux plus professionnels d'entre vous.


0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now