• Couple of Gamer

[Test][Rockstar Games Launcher] Red Dead Redemption 2


9 ans après la sortie du premier opus, et 1 an après la sortie des versions Playstation 4 et Xbox One, Rockstar Games saute le pas, en proposant son plus grand Open-World dans le Far-West jamais sur PC, avec tout ce qui va avec, c'est à dire, la 4K, pour le plaisir de nos yeux. Disponible depuis le 2 novembre sur Epic Games Store, et Rockstar Games Launcher, et depuis le 5 novembre sur Steam, Red Dead Redemption 2 revient nous en mettre plein la vue, avec un monde plus détaillé que jamais, pour le plus grand bonheur de nos PC. Certes, le jeu à eu un démarrage difficile, avec quelques soucis d'optimisation. Mais aujourd'hui, après quelques petits patchs, il est enfin prêt à accueillir de nombreux joueurs. On revient donc une nouvelle fois dans le vieux Far-West de 1899, avec notre cher Arthur Morgan, pour cet ultime test, de ce bijou signé Rockstar Games. ( Rendez-vous aux 4 derniers paragraphes de ce test, pour vous faire un avis de la version PC )

A La Découverte de Red Dead Redemption 2 PC

Il était une fois dans le Midwest.

Avant de commencer l'histoire, on s'est demandé si Red Dead Rédemption 2 était une suite du premier opus, et est-ce que le fait de ne pas avoir joué au 1, empêcherait la bonne compréhension de l'histoire. Au final, même si le jeu a un lien avec le premier épisode, on n'est pas obligé de l'avoir fini pour comprendre Red Dead Rédemption 2.


Red Dead Rédemption 2 a lieu en 1899, 12 ans avant les événements du jeu original. vous contrôlez Arthur Morgan, un hors-la-loi qui vit au sein du groupe du charismatique leader nommé Dutch Van Der Linde. Ce groupe, ou plutôt cette famille, est constamment en mouvement, évitant la loi de cette sévère Amérique. Dans ce jeu, vous allez devoir trouver le juste milieu, entre citoyen-modèle et hors la loi, tout en satisfaisant vos amis, et surtout votre chef. Pour cela, il faudra accomplir diverses quêtes sur cette gigantesque map. Votre quête principale avant toute chose, c'est la survie. Il faudra de la nourriture, du soin et de l'argent, pour que votre tribu ne manque de rien. Pour cela, il faudra chasser, rendre quelques services, ou tout simplement enfreindre quelques règles de civismes.

L'histoire se déroule en 6 chapitres. Elle n'a pas une trame directe, il faudra donc passer par des quêtes secondaires pour débloquer la trame principale durant les 3 premiers chapitres. Le fait de faire du secondaire vous éloignera de plus en plus de l'histoire, car il prend une place importante dans Red Dead Rédemption 2. Ce qui est magnifique dans ce jeu, c'est toutes les quêtes a une histoire qui se vit. On a toujours l'impression de vivre l’épisode d'une série, et un moment, on a le dénouement final. Les divers scénarios sont impressionnants. Vous êtes transporté dans la vie d'Arthur Morgan, qui est à l’écoute de ses amis. Mais ça reste un jeu dans une époque qui n’était que violence. Et même si on accroche très vite aux multitudes d'histoires que propose le jeu, on part très vite dans une routine, Tuer cette personne, voler cette diligence, attaquer ce train.


C'est dommage, car même si le contenu joue souvent un rôle important dans les jeux, ici il prend une place bien trop encombrante, nous faisant perdre le fil de l'histoire au bout d'un moment. On se retrouve à faire des activités secondaires en croyant que c’était une quête principale. Il semble que le principal objectif de Dutch soit de rester le plus loin possible de la civilisation et de vivre comme un homme libre. Mais au tournant du 19e siècle, avec l’agrandissement des villes en Amérique, ce n’est pas une chose facile à faire. Le groupe est constamment en mouvement, évitant la loi tout en cherchant le gros score qui leur permettra de disposer de suffisamment d’argent pour enfin s’éloigner très loin du reste du monde. Mais si on suit vraiment l'histoire principale que nous propose Red Dead Redemption 2, on passe par toutes les émotions, ce qui donne au jeu un aspect cinématographique, que l'on retrouve rarement dans les jeux. De plus, la fin du jeu nous laisse sans voix.

The Walking Red.

Le jeu de Rockstar est à l'image de GTA. Immense et immersif. Et malgré tout ce que nous propose le jeu, on arrive à s'endormir entre deux missions. Notre vrai compagnon, celui qui nous suivra tout au long de cette aventure, est un cheval. On prendra soin de lui, on va le nourrir, le brosser, changer sa crinière, sa queue, puis le vendre car il sera devenu trop lent. Car oui, dans Red Dead Rédemption vous allez beaucoup marcher à cheval. En fait, vous allez faire que ça. Et c'est d'un ennui, qu'on a vu envie de quitter le jeu. La personnalisation est très bien pensée. On peut avoir le cheval que l'on souhaite, avec les accessoires que l'on veut. Mais ce n'est pas GTA, et un cheval ça peut paraître un peu trop long quand il faut parcourir toute la map. Et d'un coup, ce chef-d'oeuvre vidéoludique se transforme en simulateur de randonnée équestre. Certes, on peut voler des diligences, ou monter sur un truc ( pas sûr qu'il vous emmène au bon endroit), mais le cheval reste et restera votre moyen de transport numéro 1. Celui que vous utiliserez pour faire la plupart des quêtes.

Au début, on prend soin de notre bête. On ne veut pas qu'elle meure, ou qu'elle manque d'un truc. Alors on se ruine pour lui apporter tous les besoins nécessaires. On se met dans le rouge niveau argent, juste pour qu'il gagne un peu d’énergie, même si au final, parcourir la moitié de la map avec un canasson lent comme une tortue ne fait que nous assoupir. Puis on devient riche, et là, on oublie cette belle amitié. On n'en aura tellement bavé tout au long de cette aventure, que lors des dernières missions, si le pauvre ne tient pas le coup, on l’épuisera jusqu'a la mort, et on en cherchera un meilleur. C'est barbare dit comme ça, mais c'est les conséquences d'avoir une aussi grande map à parcourir dans un jeu, où seul le cheval est le vrai moyen de transport.

Survivre pour être libre.

Dans la plupart des jeux, les activités secondaires semblent complètement distinctes du scénario, mais cette déconnexion n’existe pas dans Red Dead Rédemption 2. Dans ce jeu, votre seul objectif réel est de survivre. Le gang de Dutch a constamment besoin d’argent et de ressources. Et pour cela, il faudra commettre divers crimes, ou au contraire accomplir de bonne action, pour gagner un peu d'argent. Mais vous vous en doutez, le meilleur moyen de gagner sa vie, c'est d’être un hors la loi. Cambriolage, Détournement, Vol. Chaque méfait vous rapportera un coquette somme, et une partie du butin sera souvent ajoutée au coffre du gang. Vous ne serez pas le seul à contribuer. Tous les membres du gang mettront un peu d'argent. Un registre vous permettra d'ailleurs de regarder qui donne ou non. Un membre du gang est un usurier, vous aurez donc des missions dans lesquelles vous devrez recouvrir des dettes impayées. Vous vous retrouverez souvent face à de pauvres gens qui n'ont vraiment pas d'argent. il faudra donc être dans la peau d'un huissier, qui mettra tout en oeuvre pour récupérer l'argent qu'on lui doit. Encore un aspect cruel que montre Red Dead Rédemption. Mais dites-vous que les personnes désespérées sont obligées de faire des choses désespérées.


Même les activités secondaires apparemment superflues servent un objectif. Vous pouvez chasser le bison et le cerf ou aller à la pêche. En accomplissant tout cela, vous fournissez non seulement des objets utiles pour l’amélioration du camp et de votre équipement, mais vous aidez également à nourrir le groupe. Pour gagner de l'argent, vous pouvez aussi perdre quelques heures dans des parties de Poker, ou encore de Domino. Cela permet aussi de se détendre, et de penser à autres choses. Le secondaire dans Red Dead Redemption 2 viendra souvent à vous. Et après une partie de chasse, il se peut qu'un membre du camp vous propose de cambrioler une maison, ou de détourner un train. Et en bon Cowboy, vous ne direz jamais non, surtout quand ça rapporte. La ligne de démarcation entre l’histoire et les missions secondaires est très floue dans RDR2, de même que certaines des interactions plus petites que vous aurez tout au long du jeu, qui peuvent ouvrir de nouvelles histoires ou déverrouiller du contenu. En voyageant, vous rencontrez toutes sortes de personnes, dont beaucoup ont besoin d'aide. Les étrangers nécessiteux vous demanderont de l’argent, ou vous pourriez passer devant une personne kidnappée sur la route. Souvent, intervenir peut vous conduire dans des directions intéressantes.

Parfois, vous allez sauver la vie d'un homme qui est à l'agonie. Le simple fait de l'aider, pourra vous apporter beaucoup par la suite. Mais parfois, ça sera le contraire. Un homme peut vous demander de l'aider, et vous planter un couteau dans le dos. C'est ce qui fait le charme de Red Dead Redemption 2, la vraie vie à l’américaine des années 1800.


Le jeu proposant énormément d'activité secondaire en tout genre. Et pendant que vous lutterez pour votre survie, vous et votre gang, vous aurez aussi la possibilité de récupérer dans ce gigantesque monde, divers objets collectibles. Mais aussi remplir un bestiaire gigantesque, avec des quêtes de chasse aux bêtes légendaires, ou encore, trouver toutes les armes du jeu. Tout ceci prend une place importante dans Red Dead Redemption 2. Et même si vous avez terminé l'histoire principale, vous avez encore beaucoup de choses à faire, et surtout à découvrir.

Des histoires de famille.

Dans Red Dead Rédemption 2, même si l'histoire principale est centrée sur la survie du groupe et sur Arthur Morgan et Duch, toutes les missions secondaires que vous allez réaliser pour votre gang, vous permettront dans savoir plus sur l'histoire de chacun des personnages secondaires. Au fur et à mesure que les quêtes défilent, on apprend de très belles histoires sur tous les personnages du jeu. Ce qui permet de s'accrocher à notre gang. On pourrait tout vous dévoiler, mais cela reviendrait à vos spoilers l'intrigue. Mais vous aurez des histoires d'amour, de famille qui mettra votre cœur de gangster à rude épreuve.

Buffalo Grill.

Comme dit précédemment, la survie est au cœur du jeu. Et qui dit survie, dit nourriture. Pour récupérer votre énergie ou votre santé, vous allez devoir manger ou boire, selon vos envies. Mais parfois, il se peut que vous soyez à court d'argent. il faudra donc jouer les chasseurs ou pêcheurs, pour vous nourrir. Le jeu propose énormément d'animaux, ou même de plante. Pour se rassasier, il faudra donc partir à la chasse aux lapins, antilopes ou autres bonnes bêtes. Une fois tuée, vous aurez la possibilité de dépecer les animaux, récupérer la peau pour améliorer certains équipements du camp, ou bien les revendre, mais surtout récupérer des morceaux de viande. Quand vous êtes très loin du camp, et que vous êtes en manque d’Énergie ou de santé, un feu de camp avec sac de couchage est disponible. Vous pourrez donc faire votre chef cuistot en vous préparant un délicieux saumon, ou un bon steak d'antilope. Le système de cuisine reste basique, vous avez juste à sélectionner la viande et la faire cuire. Rien de complexe, mais toujours plaisant. Nous laissant vraiment l'impression de survie. Si on veut vraiment s'immerger dans une aventure survie, et oublier son camp, même si on ne peut pas vraiment l'oublier. Ce système est extrêmement bien pensé. Surtout quand vous avez une longue route à faire pour tuer quelqu'un, ou mieux quand vous partez à la chasse aux bêtes légendaires.

Du nouveau dans le Far-West !

Bien sûr, cette version PC arrive avec quelques nouveautés non présentes dans la version consoles. On y retrouve de nouvelles missions de chasseur de primes, des nouvelles cartes au trésor, des nouveaux objets à collectionner, comme l’œil-de-chat, qui permet d'augmenter les effets des fortifiants, des nouvelles armes pour le mode Histoire, ou encore des nouveaux chevaux. Mais le plus intéressant des ajours de ce mode PC, c'est le mode photo amélioré.

En plus d’être visuellement très joli. Red Dead Rédemption PC propose un nouvel outil de création photo, permettant de prendre les plus beaux points de vue que Red Dead Redeption 2 peut nous offrir. Et de les partager sur le Rockstar Games Social Club. On est libre d'utiliser diverses caméras, comme une qui permet de se déplacer uniquement autour du personnage, ou une autre, plus libre, qui se déplace librement dans les paysages. Certes, cette dernière reste bloquée par la distance. On ne peut pas trop s’éloigner du héros. On peut bien sûr, utiliser des zooms, divers types d'objectifs, ou autres options de mise au point, de flou, ou d'effet. Un mode photo assez poussé, qui fera plaisir aux photographes en herbe, ou même professionnel.

Plus beau, tu meurs ?

Alors que la version Playstation 4 était déjà très belle. On avait du mal à visualiser Red Dead Redemption 2 en plus beau. Mais dès la première cinématique du jeu, c'est un écart visuel assez important entre les versions consoles, et la version PC. Certes, le jeu a connu un lancement difficile. Il y a eu beaucoup de problèmes d'optimisation. De notre côté, on a eu de la chance. Car les patchs ont été déployés avant qu'on se lance dans l'aventure. Et hormis quelques petits problèmes sur la toute première cinématique qui faisait planter le PC. On n'a eu aucun autre souci. On a juste eu le droit de contempler les magnifiques paysages de Red Dead Redemption 2. Pour vous dire, on aurait trouvé le bouton pour réaliser les screenshots du Rockstar Games Launcher, il aurait eu très mal. Car Red Dead Redemption 2, en ultra, sur un PC, c'est un coup à spammer la touche F12, quand on est sur steam. Heureusement, on a toujours le mode photo, pour se poser tranquillement près d'un panorama enneigé, ou un désert sublimé par le coucher de soleil, pour en prendre plein la vue.

Pour ceux qui auraient un doute sur la puissance de leur PC, sachez que de notre côté, nous avons pu faire tourner le jeu, dans de très bonnes conditions ( voir notre vidéo), avec un I7 de 8e génération, une GTX 1070 6go, et 16go de RAM. Donc au final, il n'est pas si gourmand que ça. Et tous les effets pour sublimer le jeu, comme les ombres, l'eau, ou encore les quelques reflets possibles, ont été activé, pour le plus grand bonheur de nos yeux. Avec une qualité presque optimale, nous n'avons pas eu de problème de fluidité, bien au contraire. Mais pour ceux qui ne souhaitent pas vraiment se prendre la tête à trouver le réglage adéquat. Le jeu intègre la possibilité de régler son niveau de qualité. Proposant ainsi, des réglages qui joueront sur la fluidité, ou les graphismes, selon vos préférences.

Nous avons aussi testé le jeu sur un PC moins puissant, avec un processeur I7 de 6e génération, une GTX 1060, et 8go de RAM. Ce coup-ci, on a eu quelques problèmes de fluidité. Mais avec quelques réglages bien trouvés, il est possible de faire tourner le jeu, avec une qualité plutôt encourageante. Mais la pluie aura souvent raison de votre PC. Et rendra votre expérience moins agréable.

Bien sûr, pour profiter pleinement de Red Dead Redemption 2 en 4K et 60 FPS, il faudra vraiment la grosse bête de compétition. C'est dommage. Mais dans un sens, c'est tout à fait logique.

Un monde peu connecté !

Alors que sur notre test de la version Playstation 4, nous étions encore sur une version bêta de Red Dead Online. La version PC a le droit directement à la version complète du mode Online de Red Dead Redemption 2. On ne pouvait pas passer à côté, alors nous avons aussi galopé vers les contrées dangereuses de ce dernier. À notre grande surprise, le jeu est complètement différent, par rapport au mode solo, graphiquement parlant. Certes, toujours aussi détaillé, avec des décors magnifiques. Mais pour ce qui est du reste, on s'attendait à mieux. La création des personnages perd un peu en qualité visuelle, tout comme les différentes cinématiques qui composent l'histoire. De plus, le monde est assez vide. En même temps, le jeu vient tout juste de sortir. Et beaucoup de joueurs PC attendent, de préférence, la version Steam. Ce qui fait que Red Dead Online n'est pas encore tout à fait le lieu d'amusement, que l'on peut retrouver sur les consoles. Mais on espère tout de même que ça viendra. Comme ça a pu venir au fil du temps, avec GTA Online sur PC.

Rédemption.

Pour conclure, comme nous l'avions dit il y a 1 an, on avait hâte que le jeu sorte sur PC. On attendait que ça. Car on le savait, Rockstar Games réussirait à dégager tout son potentiel. Et une fois les premières minutes, on n'est pas déçu. Red Dead Redemption 2 version PC, est la version ultime d'un jeu réaliste, qui nous bluffe à chaque instant. Jouer à ce jeu en ultime sur un PC qui a la possibilité de le faire tourner, c'est tout simplement extraordinaire. Certes, il faut avoir une petite bête de compétition, pour profiter un maximum du réaliste de Red Dead Redemption 2 sur PC, si on ne veut pas avoir de saccades ou autres en jeu, car le jeu est très gourmand, à cause d'un univers très détaillé. Si on devait vous conseiller l'une des 3 versions disponibles de Red Dead Redemption 2, on vous dirait, faite ce jeu sur PC. Car Rockstar Games a vraiment mis le paquet pour rendre ce jeu le plus beau possible.


1,153 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now