top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] FIFA 23


Alors que la FIFA cherche toujours un développeur tremplin pour l'année prochaine. EA Sports lance sa toute dernière saison de FIFA, avec son tout nouvel opus, FIFA 23. Une ultime saison pleine de changement et d'innovation, pour se préparer à un futur sans FIFA de la part d'EA Sports, dès l'année prochaine. Mais le renouveau de la simulation de football d'EA a-t-il de quoi donner envie aux joueurs de les suivre pour une prochaine saison sans FIFA en 2023 ? Pas sûr ! Car parfois, même en innovant dans le jeu, on enchaîne les défaites.

Trailer du jeu

L'Ultime saison ?

FIFA 23 est le dernier des derniers opus FIFA à voir le jour sur consoles et PC. Dernier sous le nom FIFA. Mais pas le dernier jeu de simulation de foot de la part d'EA. Et pour cette ultime saison de foot, FIFA tente de faire évoluer encore un peu plus son jeu, en proposant quelques nouveautés. Même si dans le fond, FIFA restera FIFA. Et cette nouvelle saison nous le fait bien comprendre. Au menu, on retrouve l'incontournable FIFA Ultimate Team, avec ses clashs d'équipes, son DRAFT online et solo, ses défis saisonniers, ainsi que le nouveau mode Moments. On va aussi avoir le mode VOLTA, qui fait sensation auprès des joueurs depuis son arrivée. La carrière, qui tente de proposer un système de transfert plus réaliste. Et de nombreuses nouvelles animations, pour nous plonger un peu plus dans la carrière. On retrouve aussi le club pro, et les différents matchs à jouer seul ou entre amis.


Côté nouveauté, les femmes sont un peu plus à l'honneur cette année. Car depuis quelques années maintenant, on a l'habitude de les voir en équipes nationales, ou lors des coupes du monde. Cette année, on va retrouver la Barclays FA Women’s Super League et la D1 Arkema. Elles seront aussi à l'honneur sur le terrain. Car dans n'importe quel match, on retrouvera des arbitres féminins.


Pour le reste, il faudra attendre la mise à jour de décembre, pour l'arrivée de la Coupe du Monde 2022 au Quatar. Et en 2023 pour la Coupe du Monde Féminine en Australie et la Nouvelle-Zélande.

Un Moment d'amusement !

Cette année, le mode préféré des jours, FIFA Ultimate Team, a le droit à quelques changements. Alors que la fin de Saison de FUT 22 nous avait proposée une pluie de défis pour nous préparer à FUT 23. On était loin de s'attendre à autant de surprises. Certes, on retrouvera, comme toujours, les modes classiques, comme le Clash d'équipes, la Saison Rivals, la DRAFT en ligne ou Solo, les défis de création, et les objectifs. Rien de nouveau.


Sauf que cette année, FUT propose 2 gros changements. Le premier, l'arrivée du mode Moments. Un mode qui permet de participer à de nombreux défis, comme marquer un but sur Coup-franc, arrêter un penalty, et bien d'autres. Et quelques défis historiques, nous proposant de rejouer des matchs mythiques. Un peu, comme on a l'habitude de voir dans le mode MUT de Madden NFL.

Ce mode va permettre de gagner des étoiles Moments qui serviront à acheter des packs de cartes dans la boutique Moments. On retrouvera même quelques cartes exclusives. Comme le Coach Ted Lasso ou le Coach Beard, de la série d'Apple TV, Ted Lasso. Les Moments sont aussi les meilleurs moyens d'apprendre les nouveautés du jeu, comme le nouveau systéme de Coup-Franc ou Tir au But.


L'autre gros changement dans le mode FUT, c'est le système de collectif. Désormais, pour créer des liens, on devra faire un mélange entre les clubs, la nationalité, le pays, la ligue. Une prise en main pas si simple les premières fois. Mais qui permettent de nombreuses possibilités, et des équipes un peu plus diversifiées.


D'autres petits changements ont été mis en place dans ce tout nouveau mode FUT. Par exemple, les cartes de modificateur de poste ne sont plus dédiées. En gros, on a désormais une carte modificateur de poste qui modifiera tous les postes.


Côté équilibrage, c'est toujours un peu désastreux côté Rivals. Mais après plus de 1000 heures de jeu sur FIFA 22, on connait un peu les ficelles de FUT. Et on sait comment ne pas perdre contre les gros joueurs de ce mode, que 3/4 des joueurs ont déjà, bien entendu. Pendant que nous, de notre côté, on galère à avoir une carte rare.

La ReVolta ?

Cette année encore, les amoureux du football réduit vont pouvoir se lancer dans l'histoire de VOLTA. Un mode qui permet de faire évoluer son avatar, en jouant des matchs de foot de rue. Pour cette nouvelle saison, on ne voit aucun changement de ce côté-là. On a nos matchs, notre personnage, et les milliers de cosmétiques qui vont servir à habiller notre avatar. Pour le reste, Volta reste Volta. On ne s'attend pas non plus à une grosse évolution de ce côté.

Les nouveautés mal cadrées !

Côté mécaniques de jeu, EA a encore tenté de faire quelques améliorations, pour un meilleur ressenti en match. Tout d'abord, la refonte des gardiens. Cette année, le jeu propose un tout nouveau système de comportement des gardiens, permettant d'avoir un gardien plus réactif, et surtout plus fiable. Bon, ils sont plus fiables quand ils le veulent. Parfois, ils vont nous faire des arrêts spectaculaires. D'autres fois, on se demande comment ils peuvent rater une balle aussi molle. Bref, encore une fois, on n'y a pas de juste-milieu. Et on se demande si un jour EA arrivera à le trouver.


De plus, côté nouveauté, on a le droit à la frappe puissante. En gros, une frappe concentrée, qui balance un tir à la Olive et Tom. Une nouveauté inutile, qui gâche totalement le côté simulation. Heureusement, seul l'IA utile ce genre de frappe. En ligne, on n'a vu aucun joueur s'en servir. En même temps, c'est tellement lent que tous les défenseurs ont le temps d'arriver, et de contrer le tir.

Le jeu ajoute tout de même quelques gestes techniques un peu plus poussés, avec de nouvelles feintes de tirs, de corps, et autres. Ainsi que de nombreuses nouvelles combinaisons. Et beaucoup plus de tirs de l'extérieur. Ce qui ajoute un peu plus de réalisme au jeu. De plus, on a le droit à un jeu plus lent, qui permet plus facilement la construction. Même si avec certaines tactiques, on peut augmenter la vitesse de jeu. Et mettre un but en une seule passe.


FIFA 23 propose aussi un nouveau système de tir lors des coups francs et des Penaltys. Côté Coup-Franc, il suffira simplement de suivre le positionnement de son pied sur le ballon, pour ajouter un effet sur la frappe. Facilitant les tirs et la précision. Et pour les tirs au but, il faudra appuyer au bon moment pour être sûr de cadrer sa balle. Rien d'exceptionnel. Mais ça fait du bien un peu de changement.

Le duo magique ?

Dans FIFA 22, Hervé Matoux commençait vraiment à s'ennuyer tout seul derrière son micro. Donc, quoi de plus logique de le remplacer par un nouveau duo. Et ce sont les célèbres présentateurs, Omar Da Fonseca et Benjamin Da Silva, qui ont été sélectionnés pour cette nouvelle aventure. Le changement est un peu brusque. Et la voix de Benjamin Da Silva n'est pas aussi prenante que celle d'Hervé Matoux. Mais après avoir enchaîné les matchs, on commence à l'apprécier. Même si les phrases sont encore les mêmes, année après année.


Mais ce qu'on apprécie le plus dans ces nouvelles voix, ce sont les petits coups d'éclats d'Omar Da Fonseca. Même si ce dernier à clairement des préférences pour certains joueurs, on aime l'entendre faire ses récitals. Surtout quand on fait une Remontada. Il est bien chaud. Et il sait mettre l'ambiance.


D'ailleurs, le duo fonctionne parfaitement. Que ce soit lors des débâcles ou des matchs parfaits, ils ont toujours les bons mots pour nous immerger au mieux dans le match. Certes, une fois de plus, il y a de nombreux problèmes de phrases, qui n'ont rien à voir avec l'action en cours. Mais c'est un problème déjà présent depuis plusieurs années maintenant.

HyperInnovation ?

Comme l'année dernière, la version PlayStation 5 offre un jeu visuellement attirant. On a le droit à de très belles modélisations, et un système Hypermotion qui offre plus de réalisme dans les mouvements. Les matchs sont assez plaisants à jouer. De plus, les terrains sont magnifiques, et l'ambiance est toujours au rendez-vous. Surtout grâce à la personnalisation des stades du mode FUT. On a même le droit à un terrain dynamique qui s'abime lors du match.


Mais tout n'est pas rose dans FIFA 23. Il y a encore de nombreux bugs visuels, comme le score qui disparaît, les cartes FUT qui restent noires, les cheveux de certains joueurs qui clignotent, les membres des joueurs qui se disloquent. De quoi nous faire rire, ou pleurer, à chaque match. Et quand on se dit que FIFA 23 est le dernier jeu sous licence FIFA, on a un peu peur de la suite. Certes, tous ces problèmes peuvent être réglés avec les futures mises à jour. Mais quand on voit le peu de correction qu'on a eu dans FIFA 22. Inutile de s'attendre à mieux pour FIFA 23.

Carton Jaune ou Rouge ?

Pour conclure, FIFA 23 est un peu meilleur que son prédécesseur. C'est plus lent. Ce qui permet de poser notre jeu, faire tourner, sans pour autant faire du but à but. On a aussi quelques nouveautés sympas dans le mode FUT. Et le football féminin a le droit à une plus grosse mise en avant, par rapport aux autres années. Mais FIFA reste FIFA. Et malgré les quelques nouveautés, on a l'impression qu'EA n'a plus d'idée pour faire évoluer comme il se doit son jeu de foot. Et ça fait peur pour l'année prochaine.


209 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...