• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 4] Yakuza Kiwami 2


Il y a quelque temps maintenant, nous vous avons fait part de notre avis sur le dernier volet du Dragon de Dojima, avec notre test de Yakuza 6. Puis, on a enchaîné avec son commencement, dans Yakuza 0. Et comme on aime suivre l'ordre des choses, c'est au tour de Yakuza Kiwami 2 de passer à la trappe.

Trailer du jeu

Dragon un jour, Dragon toujours.

Sorti les 28 aout, oui on a pris un peu de retard avec la Gamescom, Yakuza Kiwami 2 se déroule en 2006, soit 1 an après les événements de Kiwami 1 et un 18 ans après ceux de Yakuza 0. Une information très importante, car ce petit Yakuza Kiwami 2 reprend la trame historique de Kiwami 1 et 0. Mais pas de panique, si vous n'avez pas eu la chance de faire les deux premiers épisodes, un long résumé vous sera proposé au début du jeu, histoire de bien vous mettre dans l'ambiance.

Revenons donc à nos moutons, ou plutôt à nos Yakuzas. dans Yakuza Kiwami 2, vous contrôlez Kazuma Kiryu, repenti sur les tombes de ses amis et son amour, loin de tout, et surtout loin du monde des Yakuza. Mais la vie n'est jamais simple, surtout pour notre Kazuma-San, qui pendant qu'il se plonge dans ses souvenirs, le nouveau chef du clan Tojo débarque et lui demande de l'aide.

Une fois de plus, la série Yakuza, nous transporte dans une histoire de clan, de meurtre, mais aussi d'alliance, et comme toujours, c'est au Dragon de Dojima de faire en sorte que tout cela ne s’aggrave pas.

Retour donc à Kamurochô, plus magnifique que jamais, utilisant le même moteur graphique que Yakuza 6, le fameux Dragon Engine, et oui chez les Yakuzas, les Dragons sont très appréciés. Nous allons donc aider le clan Tojo à déjouer les plans de Ryuji Goda, un blondinet, un peu baraqué, et surtout très charismatique.

Pour venir à bout des 16 chapitres que propose Yakuza Kiwami 2, compter une quinzaine d'heures, voire plus si l'anglais n'est pas votre fort, car comme toujours le jeu ne propose pas de sous-titre Français. Dommage, car une fois de plus, le scénario est incroyable, et on a encore des frissons à chaque chapitre, comme on a pu avoir avec le 6 et le 0. Et en plus de contrôler, le Dragon de Dojima, le jeu propose quelques chapitres avec Goro Majima.

Un Dragon ne s'ennuie jamais.

Comme pour yakuza 0 et Yakuza 6, le jeu propose une multitude de quêtes annexes et activités secondaires en tous genres. En plus de pouvoir profiter une fois de plus des salles d'arcade SEGA, deux activités un peu plus abouties et reprises des Yakuza cité plus haut, font leur apparition. La première, venue de Yakuza 6, le créateur de clan, qui comme son nom l'indique, vous demandera de créer votre propre clan, en recrutant des membres et des chefs, pour ensuite participer à divers combats stratégiques. L'autre activité, c'est la gestion d'un cabaret, un peu à l'image de la gestion du club dans Yakuza 0. Vous allez devoir récupérer un maximum d'argent, et surtout gagner le concours du meilleur cabaret. Alors soyez prêt à recruter les meilleures hôtesses. Bien sûr, ce n'est pas tout, vous pourrez une nouvelle fois profiter des talents de chanteur de Kiryu, avec le karaoké, mais aussi faire une partie de fléchettes, du golf, du mah-jong. De quoi vous occuper de nombreuses heures entre deux trois missions. Comme pour Yakuza 6 et Yakuza 0, les quêtes annexes sont disponibles un peu partout dans les rues du jeu. Un peu de combat, un peu de recherche, ou simplement discuter, vous n'aurez jamais la même quête. Tout ceci rajoute au jeu, une durée de vie des plus conséquentes, surtout quand on prend plaisir à faire des combats de Virutal Fighters 2. Et celui qui dit qu'il n'y a rien à faire dans Yakuza Kiwami 2, n'a pas joué au jeu.

Combattre tel un Dragon

Yakuza Kiwami 2 reprend le système de combat de Yakuza 6. vous allez donc avoir un seul style de combat, mais qui sera personnalisable selon votre goût. Avec vos points que vous obtiendrez après vos quêtes, combats, activités ou encore repas, vous allez devoir acheter différents points de force, de vie, de défense et aussi quelques techniques. l'avantage de ce système, contrairement à Yakuza 0, c'est que tout est lié, et il ne faut pas une technique de combat spécial pour attraper un adversaire. Votre Dragon de Dojima sera à l'image de ce que vous aurez choisi. Donc si vous êtes du genre à gérer facilement le combat, vous choisirez l'attaque, ainsi de suite. Mais au final, on en vient tous au même point, un personnage équilibré.

Le Dragon Engine, pour un jeu toujours plus beau.

Comme dit plus haut, Yakuza Kiwami 2 utilise le même moteur graphique que Yakuza 6. ce qui lui permet d'avoir le droit à des environnements lumineux très réalistes. Se balader dans les rues de Kamurocho n'a jamais été aussi plaisant, surtout la nuit. Les enseignes lumineuses vous en mettant pleins la vue, les reflets de l'eau sont époustouflants. Tout est magnifique dans Yakuza Kiwami 2, comme ça le fut pour Yakuza 6. On est transporté dans un Tokyo virtuel toujours plus réaliste. un travail grandiose, comme on aime voir. Y a pas à dire, on est vraiment sur un jeu retravaillé d'A à Z graphiquement.

Au final, il ne reste qu'un seul Dragon

En bref, ce Yakuza Kiwami 2 est tout simplement une merveille, comme Yakuza 0 et Yakuza 6. Et même si les combats sont une routine dans le jeu, le scénario est toujours aussi incroyable et prenant, et on s'ennuie jamais avec la multitude d'activité que propose le jeu, et le petit passage de Majima Goro. On regrette une nouvelle fois que le jeu ne soit pas sous-titré en français, mais on oublie très vite ce défaut après avoir terminé Yakuza 6 et Yakuza 0. Une fois de plus SEGA frappe fort, et surtout a su utiliser à bon escient le Dragon Engine. On a hâte de voir le 3, 4 et 5 arriver avec le même moteur graphique. On peut toujours rêver NON ?.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now