• Couple of Gamer

[Test][Playstation 4] The Yakuza Remastered Collection


Après avoir conclu la série, en guise de départ pour nous, avec Yakuza 6. On avait pu découvrir la fin de la magnifique histoire de Kazuma Kiryu. Une page se tournait pour beaucoup. Mais pour nous, c’était le tout début de notre aventure dans les quartiers japonais de Yakuza. Et sans vraiment suivre l'ordre, on a pu découvrir toute l'histoire de Kazuma-San, avec l'arrivée sur Playstation 4, de Yakuza Kiwami 1, Kiwami 2, et Yakuza 0. On avait qu'une seule hâte, c'est de voir apparaître un jour, les 3 épisodes manquants. Il n'aura pas fallu attendre trop longtemps pour Ryū ga Gotoku Studio et Sega, pour proposer en Europe une version remastérisée de Yakuza 3, Yakuza 4, et Yakuza 5. Et une fois de plus, c'est avec un immense plaisir qu'on s'est lancé dans l'aventure. Voici notre test.

Trailer du jeu

Kazuma Kiryu, Ex-Yakuza, et papa poule !

The Yakuza Remastered Collection est une compilation regroupant Yakuza 3, Yakuza 4, et Yakuza 5, dans une version remastérisée, mais de façon minimaliste, pas comme les remaster qu'on a pu découvrir dans les Kiwami.

The Yakuza Remastered Collection comporte donc 2 CD. Le premier comprend Yakuza 3, et Yakuza 4. Et le second, uniquement Yakuza 5. Petite précision, pour ceux qui auraient joué aux autres jeux de la série Yakuza, et à Judgment, à chaque début de partie, vous aurez une petite récompense, pour votre fidélité à la série.

Les 3 jeux sont les suites logiques de la vie de Kazuma Kiryu. Si vous avez commencé la série par le 6, ou bien au contraire, vous avez suivi l'ordre des choses, l'histoire reste compréhensible. Car nous sommes vraiment sur la suite de la vie de notre Dragon de Dojima, avec son évolution en tant qu'homme, papa, et ex-Yakuza.

Les jeux traitent donc des sujets déjà abordé dans les autres opus, c'est-à-dire, les guerres de clans, au sein des Yakuzas. On y rencontre des têtes connues. On y voit des clans s'agrandir. Mais surtout, on voit un Kazuma Kiryu qui se transforme d'épisode en épisode. Ce qui nous permet de faire très vite le lien entre sa personnalité dans Yakuza 0, et celle de Yakuza 6.

Pendant que Yakuza 3 nous fait vivre une aventure avec un protagoniste bien connu, Kazuma Kiryu, dans la peau d'un papa poule, qui dirige, comme il le peut, son orphelinat, qu'on a pu découvrir dans Yakuza 6. Yakuza 4 et Yakuza 5, jonglent avec plusieurs protagonistes, dont Akiyama, ou encore Taiga Saejima, pour ceux qui connaissent bien la série des Yakuzas. Les deux derniers épisodes sont donc séparés en partie, en non chapitre. Une partie raconte l'histoire d'un protagoniste, avant le dénouement final. Yakuza 3, quant à lui, se déroule en 12 chapitres, plus ou moins long.

Vous l'aurez compris, The Yakuza Remastered Collection, c'est 3 jeux, pour une durée de vie colossale, avec de nombreuses missions secondaires, des activités à gogo. Et bien sûr, des histoires toujours aussi bien écrites, qui nous tiennent en haleine du début jusqu’à la fin.

De Kamurocho à Okinawa, en passant par Nagasugai.

Bien évidemment, jouer à Yakuza, c'est voyager dans des quartiers japonais virtuels, qui nous en mettent pleins la vue. Et en proposant une collection de 3 jeux, Ryū ga Gotoku Studio nous propose un voyage à travers plusieurs lieux, loin de l'ambiance habituelle des quartiers animés de Kamurocho.

Chaque épisode de cette collection nous fait voyager dans des lieux différents. Dans Yakuza 5, on y découvre un Sotenbori de 2012, complètement transformé, par rapport à la version qu'on a pu découvrir dans Yakuza 0, qui pour rappel se déroule en 1988. Les rues sont plus propres. Les enseignes lumineuses encore plus présentes. Et certains lieux ont évolué avec le temps, en proposant un côté moderne, tout en gardant le style de 1988.

Bien sûr, on parle aux vrais fans de la série en décrivant une ville comme Sotenbori. Mais d'autres lieux moins vivants, mais tout aussi beaux reviendront sans arrêt, comme la plage où se trouve l'orphelinat.

Une fois de plus, le dépaysement est total. La série Yakuza nous fait voyager de très belle manière. Et sans rester constamment dans le même quartier. En même temps, avec 3 jeux dans cette collection, on attendait que ça de voyager à travers un Japon virtuel.

L’évolution du Dragon.

La série Yakuza, c'est aussi les combats. Et dans ces 3 jeux, on reste sur un style assez similaire. On enchaîne les combos en frappant avec les poings ou les pieds, ou en utilisant divers objets qui traînent. Parfois, quelques QTE apparaissent, pour des coups finaux, ou des esquives lors d'attaques surprises.

On prend facilement en main les combats que proposent les 3 opus de cette collection. De plus, l’évolution est assez simple. Dans Yakuza 3, on utilise des points d’expérience pour augmenter notre habilité au combat. Plus on augmente les niveaux de nos habilités, plus on apprend de nouvelles techniques.

Dans Yakuza 4 et Yakuza 5, on change le système d’évolution. C'est des orbes, qui permettent de débloquer de nouvelles habilités en combats. Plus les combats sont difficiles, plus on gagne des orbes. Yakuza 5 ajoute aussi l’expérience aux orbes, et divise directement les habilités de combat en 4 catégories.

Comme pour les autres jeux de la série, on choisit les habilités de combat qui nous correspondent le mieux. Cela permet d'adapter son style de combat, avec des habilités qui nous semblent plus utiles que d'autres.

Les combats de Yakuza 3 sont assez rigides, à cause d'une maniabilité pas toujours évidente. Mais une fois sur Yakuza 4, on reprend plaisir à combattre. Surtout quand on utilise un autre protagoniste, comme Akiyama.

Massage ou Karaoké, y a de quoi t'occuper.

Les quartiers de The Yakuza Remastered Collection, comme pour les autres jeux de la série, regorgent de lieux de divertissement, et de quêtes secondaires. Mais c'est aussi ça qui fait la série depuis des années, c'est l'important contenu qui permet de se divertir entre deux missions. Et même si Kamurocho, ou encore Okinawa, ne sont pas aussi grands que dans les opus Kiwami, ou que dans Yakuza 6, il y a tout de même toujours quelques choses à faire.

Faut-il une fois de plus, énumérer les nombreuses activités qu'on peut faire dans Yakuza ? Sans vraiment s'attarder sur toutes les activités possibles, on va tout de même revenir sur les fameux Club Sega, qui permet de jouer à Virtuel Figther, ou encore, le rythmé Taiko no Tatsujin. Rien que pour ces deux jeux, on reste des heures dans les Club SEGA. Ou encore les UFO Catchers, les fameuses pinces qui permettent d'attraper des prix, pour sa collection personnelle. Petite surprise dans Yakuza 5, on y trouve des UFO Catchers d'un nouveau genre. Au lieu d'essayer d'attraper un prix, il faut réussir à mettre une tige dans un trou. Un passe-temps énervant, mais qui change. La collection propose aussi une panoplie d'activités, comme la pêche, le golf, le baseball, le billard, les fléchettes, le bowling, le karaoké, le casino, et bien d'autres. Si on compte les 3 jeux réunis, il y a ce qu'il faut pour s'occuper facilement 100 à 200 heures. Même si ce n'est pas le but. De plus, on ne dit pas tout, pour ne pas divulgâcher le plaisir des futurs joueurs, mais The Yakuza Remastered Collection propose bien d'autres activités, plus complètes, qui prennent un certain temps, et qui feront plaisir aux fans.

Fleur de l'âge.

Une fois n'est pas coutume, la série Yakuza nous en met plein les yeux, avec des quartiers animés, de jour comme de nuit. Des jeux de lumières à couper le souffle. Ou encore, des mises en scène magnifiques. Et même si The Yakuza Remastered Collection n'est pas aussi parfait que les versions Kiwami, ça n'en reste pas moins des très bons jeux, qui arrivent à nous surprendre sur Playstation 4. On remarque facilement les défauts d’arrières plans pas toujours terminés. Et loin des très réussi Kiwami, cette remastérisation de ces 3 opus, reste tout de même appréciable dans son ensemble.

De plus, on a le droit, comme toujours, à des bande-sons magnifiques, surtout dans le 4e opus, qui donnent des frissons. Bien sûr, même si les voix japonaises, sous-titrées en anglais sont toujours d'une qualité exemplaire. On aurait aimé, pour une fois, avoir des sous-titres Français. Une fois de plus, ce petit souci va très vite faire fuir les anglophobes. Et le jeu va une fois de plus attirer un public de fans.

Like a Dragon.

Pour conclure, The Yakuza Remastered Collection est une compilation qui va, dans un premier temps, intéresser les fans de la série. Déjà d'une, parce que le coffret, regroupant les 3 jeux, est d'une beauté, que tous les fans de Yakuza ne pourront pas passer à côté d'un tel bijou. Mais surtout, parce qu'ils vont pouvoir découvrir ou redécouvrir les épisodes 3, 4, et 5, après avoir pu revivre les aventures de Kazuma Kiryu sur Playstation 4, grâce aux autres opus de la série. Certes, on est loin des versions Kiwami du 1 et du 2. Mais ces 3 jeux restent appréciables par leur histoire, et leur immense contenu. Et quoi de mieux que d'attendre la sortie Européenne de Yakuza 7, avec 3 jeux de la série, qui permettront de patienter le temps qu'il faut. Bien sûr, qu'on se le dise, The Yakuza Remastered Collection sera, comme les autres jeux de la série, un répulsif à anglophobes. Ce qui limitera son public. Et c'est vraiment dommage.


929 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now