• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 4] The Sinking City

Mis à jour : 29 déc. 2020


Disponible depuis le 27 juin sur PlayStation 4, Xbox One et Epic Games store pour une exclusivité temporaire, The Sinking City est un jeu indépendant, par sa taille, développé par Frogwares et édité par Bigben. Inspiré d'une oeuvre Lovecraftienne, le jeu nous fait découvrir la ville noyée d'Oakmont, à travers une enquête à la Sherlock Holmes. On a donc mis notre chapeau, et pris notre carnet de notes, pour résoudre tous les mystères de cette ville, pour notre test.

A La Découverte de The Sinking City

Accueil Glacial !

Dans The Sinking City, nous contrôlons Charles Reed, un célèbre détective privé, qui recherche des réponses au sujet de ses visions qui l'affectent depuis l'inondation qui a eu lieu à Oakmont dans le Massachusetts. Suite à ça, un certain Johannes van der Berg nous envoie une lettre nous disant qu'un homme aurait les réponses à ses questions à Oakmont. Sans perdre de temps, nous prenons donc la mer, et une fois accosté au port, nous sommes accueillis à bras ouverts par notre correspondant, qui nous envoie directement vers l'homme qui pourrait nous aider. Malheureusement, cet homme mystérieux, à la tête en l'air, nous fera très vite comprendre que nous sommes un étranger dans ce lieu plein de mystère. Et qu'on n'a rien à faire ici. Pour avoir les réponses à nos questions, il va falloir explorer, et enquêter sur les étranges visions qui affectent les autres habitants de la ville d'Oakmont. Mais aussi ce qui corrompt la ville.

Sherlock !

Dans The Sinking City, il va falloir enquêter, encore et encore, mais sans aucune assistance, comme on pourrait avoir dans les autres jeux du genre. Pour résoudre une enquête, il faudra déduire par soi-même, le lieu où se déroulent les faits. Pour cela, il faudra lire nos notes, et se servir de la carte pour trouver l'endroit exact où trouver notre interlocuteur, ou autres. Mais ce n'est pas tout. Parfois, il faudra parler avec les habitants de la ville, qui nous donneront quelques indications. D'autres fois, il faudra s'aider des archives, placée à différents endroits de la ville. Un travail de long haleine, qui mettra votre talent d'investigateur à l'épreuve, comme le ferait un vrai détective.


Dans ce jeu, notre loupe sera remplacée, pour le coup, par un 3e œil. Un don qui nous servira à voir ce que les autres ne peuvent pas voir. Comme, comment certaines scènes se sont passées, ou, qui, et pourquoi. Cet instinct nous indiquera aussi les routes à prendre, et révélera certaines pièces secrètes cachées derrière un mur. Mais attention, abuser de ce don, rendra Charles fou quelque temps, et ne distinguera plus ce qui est réel ou non. Cet état amènera aussi une vague de monstre, jusqu’à ce que vous retrouviez votre esprit. Une folie à éviter, surtout si vous êtes à la manette, car la jouabilité est assez difficile. Et les gunfights sont extrêmement complexes. Mais on ne dira pas que c'est un défaut. On va dire que nous sommes un peu rouillés, et qu'on n'a plus l'habitude de jouer à la manette, car notre préférence pour ce genre de jeux, c'est le clavier/souris.

Mais Charles Reed a plus d'un tour dans son chapeau, une fois qu'une enquête sera accomplie, il montera ou non de niveau. Ce qui nous fera gagner des points de compétences. Ces derniers serviront pour notre arbre à compétence. Il faudra donc choisir judicieusement entre les diverses compétences de notre détective, et prendre celles qui nous seront les plus utiles au fil de notre aventure. Il faut savoir aussi que depuis l'inondation, l'argent n'a plus aucune valeur à Oakmont. Et les différentes enquêtes vous seront payées en ressources. Mais pas n'importe quelle ressource. Dans Oakmont, les habitants vous payeront en munitions, armes, ... . D'ailleurs, d'autres ressources pourront être très utiles à notre détective. Car certaines combinaisons d'objets, permettront de créer ses propres munitions, soins, ou encore des pièges et des grenades.

Pour finir, nous avons le droit à un détective qui suit la pointe de la mode avec plusieurs tenues accessibles au fil du jeu, et qu'on peut changer indéfiniment, grâce à l'armoire qui se trouve dans notre chambre d’hôtel, en passant des tenues les plus classes, au plus ridicule.

Ville Morte.

Oakmont est une Île du Massachusetts extrêmement grande. Et on a bien sûr, cette dernière propose un monde ouvert, qui permet de se rendre où l'on veut, quand on veut. Mais il faudra faire attention aux routes que l'on emprunte, car certaines d'entre elles sont infestés Malbete, les ennemis que l'on rencontre très souvent dans le jeu, même si vous vous en doutez, qu'ils ne seront pas les seuls que vous rencontrerez au cours de l'aventure. Mais on fait très vite le tour du bestiaire quand même. Mais les Malbete sont les ennemis qui vous seront pourrir votre partie, car plus on avance dans l'histoire, plus ils seront difficiles à vaincre. C'est pour ça qu'il faut essayer de ne pas trop explorer les moindres recoins de la ville, si vous tenez à la vie. Par chance, notre carte nous indique très rapidement leur emplacement. Et si par malheur, on ne regarde pas assez vite, les lieux des Malbete sont tout de même bloqués par des petits obstacles, histoire de faire comprendre que la menace n'est pas loin. Et si tout ceci n'est pas assez explicite, un insigne étrange nous fait comprendre que ce lieu est infesté.

D'ailleurs, en parlant d'insignes, ces derniers seront très utiles lors de vos recherches de lieux. Car vos notes seront très implicites, et vous demanderont de chercher par vous-même. Mais une fois sur le lieu, un H apparaîtra sur les bâtiments que vous recherchez, vous simplifiant ainsi la recherche. Mais ça ne veut pas dire que ce n'est pas celui que vous recherchez vraiment. Mais c'est un lieu que tôt ou tard vous devrez visiter. Une fois de plus, il faudra jouer les investigateurs pour ne pas se tromper de porte. Le H sera aussi présent sur les caisses de munitions qui se trouvent un peu partout sur la carte. Elles peuvent être facilement repérables grâce à votre 3e œil.


Cette ville d'Oakmont a encore beaucoup de choses à raconter. Comme vous vous doutez, l'inondation a laissé bien trop de dégâts sur cette pauvre ville, en y laissant des animaux marins morts, transformant les rats en espèce de mutant, des rochers rongés, des algues partout, tout ce qu'on pourrait trouver après une inondation. Mais cette ville dévastée par l'eau, est tout ce qui fait le charme et la beauté de ce jeu. Certes, dit comme ça, on pourrait croire qu'on a des goûts bizarres. Mais l'aventure à Oakmont nous remplit d’émotion, tout en procurant un mal-être assez inexplicable.

Bien sûr, l'inondation laisse des séquelles. Et la ville se retrouve donc avec des rues impraticables à pied. Et la voiture n’étant pas la meilleure des solutions, on a le droit à un sympathique bateau à moteur, qui permet de naviguer dans les rues inondées de la ville. Car évidemment, nager dans les eaux d'Oakmont, c'est la mort assurée en trente secondes. Car les pieuvres se font un malin plaisir de vous attraper, pour vous dévorer ensuite. Donc un bateau, c'est un très bon moyen d’éviter ça. Malheureusement le bateau est assez difficile à manœuvrer. On se retrouve donc souvent coincé par des débris, et on galère à s'en sortir. Car bien sûr, il n'y a pas de marche arrière sur un tel engin. Donc une fois bloqué, on finit à la nage, et on croise les doigts. Mais ça termine rarement bien. Ce qui nous fait prendre conscience, que le meilleur moyen de se déplacer, en déplaise à certains, c'est les voyages rapides via les cabines téléphoniques. Il faudra au préalable être dans une autre cabine pour voyager.

Malgré le danger permanent, la ville mérite amplement d’être visité, car elle regorge de terrains magnifiques à voir et à découvrir, qui n'ont pas subi les dommages de l'inondation. Et bien sûr, d'autres lieux plus tristes touchés ou non par l'inondation, comme le cimetière. Mais entre tous ces lieux à visiter, vous avez aussi votre dose de quête secondaire à dénicher et accomplir. Entre les lettres que vous recevrez, et les demandes des habitants, vous aurez largement de quoi fait entre deux missions principales.

Pour en finir avec la triste ville inondée d'Oakmont, on va parler un peu de ses habitants. Malgré cette sensation de malaise absolu, et l'impression que Key (leur Dieu) les a abandonnés, il y a beaucoup de choses qui cloche dans cette ville. Dans un premier temps, on y voit aucun enfantou animaux. Ils sont les grands absents de cette ville, comme ci c’étaient les premières victimes de l’inondation. L'autre souci, c'est la vie autonome des habitants. Que l'on soit en plein nord de la carte, où en plein sud, on y retrouve toujours les mêmes personnes. Entre des hommes qui se battent pour une poubelle, ou encore une femme zombie qui aire sans but. La ville pourtant si grande, paraît d'un coup si petite.

Plongeons !

Dans The Sinking City, vous aurez parfois des phases sous l'eau. Il faudra donc enfiler votre combinaison et votre scaphandre direction les fonds de l’océan, pour une exploration désastreuse. Le but sera de traverser tout un chemin, indiqué par des lumières, pour se rendre à un objectif. On y rencontrera des geysers, détériorant votre équipement. Des trous sans fond. Ou encore des monstres invincibles avec votre pauvre arme. Une phase que l'on trouve plus inutile qu'autre chose. Mais l'idée est bien trouvée.

Les malédictions de Key.

Malheureusement comme tous les jeux, il y a des défauts qui ne passent pas. Et bien sûr, dire que The Sinking City en a aucun, serait mentir. On commence par le bug le plus courant. Lorsque l'on recherche un lieu sur notre carte, et qu'on défile trop rapidement, cette dernière se met à buguer. Nous obligeant à éteindre la carte, et recommencer notre recherche. Ce n'est pas non plus très dérangeant. Mais à force, c'est énervant. Mais ce n'est rien par rapport aux chargements. Le plus gros point faible de The Sinking City. On se téléporte, ça charge. On entre dans une pièce, ça charge. On meurt, ça charge. Certes, le jeu est grand, et le studio reste indépendant. Et ce n'est jamais simple de gérer une telle ville pour un petit studio. Mais quand ça met 20 ans à charger, et qu'on meurt bêtement, 30 secondes plus tard. On n'a qu'une seule envie, c'est de quitter le jeu. Et encore pire quand la sensibilité de la manette lors des Gunfight, nous fait défaut. Parfois on meurt sans arrêt, nous obligeant à subir le supplice des chargements. Un aspect bien trop déprimant, qui ne donne pas vraiment envie de continuer à jouer.

Après, on se dit que notre Playstation 4 Day One se fait vieille, et que ce défaut n'est pas présent sur une Playstation Pro, ou un PC. Mais en attendant, nous on a eu le droit à ce problème. Et on était à deux doigts de lâcher. Heureusement, le jeu nous a assez intrigués, pour qu'on garde notre calme, et qu'on profite, malgré ce souci, de la ville d'Oakmont, et ses mystères.

Donnant - Donnant !

Le jeu n'a pas que des défauts, au contraire. Dans un premier temps, les décors sont sublimes. Certes la ville est moche due aux dégâts qu'elle a subi. Mais c'est ce qui donne tout son charme, et son originalité au jeu. On le voit qu'on est très loin d'un AAA. Il a des défauts de finition. Il n'est pas parfait. Mais il a ce qu'il faut, quand il le faut. Il regorge d'idée. Et l'ambiance Lovecraftienne est omniprésente. Et on est facilement immergé dans le monde de The Sinking City. De plus, l'OST et les bruitages nous permettent une immersion encore plus réaliste. On arrive à ressentir la peur, la tristesse, et aussi l'angoisse qui se dégage d'Oakmont. Et que dire du doublage français de qualité. Rendant notre expérience encore plus appréciable.

Lovecraft jusqu’au bout.

Pour conclure, The Sinking City est assez difficile à prendre en main. On a du mal à démarrer notre aventure. et on a tendance à vouloir très vite lâcher prise. Mais finalement, on y passe un agréable moment. Entre la ville regorgeant de secrets. L'histoire prenante au cœur d'Oakmont. Le charme, à sa façon, de la ville. Et sa très bonne durée de vie. On a de quoi se faire plaisir pendant quelque temps. Certes, le jeu n'est pas parfait, et a son lot de défauts. Mais si vous aimez l'ambiance qui se dégage de l'œuvre de Lovecraft. Et les jeux de détective. Vous ne regretterez pas une seule seconde votre voyage dans The Sinking City.


201 vues0 commentaire
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now