• Couple of Gamer

[Test][Playstation 4] The Last of Us Part II


7 ans. Il aura fallu 7 ans pour retrouver Ellie et Joel, dans une suite de The Last of Us. Après un State of Play alléchant, qui nous avait donné encore plus envie de découvrir cette fameuse partie 2, on a pu enfin mettre les mains sur ce second opus tant attendu. Mais cette suite est-elle aussi intense que The Last of Us, sorti en 2013 sur Playstation 3. Voici notre test garanti sans spoil.

A La Découverte de The Last of Us Part 2 ( No Spoil )

Le monde d'après.

L'histoire de The Last of Us Part II se déroule quelques années après la fin du premier opus. Joel et Éllie tentent de survivre, entourés d'autres survivants, dans la ville de Jackson. Malheureusement, certains événements vont bouleverser la vie de nos survivants. Qui devront, pour certains, quitter Jackson, pour la grande ville de Seattle.


On démarre cette seconde partie avec Joel. Après un bref résumé des événements finaux de The Last of Us, on se retrouve à cheval, en compagnie de Tommy, en route pour Jackson. Puis c'est au tour d'Éllie d'avoir sa petite scène d'intro, au cœur de la ville survivante de Jackson. Les premières heures de jeu se déroulent à Jackson et ses alentours. On y contrôle principalement Ellie. Mais aussi une petite nouvelle, qu'on contrôlera de nouveau, plus tard dans l'histoire.

La première partie de The Last of Us Part II sert un peu de didacticiel. On y apprend à chevaucher son cheval. Se camoufler dans les hautes herbes. Tuer les infectés. Récupérer divers artefacts. Ou encore, crafter du soin et des armes secondaires. Jusque là, le jeu étant très similaire au premier opus, on n'est pas trop dépaysé. Après quelques heures à patrouiller près de Jackson, en compagnie de Dina, des événements vont bouleverser à jamais la vie d'Élie, qui va partir pour un long voyage vers Seattle. L'histoire de The Last of Us Part II démarre vraiment à Seattle. On y contrôle Ellie, accompagné de Dina, qui va être amenée à traquer les membres du WLF, un groupe de résistants armé, qui contrôle la ville de Seattle. Le jeu se déroule en plusieurs parties, ou plutôt plusieurs jours. 3 pour être précis. Pour progresser dans l'histoire, il suffit simplement de suivre les traces des WLF. Comme pour le premier opus, chaque zone est linéaire. Sauf certaines un peu plus ouvertes. Mais qui reste au final, assez linéaire. On explore sans vraiment explorer. Et on progresse assez rapidement dans l'histoire, sans vraiment être libre de se balader.

Après avoir terminé l'histoire d'Ellie, on contrôle un nouveau personnage, Abbie, qui va nous faire découvrir une autre facette de l'histoire. Comme pour Éllie, cette histoire se déroulera principalement à Seattle, et en 3 jours. Avant de nous envoyer sous le soleil Californien de Santa Barbara. Mais on n'en dévoilera pas plus sur cette fameuse Abbie. Car cela pourrait vous gâcher totalement l'histoire de The Last of Us Part II.


Il faudra en moyenne une bonne trentaine d'heures pour venir à bout de The Last of Us Part II. Mais entre les artefacts. Les cartes à collectionner. Les entrées du journal. Les pièces à collectionner. Ou encore, tous les coffres-forts. Finir le jeu à 100% peut prendre encore plus de temps. Heureusement, un petit New Game+ vous permettra de recommencer le jeu, pour y récupérer quelques collectibles loupés. D'ailleurs, une fois à Seattle lors de votre New Game+, vous retrouverez vos armes et équipements de votre première partie.

Je survis sans toi !

Comme il y a 7 ans, les rues et autres lieux que l'on visite dans le jeu, grouillent d'ennemis. Entre les infectés, qui accueillent un nouveau dans leurs rangs, le puant. Et les membres du WLF, ou les Scars. Il faut être sûr d’être prêt pour le combat. Pour ça, rien de mieux qu'un bon couteau, des armes à feu, un arc, quelques bombes, et bien d'autres, pour tuer ceux qui vous barreront la route.


Rien ne change vraiment par rapport à The Last of Us. Le jeu ne propose pas beaucoup d'armes. Quelques armes de poing, des fusils, des bombes, un lance-flamme, un arc, ou encore une arbalète. Certaines de ces armes s'obtiendront automatiquement lors de l'aventure. Pour d'autres, comme le fusil à pompe, il faudra fouiller un peu les zones. Et ouvrir quelques coffres-forts. La plupart des armes peuvent être modifiées via un établi. Pour cela, il faudra récupérer quelques matériaux, qui se trouvent un peu partout dans le jeu. Une arme peut être améliorée 4 fois. Ces améliorations touchent la cadence de tir, la stabilité, le recul, et la capacité de l'arme. Mais il est aussi possible, grâce à vos matériaux récupérés, de Crafter aussi des silencieux temporaires pour certaines des armes. Ou encore quelques munitions.

Les matériaux récupérés servent aussi à la création d'autres styles d'armes. Tout d'abord, les explosifs, comme des grenades, des cocktails Molotov, des tuyaux explosifs. Mais aussi des armes de corps à corps, comme des couteaux, ou encore des battes. Bien sûr, étant donné que certains matériaux servent à la création d'objet de soins. Il faudra aussi garder un peu de matériaux, pour ne jamais être à court de soin. Car les ennemis de The Last of Us Part 2 sont parfois coriaces. Pour survivre dans le jeu, il faudra aussi faire quelques économies de balles. Car si vous jouez en difficulté normale, ou plus, vous aurez très peu de munitions à vous mettre sous la main. Il faut rester logique. C'est l'apocalypse. Et les balles, ça ne court pas les rues. Donc, pour réussir à faire quelques stocks, la discrétion sera de mise. Grâce à un sens d'écoute, il est possible de détecter les ennemis à distance. Permettant ainsi de préparer quelques attaques furtives sur les infectés, ou les membres du WLF. Malheureusement, ça ne fonctionne pas toujours d’être discret. Et parfois, une vague d'ennemis s'avance vers vous. Et face à vous, un choix s’opère. Utiliser ses rares munitions, ou esquiver les attaques, et frapper au corps-à-corps. La seconde technique marche très bien face aux infectés basiques. Mais reste plus difficile à mettre en place, quand des claqueurs ou des puants s'invitent dans les affrontements. Et inutile de vous dire que face au WLF, une fois repéré, il est difficile d'esquiver les balles des ennemis. C'est donc en toute furtivité qu'il faudra se lancer dans certains affrontements.

Heureusement, tout comme le premier opus, The Last of Us Part II permet d’améliorer les compétences. Au début du jeu, seules cinq compétences peuvent être débloquées. Par la suite, et après avoir fouillé un peu partout, il sera possible de débloquer 15 autres compétences, grâce à des manuels d’entraînements. Chaque manuel permet de débloquer une nouvelle branche de compétence, comme la survie, les explosifs, ou encore, la confection. Ces compétences vont améliorer certaines capacités des personnages, et vont ajouter de nouvelles confections, comme des armes de corps à corps. Certaines compétences d'une branche, comme la précision, vont vraiment être un atout pour progresser dans le jeu. Car les armes ne sont pas si faciles à utiliser. Elles ont beaucoup de recul. Et en améliorant les compétences de précision, ça deviendra plus simple de viser avec une arme à feu. Au total, il y a 8 manuels d’entraînements à trouver. Quatre pour Ellie. Et quatre pour Abbie. Pour améliorer les compétences des personnages, il faudra trouver des matériaux en forme de gélule. Comme pour l’amélioration des armes, on en trouvera un peu partout en fouillant les lieux.


Vous l'aurez compris, même si The Last of Us Part II n'est pas un monde ouvert. Il faudra tout de même se forcer à explorer les moindres petits recoins du jeu. Car les ressources et matériaux seront d'une grande aide pour progresser plus facilement dans l'histoire. Après, le monde a tendance à nous attirer dans ses moindres décors. Et d’instinct, on part à l'exploration de chacun des petits recoins de la ville.

Elle descend de la montagne à cheval !

The Last of Us Part II n'est pas une grosse surprise côté gameplay. On n'a pas énormément d’évolution à se mettre sans la main, par rapport au premier opus. En gros, Naughty Dog nous offre une véritable suite, qui ne nous chamboule pas du tout. Dans un sens, c'est tant mieux. Il reste fidèle à lui-même.


La grosse évolution de The Last of Us Part II, c'est les graphismes. Le jeu est tout simplement époustouflant, même avec une Playstation 4 Day One. La ville de Seattle, où la nature a repris ses droits, nous offre des décors somptueux, bourrés de détails. On avait déjà eu le droit à des claques visuelles époustouflantes, lors de Death Stranding. Et on ne pensait pas que la Playstation 4 pourrait offrir quelque chose de plus poussé. Mais clairement, ce que nous offre Naughty Dog avec The Last of Us Part II, c'est tout simplement magnifique. La Playstation 4 en a encore sous le capot. Après, le fait que le monde soit fermé, permet aussi de pousser plus facilement les détails des décors. On le voit dans la flore de Seattle. Ou même sur les personnages du jeu. Des textures vraiment irréprochables, rendent cet opus vraiment exceptionnel. Et même si les balades à cheval ne sont pas si époustouflantes que ça. Celles en bateau proposent des animations époustouflantes. Il y a aussi l'effet jour-nuit qui nous donne vraiment l'impression de passer la journée entière dans Seattle. On démarre de bon matin, puis le soleil se couche lentement, avant que la nuit s'installe. Une fois de plus, c'est réaliste. Et ça rend le jeu vraiment exceptionnel.

Bien sûr, le jeu n'est pas sans défaut. Et malheureusement, on en recense pas mal lors de l'aventure. Tout d'abord, il y a cette physique ratée, qui gâche totalement l’expérience que peut nous offrir le jeu. Quand on marche dans la neige, ou on traverse l'eau. On n'a aucune sensation de résistance. Alors que le jeu pousse les détails au maximum. Pourquoi ne pas le faire jusqu'au bout. Il y a aussi les nombreux bugs de collision, qui parfois empêchent carrément de profiter comme il se doit d'un affrontement. On arrive à rester bloquer dans des ennemis. Ce qui nous coûte, bien évidemment la vie. Il y a aussi quelques animations ratées, comme la chute quand on se fait tirer dessus. C'est loin d’être à l'image du jeu. Et c'est dommage. Et l'autre défaut, qui gâche vraiment l'immersion, c'est notre compagnon de route. Déjà qu'elle nous gêne la plupart du temps, un peu comme Ellie dans The Last of Us premier du nom, elle a aussi le don d’être invisible pour les ennemis. Elle peut donc se balader librement, à la vue de tous, pendant qu'on se cache dans les hautes herbes. Sans oublier que part moment, elle est incapable de nous aider lors des affrontements. On se demande vraiment à quoi elle sert. Et surtout, comment son IA peut être aussi invisible, dans un jeu aussi poussé. Heureusement, le jeu se rattrape de bien des manières. Tout d'abord, nous avons le droit à un doublage Français vraiment fabuleux. Mais surtout, Naughty Dog nous offre un scénario digne des plus grands films. Les scènes sont intenses. Elles peuvent choquer. Comme elles peuvent émouvoir. Il y a une réussite scénaristique indéniable dans ce jeu, qui mérite le titre de chef-d'oeuvre. Et même si certaines des scènes auraient pu être plus bouleversantes. The Last of Us Part II nous offre une narration exceptionnelle, qui mérite qu'on y perde 30 heures de notre temps. C'est la deuxième fois en quelques mois que la Playstation 4 nous offre un chef-d'oeuvre narratif.

Accessible pour tous.

Avant de terminer ce test, on va revenir sur le petit plus que propose The Last of Us Part II, l'accessibilité pour tous. Pour la première fois dans un jeu Naughty Dog, il est possible de personnaliser ses touches. Tout est personnalisable, même le pavé tactile et les vibrations. Il y a diverses possibilités, pour rendre le jeu plus accessible à tous. Et ça ne s’arrête pas qu'à la manette. Il est possible aussi de modifier des paramètres, permettant aux mal-voyants d’être guidé par un assistant vocal, tout au long de la partie. Des modifications de floues cinétiques sont aussi possibles. Ou encore, des modifications, pour une meilleure accessibilité au combat. En fait, Naughty Dog a fait un grand pas vers l'accessibilité pour tous, en proposant une multitude de modification possible. Et on ne pouvait pas écrire ce test, sans en parler. Un énorme bravo en tout cas pour ces petites options qui faciliteront la vie de beaucoup de joueurs.

La fin d'une génération.

Pour conclure, malgré quelques petits défauts qui font tache. The Last of Us Part II est un véritable chef-d'oeuvre narratif. Difficile de ne pas accrocher à l'histoire qui nous fait passer par toutes les émotions. Et même si on aurait préféré que certaines scènes se déroulent autrement, on reste impressionné par ce scénario. De plus, les flash-back apportent vraiment quelque chose de plus à l'histoire, qui garde un rythme modéré, du début à la fin. Sans oublier que cette histoire se trouve dans un univers et une ambiance proche de la perfection. Et quand on joue à The Last of Us Part II, on joue à une oeuvre d'art exclusive à la Playstation 4. Un jeu qui restera gravé dans la mémoire, comme l'un des meilleurs jeux de cette génération. Comme ce fut le cas pour The Last of Us sur Playstation 3. Pas de doute, Naughty Dog sait comment rendre hommage à la Playstation.


2,912 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now