• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 4] The Dark Pictures Anthology: Man of Medan


Développé par Supermassive Games, les développeurs d'Until Dawn reviennent cette fois-ci avec huit histoires d'horreurs, sous forme de jeu narratif, édité par Bandai Namco Entertainment Europe, The Dark Pictures Anthology: Man of Medan. Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC depuis le 29 août, et après avoir eu la chance d'essayer une démo plus que convaincante, on est partie découvrir si le jeu l’était tout autant. Voici notre test.

A La Découverte de The Dark Pictures Anthology: Man of Medan

Un lien plus fort que l'amitié.

The Dark Pictures est un jeu narratif d'horreur qui reprend les histoires de 8 légendes urbaines, contées par le conservateur. Chacune de ces histoires sera dans un premier temps dévoilée dans un tuto, avec un petit retour dans le passé, nous apprenant les bases du jeu, et la légende que nous allons découvrir. Puis on vivra l'horreur de chaque histoire, en revenant dans le présent, avec plusieurs protagonistes.

Pour cette première histoire, The Dark Pictures: Man of Medan, on découvre la tragédie qui s'est déroulé sur un ancien bateau militaire. Sans dévoiler l'intrigue principale qui a lieu dans le présent, on part à la rencontre de 5 jeunes, Brad, Conrad, Alex, Julia et Fliss, qui s’apprêtent à prendre la mer pour une expédition sous-marine hors du commun. Malheureusement, les événements ne se passent jamais comme prévu, leur bateau se retrouve face à face avec l'épave fantôme du bateau militaire, sans avoir la moindre chance de pouvoir y échapper, enfin du moins pour l'instant.

Des choix lourds en conséquence.

The Dark Pictures Anthology: Man of Medan, est un jeu narratif tiré d'histoire d'horreur. Dans un premier temps, comme tous les jeux du même genre, vous devrez faire face à plusieurs choix. Parfois, certaines actions se feront instinctivement. Et d'autres fois, les choix seront plus cornéliens. Vous obligeant à réfléchir un tant soit peu à la décision que vous allez prendre, tout en se demandant qu'elle serait l'impact de ce choix sur les personnages. Il faudra donc réfléchir à deux fois avant de prendre une arme, ou une bouteille. Car chaque choix pourra déterminer, ou non, l'issue d'une phase de jeu. Tout en jouant sur la vie des 5 personnages. Tous ces choix, comme Until Dawn, détermineront votre aventure, vos relations avec vos amis, mais aussi votre personnalité, qui variera entre les 5 personnages jouables du jeu. Comme le dit si bien le conservateur, c'est votre histoire, à vous de choisir le chemin que vous désirez prendre. Mais il faudra réfléchir assez rapidement, car l'horloge tourne très vite. Donc si vous êtes du genre stressé, vos choix, dans la précipitation, pourraient ne pas être ceux vraiment voulu.

Le jeu propose aussi des phases de QTE. Elles sont extrêmement rapides. Il faut donc être réactif à chaque minute, car elles peuvent apparaître à tout moment, même quand on s'y attend le moins. Donc, ne lâchez jamais le jeu du regard, sinon vous le regretterez surement.


Il y a aussi des phases d'exploration. Comme pour le reste du jeu, vos choix auront un impact sur l'histoire. Il faudra donc s'armer de courage pour explorer ce sublime bateau fantôme, et y découvrir tous ses secrets. Mais vous pouvez aussi jouer les froussards, et ne pas risquer des balades inutiles dans le monde de l'horreur. Mais cette décision impactera encore un peu votre histoire, même si ce n'est pas aussi impactant que les choix narratifs, et les QTE. Mais explorer ce bateau, n'est pas chose facile. Non pas parce que c'est dangereux d'arpenter ces lieux hantés. Mais tout simplement, parce que les personnages sont incontrôlables. Ils se bloquent parfois pour rien, et dans leurs mouvements, on les sent extrêmement lourd au déplacement. Une jouabilité exécrable, qui ne donne pas envie d'explorer l’épave.

Comme souvent dans ce genre de jeu, la durée de vie est plus ou moins longue. Tout dépendra de votre motivation à recommencer le jeu, pour y découvrir les autres chemins à prendre. Tous les choix mènent à une fin différente, avec 0 mort, ou au contraire tout le monde. Mais on aura quand même plus facilement tendance à revenir dans le jeu, si par malheur la première fois tous nos personnages meurent, pour essayer d'en sauver quelques-uns. De notre côté, nos choix étaient plutôt bons, et on a évité le pire. Mais on a tout de même relancé l'histoire pour voir. Malheureusement, on n'y retournera peut-être pas une 3e fois.

Des secrets en veux-tu en voilà.

Comme on l'a précisé juste avant, le jeu vous laisse l'opportunité d'explorer les cales de ce bateau fantômes, pour y découvrir tous ses secrets. Exactement comme Until Dawn, vous avez le droit à 13 prémonitions cachées ici et là, camouflé dans des tableaux. À vous de les dénicher pour dévoiler ceux qu'elles savent, et envisager un éventuel changement. L'exploration propose aussi la découverte de 50 collectibles, comme des lettres, ou des impacts de balle. Ces collectibles permettent dans savoir un peu plus sur l'histoire du bateau fantôme. Bien sûr, toutes ces découvertes n'auront aucun impact sur l'histoire présente, et la fin du jeu. C'est uniquement de la curiosité personnelle. Il est toujours intéressant de connaitre le passé d'un lieu hanté.

Les histoires d'horreurs, c'est quand même plus drôle a plusieurs.

The Dark Pictures Anthology: Man of Medan, intègre un mode Coop au jeu, qu'il soit en online ou offline. En premier, on vous parlera du mode soirée canapé, le mode Coop offline. Dans ce mode, on commence à nommer les personnes présentes, qui souhaitent vivre l'aventure de Man of Medan. Une fois le nombre de joueurs sélectionnés, et les personnages sélectionnés, on lance l'aventure. Et là, c'est le drame. On va vivre l'histoire comme en solo, sauf que le jeu préviendra quand il faudra passer la manette au joueur suivant. En gros, un mode qui propose de jouer en solo, mais en prêtant sa manette à un ami, pendant que vous partez boire un coup, avec des succès en plus. Donc si vous êtes plusieurs, attendez-vous à vous ennuyer au bout d'un moment.

Par contre, le mode partagé, qui propose du Coop online avec un ami, est plus intéressant. Cette fois-ci, chacun jouera son histoire de son coté. Ce mode permet de jouer ensemble l'histoire de Man of Medan, en choisissant un des duos de personnages. Chacun fait ses choix de son côté, ce qui impactera ou non l'histoire, sans vraiment savoir le chemin que prendra son coéquipier. C'est un peu comme vivre l'histoire solo de Man of Medan, mais a l'aveugle, permettant parfois quelques surprises.

Le mal de mer.

Avant la sortie du jeu, on avait eu la chance d'essayer la démo sur PC. Nous avons donc pu faire tourner le jeu en Ultra. Ce qui nous avait donné un avis plutôt positif sur les graphismes du jeu. Malheureusement, le passage PC Ultra vers Playstation 4 Day One s'est fait ressentir. Certes elle n'est plus toute jeune. Mais la différence entre les deux plateformes est tout de même très impressionnante. Entre la pixellisation des décors, la texture de l'eau lors des scènes de l'orage, ou encore les personnages défigurés. On a tout de suite changé d'avis. Et le jeu nous a moins charmés d'un coup. On espère que les possesseurs de Playstation 4 pro ont plus de chances que nous. Bien sûr, les défauts ne viennent pas que de la pauvre Playstation 4 Day One, qui n'a rien fait pour mériter ça. Le jeu dans l'ensemble est pauvre techniquement parlant, avec beaucoup de problèmes de texture, et des aspects horrifiques mal réalisé. Car malgré que le jeu propose un PEGI 16, on aurait préféré avoir un PEGI 18, pour voir un peu plus de réalisme dans les scènes "Gore", ou dans les réactions de certains des personnages.

Le jeu propose tout de même une ambiance horreur, mais qui surprendra surtout les plus trouillards. Seule l'ambiance oppressante, et peut-être la pin-up défigurée, arrivent à rendre Man of Medan flippant. Et encore, de note côté on n'a rien ressenti. On a même trouvé l'histoire limite trop cliché. Peut-être que notre habitude dans ce genre de jeux, nous a empêché d’être immergé dans Man of Medan, qui se trouve quand même assez en dessous de certains jeux d'horreur de nos jours. Les personnes ayant moins l'habitude, arriveront peut-être à se faire surprendre de temps en temps.

La touche de trop ?

Avant de conclure avec ce jeu, on va très vite revenir sur la touche Until Dawn Omniprésente. Certes, on le savait que Supermassive Games proposerait une petite touche de son jeu Until Dawn. Mais ce premier épisode de The Dark Pictures, met trop en avant la pâte du créateur. Entre les secrets, les prémonitions, le style de jeu, les graphismes, et même le conservateur. Vous vous dites surement qu'il y en avait pas dans Until Dawn. Mais rappelez-vous du psychiatre chiant, joué par Peter Stormare, qui n'arrêtait pas d'intervenir, pour nous faire un long discourt parfois inutile, coupant même le rythme. Certes, le conservateur intervient moins souvent, et c'est plus sympa. Il raconte un peu mieux le but du jeu. Dans un sens heureusement, car s'il apparaît dans les 8 épisodes, on le verra très souvent. Bref, tout ça pour dire que plus on avançait dans Man of Medan, plus on s'est dit qu'Until Dawn était surement le premier chapitre de The Dark Pictures. Dommage que les deux jeux ne se détachent pas plus que ça. En espérant que le futur de The Dark Pictures prenne un chemin différent, le rendant un peu plus unique que Man of Medan et Until Dawn.

Affaire à suivre à Little Hope.

Pour conclure, on était assez satisfait de The Dark Pictures Anthology: Man of Medan, lorsqu'on a fait la démo. On était sous le charme du jeu, et de son histoire. On souhaitait qu'une chose, le découvrir entièrement. Malheureusement, le choc graphique nous a mis un sacré coup. Puis la découverte des phases d'exploration avec un gameplay lourd, et une jouabilité exécrable, nous a achevé. Au final, on se retrouve avec une histoire intéressante gâchée par un mauvais gameplay, et une ambiance clichée sans réelle surprise. On s'ennuie plus qu'on s'amuse. C'est que le premier galop d'essai de cette Anthologie. Mais on espère que notre future aventure à Little Hope se détachera d'Until Dawn, et proposera quelques choses de plus intéressant, avec une meilleure jouabilité. En attendant, on patiente. Mais très loin des bateaux fantômes.


115 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
A Propos de Nous

Nous sommes un couple gamer fan de jeux depuis notre plus tendres enfance.

 

Lire Plus ...

 

  • Gris Facebook Icône
Ne ratez rien !

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now