• Couple of Gamer

[Test][Playstation 4] Predator: Hunting Grounds


Développé par IllFonic, et édité par Sony Interactive Entertainment, Predator: Hunting Grounds est un jeu de tir multijoueur, sorti le 24 avril sur Playstation 4, qui met en scène le célèbre Predator, des films du même noms. Dans ce jeu, on y incarne, soi un groupe de commando, qui va devoir terminer des missions, tout en évitant de mourir des griffes du Predator. Soi le Predator lui même, qui devra tuer les 4 membres de cette unité d'élite. De notre côté, on a jonglé entre les deux. Pour découvrir ce qui se cache vraiment derrière ce jeu. Voici notre test.

A La Découverte de Predator: Hunting Grounds

Commando Vs Predator !

Predator: Hunting Grounds est un jeu de tir multijoueur qui nous envoie en plein cœur des jungles, où le Predator s'amuse à traquer ses proies. Dans ce jeu 100% multijoueur, on y incarne une unité d'élite, qui aura pour mission, de réaliser quelques objectifs. Comme éliminer une cible IA. Trouver des infos sur des personnes. Enquêter sur l'accident d'un train. Ou encore, brûler des camps ennemis. Cette unité est composée de 4 joueurs, qui devront fouiller comme il se doit la jungle, pour réaliser leur mission. Puis s'exfiltrer en hélicoptère, une fois la mission principale terminée. Les joueurs ont aussi la possibilité de fouiller un peu plus la zone, pour réaliser quelques missions secondaires. Mais attention, car un cinquième joueur, qui sera dans la peau du Predator, devra les traquer, et les tuer. Si l'unité d'élite réussie sa mission, et quitte la zone. Le Predator a perdu. Par contre, si le Predator tue tous les membres du groupe, il gagne la partie.


Faire partie de l'unité d'élite n'est pas simple. Car vous aurez l'obligation de faire attention à deux ennemis. Les IA armés, qui vont souvent venir en masse vous tirer dessus. Et le Predator, qui attendra souvent le moment le plus opportun pour vous anéantir. Si vous réussissez à anéantir le Predator, une mission supplémentaire s'ajoute à votre quête. Survivre à son explosion finale. Pour cela, il faudra lui tirer sur son masque biologique, avant son autodestruction. Sinon les Commandos perdent la partie.


En tant que Predator, les choses sont moins complexes. En se baladant d'arbre en arbre, tel un singe, vous aurez une vue globale de ce qui se passe dans la jungle, sans que l'unité d'élite, ou l'IA vous repèrent. Et avec vos capacités, comme le camouflage, ou la vision nocturne, il sera possible de traquer plus facilement vos proies.


Malheureusement, le jeu ne propose que ça. Donc, on enchaîne les parties, qui seront souvent les mêmes. Certes, un petit tuto vous apprendra à jouer Predator. Et un mode extra vous permet d'apprendre le Gameplay General, Predator, et Commando. Mais en mode lecture. Vous êtes donc lâché dans la nature, à tirer sur tout ce qui bouche. sans vraiment savoir comment utiliser les commandes d'un Commando. Heureusement, ça reste basique. Et la prise en main est simple de ce côté.


Le gros point faible de ce jeu 100% online, c'est qu'il faut espère avoir du monde pour jouer. Ou avoir des amis qui y jouent. Car malgré le crossplay avec Epic Games Store, il faudra attendre en moyenne 4-5 minutes pour une partie en tant que Commando. Et 10 minutes, avec de la chance moins, pour une partie en tant que Predator. La semaine de lancement était plus généreuse. Et on pouvait enchaîner les parties, sans vraiment attendre des heures entre deux games. Une semaine après, ce n'est plus du tout le cas. Et c'est bien dommage.

J'aime bien ta casquette.

Pendant votre partie, que vous soyez Predator ou Commando, vous gagnerez de l’expérience. Cette dernière permettra de monter votre niveau, et gagner des valises tactiques. Les valises peuvent être ouvertes à la fin de chaque partie, en revenant au menu. Chaque valise permet de débloquer des nouveaux skins, accessoires, ou autres, pour personnaliser votre Predator et votre Commando. Il y a de nombreux loots à récupérer dans ces valises. Permettant ainsi de personnaliser comme bon vous semble vos personnages. Si par malheur vous récupérez un skins ou autre en doublon, vous obtiendrez à la place du Veritanum, qui servira à l'achat de valises tactiques, ou de skins. Le Veritanum s'obtient aussi lors de la partie, en tant que récompense finale. Et on peut aussi en trouver un peu partout dans les maps du jeu. Mais pour s'acheter un skin rare ou légendaire avec du Veritanum, il va falloir le farmer. Car les skins coûtent très cher. Mieux vaut compter sur sa chance personnelle, pour déverrouiller des skins rares.

Que ce soit le Predator, ou un Commando, la personnalisation est assez complète. On peut préparer son équipement avec une arme principale, comme un fusil d'assaut, un fusil sniper, ou une arme spéciale, comme un lance-grenade. Le jeu propose seulement 9 armes principales. Et pour déverrouiller la plupart des armes, il faudra monter son niveau. Donc faire énormément de parties. Il y a aussi une arme secondaire, parmi un pistolet, un fusil à pompe, une mitraillette, ou encore une fois, une arme spéciale. Comme pour les armes principales, il faudra avoir un certain niveau pour utiliser certaines des armes. Et le contenu est très restreint, avec seulement 10 armes secondaires. Il y a aussi les équipements de type grenades, ou soins. On peut en emporter jusqu'à 3 maximum. Et pour certains des équipements, il faudra aussi avoir un niveau assez élevé pour les débloquer. Pour finir, il y a des atouts, au nombre de 3, qui peuvent être activés. Certains permettront de survivre plus longtemps. D'autres d'avoir plus de munitions. Mais pour les plus intéressants, qui vous aideront vraiment contre Predator, il faudra, une fois encore, être haut niveau.


La personnalisation du Predator est assez similaire. On y retrouve les armes principales et secondaires. Un peu différentes des commandos, car ces dernières seront spécifiques au Predator. On y retrouvera donc une lame, un arc, un lance filet, ou encore une lance. Mais pour pouvoir équiper sa première arme au Predator, il faudra être niveau 8 minimum. Par défaut, le Predator aura ses griffes comme arme principale. Côté atout, on a le droit à des atouts spécifiques au Predator. Qui lui permet d’être plus résistant. Et surtout, un meilleur chasseur.


Après quelques parties, l'objectif principal sera d'augmenter son niveau, pour collecter un maximum de skins, ou autres équipements. Et surtout déverrouiller les nouvelles armes du jeu. Surtout pour le Predator.

Une traque à l'ancienne !

Predator: Hunting Grounds est un jeu qui nous envoie dans les jungles du Predator. On est donc souvent dans le même décor, même si on enchaîne les parties. On a l'impression de toujours faire la même map. Et parfois, ça en devient frustrant. Car le paysage ne change presque jamais.


En plus, le jeu est moche. On est direct, mais c'est vrai. Rien ne va dans les décors. Que ce soit les jeux de lumière, les reflets de l'eau, ou même les cochons sauvages. Les textures sont affreuses. Et elles ont même du mal à charger. Ce qui provoque parfois des bugs lors des cinématiques. Et on ne compte pas le nombre de fois qu'on est resté bloqué dans les décors. Après, il se peut aussi que notre Playstation 4 commence à être capricieuse. Et que sur une PS4 Pro, ou encore sur PC, le jeu soit totalement différent.


Par contre, là où on applaudit l'effort, c'est sur les sons. Tout d'abord, on a le droit au thème principal du film Predator. En même temps, un jeu Predator, sans sa musique, ça serait un peu bête. Mais il y a aussi les bruitages. Surtout ceux du Predator. En tant que Commando, il est possible de sentir la présence du Predator, juste en tendant l'oreille. Ce qui fait stresser un peu plus. Mais ça permet surtout de s'immerger plus facilement dans cette traque, où on est plus souvent la proie.

Exfiltration réussie ?

Pour conclure, Predator: Hunting Grounds n'est peut-être pas aussi bien qu'un Friday The 13th, ou encore Dead by Daylight. Mais il a tout de même quelque chose d’intéressant. Tout d'abord, son ambiance très fidèle au premier film, et les petits clins d’œil présents, permettent de ressentir un peu de nostalgie en jouant au jeu. Il y a aussi le côté proie très bien mis en avant. En tant que Commando, on ressent une pression supplémentaire. Car on sait que le Predator, qui est quasi imbattable, n'est jamais loin. Et qu'on va se faire attraper par surprise. Mais on ne sait jamais quand. C'est d'ailleurs la meilleure partie du jeu. La traque du Predator. Ou même la traque de l'unité d'élite. En tout cas, l'idée de départ est bonne. Mais manque vraiment de quelque chose, pour rendre Predator: Hunting Grounds aussi amusant que les autres jeux du genre. De notre côté, on ne dirait pas non à plus de maps. Et aussi, un peu plus de monde. Car pour l'instant, on attend plus, qu'on ne joue.


801 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now