• Couple of Gamer

[Test][Origin] FIFA 20


Alors que le jeu sort officiellement demain. On revient, comme chaque année, sur l'un des jeux de foot les plus attendu. On parle bien sûr de l’éternel FIFA 20, qui comme chaque année, essaye de trouver la petite nouveauté pour relancer un peu le jeu, et ne pas faire pâle figure face à son concurrent. Et après les tacles propres, mais déstabilisant, reçu par son adversaire de longue date, il fallait trouver le mentale pour revenir dans le match. C'est pour cela que Volta a fait son entrée, histoire de changer l'issue de cette rencontre. Mais est-ce suffisant pour revenir au score, et l'emporter ? Réponse dans notre test.

Trailer du jeu

Les années passent, et se ressemblent.

Une fois de plus, FIFA revient avec quelques petits changements. Cette année, EA Sport opte pour un menu très simple avec le mode FUT d'un côté, le mode volta de l'autre, et les autres modes comme Coup d'envoi. On remarque directement que FIFA ne voit plus que par ses nouveautés. Et dans un sens, ce n'est pas plus mal. Le mode FUT reprend les mêmes bases que l'année précedente. On y retrouve le mode division Rivals. Dans ce monde, pour ceux qui ne connaissent pas, vous allez affronter des adversaires en ligne pendant 5 matchs. À l'issue de vos matchs, vous serez envoyé dans une division de votre niveau, parfait pour ne pas tomber dans un groupe trop fort, qui vous fera ragequit après seulement 5 buts. Bien sûr, plus vous gagnerez de matchs plus vous monterez de division. Une évolution progressive qui est déjà fait ses preuves dans FIFA 19.

Comme l'année précédente, on y retrouve le fameux clash d'équipe. Un mode très connu des joueurs de Madden NFL. Dans ce mode, vous allez devoir affronter les équipes FUT du monde entier, pour récupérer un maximum de points, et recevoir une belle récompense à la fin de la semaine. Plus vous avez de point, plus votre récompense est belle. Mais ne vous inquiétez pas, car même si vous avez l'habitude de jouer en amateur ou semi-pro, car vous n'avez pas le niveau d'une Légende, vous aurez tout de même des points et de belles récompenses.

On y retrouve aussi les modes saison FUT Solo, ou bien un draft Solo ou en ligne. Les défis créations sont aussi de la partie, avec la possibilité de faire ces défis via son téléphone mobile. Histoire de nous rendre encore plus accro.

Le mode FUT Champions est toujours présent lui aussi. Les années passent, et rien ne change vraiment dans le monde de FUT. On attend une fois de plus, des défis à la MUT. Mais ce n'est pas pour cette année, une fois de plus. Ce qui rend ce mode vraiment plus centré sur le multi que le solo. C'est dommage, car cela rendrait le mode FUT encore plus intéressant. Bien sûr, on n'oublie pas la fameuse UEFA Champions League présente une fois de plus dans FIFA, avec son lot d'ambiance sonore, et visuelle. Et aussi les fameux modes basiques, comme le coup d'envoi de match classique, la saison online ou coop, et la création de coupe. Il y a aussi deux petites nouveautés, ballon mystère et défends ton terrain qui font leur apparition dans le mode coup d'envoi. Heureusement, une vraie nouveauté fait son apparition, Volta.

Voltaaaaaaaaa !

D'ailleurs parlons-en de ce nouveau mode. Cette année, on dit adieu aux histoires d'Alex hunter ou autres stars, qui avaient depuis quelque temps une place de le fameux mode histoire The Journey. Pour remplacer ce mode, on dit bonjour à la jeunesse du mode Volta. Un mode, une histoire, un contenu original, qui nous a surpris, mais au final conquis. Surement la meilleure nouveauté de FIFA 20. Bon, on ne va pas se le cacher, c'est la seule vraie nouveauté de FIFA 20. Le mode Volta se déroule en plusieurs parties. Dans un premier temps, l'histoire. On part à la rencontre d'un groupe de jeunes, qui ont pour leader Jayzinho. Leur but, atteindre les mondiaux de street. Cette histoire, même si elle reste basique, a une très belle construction. On prend un vrai plaisir à suivre les aventures de notre petit groupe de jeunes pendant leur tour du monde. Plus on va avancer dans l'histoire, plus on va débloquer des lieux, des vêtements, mais aussi des stars, qui pourront rejoindre notre équipe.

Le mode histoire de Volta permet de faire évoluer notre propre avatar, qui prendra la place d'un des jeunes du groupe. On pourra le contrôler seul pendant toute l'aventure, ou bien contrôler l’équipe entière. Le but sera de faire évoluer ses stats en jouant le mieux possible. Pour cela, il faudra réussir à bien jouer lors des matchs, mais aussi réussir les fameux exercices techniques, qui ont basculé vers le mode Volta. Bien sûr, même si les bases de bases et de tir restent similaires, ces exercices restent très street. Plus on avance dans le mode histoire de Volta, plus on apprend de nouveaux gestes techniques, utilisable en match. Mais ce n'est pas tout. Car votre avatar aura aussi un arbre de compétences, appelé arborescence technique. Plus vous jouez, plus vous gagnez des points de compétences. Ces derniers permettent d'apprendre de nouvelles techniques, augmentant ainsi les stats de votre joueur. Il y a 3 arborescences, Attaquant, Milieu, et Défense.

Il est possible d’arrêter à tout moment le mode histoire, tout en profitant du mode Volta. Ce dernier propose plusieurs compétitions à travers le monde, avec différents types de matchs. 5 v 5, 3 v 3, ... . Le but est de remporter toutes les compétitions du jeu, mais aussi créer la meilleure des équipes. Pour cela, un mode recrutement est disponible, pour recruter les meilleurs des meilleurs dans votre team. Bien sûr, il est impossible de recruter des joueurs 80 en général, si votre avatar, ou votre équipe n'a qu'une note de 70. Ce mode propose aussi une boutique assez impressionnante d’équipement pour votre avatar, mais aussi pour les autres membres de votre équipe. Il est donc possible de changer, la coupe de cheveux, les chaussures, le short, le t-shirt des avatars comme bon vous semble. Certains vêtements s’achèteront, d'autres se gagneront en réalisant des défis bien précis, comme marquer 5 buts rasants, ou encore faire 5 passes décisives en profondeur.

Le mode Volta est un vent de fraîcheur pour FIFA. Il lui donne une seconde jeunesse. On oublie très vite que le jeu ne propose plus grand-chose en contenu grâce à ce mode. Pour nous, c'est la seule et unique nouveauté qui vaut le coup dans FIFA 20. On y est resté des heures, oubliant même nos compétitions FUT.

Toujours pas d'efforts!

Malheureusement, un seul mode de jeu ne fait pas tout. Une fois de plus EA néglige un peu la qualité, en offrant comme toujours de la quantité, que ce soit avec le nombre d'équipes disponibles, le mode FUT et toutes ses cartes, ou encore le mode Volta et tous ses vêtements. On a donc un jeu qui se concentre uniquement sur les stars, et encore. Certains visages ne sont pas très nets. Comme toujours les nombreuses petites équipes présentes, ont le droit à des joueurs aux visages similaires. D'un côté, de moins en moins de joueurs utilisent les petites équipes de nos jours. Heureusement, les stades ont le droit à une très belle modélisation. Et l'ambiance est toujours présente. Ça ne rattrape pas tout, mais bon.

Là où l'on ne peut rien dire, comme chaque année, c'est la bande-son. On a droit à une playlist toujours au top dans les menus, comme EA sait la sélectionner.

Un duo vraiment infernal.

Hervé Matoux et Pierre Menez sont une fois de plus micro. On ne va pas dire que c'est dommage, car c'est toujours mieux que le concurrent direct de FIFA. Mais on a tout de même l'impression d'avoir une fois de plus les mêmes répliques que les années passées. Avec un Pierre Menez qui ne met aucune ambiance, bien au contraire. Certes, on a le droit à quelques références sur le mondial 2018. Ça rappelle de bon souvenir. Mais ces nouvelles répliques reviennent un peu trop souvent. Rendant les commentaires encore plus frustrant que les années précédentes. Limite, on regrette les commentaires de Jean-Luc Reichmann de FIFA 99. On voudrait vraiment que nos commentateurs français mettent l'ambiance pendant les matchs. Et qu'ils arrêtent d’être déçu quand on marque.

Un match perdu ?

Pour finir, FIFA 20 se résume à un seul mode, Volta. Une fois de plus, on ne voit aucune évolution dans le jeu. Les matchs sont toujours aussi rapides, sans réelle construction du jeu. Ce qui rend l’expérience moins simulation que son concurrent. On n'a aucun plaisir à jouer un match, surtout quand on est du genre à poser la balle, et faire tourner. En fait, ceux qui aiment construire, n'ont aucun intérêt à venir sur FIFA. De plus, le jeu ne propose rien d'extraordinaire graphiquement. On a l'impression d'avoir FIFA 19, avec des nouveaux menus. Le mode FUT devient de plus en plus basique. Et les modes disparaissent petit à petit, rendant le jeu de plus en plus vide. Même les nouveautés, hors le mode Volta, sont de vrais fantômes. Heureusement que le mode Volta fait son apparition. C'est surement l'un des seuls mode digne d’intérêt dans ce nouvel opus. On est peut-être méchant, mais c'est vrai. On prend enfin plaisir à jouer dans FIFA. Il était temps. Ça fait des années maintenant qu'on attendait un peu de jeunesse dans le jeu d'Ea. Et pour le coup, on est servi. On passera un bon moment en compagnie de Jayzinho et sa bande. Nous faisant oublier que FIFA a perdu le ballon depuis un moment. Et qu'il ne cherche même pas à le récupérer. Mais il le faudra bien un jour. Car sinon, son adversaire gagnera par forfait chaque année. D'ailleurs la première vraie défaite, c'est cette année.

0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now