• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Sonic Origins


Disponible depuis le 23 juin sur PC et Consoles, Sonic Origins est la dernière compilation de SEGA, regroupant les aventures classiques de Sonic, à travers les 4 grands jeux de l'époque, Sonic The Hedgehog, Sonic The Hedgehog 2, Sonic 3 & Knuckles et Sonic CD, pour fêter les 35 ans de l'hérisson star de SEGA. Une compilation qu'on a découvert pour notre plus grand bonheur. Mais qui nous a tout de même bien déçus. Voici pourquoi.

Trailer du jeu

Sonic Origins est la mega compilation regroupant les grands classiques du célèbre hérisson bleu, sortis sur Mega Drive. Une énième compilation. Car depuis 35 ans, on a vu l'hérisson le plus rapide de l'univers, sur de nombreuses plateformes, et dans de nombreuses petites compilations. Mais SEGA a voulu proposer quelque chose de nouveau avec Sonic Origins. Une compilation regroupant 4 classiques. Mais pas seulement.


Mais ça change quoi de redécouvrir Sonic à travers ce jeu ? Dans le fond, pas grand-chose. Les jeux classiques ne changent pas vraiment. On a juste la possibilité, si on le souhaite, de jouer à Sonic The Hedgehog par exemple, avec Sonic, Tails ou Knuckles. Pour le reste, on va se retrouver à Green Hill, où Eggman va tenter de mettre à exécution ses plans machiavéliques. Bien sûr, cette nouvelle version du jeu inclut aussi de nouvelles zones à explorer, de nouvelles animations et un tout nouveau mode anniversaire !

Chaque jeu de Sonic Origins propose un mode anniversaire, un mode classique, la ruée des boss, et un mode miroir. Dans le mode anniversaire, on va avoir le droit à des vies illimitées. Tandis que le mode classique va proposer, comme à l'époque, un nombre de vies limitées. Pour ne pas trop souffrir, il est donc préférable de se plonger dans le mode anniversaire, juste pour le côté illimité.


Bien sûr, Sonic Origins propose aussi un autre mode de jeu. Le mode histoire. Dans ce dernier, on va enchaîner les niveaux des différents Sonic, en mode classique. Mais avec les vies illimitées. Dans ce mode histoire, on va avoir aussi le mode mission, qui va permettre de gagner des pièces. Ces dernières vont avoir plusieurs utilités dans le jeu. La première, recommencer un niveau bonus, si on le rate. Et la seconde, se faire plaisir dans le musée du jeu.


Le musée est la dernière grosse partie du jeu. Ce dernier est composé de 3 galeries. Sons. Illustrations. Et pour finir, Vidéos. Chaque galerie proposera une collection normale, et une collection premium. Les sons, illustrations et vidéos des collections normales vont se débloquer en jouant aux différents jeux. Tandis que pour débloquer les collections premium, il faudra échanger ses pièces, contre un son remasterisé, une vidéo inédite, ou des illustrations d'un calendrier par exemple. Le musée regorge d'éléments à découvrir. Et même si on est là pour redécouvrir nos classiques. C'est toujours un petit plus de voir l'envers du décor grâce à des vidéos de création.


Sonic Origins est une compilation qui n'apporte pas de grands changements au jeu. Si on connaît bien ses classiques, on remarque très vite que les jeux proposés sont un peu les mêmes qu'on a pu découvrir au fil des années sur les différentes générations de consoles. On apprécie tout de même les différentes vidéos qui s'incrustent avant et après certains épisodes. Un petit plus qui ajoute une mise en scène à cette compilation. Créant ainsi un meilleur lien entre les différents épisodes. Pour le reste, on joue simplement à Sonic, comme à la bonne époque de la Mega Drive. Et on ne remarque quasiment aucun changement. Mis à part le fait de pouvoir prendre Knuckles dans le premier Sonic.

Pour conclure, c'est toujours un plaisir de rejouer aux premiers Sonic. Et avec le mode anniversaire, qui simplifie grandement l'aventure, on prend encore plus de plaisir à parcourir les différents niveaux des 4 jeux. Malheureusement, le plaisir est de courte durée. Car, au final, cette compilation ne met pas vraiment à l'honneur les 35 bougies de notre petit hérisson bleu. Certes, on a de très belles cinématiques. Différents modes de jeu. Des missions intéressantes qui apportent un peu de défis. Et un musée assez bien fourni. Mais ça en reste là. Pour les 35 ans, SEGA aurait dû frapper plus fort, en ajoutant tous les épisodes 2D de la franchise, et quelques petits bonus. Histoire de justifier le prix, un peu trop élevé pour une compilation de 4 jeux rétros.


261 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout