top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Outward Definitive Edition


Disponible depuis le 28 mars sur Nintendo Switch, 2 ans après une sortie réussie sur PC, PlayStation et Xbox, Outward Definitive Edition est la version définitive du jeu de Nine Dots Studio, édité par Prime Matter, sorti en 2018, comprenant les 2 DLC, Les Soroboréens et Les frères de feu, offrant aux joueurs de nouvelles mécaniques pour ce jeu d'aventure original. Dans ce jeu, on va devoir explorer le royaume d'Aurai, afin d'accomplir la destinée de notre héros. Et après un enchaînement de problème sur ce portage Nintendo Switch, qui a rendu la survie plus difficile que prévue, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Outward est un Action-RPG en monde ouvert qui se déroule dans le royaume d'Aurai. Dans cette aventure, on y contrôle un élu destiné à une grande aventure à travers le royaume, qui va devoir prendre son sac à dos, et survivre aux nombreux dangers qui rôdent, tout en aidant les 4 factions qui régissent à Aurai. Un voyage plein de dangers, qui mélange survie, combats, quêtes, et construction de villes. Mais surtout, pour ceux qui ne connaissent pas encore le jeu, c'est une aventure qui ne laisse pas de place au hasard. Et chaque choix aura un impact sur notre fin, qui nous sera impossible de modifier. Car, comme pour la version PC, on va avoir ce fameux système de sauvegarde automatique, un peu trop intensif, qui va nous obliger à assumer notre destin jusqu’au bout.


On va démarrer notre aventure dans Outward Definitive Edition par la création de son héros. Une création assez limitée, qui va nous permettre de choisir le sexe de notre personnage, sa race parmi les 3 disponibles, Tramon, Kazite ou Auralene, son visage et sa coiffure, ainsi que la couleur des cheveux, ainsi que l’héritage qui sera disponible lors de la seconde partie, et qui permettra de prendre l’héritage de notre premier héros. Une fois que notre héros sera prêt, on pourra commencer notre voyage.

Avant de partir, on va tout de même devoir choisir la difficulté entre Normal ou Hardcore. À savoir que le mode Normal est déjà Hardcore. Et encore plus sur Nintendo Switch. Après ça, on va atterrir sur la plage, nu comme un ver. Notre première mission va être de rejoindre le village le plus proche. Si on y arrive vivant, on va avoir le droit à un petit endroit pour dormir, le Phare. Ce dernier sera notre premier lieu de repos. Malheureusement, on va nous demander de payer 150 pièces d’argent dans les 5 jours. Sinon, on finira dehors. Pour cela, il suffira simplement de récolter quelques pièces, en accomplissant quelques quêtes pour les villageois, ou en vendant des ressources récoltées.


Même si le village va nous paraître vide, il y aura de nombreux villageois qui demanderont de l’aide. Il n’y aura aucune indication pour le savoir. Il faudra simplement parler, ou pas, à chaque villageois. Une fois qu’on aura accepté quelques quêtes, il ne restera plus qu’à trouver un sac à dos, une lanterne, et une arme, afin de quitter ce village, et de vivre son destin d’élu. Mais le royaume d’Aurai ne sera pas un lieu pour les héros du dimanche. Dès le début, les premiers ennemis, ou la météo, vont mettre nos nerfs à rude épreuve. Et après de nombreuses morts, on va commencer à prendre au sérieux cette aventure.

Une fois à l'extérieur de la ville, on va être libre d’explorer, tout en essayant de survivre. On va découvrir des anciennes ruines, décimer les camps de bandits, gravir des montagnes, et faire la rencontre de diverses factions grâce aux nombreuses villes du royaume. Quel que soit notre chemin, on aura toujours une quête principale à réaliser, qui aura un impact sur notre destinée. Mais le jeu n’ayant pas vraiment de fin, ces quêtes ne vont pas nous mener à un but précis. Et une fois que l’aventure de notre héros prendra fin, il faudra la continuer avec son descendant grâce à l’onglet héritage de la création du personnage.


Pour venir à bout d’une aventure, il faudra compter une bonne trentaine d’heures. Même en connaissant le jeu. Mais avant de pouvoir prendre sa retraite de héros, il va falloir passer par de nombreuses étapes, comme la reconstruction d’un village, la maîtrise des nombreuses compétences d’armes et de sorts, Plus on va progresser dans notre voyage épique, plus on va faire évoluer notre héros, qui deviendra un guerrier de plus en plus fort. Et donc, qui n’aura plus peur de la mort.


Malheureusement, comme pour la version PC, même si le jeu de Nine Dots Studio est très original, il est toujours rempli de défauts. On a toujours le droit à ce monde très vide, qui ne nous donne pas envie d’explorer la carte comme n’importe quel monde ouvert. On est souvent perdu lors de nos quêtes principales. Et malgré une boussole réaliste, on ne sait pas vraiment où se rendre. Les compétences sont trop nombreuses. Et vers la fin, on ne sait plus quoi faire pour évoluer. Et la difficulté n’est jamais équilibrée. Ce qui rend certaines parties du voyage plus difficiles que d’autres.

Mais ces soucis, on les connaissait déjà. Et même si sur PC, on n’avait pas boudé notre plaisir, surtout en coop, sur Nintendo Switch, c’est une autre histoire. Car les défauts de la version PC sont amplifiés sur la petite portable de Nintendo. Par exemple, le monde nous paraît encore plus désertique sur Nintendo Switch. Et comme le portage est de très mauvaise qualité, ça rend l’exploration encore plus désagréable. La difficulté est toujours aussi mal équilibrée. Sauf que mourir sur Nintendo Switch, c’est perdre 3 voire 4 minutes dans les chargements. Un véritable calvaire. Sans oublier les pertes de framerates lors de certains combats un peu trop chargés. Certes, on pourrait se consoler avec les DLC, qui apportent de très bonnes mécaniques au jeu, ainsi que le doublage français. Mais ça ne suffit pas à cacher les nombreux défauts du portage.


Pour conclure, on avait apprécié notre voyage en coopération sur Steam, il y a de ça 5 ans. On avait souffert. Mais le jeu était très original. Ce qui fait sa force malgré ses défauts. Mais ce portage est catastrophique. On a beau aimer le concept que nous offre Nine Dots Studio à travers cette aventure. Mais sur Nintendo Switch, c’est un supplice. On ne prend aucun plaisir à explorer, se battre, ou survivre dans ce monde dangereux. Et après quelques heures de jeu, on préfère souffrir sur un jeu de FromSoftware, ou relancer la machine sur Steam, pour l’apprécier à sa juste valeur.


62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page
Couple of Gamer ...